L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Un camp dans les marais [aventure]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Dim 13 Sep - 19:44

Raynarès finissait d’enlever les ordures qui ornaient ses vêtements, quand Grappin les appela, prétextant la découverte de quelque chose. Il jeta un regard interrogateur à Gwennaall, qui s’approchait avec une brouette chargée d’objets encombrants et de valeur. Leur employeur venait de trouver une poutre, sur laquelle il s’appuya. Soudainement, le sol se brisa, et la Compagnie des Cinq Mercenaires tomba, ainsi que Grappin, dans les profondeurs interminables d’un gouffre. Le Nain tentait tant bien que mal de récupérer sa brouette, mais c’était peine perdue, elle était beaucoup trop lourde et le Nain beaucoup trop lent pour être rattrapée. La chute n’en finissait pas et Raynarès se demanda s’il y avait un fond tout en bas. Gwennaall renonça à sa brouette, et lança, dans un hurlement à peine audible :

" J'espère bien qu'on va trouver quelque chose en bas, sinon ça n'en vaut pas la peine ! "

Raynarès esquissa un mince sourire à la remarque. S’ils trouvaient quelque chose en bas, ce serait très probablement le sol. Un sol dur et glacial qui les briserait dans la fraction de seconde où ils toucheraient terre. Ils allaient mourir et le monde ne gardera d’eux que leur souvenir. Il repensa à tout ce qu’il avait vécu, ses amis, sa famille, sa carrière. Sa ville. Il s’était souvent demandé de quelle façon il mourrait. Il avait envisagé plusieurs solutions. Mais jamais celle de finir broyé, brisé, écrasé dans un gouffre sans fond. Il essaya de rejoindre Gwennaall en « nageant » dans l’air. Il s’accrocha à son bras et lui cria à l’oreille :

" Alors ? On dirait que l’on ne reverra pas Mièvr de si tôt, tous les deux, hein ? C’est dommage. J’espère que Sara s’est remise. Tu me rappelleras pourquoi j’ai accepté de te suivre dans cette aventure, quand on se retrouvera, là-haut... C’était une belle vie ! "

Sa main lâcha Gwennaall et l’Humain s’éloigna lentement de son ami.

* Ô Lumière, un petit miracle, s’il te plaît... *


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 16 Sep - 15:23

Noir. Froid. De l'air. Des mouvements. Du bruit.

Voilà à peu près les sensations du Nain en ce moment, en omettant la brouette, puisque son histoire d'amour avait duré seulement quelques minutes, n'empêche que le courtaud aurait eu du mal à s'en séparer si la brouette elle-même n'en avait décidé autrement.

Raynarès se rapprocha en faisant un ballet, que le Nain crut reconnaître comme le lac des Cygnes, mais il n'en était pas sûr et certain. Ce dernier lui dit alors que ç'avait été une belle vie, qu'il espérait que Sara s'était remise et qu'il espérait que le Nain n'avait pas oublié pourquoi l'assassin l'avait accompagné dans cette aventure.


"Non je n'ai pas oublié... Malheureusement on n'aura pas eu beaucoup de temps pour faire nos retrouvailles..."


Il avait crié pour dire cette phrase. Le jeune humain n'était plus à côté de lui désormais. Avant qu'il ne soit hors de portée, le Nain lui agrippa un bras, et le tira lentement vers lui. Il approcha lentement la bouche de l'oreille de l'humain plus grand que lui, et parla normalement :


"Tu sais, Sara me manque un peu quelque part... Si j'avais su, je serais resté pour la protéger. Il faut cependant qu'on se rende à Mièvr. D'une manière ou d'une autre. Je ne permettrai pas Gault de lui faire du mal. Tu sais qu'il a toujours été turbulent. Tu le sais, et même mieux que moi. Beaucoup mieux. Alors, je te jure, nous irons à Mièvr. Il n'y a pas de raison que la mort me sépare de mes devoirs. Mes obligations existent, et je ne les laisserai pas filer."


Cette fois, le Nain lâcha l'humain. D'un signe amical de la main, il lui fit signe qu'il n'aurait pas à s'inquiéter.

Pendant ce temps, plus haut, Djinn s'excitait sur un pendentif. Un mystérieux pendentif. Un truc bizarre qui brillait, et qui fournissait de la lumière à tout le groupe.

A Gwennaall de rajouter :


"Eh, Seigneur Vampire, vous n'auriez pas eu l'idée de vous sauver la vie en volant ? Par hasard ? Puisque vous pouvez..."


Mais personne n'avait entendu. Pas même l'intéressé.


Plus haut, Djinn s'excitait toujours sur le même pendentif dont la lumière blanche aveuglante vira au bleu pâle.


"Eh regard..."


Il n'eut pas le temps de finir sa phrase. La téléportation de groupe avait commencé. Avant de l'activer, Djinn avait pu lire sur la notice :


"Pendentif de téléportation astrale.

Attention : ne pas utiliser trop souvent, sous peine de rester coincé entre deux endroits différents.

Pendentif de téléportation, portée : faible.
Peut téléporter les groupes seulement si on pratique la manipulation suivante :

Le trifouiller dans tous les sens, faire des allées et venues sur la partie droite, attendre que la lumière produite devienne blanche, après continuer et masser le dessus...
[...] jusqu'à ce que la lumière devienne bleue."


[Vous pensiez à quoi ? Ralala espèces d'obsédés ! ^^]

*SPLASH !*


C'est le bruit qu'environ fit tout le groupe en amerrissant, dans de l'eau boueuse et très sale, eau qui se trouvait elle-même au fond du gouffre.


"Que... Que s'est-il passé ?" demanda le Nain.


Personne ne lui répondit. Tout le monde était sous le choc. Une descente brusque interrompue par une téléportation, c'est très rude.


"Que..."


Et il s'évanouit.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 19 Sep - 17:47

Plus haut sera votre orgueuil, plus dure sera la chute. Et là, l'équipe venait de faire une descente précipitée d'à peu près... Plusieurs centaines de mètres. Et aurait visiblement fini écrasée sans le médaillon de Djinn.

Dès son réveil, la première chose que fit Gwennaall fut de chercher la moindre trace de sa fidèle brouette. Mais visiblement, elle avait réussi à se ranger elle-même dans elle-même en plein vol, car il ne trouva aucune trace d'elle. Ce genre d'incident est rare avec une brouette, mais pas impossible. Les voies de la magie sont impénétrables.

A force de gabouiller dans la sérieuse couche de boue, il finit par entendre une petite voix. Toute petite. Il creusa vers elle, et dégagea un petit pendentif d'argent au bout d'une chaînette. Un pendentif qui lui parlait.


-16h59: découverte du désorganiseur dans un tas de boue.
- Pardon?
- Vous venez de me découvrir, Entrez-votre-nom-ici. Je suis un genre de montre à gousset démonique, un agenda. Mais vous ne comprenez surement pas ce que je vous raconte, puisque ce vocabulaire ne date pas de l'époque à laquelle vous vivez. J'ai du atterir ici par pur hasard, après pas mal de pérégrinations spatio-temporelles à travers des dizaines de dimensions. Bref, vous êtes mon nouveau possesseur, mes félicitations!

Le Nain rangea préciseusement l'étrange objet, incrédule, et entreprit d'observer la cavité. Qui n'en était pas vraiment une, comme il le reconnut assez vite, du fait de sa nature Naine. Le groupe avait visiblement atteri ici en suivant un grand conduit de pierre, comme une cheminée, une de celles que l'on trouve dans les hauts-fourneaux des plus grandes villes Naines. Cet établissement-là avait été abandonné, pas trace de matériel. Mais les murs, le plafond étaient toujours là. Ainsi que la porte, bien que rouillée et ici depuis des temps immémoriaux.

Drilidrilouitt!


Le Nain sortit le Désorganiseur de sa poche.

- 17h02: Tentative de réveil du reste de l'équipe, Entrez-votre-nom-ici.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Dim 20 Sep - 12:10

Dans une grande pièce blanche, éclairée par le soleil, un groupe de neuf personnes discutent :

" Dites les gars, vous pensez mourir comment ?
- Tu pourrais pas nous épargner tes questions sinistres, Meredy ?
- Laisse, Eker, c’est plutôt amusant comme question. Moi... je pense que je mourrais en rencontrant un ennemi plus fort que moi... Ouais, ça me va bien ! Et toi Durban ?
- Hmm... Et bien j’essayerais de te venger, Weaver, mon frère. Mais si ce quelqu’un a réussi à te tuer, je ne me fais pas d’illusions, ha ha !
- Moi, de vieillesse...
- Ah ! Ce serait étonnant de voir le contraire, Aurion ! Qui donc pourrait te tuer, sinon le temps ? Garr ?
- ... De vieillesse aussi.
- Moi je n’en sais strictement rien. Et toi Gault ?
- Comme Aurion et Garr, Sara !
- Vantard ! Moi je mourrais en héros au combat ! Aïe !
- Tais-toi et finis ton entraînement, Chad. La seule chose qui te tuera, ce sera ton insouciance.
- Bien dit !
- C’est vrai.
- Te fais pas d’illusions Chad.
- Ouais ! En héros, tu parles ! En mauviette, oui !
- Et toi, Eker ?
- Moi ? Eh bien pour tout vous dire, je crois bien que... "


La scène s’efface, laissant place à trois personnes situées sur le toit plat d’un grand bâtiment légèrement délabré.

" Alors ?
- C’est ok pour moi. Sara ?
- C’est bon, si vous restez pas dans mon champ de mire.
- T’inquiète pas pour ça ! Bon, je vais vérifier une dernière fois les détails.
- T’as deux minutes ! ... Arrêter un groupe illégal d’invocateurs... Tranquille comme mission.
- Tu regrettes le temps où on risquait vraiment notre peau ?
- Un peu.
- Gault et toi, vous avez toujours besoin de danger en plus ! Et il n’y a pas que vous, regarde Durban ! Ah les hommes !
- C’est pas un pigeon brigadier là-bas ?
- ... Si ! C’est pour nous on dirait ! ... Ouais, pour nous. Ah, non ! Pour toi et moi uniquement. Le nom de Gault n’est pas mentionné...
- De qui ?
- Le chef, vu le sceau.
- Ouvre.
- Bien sûr que j’ouvre, idiot ! Alors voyons voir : "


Sara, Eker, les deux invocateurs qu’Aurion a ramenés viennent enfin de parler. Nous ne connaissons pas encore le véritable but de leur petite organisation, mais elle est beaucoup plus sérieuse que nous le croyons. Leur meneur est un marchand d’armures bas de gamme qui est probablement dans le vieil entrepôt que vous êtes chargés de cerner. Nous venons de savoir comment cet armurier a réussi à acquérir les fonds et les connaissances nécessaires pour apprendre l’art de l’invocation à son petit groupe. Ce n’est pas lui le véritable chef de bande, mais un Membre, comme vous. Il s’agit de votre partenaire, Gault. Revenez immédiatement.

La dénommée Sara, sans voix, laisse tomber le message.

" Hé ! C’est bon, on peut y aller ! ... C’est quoi ? Un message du chef ? "

La deuxième scène s’obscurcit sur la main de Gault ramassant le parchemin.

Drilidrilouitt!

Raynarès reprit lentement ses esprits, haletant, en sueur. C’était la première fois qu’il se téléportait. Une sensation désagréable lui bloqua un instant la respiration. D'un geste rapide il toucha les deux longues balafres qui lui barraient l'oeil gauche. Faiblement, il ouvrit les yeux, et se posa l’immanquable question :


* Où suis-je ? *


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Dim 20 Sep - 12:57

Le nain semblait s'être pris d'affection pour une brouette, matérialisant en fait un sac mutliplan à condensation astrale. Ce qu'il y avait dedans, Ivanov ne le savait pas, mais cela semblait vraiment précieux au vu de la façon Gwennaall regardait amoureusement dessus.
Encore plus comique fut son expression lorsque le sol sur lequel ils se trouvait s'affaissa à cause de ce pataud de Grappin. La brouette commença à chuter, mais à une telle vitesse par rapport au reste du groupe qui chutait aussi, qu'on aurait dit que la vitesse de sa chute était proportionnelle à la valeur de ce qu'elle contenait.
Le vampire, volant plus que chutant, aurait bien pu la rattraper. Mais il était maléfique, il ne faut pas l'oublier. Donc il se contenta d'un signe d'adieux de la main, en ricanant dans sa barbe.

"- Goodbye trésor..."

Il commença à il y avoir une perturbation magique. Peut-être que Grappin commençait enfin à prévoir quelque chose afin de sortir le groupe de cette chute vertigineuse.
Il y eu un flash, une décharge de magie de basse qualité, et un splash salua le groupe. Qui reposait à présent dans le boue. Tout le groupe sauf Ivanov qui volait. Il se retrouva donc à s'envoler à une vitesse folle pour se cogner méchamment contre le plafond. Qui heureusement ne s'écroula pas cette fois-ci.

"- Saloperie de cognerie d'bordel d'mes deux d'bordel d'sa mère [...]"

Alors qu'il tentait de reprendre ses esprits, plutôt diminué après la téléportation bon marché et le choc.
Il remarqua néanmoins que le sort d'illusion de Grappin avait enfin cessé. Il ressemblait désormais à lui-même, avec ces vêtements de vampire gothique.
Il remarqua aussi que le nain semblait avoir encore trouvé quelque chose, un objet parlant. On dirait de loin un palantir.
Ivanov secoua la tête et alla se poser en silence derrière le nain.

"- Bouh !"

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Dim 20 Sep - 13:33

Le Nain se réveilla peu après sa tombée dans un pseudo-coma qui dura quelques minutes. Le vampire s'était amusé à voler seul. Le court-sur-pattes s'avança soudain vers une partie précise du trou où ils se trouvaient.

"16h59 : découverte du désorganiseur dans un tas de boue."


Le Nain en parut surpris et exprima son étonnement, ce à quoi la machine répondit un tas de choses plus ou moins compréhensibles pour des habitants de la terre de Fangh.


*Bah, gardons-le, ce doit être magique et bien utile...*


"17h02 : Tentative de réveil du reste de l'équipe, entrez-votre-nom-ici."


Gwennaall se trouvait devant l'objet bizarre, actuellement posé dans sa main. Et ce que la machine lui demandait lui semblait bizarre. Néamoins, si elle avait besoin de son nom, il lui indiqua :


"Je m'appelle Gwennaall..."


Et il rentra son nom complet : "Gwennaall le Nain".


Drilidrilouitt !


La machine commençait visiblement à réveiller les autres membres du groupe.


"Bouh !

-AAAh ! UN VAMPIRE ! Ah... dit Gwennaall, en s'apercevant que c'était le maire de Valtordu, ce n'est que vous Seigneur Ivanov. Belle journée, n'est-ce pas ?" ironisa-t-il.

Malgré sa plaisanterie, on pouvait toujours lire sur son visage les traits de la peur. On ne fait pas ça à un Nain en compagnie d'une machine bizarre !


Le jeune humain assassin semblait en sueur lui aussi, et il venait de se réveiller, en compagnie de Grappin, qui venait aussi de se réveiller.


*Hmm...pensa-t-il, cette machine a l'air très utile... Je vais la garder sans pour autant en parler beaucoup aux autres... Il est fort dommage qu'Ivanov ait eu vent de son existence... Bah, je vais tout-de-même rester discret...*


"Bon alors, qu'est-ce qu'on fait puisqu'on est tous réveillés ?" fit le Nain en cachant la montre démoniaque dans sa poche.


*Hmm, elle m'a dit qu'elle était démoniaque... Cela est-il possible que cela entre en conflit avec ma croyance dans Braav' ? Nous verrons cela, mon brave Nain...*


C'est alors que le Nain, qui ne voyait rien, partit un peu plus loin pour découvrir du paysage des environs.


A un moment, le Nain trébucha et tomba. La boue l'éclaboussa, ses vêtements ainsi que tout son visage. Il était dorénavant un des êtres les plus sales de toute la terre de Fangh.


"Beurk, c'est pas vrai ça...

-17h09 : Un objet mouvant se trouve droit devant." dit la montre.


*Voyons cela...* pensa Gwennaall
en avançant très prudemment vers sa cible.

Un petit être. Des yeux jaunes. Un corps en métal. C'était un golem de siège ! Mais pas un grand golem. Un des 170 mini-golems qu'il avait trouvés dans la salle du bandit ! Il avait du tomber de la brouette à condensation astrale lors de la chute. Le Nain le prit dans ses mains et le ramena aussi vite qu'il le put à ses coéquipiers.


"Regardez ! Un mini golem ! Il pourra nous servir par la suite ! Il me semble qu'il a même une fonction pour être grand, mais je ne l'ai pas encore trouvée..."


Le Nain fit un grand sourire à ses équipiers, en pensant que cette aide non précieuse pourrait leur faire plaisir.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Dim 27 Sep - 13:21

L'équipe venait de se réveiller, et le Nain avait trouvé un des golems miniatures. Le genre de saloperies très efficaces. Si tant est qu'on leur donne des ordres.

Dans les ténèbres de l'antique haut-fourneau, l'écho tint à peu près ce langage.


Drilidrilouitt !

-17h12: tentative d'ouverture de la porte par un moyen quelconque, Gwennaall le Nain.


[dans ce genre de cas, j'ai pas grand chose à dire, faut juste que vous avanciez un peu ^^]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 28 Sep - 18:20

Le petit groupe s’était téléporté dans une sorte de cavité souterraine. Avant de se relever, Raynarès put entendre le maire vampire faire une frayeur au Nain. Ce dernier, glissant une main dans sa poche, semblait avoir trouvé quelque chose par terre et tentait de le cacher au reste du groupe. L’assassin ne s’en inquiéta pas pour autant. Si l’objet que cachait son ami – s’il en cachait réellement un – avait une importance, il en ferait tôt ou tard part à ses compagnons. Son ami s’éloigna, et un silence gênant s’installa entre les différents membres de la compagnie. Il ne dura heureusement qu’un instant, car une voix mécanique, amplifiée par l’écho de la pièce, lança :

- 17h09 : Un objet mouvant se trouve droit devant.

Gwennaall revint presque aussitôt, avec dans ses mains un petit être de métal aux yeux d’or. L’Humain en avait déjà vu dans plusieurs ouvrages de la Bibliothèque de Mièvr. On appelait ces créatures golems. Pourtant, d’après les livres, ceux-ci étaient largement plus grands. Le golem en question ne dépassait pas les dix centimètres. Déçu, Raynarès se dirigea vers une porte ancestrale et rouillée. D’un coup d’épaule, il tenta de l’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 7 Oct - 15:10

Enervé, ça oui ! Il n'avait jamais été aussi énervé de sa vie que contre cette porte. Une porte, bon sang ! Juste une porte ! Un battant de bois, ou d'autre chose ici, fermé avec un loquet de l'autre côté, mais ça, il ne le savait pas encore. Enfin, ce n'était rien de plus pour l'instant qu'une porte. Et pourtant, toute l'intelligence et l'ingéniosité du Nain était mise à l'épreuve. Quand soudain...

"17h12 : tentative d'ouverture de la porte par un moyen quelconque, Gwennaall le Nain."


Surpris, puis rassuré que les autres n'aient pas vraiment réagi à ce message instantané, Gwennaall se décida à vraiment se rapprocher de la porte, ainsi se rapprochant donc du problème, en cherchant vainement à le résoudre.


"Bon, on dirait bien qu'elle cherche à me résister, cette porte là !"


Le Nain posa son front casqué contre la porte en émettant un petit bruit métallique. Il se concentrait, en réalité, mais ça ne se voyait pas. Alors, d'un geste lent et posé, gardant le front à la porte, il posa la main sur le bout du manche de sa hache. Il l'empoigna fermement, et la sortit doucement de son orifice à sa ceinture. Il la brandit fièrement devant la porte, en s'exclamant :


"A nous deux, sale porte !"


Et Gwennaall commença à attaquer la porte à grands coups de hache. Et c'était pas des coups de gosse, mon vieux ! C'était des coups de Nain, et de Nain professionnel, qui s'entrainait tous les jours à la hache. Bref, des bons vieux coups de Nain quoi. Mais malheureusement, il ne s'était visiblement pas aperçu que la porte avait un revêtement bizarre : un métal rare, appelé Mithril, le même Mithril constituant son armure, aussi brillant, quand submergé de lumière.

Comme n'ayant pas faim, sa hache alors cria "AÏE !" et refusa par la suite de frapper de ses dents aiguisées la porte, comme n'ayant plus, ou pas faim. Ce retournement de situation, la porte frappant le Nain avec sa propre arme, sonna ce dernier, qui ne flancha pas pour autant. Une petite pause de quelques secondes et le voila reparti à réfléchir.


"Un Nain ne s'avoue jamais vaincu ! Je vais bien trouver quelque chose..."


Sa montre démoniaque ne l'aidait pas. C'était bien dommage, mais que pouvait-il y faire ? Elle répondrait quand elle voudrait, telle était son utilisation. La montre lui avait dit d'ouvrir la porte, il fallait qu'il ouvre la porte. S'atteler à cette tâche ne fut pas difficile, mais la réussir avec brio le fut par contre. Son seul objectif : ouvrir la porte.

"J'ai une idée !" s'écria-t-il soudain alors qu'il perdait espoir.


Telle le charriot de Dlul qui ne peut avancer vite dans les cieux, une idée traversa si lentement l'esprit de Gwennaall qu'il en comprit le sens dès la première apparition. Se propageant lentement dans son cerveau, il trouva comment faire.

Une idée de Gwennaall n'est généralement pas reluisante, mais qu'importe, cette fois, il tenait un procédé ingénieux pour ouvrir une porte. Il tenta de s'expliquer auprès de ses coéquipiers, ou de ses amis, ou des coéquipiers qu'il ne considérait pas encore comme des amis, mais ça n'allait surement pas tarder.


"Je pense que je devrais utiliser le fil de ma hache pour la glisser dans l'interstice entre la porte et le mur. Comme ça, je la fais monter de tout en bas de la porte vers le haut, ce qui aura pour effet de soulever le loquet de l'autre côté de la porte, qui doit être en position fermée, vu que j'ai aperçu Raynarès tentant de l'ouvrir par des moyens conventionnels. De plus, il me semble avoir remarqué qu'il n'y avait pas de serrure. J'en conclus qu'il y a un loquet. Ou alors qu'il y a une serrure de l'autre côté, mais pas de celui-ci. Ce serait bien fâcheux, il faudrait attendre que quelqu'un nous ouvre. Non. Non. On va faire comme j'ai dit. Je vais essayer ma technique, et on verra bien si elle marche."


Tel le musicien professionnel qui se prépare pour un long concerto, Gwennaall se concentra gravement sur son objectif : la porte. Il planta consciencieusement la hache dans l'interstice correspondant Il souleva sa hache jusqu'en haut de la porte, ou presque. C'était un Nain quand même. Il est pas assez haut pour atteindre le haut d'une porte humaine. Il nota cependant que ce trou ne pouvait pas être l'œuvre de Nains, puisque mal creusé, et plein de portes à échelle humaine. Un bruit s'était fait entendre à mi-hauteur, mais il avait continué.


"Ah, dit-il en finissant, je crois que ça a marché, n'est-ce pas ?"


Heureux d'avoir résolu un problème, Gwennaall sourit tel l'enfant qui trouve la réponse à une énigme très compliquée pour sa taille et son âge.

Néanmoins, le courtaud ne voulait pas savoir ce qui se trouvait au delà de la porte maléfique qui lui avait fait dépenser tant d'énergie en réflexion. Il voulait laisser la surprise, bonne ou mauvaise, à ses coéquipiers de la compagnie des Cinq Mercenaires. Il entre-ouvrit la porte et la laissa comme elle était, telle qu'elle laissait passer un filet de lumière inexistant.


"17h43 : on vous demande dans le bois de Glandorn."


Le Nain, surpris par les paroles de la montre démoniaque, la sortit de sa poche discrètement. Il entra alors une des deux solutions qui s'offraient à lui, inscrites sur l'écran de la montre. Il la tapa à l'abri des regards indiscrets.


"17h44 : préparation du transfert..."


Des milliers d'images défilèrent alors devant les yeux du Nain, invisibles pour les autres membres de la compagnie. Chaque seconde, il en apprenait de plus en plus sur ce qui s'était passé durant son absence, et depuis sa fuite de la forêt de Schlipak, quand un ogre l'avait apostrophé pour l'emmener à Waldorg, afin qu'il puisse se voir confier une mission urgente pour la SPN. D'ailleurs il voyait tout ce qui concernait la SPN. SA SPN ! Il devait absolument s'en préoccuper. Les images défilaient de plus en plus vite, dévoilant un gobelin inconnu, un Nain assez particulier qu'il connaissait : Modimus. Il reconnut aussi un Nain qu'il avait nommé chef pendant son absence : Barberousse.

A cet instant, deux mots apparurent devant ses yeux :
"TRANSFERT TERMINE."

"17h49 : préparation à la duplication."


Quelques secondes plus tard, un Nain exactement pareil que Gwennaall apparut pour disparaitre aussitôt, ne laissant pas le temps aux homologues de s'apercevoir.


"Le Gwennaall" des marais ne gardait aucune trace des dernières minutes.


"Quelqu'un veut voir ce qu'il y a derrière ? fit-il à ses compagnons, j'ouvre la porte et..."

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 10 Oct - 15:01

Le coup d'épaule de l'assassin résonna dans la pièce. La porte était, en son temps, solide, et la rouille ne rendait pas l'ouverture plus facile. Un déluge d'oxydation et de poussière tomba du plafond.

Quand l'averse sous-terraine se fut calmée, le Nain eut une bonne idée. La lame de sa hache protesta un peu, mais il finit par arriver à ses fins.

Un petit "plop" sonore retentit.

Ceux qui se retournèrent virent Grappin, debout, seul, qui observait son oeil, par terre. Le deuxième vint assez vite rejoindre son frère déchu. Grappin dans son ensemble semblait fondre, de dissoudre, se dessécher. Sans un mot. Quand il ne fut plus réduit qu'à une petite chose fléterie, il lâcha dans un souffle rauque:


- Voyez la suite avec le rôaaaa....

Et sa tête roula au sol dans un bruit mouillé.

Tout le monde fut plus ou moins stupéfié.

Tellement, d'ailleurs, que les trois orcs maudits qui se tenaient à l'extérieur, étaient rentrés quand la porte s'était ouverte sans un bruit (pas de chance), purent prendre le groupe par surprise.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Jeu 15 Oct - 19:24

La porte commençait à s’ouvrir lorsque l’œil gauche de Grappin tomba au sol. Tous le suivirent du regard tandis qu’il roulait lentement jusqu’aux pieds de Trichelieuse. Chuta alors le deuxième œil, suivi de près par une main, puis un bras. Ce fut finalement tout le corps de leur employeur qui tomba en poussière, après leur avoir donné pour la dernière fois une mystérieuse indication à laquelle Raynarès ne comprit strictement rien. Il ne restait plus qu’une tête qui achevait de se décomposer. Plus personne ne faisait de bruit dans la pièce. Une odeur repoussante envahit l’espace où se tenait la Compagnie. L’assassin sentit un souffle chaud dans sa nuque et une respiration saccadée. Djinn le regardait d’un air horrifié. Un mouvement derrière lui. Le frottement d’une lame sur une fine cotte de mailles. Raynarès se baissa de justesse pour éviter une décapitation subite. Trois orcs se tenaient derrière lui.

L’Humain recula d’un bond et sortit rapidement sa dague. Le vampire et Gwennaall pouvaient sûrement s’occuper d’un orc chacun. A huit dans la pièce, l’endroit devenait étroit, et personne, sauf peut-être Ivanov et Gwennaall, ne pouvait se battre correctement. Il était temps de refaire équipe avec Djinn. Tous deux firent face au troisième orc, équipé d’une hache à deux mains et d’un casque rouillé. La créature s’avança et abattit son arme sur Djinn qui para le coup avec précision. Raynarès en profita pour faire trébucher leur adversaire en lui décochant un violent coup dans les jambes. L’orc s’étala lamentablement dans ce qui fut auparavant le corps de Grappin. Raynarès dégagea la hache d’un coup de pied et Djinn égorgea la créature. Le combat n’avait duré qu’un instant. Les bruits du combat s’atténuèrent, et tout le monde put entendre un lointain hurlement d’une sonorité grave d’orc, suivi par d’autres, toujours plus lointains.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 26 Oct - 15:13

[désolé de te faier attendre, Rayna, j'attends que Iva et Gwennaall trouvent le temps de poster =)]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 31 Oct - 21:55

Quand on se prend un violent coup dans les parties génitales, on en souffre dans tout le corps, cerveau y compris. Quand on prend un violent coup ailleurs, on souffre aussi me diriez-vous. Mais là n'est pas la question, de toute façon avec un vampire hermaphrodite, la question ne se pose pas. Enfin si, elle peut se poser pour ceux qui ont des tendances plutôt suicidaires, ou pour ceux qui en ont assez de vivre. Pour les autres, la question ne se pose pas.
Bref, pour en revenir au principal intéressé, à savoir Ivanov, alors que le magicien qui était supposé les guider fondait, était très occupé à se tordre de douleurs et à se rouler dans la boue.
Lorsque Grappin eut totalement fondu, le vampire se releva et regarda d'un air méchant (enfin je veux dire encore plus méchant que d'habitude) les autres membres du groupe, coupant court à toute éventuelle question, même si il avait vraiment l'air ridicule avec ses vêtements maculés de boue.

/* Mais d'où qu'ils sortent eux ? */

Tuer. Massacrer. Broyer. Désosser. Savage bukksayxe
Une très violente pulsion meurtrière prit Ivanov, qui dégaina sa vorpal pour se jeter sur l'orque le plus loin.

Attention, scène violente, pensez à vomir ailleurs que sur le clavier

Dans une superbe trajectoire en cloche, il sauta et retomba, lame baissée et chaussures armées, sur les épaules de l'orque, lui cassant les deux clavicules au passage, tandis que l'épée s'enfonça jusqu'à la garde dans tête de la bête, prenant la place de la colonne vertébrale.
Dans un majestueux salto arrière, bullet-time like, il retira la lame dans une gracieuse gerbe de sang.
Le temps sembla se figer, le vampire regarda le ciel - enfin le plafond - et dans un râle vampiresque à faire pâlir d'envie un screamer de deathcore, un cercle de feu se traça au sol, tandis que trois colonnes ardentes s'emparèrent des corps des trois orques pour transformer le corps en cendres maudites.
Le vampire s'écroula.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mar 3 Nov - 9:37

Dans une telle aventure, on ne s'ennuie jamais. A peine un évènement est survenu qu'un autre vient perturber la tranquille quiétude de l'aventurier qui essaye de se reposer.

"Ah, un orc !"


Lors de l'ouverture de la porte, trois orcs surgirent, et sautèrent sur trois des aventuriers : Ivanov, Raynarès et le Nain. C'est sur ce dernier que nous allons nous focaliser. En effet, un combat de Nain est toujours plus intéressant, surtout avec des effets spéciaux. En avant, mettez la cassette.


Un coup de lame castrateur, et voila l'orc amputé. De suite, un coup puissant, par la main de Gwennaall, est lancé. Violence se fait sentir. Et voila que l'orc a un bras en moins, mais celui-ci continue à bouger au sol.


"Beurk, c'est vraiment dégoûtant ce truc !"


Gwennaall piétina le bras, dont les deux os se brisèrent en un "crac" très sonore amplifié par un écho provenant de la sombre cavité où se déroulait le combat. L'orc, ayant un bras en moins, était déséquilibré, et se battait difficilement dorénavant. C'était d'autant plus facile pour le Nain qu'il ne souffrait d'aucune blessure, grâce à son armure.


"Bon, j'en ai marre, je vais te me le farcir c'torc là, tu vas voir mon bonhomme, je suis pas commode !"

Nous allons lancer un dé 100 qui déterminera le degré de violence du coup que lancera le Nain en direction de l'orc.


*Bruit de dé*


"01 ! Coup critique !"


Le Nain s'avança lentement, et avec ça hache, avec laquelle il avait déjà infligé beaucoup de blessures à l'orc, il la projeta dans le cou de l'orc. La tête tomba, mais le corps resta debout, le temps qu'Ivanov ne lance un sort pour transformer le tas d'os et de chair putréfiée en cendres maudites.

Le vampire s'écroula, le Nain vint de suite à son chevet pour voir s'il restait une chance pour lui de s'en sortir.


"Boah, il a la truffe froide, ça devrait aller..."


Puis le Nain marqua une pause dans ses gestes, alors qu'il marchait sur un œil.


"Grappin ?"


Il se releva lentement.


"Où est notre employeur ?"


Trichelieuse lui indiqua qu'il était tombé en poussière juste avant le combat, et que l'œil sur lequel il venait de marcher lui appartenait. Le reste n'était plus que cendres, comme les corps des trois orcs maudits. Elle lui dit aussi qu'il avait laissé une indication au groupe avant de s'effondrer :


"Voyez la suite avec le rôaaaa..."

Le Nain ne sut que répondre de suite, puis se reprit peu après :


"Bon, c'est pas de gaieté de cœur, mais il va falloir essayer de réveiller le vampire... par tous les moyens disponibles, et c'est ça qui me rend triste..."


Puis il commença à utiliser toutes les techniques pour réveiller quelqu'un en commençant par les baffes, puis les coups de pied, puis les bruits stridents, pour arriver à la solution finale :


"Trichelieuse, embrasse le sur la bouche, et essaye de pas te faire mordre..."

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 4 Nov - 7:58

Poumpouloumpoumpoum.

Une fois les orcs hachés menu, et l'oeil de Grappin écrasé sous la botte du Nain, l'équipe sortit du bâtiment.

Non sans avoir réveillé au passage le Vampire, qui bien que mal en point, tenait sur ses jambes. Celui-ci regarda d'ailleurs Djinn d'un air compatissant.

L'extérieur, bien que sous terre, ressemblait à une simple ville, assez grande cela dit, et habitée, oh, magnifique, par toute une bande de beaux et pas frais morts vivants maudits. Des humains sapés comme des habitants classiques de grande ville classique, des orcs et des trolls en armes. Sans oublier les demi-ogres, bien évidemment.

Qui se foutaient, rappelons-le, mutuellement sur la gueule, quand ils n'étaient pas occupés à chercher les bouts d'eux-même qui traînaient un peu partout. Vive l'instinc de conservation (bien que la date limite soit largement dépassée depuis quelques éons).

Voyez la suite avec le roi, que Grappin avait dit. Déduction logique, que tout le monde fit (sauf Gwennaall, de par son statut nanesque), c'est qu'il fallait chercher un genre de grand palais.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 14 Nov - 18:25

Ce n'était tout compte fait pas vraiment un regard de compassion mais plutôt un regard chargé de haine. Il semblait même que le vampire soit à la limite du mode berserk. Son air était encore plus méchant que d'habitude, et on avait presque l'impression que de la bave coulait. Une curieuse lueur malfaisante brillait d'ailleurs dans ses yeux rouges.

La ville semblait sans dessous dessus, les deux camps semblant de fritter depuis un certain bout de temps au vu de l'ancienneté de certains squelettes qui trainaient, et cela ne semblait pas vouloir s'arrêter avant un petit bout de temps.
Le vampire, ayant fait un fumble en sociabilité décida de s'envoler sans prévenir les autres, partant en reconnaissance dans la ville, enfin du moins ce qui en restait.

/* Voyez avec le roi, voyez avec le roi, il en a des bonnes lui. Comment qu'on le dégote le roi ?*/

Apparemment il n'y avait aucune escouade aérienne car personne ne pensait à regarder en l'air, et par conséquent il n'y avait aucune défense anti-aérienne. Cela ne devrait donc pas être trop compliqué de trouver un semblant de palais, même cassé.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 5 Déc - 20:04

Tout le monde se mit à s'agiter frénétiquement, à cause du nombre supérieur à la normale de squelettes dans des positions bizarres, de natures et tailles variées. Le seul problème était ces squelettes. Sinon, cette ville souterraine aurait pu être parfaitement charmante. Mais encore fallait-il trouver le palais. Apparemment c'est ce que Grappin avait dit. Mais Gwennaall ne le savait pas.

"Le rôaaaa... Qu'a-t-il bien pu vouloir dire ?"


Il réfléchit, tournant et retournant le mot dans sa tête, cherchant l'orthographe en runes Naines, puis s'intéressa à la phonétique. Soudain, alors qu'il prononçait le mot tout bas, il y eut comme un déclic :

"Je sais ! Ils cherchent le roi !"


Déduction logique qu'il aurait pu faire bien plus tôt, mais il était occupé plus tôt à réveiller le vampire un brin amoché.


"Il faut que je trouve le Palais Royal !"


Il se mit donc en quête. On notera tout de suite qu'il ne se passe rien. Eh oui, c'est bien notre Nain qui se met en marche.

Pour ne pas oublier ce qu'il cherchait, le Nain se répétait inlassablement le même mot, histoire de pas avoir l'air trop tache auprès de ses coéquipiers...


*Le Palais, le Palais, le Palais...*


Quand soudain :


"Bonsoir !"


Cette personne l'avait interrompue dans ses pensées. Alors qu'il regardait ses pieds, quelqu'un l'avait apostrophé de loin, plus haut que lui. Il releva la tête :

"Oui ?

-Bonsoir maître Nain, puis-je vous aider ? Vous me semblez un peu perdu...

-Je l'étais, mais plus maintenant."

Il se gratta la barbe, touchant du bout des doigts les fines tresses qu'il n'avait pu refaire depuis déjà quelques jours.


"Peut-être, continua l'inconnu, puis-je vous aider d'une quelconque manière ? Je n'ai rien à faire et je suis las de cette guerre qui dure depuis bien trop longtemps.

-Qui oppose-t-elle ? demanda le Nain.
-Nous ne savons pas vraiment... Notre cité est attaquée. Nous savons seulement que l'un des camps est le nôtre. L'autre camp... Mystère. C'est comme si une coalition s'était formée pour raser notre ville.
-Vous savez pourquoi ils vous en veulent ?

-Non. Personne ne sait, répondit l'étranger d'une voix monocorde. Nous savons que nous sommes attaqués...
-Y a-t-il une raison qui aurait pu causer ces attaques ?

-Je ne sais pas... Personne ne sait..."

Gwennaall commença à s'échauffer. Il ne savait rien ! Le seul bonhomme vivant à des lieues à la ronde ne savait rien ! Il fallait peut-être lui tirer les vers du nez...


"Bon, fini les plaisanteries ! je dois voir le roi ! Où puis-je le trouver ?"


L'homme en face ne répondit pas de suite. Il semblait lui-aussi perdu dans ses pensées, comme l'était Gwennaall peu de temps avant leur discussion à aboutissement nul.


"Le roi n'est pas ici.

-Pas dans cette ville ?
-Si, mais pas dans ce bâtiment là."

A question intelligente réponse semi-intelligente. Là, il fallait vraiment qu'il fasse quelque chose pour en savoir plus.

"JE VEUX SAVOIR OÙ EST LE PALAIS !
-Pas loin, suivez-moi..."

Ah ! Enfin l'homme allait se montrer d'une certaine utilité.


"Heure indéfinie : Le Palais se trouve non-loin d'ici. Regarder la carte." dit alors le désorganiseur.


*Ah ! Voila que la machine s'excite...*


Et enfin, Gwennaall essaya tant bien que mal de rameuter ses coéquipiers, qui ne tarderaient sans doute pas à trouver le palais eux aussi.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 12 Déc - 17:05

Dans les rues de la ville souterraine, le combat millénaire se poursuivait dans un chaos total. Les camps indéfinissables avaient l'air de se massacrer mutuellement chaque jour, chaque minute qui passait, à en juger par l'état des corps ambulants. Partout, à chaque coin de rue, on trouvait au minimum deux vagues humanoïdes (au minimum) en train de se foutre sur la gueule.

Gwennaall, mené par son hallucination, finit par trouver le palais - à peu près en même temps que le vampire (qui volait bas, pake bon, une stalactite dans la djeule ça fait mal.)

C'était un palais pas laid, tout à fait classique, grand, en pierre, mais vieux, comme le reste de la ville.

L'équipe parcourut un immense corridor dont les murs croûlaient sous le poids des lourdes tentures pourries qui, fut un temps, avaient probablement été magnifiques. Quand ils débouchèrent dans ce qui semblait être la salle du trône, les attendait, cloué au dossier par une longue lance de fer, ce qui semblait être un Roi. Sans couronne.


"Evidemment. Pour porter une couronne faut déjà avoir une tête. Auiez-vous l'obligeance de me ramasser, que je puisse me revisser sur mes épaules? Merci. J'ai un peu de mal à me déplacer, avec cette lance coincée entre les côtes."

La voix venait de derrière le trône, évidemment. Quand le Nain curieux en fit le tour, il tomba sur un vieux crâne poussiéruex, qui, bien que n'étant plus que de l'os aux orbites vides, parvenait à le regarder et même à lui adresser un petit sourire.

"Ronog, à votre service. Ronog le Maudit, Ronog le Roi Liche. Enfin peu importe, de toutes façons, c'est vous qui êtes à mon service, en fait. Ramassez-moi."

Gwennaall, sans savoir pourquoi, obéit mécaniquement à l'ordre que lui donnait le crâne, et le revissa sur les épaules du Roi.

Ce dernier était - était - vêtu d'une grande robe richement ornée dont il ne restait plus grand chose. Ses mains décharnées, telles de fines araignées, se mirent aussitôt à pianoter pensivement sur la pierre froide des accoudoirs.


"Bon. Bienvenu à Eledrin, déjà. Enfin, ce qu'il en reste. Les grandes guerres du Chaos, vous savez... Oh, et, ne vous en faites pas pour Grappin. Il était une de mes créations. Il fallait bien que je trouve un moyen de vous amener ici, hein? Enfin, bref. J'ai besoin d'une compagnie d'aventuriers. Je vois que vous êtes un peu perturbés, ceux qui voudront partir partiront.

Voyez-vous, Eledrin était une grande ville, ma ville, avant les grandes guerres du Chaos. Bon, coup classique, Gzor nous a envoyé une de ses jolies armées comme il sait bien les faire, composée de machins assez verdatres comme vous avez pu en voir dehors. Je vous fait grâce du récit de la bataille. Le commandant orque est arrivé jusqu'à moi au moment où j'allais finir d'incanter un sort qui aurait pu sauver ma ville. Et l'enfoiré m'a volé mon catalyseur au moment précis ou je lançais ledit sort. Normalement, ça n'aurait du que tuer les envahisseurs. Mais voilà, non seulement ça ne les a pas tués en plein, mais en plus mon peuple est dans le même état."


Une larme venue d'on ne sait où vint rouler dans la poussière, le long de l'osseuse pomette du Roi-Liche.

"Récupérez mon artefact. Ma hache. L'Inquisitrice. J'en ai besoin pour défaire tout ceci, donner le repos à mon peuple. Faites-le et je vous offre ma ville en échange. Sous la violence du sort, elle s'est enfoncée dans les marais, mais tous ses sorts ne sont pas perdus. L'orque, qui tenait ma hache en main, a été protégé du sort, et a réussi à sortir vivant de cet enfer - après m'avoir cloué définitivement à mon trône. Un Roi dans l'éternité..."

Ricanement amer.

"Rendez-moi ce service. Il me semble que Gzor possède des catacombes, sous son chateau, où les commandants actuels (et je ne veux pas savoir quelle année cet actualité est au juste) de son armée prennent exemple sur les antiques figures représentées sur les tombeaux. Ramenez-moi mon Inquisitrice. Elle repose probablement à côté du corps de l'orque."

Le Roi fit craquer horriblement ses vertèbres, et se rappuya contre le dossier de son trône, observant la réaction des aventuriers.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Jeu 17 Déc - 20:07

L’équipe s’était séparée en deux dès la sortie du bâtiment, Ivanov, s’envolant vers de nouvelles aventures pour une raison inconnue - peut-être pour trouver le roi, ou bien parce qu’il était particulièrement énervé – et le reste du groupe qui se frayait un chemin entre les deux camps de morts-vivants, orcs, trolls, et un tas d’autres créatures malodorantes. Gwennaall marchait en tête, secondé par les deux amoureux. Raynarès fermait la marche.

Un vaste bâtiment semblable à une église leur faisait face, complètement délabré, et qui ne ressemblait en rien à un palais. Ils y entrèrent d’un pas rapide, se dirigeant vers ce qui restait d’une sortie, au fond de la salle. Ce fut lorsque le groupe sortit que les choses se compliquèrent légèrement.

Devant eux, la bataille faisait rage, et un troll arracha une partie du mur de l’église pour l’envoyer dans un tas de morts-vivants. Et l’église s’écroula. Gwennaall et les tourtereaux étaient passés sans même remarquer l’effondrement, mais il fallait forcément que quelqu’un se retrouve bloqué par les décombres. Ce quelqu’un, c’était l’assassin.

Après avoir longuement juré et passé ses nerfs sur un cadavre d’orc à demi décomposé, Raynarès se fraya un passage parmi les débris. Marchant d’un pas rapide dans un dédale de ruelles, il grimpa rapidement sur le toit d’une maison qui tenait encore debout. De là, il pouvait observer une majeure partie de la ville.

Droit devant lui, un bâtiment considérable lui faisait face. Le palais, sans aucun doute. Un palais franchement vieux, à la limite de tomber en poussière, mais qui avait quand même de la gueule. L’Humain bondit de toit en toit pour en rejoindre l’entrée et retrouver ses compagnons. Il aperçu bien vite Djinn, sa dulcinée, et, en cherchant bien, l’ami Gwennaall. Ivanov était déjà présent.

La compagnie avança tranquillement dans le palais, contournant par moments une colonne tombée à terre ou quelques meubles en vrac. Arrivés dans ce qui devait être la salle du trône, ils assistèrent au monologue d’un Roi squelettique. Un Roi Liche nommé Ronog, qui leur avoua que Grappin n’était qu’une création (Raynarès murmura pour lui-même : J’savais bien qu’il était louche...) et qu’il souhaitait que l’équipe lui ramène sa hache, l’Inquisitrice.

Le cœur de l’assassin fit un bond lorsque Ronog leur annonça qu’elle se trouvait sûrement dans les catacombes du château de Gzor. En effet, le dit château se trouvait non loin des Montagnes du Nord, et par conséquent, pas loin de Mièvr. Ronog permit aussi aux aventuriers qui voulaient cesser l’aventure de partir. Raynarès réfléchit un temps, prenant soin d’analyser la situation. Sa situation.

La décision ne fut pas longue à prendre. Il se rendait au château avec la Compagnie, et s’il recevait un message important de la Brigade durant le voyage, il se rendrait à Mièvr.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mar 22 Déc - 11:00

C'était un mort-vivant. Une liche. Gwennaall n'en croyait pas ses yeux. Il les ferma, les rouvrit, et refit l'expérience cinq fois de suite, essayant d'oublier cette tête qu'il avait posé sur des épaules, par ordre d'une voix sortant d'une cavité profonde. Il s'était reculé, affolé du geste qu'il avait pu faire. Le squelette s'était animé, il avait parlé.

Durant d'interminables minutes, le roi parla de son peuple. De son combat. De sa malédiction. De lui-même. Des paroles mesurées, visant à faire flancher chacun, prendre ce qu'il y a au plus profond d'eux.

Maintenant, d'après des simili-ordres donnés par le roi, il fallait lui rapporter l'Inquisitrice. Sa hache. Elle repose apparemment sur le corps d'un orc, dans le fin fond des catacombes du château de Gzor. LE château de Gzor. Là où nombre d'aventuriers, si téméraires qu'ils aient été, moururent dans d'atroces souffrances.


"Le château de Gzor... Il y a deux choses que je voudrais dire, votre Majesté. La première étant que Gzor, ce n'est pas la porte à côté."


Le Nain se tourna alors vers Raynarès, qui semblait plongé dans ses pensées :


"Ecoute, lui chuchota-t-il, je pense que d'aller à Gzor récupérer la hache est un bon moyen pour aller à Mièvr aussi. Nous pourrions y aller ensemble, ou alors avec Ivanov s'il veut nous accompagner aussi. Qu'en penses-tu ?"


Sans attendre une réponse, il poursuivit auprès du roi :


"La seconde chose, étant que le château de Gzor, c'est un endroit plutôt maléfique. Que dis-je. C'est LE SEUL endroit où un tel tas de monstres, appartenant au mal incarné, est emprisonné. Le Troll-Zombie Maudit était un avertissement, je suis sûr. Gzor sait que vous êtes à la recherche de quelque chose. La preuve : votre peuple est en train de se battre contre des morts-vivants venant eux aussi de là-bas ! Réfléchissez avant de nous envoyer mourir !"

Il baissa les yeux. Il avait honte de sa lâcheté.

"Non j'irai tout-de-même. Mais je ne demande à personne de m'accompagner. Je ne veux pas mourir aujourd'hui. Je n'ai pas le droit. Pas maintenant..."


Sa véhémence, apparente au premier regard, avait disparu. C'était le désespoir qui le mènerait maintenant.


"Et puis, comment on fait pour sortir d'ici ? Quand on est entrés, c'était un grand trou..."

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 13 Jan - 13:56

Le Roi les regarda un moment. Puis, probablement par flemme, il esquissa un simple geste, et toute l'équipe fut téléportée. Directement dans les montagnes du Nord.


[qu'on me flagelle pour ce post.]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 24 Fév - 17:24

Graaagueubuh

Gwennaall le Nain, par un rp long, bien foutu, entremêlé de bouts de passé et farci de dialougues, gagne 250 ixpés et arrive à sauver 120 pièces d'or de sa brouette!

Ivanov le Vampire, par un rp sans trop de dialogues qui colle bien au personnage, gagne 230 ixpés et pioche dans les coffres de la cave, avant que le Nain s'en apperçoive, un coffret de 100 pièces.

Raynarès l'Assassin, peu loquace mais collant également à son personnage, reçoit 230 ixpés et glane pour un total de 100 pièces en faisant les poches de morts-vivants maudits.



DOOOOOooooOOOOOONG

Le Nain gagne un niveau. Vous êtes maintenant un Nain de niveau 5.

L'Assassin gagne un niveau. Vous êtes maintenant un Assassin de niveau 2.

Le Comité d'Attribution des Points d'Ixpé vous informe aimablement à titre informatif que la réforme de ce forum étant en cours et les fiches de perso incompréhensibles les sorts et bonus dus aux gains de niveaux ne seront pas attribués. Cette erreur sera bien entendue réparée.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 20 Nov - 12:36

Et vlan, et paf, et tac. Encore une putain de téléportation. Jamais deux sans trois, comme on dit. Bon, vous le savez déjà, le Rayna, il était à demi comateux, avec toujours cette sensation de talons dans l’estomac, et non pas l’inverse. Quoique si, l’inverse était véridique. Bref. Je vous passe la description des deux minutes de récupération de l’Humain.

Raynarès était donc en rage, tant par cette saleté de magie que par les événements précédents, au château de Gzor. Ah, il allait l’entendre Ronog. Oreilles ou pas, Squelette ou roi, il allait lui dire ses quatre vérités à cet employeur. Il se repassa les événements de l’aventure en boucle, de leur départ destination les marais jusqu’à leur actuel retour. L’assassin inspira un grand coup. Droit sur ses jambes. Mains jointes, doigts croisés. Regard inébranlable. Sourire quasi imperceptible. La position de l’arnaqueur en chef.


" Salut à vous, Ronog ! Oui, on l’a votre putain de hache de mes deux magnifique Inquisitrice ! Mais avant de vous laisser la contempler à jamais, j’ai une petite chose à vous dire. J’exige remboursement ! Nan parce que là, vraiment, je suis pas content mais alors pas du tout ! Je vous explique pourquoi.

Tout d’abord, la qualité de votre accueil est tout simplement LA-MEN-TABLE ! Vous auriez pu nous attirer dans une jolie forêt, ou une plaine ensoleillée, mais au lieu de ça vous choisissez un marais on ne peut plus marécageux.
Ensuite, les conditions de transport. La téléportation, d’accord, j’accepte. Mais vous auriez pu prévenir bordel ! C’est que ça remue les tripes vos machins ! J’aurais pu rendre mon p’tit déj’ sur votre hache moi, et ç’aurait été votre entière faute !
Après, les blessures que nous avons pu subir.
Enfin, pire que tout, et je serais intraitable là-dessus, j’ai cassé ma dague ! Et me dites pas que j’en prenais pas soin, parce que seule une peau-verte ferait ça !

Donc si je récapitule, nous avons là un accueil des moins accueillants, des conditions de transports déplorables, une prime de risque, et un dédommagement pour usure d’équipement !
Ce qui nous fait... trente et cinquante, quatre-vingt, plus cent, cent quatre-vingt, cent quatre-vingt fois deux... 360 pièces d’or ! Pour chacun, cela va de soi. "


Ronog détourna enfin son regard de l’Inquisitrice pour le porter sur Raynarès. Les orbites vides ne reflétaient aucune émotion.

" Ouais, bon, d’accord, on va dire juste pour moi... "

Aucune réaction de la part du roi.

" Heu... faut dire à votre décharge que c’est la première fois qu’on collabore ensemble, donc je vais baisser tout ça de vingt pour cent... Donc... 288 pièces ! "

Ronog, impassible, ne disait rien.

" Vous êtes un coriace, vous ! Aller, encore vingt pour cent de moins parce que je suis un gars sympa, dans le fond, en cherchant bien...loin, très loin... 216 ! "

Une minuscule étincelle dans les orbites vides.

" Oh ça va, j’ai compris, j’abandonne... Fais chier... Heu, Gwen ? J’ai l’impression qu’il va me tuer... Donne lui la hache s’il te plaît... "


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 24 Nov - 19:07

"Oula, c'est vrai ça donne la gerbe vot' transport à la con là... Pfouuh..."

Ainsi parla le nain, qui d'une vois forte et tonitruante, avait osé se plaindre juste derrière son ami assassin. Il revenait, comme lui, du château de Gzor, où s'étaient déroulé des évènements plutôt tragiques... pour Gzor. En tout cas, Ronog allait être heureux. Son Inquisitrice était retrouvée, et elle était à lui désormais. Enfin, dès que le Nain lui donnerait.

Il attendit en fait la fin du discours de Raynarès. Un vibrant discours. Un dis... très court, en effet. mais elle est nulle, je suis sûr qu'on vous l'a déjà faite. Mais bon. Ou même plutôt une manière de se plaindre des plus plates. Un moyen de négocier un salaire.


"Hey tu sais, gamin, on nous avait dit qu'on aurait pas de salaire, alors t'attend pas à des miracles. Surtout d'un squelette qui a besoin qu'on lui remette la tête sur les épaules... crois-moi, ne fais plus confiance qu'à toi-même."

Ouais, même dominé par Kornettoh, les amis, ça vaut plus que tout le Mal du monde. Le Nain se redressa, bombant fièrement le torse, ne se souvenant plus trop pourquoi il était allé chercher la hache, si c'était pour un idéal de bien ou de Mal, un employeur qui avait supplié ou ordonné, un roi ou un pécaure... Non, ça c'était quasi-sûr, c'était un roi. avec une cape et une couronne comme ça, assortie aux orbites vides au fond desquels une lumière brille...


"Au fait, pour ta gouverne, Raynarès..."

*J'aurai du mal à m'habituer à ce nom, j'trouvais Eker plus sympa, mais passons, c'est pas la question, nom d'un foin. Et j'trouve même plus mes jurons, nom d'un... fouillon. Non. Bon peu importe j'aurai le temps de m'égorger plus tard.*

"C'est la première fois qu'on travaille pour le Monsieur-Squelette-à-la-Cape-qui-fend-le-Vent-et-à-la-Couronne-Eclatante..."

Petit rire suspect et vraiment débile.

"Mais c'est aussi la dernière fois, rassure-toi. parce qu'en plus il paye pas..."

*Ce con. Ah ça y est, j'ai retrouvé. Faudrait que je pense aux Chiantos™...*

Le Nain se retourna vivement vers ce visage vide et blafard... couleur d'os, si vous préférez, et marcha à une vitesse convenable vers le Roi. Trois pas d'abord. Ni trop vite, ni trop lentement. Puis ensuite cinq pas, un peu plus vifs. Puis enfin, au moment de parcourir les derniers pouces qui le mèneraient aux pieds de "Sa Souveraineté", un grand pas, très lent. Notons que les jambes du Nain étant proportionnellement plus courtes, il a marché comme un débutant, et à la vitesse d'un escargot fou et en rut. Imaginez cette vitesse... Un escargot fous ça va déjà vite. mais en rut en plus... euh enfin.

A ce moment, où il touchait presque les pieds de Ronog, le nain s'accroupit, et planta la Hache dans le sol, sans réussir toutefois à la faire entrer dedans, puisque c'était de la pierre, et que pour frapper de la pierre et faire un trou, à moins de s'appeler Chuck Norris, c'est pas faisable. mais alors pas du tout du tout.


"Voici la Hache que vous nous avez demandée. Que l'on n'en parle plus. Sauvez vot' peuple ou ch'ais pas quoi, et basta. Et d'ailleurs je l'emmènerais bien en souvenir, si ça vous dérange pas... De toute façon, vous pouvez pas lutter. Et comme on n'a pas de salaire, vous nous devez bien ça. Alors vous faites vot' truc, et je l'embarque. Et si vous voulez pas, je vous ferai savoir le châtiment auquel a eu droit la Liche dans le château. Et le général Orc. Ils se sont bien fait démonter tous les deux. Hein Rayna ?"

Puis il laissa libre cours aux pensées du roi, tout en se reculant. Pas à pas, il arriva de nouveau à la hauteur de Raynarès dans la salle, puis il attendit les paroles de Ronog. Le Roi. L'Ultime sauveur de son peuple. Le Seul à pouvoir les envoyer dans la tombe une fois pour toute afin de leur faire trouver le repos...

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Jeu 2 Déc - 19:47

Gamin. Depuis un moment que ça le tracassait, Raynarès décida de réagir. Y’en avait marre quand même.

" Heu... tu sais, Gwennaall, faudrait que tu perdes cette fâcheuse habitude que tu as de m’appeler " gamin " , parce que, tu comprends, ça fait environ quinze ans que t’es parti de Mièvr et j’en avais douze à ton départ, donc ça m’en fait vingt-sept maintenant, et puis je fais un bon mètre soixante-dix neuf, aussi... Donc si tu pouvais t’en tenir à Raynarès, ce serait sympa, tu vois... Un peu de respect tout de même... T’imagines, si je me mettais à t’appeler " le vioque " ... Non, non, j’ai pas dit que t’étais vieux... C’était un exemple... Même si ta barbe grisonne, hé hé hé... "

Puis, à l’attention du royal cadavre :

" Et puis vous là, aussi, vous avez perdu votre langue ou quoi ? Ah, ouais, c’est vrai, vous êtes un squelette. Enfin bref on s’en fout ! Vous savez parler alors répondez, merde ! C’est haletant, le suspense, je comprends parfaitement, mais faudrait pas abuser non plus ! Vous tenez vraiment à connaître la même fin que cette satanée de liche, par Trafalgar ! Toujours pas sorti de votre mutisme ? Très bien. Je connais une méthode particulièrement efficace pour les entêtés comme vous. Made in Brigade de Mièvr. Gwennaall, bouche toi les oreilles...

Moi je connais une chanson,
Qui énerveuh les gens,
Moi je connais une chanson,
Qui n’est pas monotone,

Moi je connais une chanson,
Qui énerveuh les gens,
Moi je connais une chanson,
Qui n’est pas monotone,

Moi je connais une chanson,
Qui énerveuh les gens,
Moi je connais une chanson,
Qui n’est pas monotone,

Moi je connais une chanson... "


(à répéter jusqu’à ce que le suspect craque)


[HRP : Me frappez pas, pitié ! XD]


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un camp dans les marais [aventure]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Marécages de l'Éternelle Agonie-
Sauter vers: