L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Baldin, journal des mines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baldin

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 22
Sexe du Perso : Masculin
Date d'inscription : 13/05/2014

Feuille de personnage
Energie Vitale:
30/30  (30/30)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Baldin, journal des mines   Ven 15 Avr - 14:46

Nom du personnage : Baldin
Prénom du personnage : Deorgrim
Âge approximatif : Variable tout au long du récit.
Sexe : nain
Race : Nain
Métier : n ..... Mineur /ouvrier nain reconverti mécanicien

On m'as toujours dit que c'étaient les nains les plus endettés qui partaient de leur plein gré.
Je ne me doutais pas que c'était ce qu'il allait m'arriver...



Je dirais bien♪
Que je suis riche de mes biens ♪
Mais bien que je sois nain ♪
Je ne suis riche de rien ♪
C'est bien ennuyeux ♪
Mais je reste plus riche que cette bande d'envieux ♪


----------------
C'était dans la taverne naine de basse clientèle du bas quartier à Glarg.

On étais tous réunis pioche à la chausse. Mon histoire devait les intéresser, en tant que nains, on nous avais tous foutus à l'écart des hobbits qui squattaient ici aussi.
De toute façon tout ce qui nous intéressais, c'était le bout de papier décerné à la fin de la journée pour être autorisé à monter notre projet dans Glargh ;
Un réseau de manufactures renommées nanufacture pour faire plus nain, sur lequel nous allions bâtir un p***** d'empire économique.

On étais un groupe de mineurs reconvertis en techniciens de surface, en bref, on s'était endetté à mort à Mir-Nod, donc on est parti tenter notre chance près des humains.
De toute façon, tout ce qu'ils font la haut c'est d'la m****. Nous on est des bons, on est des vrais, qu'on disait, on pensait que ce serait facile qu'on disait ... Bah en fait ... Nan... vraiment pas.
Avant ça, je m'occupais de veiller à ce que les mines soient bien étayées et étançonnées, m'occupais aussi de la ventilation, calculais tout ce bordel histoire d'éviter les coups de grisou. Vous voyez quoi. Je vais pas vous apprendre le merdier qu'c'est de vivre sous terre.

Les gens de la surface ont toujours pris not' peuple de haut, surtout ces saloperies d'elfes didjou, justes bons à se dorer les fesses sous le soleil moi j'dis, mais bon n'empêche qu'une forêt même si c'est un nid à bestioles qui forniquent et que c'est plus laid que le derrière de gégé après s'être assis sur un trou de guêpe, c'est vraiment la vie facile.

J'avoue, c'est not' fierté, on est le peuple qui vit dans le milieu le plus pète c*l au monde. Vivre sous terre c'est tellement dur que not' race a bien failli disparaître une paquet d'fois à cause du tôt de mortalité à la mine, surtout au début de notre civilisation
On déterre tous les jours de nombreux squelettes rondelets enfuis depuis perpette les Brayeux. Et c'est pas peu dire, entre les asphyxies dues au manque d'oxygène, à la fumée, aux gaz dans la roche, aux éboulements, aux carences en bière, aux explosions provoquées par nous à la dynamite ou par le gaz, aux chutes (bah ça un nain ça n'vole nain) aux incendies bien plus dangereux qu'en surface du coup, aux inondations, quand c'est fini chez vous, c'est que ça commence chez nous et j'en passe, c'est pas de tout repos et on n'en arrive pas toujours au repas (jeu de mot nain, vous pouvez pas comprendre).

Ce qui nous a sauvé c'est les progrès technique. On peut creuser bien plus profond qu'avant on a ainsi des contrats plus juteux avec les hommes. Grâce à la concurrence des gob's on s'est même forcés à aller plus loin. Not' peuple a commencé avec des silex pour ensuite faire des alliages de métaux pourris et enfin arriver aux pioches en acier, pour récemment y aller à l'explosif.
J'ai aucune idée de comment mon peuple a vécu y'a des millénaires et de comment il a survécu, un vieil elfe complètement gaga m'as raconté qu'un long passé lie mon peuple et le leur. Puis il a fait un arrêt cardiaque en voyant mes honoraires. Une ristourne ? Y voulait ma mort oui !

Bon, retour à la taverne.
Tous réunis autour de ce même projet. C'est au bout d'une dizaine de bières, un amuse gueule pour un nain que nous nous sommes raconté nos histoires respectives
Un coup dans le nez, barbe tressée jusqu'aux pieds j'ai pris la parole.
-Une fois que notre premier atelier battras son plein à Glarg les gars, on dégagera des fonds afin de créer des filiales partout en terre de fang. Toutes dirigées par les membres autour de cette table! Trinquons.

Etrangeois le giboyeux d'son surnom stupide sous lequel il gardait son identité secrète, sans doute à cause de démêlés avec les bouffeurs de saucisse, nous avait bien fait marrer ayant baratiné plus que nécessaire .... c'était mon tour et quelques hobbits s'étant ramenés j'ai étoffé le texte. (Non pas la marque de chocolat toffifee, mais vous allez écouter oui ou merde.)

-Deorgrim Baldin saletrę (prononcez Baldine) suis né dans une cave à bière ...
Enfin pas tout à fait. Je suis né sous une montagne dans une ville naine du côté de Mir-Nod profondément enfouie dans un réseau de galeries où des armées entières ont péri, sans cesse prises à revers ou dans la presque totalité ensevelies par nos confrères les nains sachant parfaitement ou fragiliser la structure calcaire de la roche afin de condamner n'importe quel passage (enfin quand ça ne nous tombe pas dessus hein les gars, vous vous rappelez bien).
Il paraîtrait même que mon peuple soit parvenu à faire ressortir une armée ennemie après les avoir forcés à emprunter un trajet précis.
Ces informations tiennent du ragot de nos jours mais sont passées dans la légende, nos ingénieurs des mines assurant que c'est tout à fait possible et les personnes le démentant se faisant tabasser régulièrement .
Je mesure 4.5 pieds (environ 1 mètre 40), ai pris le gout de la bière à 12 ans et suis robuste, large et endetté . C'est ainsi que je me suis entêté à vouloir m'enrichir dans le monde extérieur. (Je dois un paquet d'or à la firme Smithil et Wessondul) J'ai été un grand mineur et grâce à ça je me suis enrichi copieusement en ayant découvert plus d'un filon de joyaux, or que je transportais en permanence sur moi renforçant les parties fragiles de mon armure pour faire bien pédant (mauvaise idée, me suis fait rentrer dedans), pour un nain, c'est bien, mais c'est quasi rien. Je l'ai de même soudé, n'ayant pas l'intention de l'enlever pour quoi que ce soit, ne serait ce qu'une fois par an. Soit dit en passant elle me manque.
Un Hobbit - C'est pour ça l'odeur ?
Moi - Dégage d'ici toi.
C'est durant cette période de ma vie que j'ai appris sur le tas les rudiments enssestrau de la mine.
Je n'ai jamais connu mes parents enfin si mon père a fui tant ma mère était chiante et ma mère heu ....
[illustration de sa mère à réaliser]
La vie dans cette mine était monotone.
Moi - Non pas toblerone, le prochain hobbit qui cause de bouffe, je l'encastre vu )
Les nains de ce coin n'y minaient presque jamais ensemble, de peur d'avoir à se partager les filons, c'est crevant et peu passionnant, mais bon en tant que nain on étais assez bien adaptés, jamais eu de problèmes de dos, le gras porte tout le poids des gravats je crois, mais pas le foie  

--------------------------
Journal des mines part 1
--------------------------
Je me baladais avec ma lampe à huile et mon canari (ceux ci crèvent en premier lorsqu'on tombe sur une poche de gaze inodore mais mortel) dans les vieilles galeries désaffectées. Ils pouvaient crever je n'allais pas remplir leur cota de sales rats.
J'étais tombé sur des gravures runiques nanuscrites sans doute là depuis un bout de temps....
En cours de rédaction ...

--------------------------




http://image.noelshack.com/fichiers/2015/43/1445785669-fiche-de-perso-png-now.png


ps: Vous pouvez commenter, c'est pas comme si j'allais râler. Enfin pas plus que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
 
Baldin, journal des mines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Montagnes du Nord :: Mines naines-
Sauter vers: