L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Un camp dans les marais [aventure]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 29 Juin - 20:13

Ivanov resta un moment en essayant de trouver des indices tout frais puisque personne n'avait encore eu la bonne idée de piétiner les lieux.
Toujours les mêmes traces très peu profondes de troll dans la boue fraiche, semblant arriver de nulle part et y repartir. Le défunt travailleur semblait avoir le dos tourné à son attaquant car le reste du cadavre se trouvait plus ou moins allongé ce qui avait été un ventre.
Le rouge sang se mariait bien avec le marron terne et humide de la boue, mais ça, ça n'avait aucun rapport direct avec l'enquête.
Il n'était un de ces mages d'une ville dont il avait oublié le nom, capable de réanimer le corps un court instant afin qu'il refasse les quelques trente secondes à une vingtaine de minutes avant la mort.
Et puis de toute façon, au vu de l'état du cadavre, il faudrait une énorme compétence pour réussir à en tirer quelque chose.


- Mais quel...

Le vampire s'arrêta, se rendant compte que son interlocuteur en avait profité pour se tailler.
En retournant à son observation, il remarqua qu'il y avait comme un creux à un mètre devant le cadavre, creux qui aurait très bien pu s'expliquer par la présence d'un objet récemment déplacé ou enlevé. Mais la très vague empreinte ne pouvait pas dire l'observateur de quel objet il s'agissait, sinon quelque chose de tout de même assez massif.
Plongé dans ses pensées, il en fut subitement tiré par un sploch sonore, venant non pas d'un des autres mercenaires engagé pour empêcher ces morts, mais des badauds, enfin plutôt collègue du gisant cadavre, venus voir ce qu'il se passait.
Comme Ivanov ne se sentait d'humeur d'expliquer ce qui s'était passé, il s'en alla sans dire un mot, les laissant organiser comme ils le souhaitaient la cérémonie funéraire.
Pendant qu'il essayait de retrouver la trace de Grappin, son cerveau bouillonnait toujours autant.


/* Bon alors il pense qu'il s'agit d'un même sort qui soit capable d'invoquer une créature ou bien de lui redonner vie, de l'alléger, de lui donner une force sur-humaine, et d'autres surement.
Je ne connais pas trop la magie noire d'invocation, mais ça doit être du sacré niveau. Mais j'y pense, j'avais entendu parler d'un collège de magie dans une contrée lointaine, où il transformaient des morts ou des vivants en des zombis afin d'avoir une puissante armée de protection. Ces soldats était tous coordonnés, et étaient particulièrement réceptifs à la magie. On pouvait par exemple leur lancer un sort de SombresAiles afin qu'ils puissent voler, en faisant des combattants redoutables.
Mais en ce cas là, qu'est-ce qu'ils feraient là ? Ou même qu'est-ce qu'il fait là s'il n'y en a qu'un ?
Peut-être il y aurait-il quelque chose susceptible d'attirer leur attention... */

Ivanov réussit à rattraper le magicien et lui demanda :

- Dites, est-ce que vous pouvez m'expliquer ce que vous espérez trouver, ou du moins quel type d'objets ?

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 24
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Ven 3 Juil - 9:48

HRP// Désolé de mon retard, quelques problèmes de connections à Internet //HRP

Après avoir longuement réfléchit aux paroles du vampire et s’être rendu compte qu’il risquait vraiment sa peau en participant à cette mission de défense ; Raynarès revint près des deux amants et de Gwennaall. Ce dernier lançait de nombreuses hypothèses quand à la nature de la bête. Hypothèses que Grappin entreprit soigneusement de réfuter, bouche pleine et sandwich à la main.

* Plutôt détendu pour quelqu’un qui perd ses hommes un par un. Je le sens pas, ce gars là. Le temps qu’il vienne à Valtordu, qu’il trouve des mercenaires, et qu’on revienne ici, il n’y a eu aucun mort. Si j’étais la bête, j’aurais profité de l’absence de ce mage pour tuer encore plus de monde. A moins que la créature ne désire autre chose que des cadavres. Raah ! Je comprends plus rien ! Y’a quelque chose qui cloche, ou qu’on a pas encore remarqué. Ou découvert. *

Il regarda tour à tour ses compagnons, Gwennaall, Djinn et Trimachintruc, Ivanov qui faisait un piqué vers un endroit du camp isolé...

* Il se passe un truc là-bas. *

L’humain courut du mieux qu’il pouvait vers la zone où le vampire avait atterrit, il tourna au coin d’une tente et s’arrêta de suite. Des morceaux de corps gisaient dans la boue, on pouvait distinguer une tête sauvagement mutilée. A côté se trouvait Ivanov. Grappin arriva quelques secondes plus tard. Raynarès écouta attentivement le dialogue qui s’ensuivit entre les deux magiciens. Grappin s’en alla aussi vite qu’il était venu, et le vampire le suivit un temps plus tard. Ne restait que l’assassin, le cadavre, et des ouvriers qui commençaient tant bien que mal à ramasser les morceaux de corps.
Il suivit les deux mages, restant à mi-distance car il ne voulait pas être mélé à une conversation sur la magie, qu'il connaissait très mal.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 4 Juil - 9:35

Noir. Tout était noir. Rien qu'il ne voyait l'aidait. Mais il réfléchissait. Son visage crasseux strié de rides était plongé dans une réflexion, et ses pensées restaient impénétrables. Il avait bien écouté la conversation entre Ivanov, le grand Vampire et Grappin, l'archéologue. Il serait donc question d'objets magiques.

"Et mon histoire de troll-fée alors ? Hein ? Elle était bien mon hypothèse..."


Il se dirigea vers Raynarès, qui semblait pensif lui aussi.


"Alors, comment tu te sens ? C'est pas trop difficile d'être dans l'ombre d'Ivanov ? Pas trop difficile d'être dans la boue tous les jours ?"


Toujours pensif, il continua à parler :


"Tu sais, mon p'tit, il faudrait qu'on parle tous les deux. J'ai des questions à te poser, sur ces messieurs qui nous engagent, et sur toi. J'aimerais bien en savoir un peu plus. Il y a des années, tu n'étais qu'un gosse, et maintenant te voila assassin professionnel. Comment tu as fait pour arriver à une transformation aussi déconcertante ?"

Il le conduisit, la main sur l'épaule, à une tente. Il vérifia rapidement qu'il n'y avait personne à l'intérieur et ressortit. Il s'accouda sur la branche qui servait à la tenir à l'entrée et écouta ce que Raynarès avait à dire. Mais d'une oreille distraite.


Il voyait le ciel se dégager. Il entendait à nouveau les chants des oiseaux de la saison, qui était, eux, joyeux. Le brouillard n'était plus, le marécage était moins humide, mais la peur de la mort toujours aussi présente.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 4 Juil - 20:59

Devant la question d'Ivanov, Grappin parut un peu gêné. Un peu déboussolé.

"Eh bien tout ceci n'est que pur inérêt archéologique, voyons. Nous aimons faire recracher au marais ce qu'il a englouti plus tôt. Ce genre de choses."

Conscient que cette explication était un peu bancale, il ajouta:

"Disons sue si ce bâtiment en lui-même n'a rien de bien intéressant, nous pensons qu'il existe peut-être quelque chose, dessous, de bien plus ancien, de bien plus oublié. Mais on ne sait pas ce que c'est. Nous en avons trouvé des traces dans d'anciens parchemins, mais pour ce que j'en sais, ce pourrait être une montagne de trésors antiques comme ce pourrait être une vielle charrue égarée. Mais euh, nous sommes là pour le savoir, n'est-ce pas? Oooh, que c'est excitant... Enfin bon. Visiblement, cette saloperie ne veut pas qu'on aille voir."

Grappin s'affala dans la boue dans une tentative de s'asseoir. Il prit une position un peu plus confortable et attendit, la tête dans les mains, la suite des évènements.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 24
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 6 Juil - 17:06

Raynarès fut tiré de ses pensées par le nain Gwennaall. Il se tourna lentement vers lui.

" Tes sarcasmes sont toujours aussi plaisants à entendre, Gwennaall. Sur ce point-là, tu n’as pas changé... "

Son vieil ami réussit tant bien que mal à lui mettre la main sur son épaule, ce qui lui donna une allure comique. Le nain le dirigea vers une tente inoccupée et s’accouda à la branche qui servait de pilier à l’entrée. L’assassin, quand à lui, s’assit sur un petit banc de fortune.

" Comment j’en suis arrivé là ? Je te préviens tout de suite que ce n’est pas une histoire très glorieuse. Mais bon... "

Il enleva son bandeau et le tendit à Gwennaall.

" Tu te souviens de Gault et Sara ? "


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Jeu 9 Juil - 8:57

Raynarès le fit retrouver ses esprits. Oui ! Il se souvenait. Gault et Sara, les deux enfants de son village natif de Mièvr'. Il n'habitait pas loin, à l'époque, dans les mines de Jambfer. Il était le premier Nain à avoir découvert le village; Il était très jeune à l'époque, mais là il avait un peu vieilli. Peu importe, il retournait en enfance.

"Deux enfants jouent. L'un a un bandeau, l'autre le poursuit. Ils s'amusent tous deux. Un troisième les rejoint. C'est Eker (ou Raynarès, si vous saviez toujours pas). Il se jette sur le premier qui court. Le Nain rit. Et dans ce rire se répercute un sourire rêveur sur la terre ferme. Les deux gamins se battent comme des chiffonniers. Ils se battent pour savoir qui sera le prétendant de Sara, la seule fille du groupe. Gwennaall, exaspéré, se dirige vers leurs parents."


Le rêve se termina, et Gwennaall se réveilla, sortit de sa torpeur qui l'avait emporté. Il s'était fait mal en tombant. Lors de son rêve, il avait lâché la branche qui servait de pilier à l'entrée de la tente, et avait fait une grande marque sur le sol. Il s'était embourbé dans le sol humide du marécage.Dans un grand bruit de succion, il se releva, et prit place à côté de Raynarès sur le banc.

"Oui je me souviens Raynarès. Je me souviens de vous trois. Sara était une jolie petite fille à l'époque. Que peut-elle être devenue ? Je ne sais pas. Elle a sans doute repris la petite échoppe de son père. Elle voyage entre les mains de cette famille depuis des générations. Elle n'a sans doute pas bougé. Gault... c'est son bandeau que tu m'as tendu n'est-ce pas ? Il est mort ? Vous vous êtes vraiment battus cette fois alors ? C'est bien triste... Je ne sais pas... A moins qu'il ne t'ait juste donné son bandeau en signe d'amitié... Mais j'en doute, il ne s'en séparait jamais. Et toi, tu l'as regardé mourir. Je suis sûr que cela s'est passé comme cela. Ne dis rien d'autre je sais."

Il s'arrêta brusquement quand il entendit un bruit.


"Là-bas ! Vite !"


Il se précipita. Pour un Nain, il courait vite. Et c'était athlétique.


"Encore un homme mort. Incroyable."


Il se baissa (bon, d'accord, ça sert pas à grand chose vu sa taille, mais bon, c'est pour la narration) et tourna autour du corps ensanglanté méconnaissable. Des fragments noirs étaient présents, ainsi que les traces de trolls-fées.


"Regardez, on a des indices sur trois corps. Des traces indescriptibles sur le corps, c'est-à-dire un corps meurtri, dont on arrache la peau, à mi-dévoré. On a des traces de pas, de petites traces pas très profondes. Nous avons émis l'hypothèse du troll-fée, mais on a eu l'essaim, et d'autres choses comme la chauve-souris garou. On a des fragments noirs présents sur tous les lieux de crimes. Messieurs les magiciens de première zone, je vous laisse réfléchir. Mais je pense que ce sont des tablettes que l'on brise et qui projettent un sort sur la cible. Dorénavant, j'ordonne que tous les ouvriers restent sur le chantier, ou dans leur tentes. Ici, on est trop loin du camp. On peut avoir une attaque à tout moment. Je vais prévenir le camp."


Le Nain avait peur de perdre trop d'hommes, car il ne serait pas payé pour avoir défendu le chantier, mais plutôt pour l'avoir mal défendu.

Le Nain se tourna vers Grappin et Ivanov, puis vers les tourtereaux, qu'il chassa du chantier, tellement ils ne servaient à rien.


"Cela vaut-il la peine de les affoler ? Cela vaut il la peine de les confiner ? Je m'en remets à votre jugement..."

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 24
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Dim 12 Juil - 12:12

Après avoir remis son bandeau, Raynarès repensa furtivement au passé. Il aurait aimé que Gwennaall dise vrai. Il aurait aimé que Gault soit mort et que Sara reprenne la boutique de ses parents. Non. En réalité, il n’aurait pas aimé que Gault meure, mais la version de Gwennaall était nettement plus enviable que la réalité. Il retourna donc auprès du Nain qui lui tournait le dos.
Un corps salement amoché, ainsi que les minuscules empreintes présentes encore une fois près du cadavre. Le Nain parlait sans s’arrêter, même pour reprendre son souffle. Il s’inquiétait de la santé future des ouvriers, à qui il demandait de rentrer dans leur tente ou et de ne pas sortir du chantier. Raynarès repéra quelques ouvriers solitaires et leur conseilla de rester groupés, afin que chaque homme assure la sécurité de son ou ses compagnons.
L’Humain se tourna alors vers son ami dans l’intention de lui dire la vérité sur Gault et Sara.


" Gwennaall... Sara n’a pas repris le magasin de Dirk et Hannah. Parce qu’aux dernières nouvelles, elle est entre la vie et la mort dans un lit d’hôpital. Gault n’est pas décédé. Il est recherché par la Brigade. Tu sais ce que ça veut dire. La cicatrice à mon visage, c’est lui. "

L’assassin retourna s’occuper des ouvriers pour former des groupes, laissant le Nain repenser à ses paroles avec pour seul compagnon un cadavre à demi boulotté.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 15 Juil - 18:47

C'est pendant qu'il finissait de donner ses quelques conseils quant à l'organisation du camp et des ouvriers que Raynarès le prit à part pour lui expliquer que Sara pourrait être morte à l'heure qu'il était, et que Gault, pas encore mort, était recherché par la Brigade. Il avait dû commettre de gros crimes. Pour son avenir, il pensait que Raynarès ne devrait plus le fréquenter. Mais comme il en avait parlé, Gwennaall pensait qu'il avait de la jugeote : avec une balafre douloureuse d'un ancien ami, on ne va pas aller chez lui prendre un verre en se serrant dans les bras, sous peine de se retrouver avec un poignard au beau milieu des omoplates.

"Comment, Sara ? Malade ? Aux dernières nouvelles ? De quand ?"


Des montagnes du Nord aux marécages, même en courant, il y avait des jours de marche. De plus, personne ne connaissait ce village, donc, pas de Chronotroll. Seulement des pigeons pouvaient faire le voyage. Le pigeon ayant besoin de faire des pauses... Il estima que le message ne pouvait lui être parvenu que deux semaines avant.


"C'est bien triste pour elle. Et Gault, poursuivi par la Brigade, il va être arrêté ? J'espère, en tout cas, déjà pour toi, pour la vengeance de cette blessure atroce, et comme ça, si Sara guérit, tu seras son prétendant !"


Il finit cette phrase, un grand sourire aux lèvres.


"Et, d'ailleurs, si on se penchait sur le cadavre ? Je pense que le sort est toujours le même, car, sur les cadavres, il y a toujours le même genre de "traces"."


Lançant un regard froid à Grappin qui terminait un second sandwich dans la soirée, il continua à réfléchir sur le sort des cadavres.

"Nous avons les débris noirs aussi. Donc, ce serait un sort de magie noire, qui serait capable de carrément "manger" le crâne de la victime et de l'ensanglanter au point de le noyer dans une mare de ce liquide rouge. Est-ce exact ? Je sais que oui, ne répondez pas. Monsieur Grappin, j'aimerais bien être éclairé de vos lumières. Que pensez-vous de ce genre de chose ? Avez-vous déjà vu ce genre de traces et de blessures sur un homme ?"

Gwennaall pensait que non, car, dans son expérience, il n'avait jamais vu de telles blessures. Il attendit alors la réponse de Grappin, et regarda furtivement Raynarès. Le vent du soir le rafraichit quelques instants, faisant voltiger ses cheveux dans le courant d'air frais. Il se concentra alors sur les paroles de Grappin. Voyant qu'il ne répondit pas immédiatement, il s'éloigna quelques instants du groupe. Le Nain invoqua son tigre et partit. Son voyage dura quelques minutes. Il voulait chasser. Et il partit chasser dans les environs, plus ou moins loin.


Gwennaall se dirigea vers Grappin, qui aurait résolu le mystère. Il s'appuya contre un arbre environnant en scrutant les alentours du camp pendant qu'il écoutait toutes les conversations des ouvriers. C'est alors qu'il fit part à Grappin de ses impressions :


"Dites, vous ne pensez pas que ça peut venir d'un des ouvriers ce sort ? Il y en a bien un qui pourrait connaitre les objets du sous-sol ici, et qui, avide, voudrait se débarrasser de tous les ouvriers pour avoir toutes les richesses ? Avec-vous pensé à tous les fouiller ?"


Sur ces belles paroles, Gwennaall le regarda dans les yeux, voulant être sûr qu'il réponde.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 24
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Ven 24 Juil - 11:52

Tandis que Raynarès formait un dernier groupe d’ouvriers, Gwennaall le questionna sur l’état de santé de Sara. L’Humain se retourna pour lui faire face et resta silencieux jusqu'à ce que le Nain reprenne la parole, pour cette fois ci parler de Gault. Il termina ses questions par un sourire ce qui n’améliora pas l’humeur du jeune assassin. Humeur qui s’assombrit d’avantage lorsqu’il s’aperçut qu’il se tenait en plein dans le sang de la victime.
Gwennaall décida ensuite d’aller chasser, sans doute histoire de changer d’atmosphère. De longues minutes s’écoulèrent pendant lesquelles Raynarès se vit contraint de reformer un groupe d’ouvriers, car l’un ne voulait pas être avec l’autre parce qu’il sentait la liche. Après maintes discussions pour savoir quel groupe voudrait bien de l’homme, il fut enfin accepté par deux de ses collègues qui avaient soi-disant le nez bouché à cause de l’humidité des lieux.
C’est lorsque Gwennaall revint de sa chasse que l’assassin se décida à répondre aux questions de son ami. Ce dernier finissait de donner les restes d’un sanglier charcuté au cuisinier Hobbit que Raynarès l’aborda.


" Les dernières nouvelles datent d’il y a environ un mois et demi. Toute la Brigade s’est dispersée en Fangh pour retrouver Gault, et nous n’avons pas assez de pigeons pour que tout le monde soit informé continuellement. Un simple aller-retour Mièvr/Waldorg peut prendre un mois. Avec le vent dans le dos. Quand à Sara, ce n’est pas la maladie qui la frappée mais plutôt la dague de Gault. "

Il resta ensuite auprès du Nain, car il avait lui aussi envie d’entendre les hypothèses (et peut-être solutions) de Grappin.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 25 Juil - 14:45

Réponses attendues de Grappin qui ne vinrent pas. Maussade, le Nain vit un caillou, et tapa du pied dedans, rageusement. Il était de mauvaise humeur quand à ce que Raynarès lui avait dit.

Grommelant et énervé, il restait pensif. Comment Gault, ce petit garçon autrefois si gentil et espiègle pouvait devenir ce hors-la-loi et ce bandit farouche ? Cela dépassait son entendement. De plus il avait failli tuer sa meilleure amie d'enfance. Qui aurait pu oser un tel geste ?

"Rah ! C'est vraiment un bandit ! Un affreux personnage ! Puisse-t-il mourir !"


Une rage démesurée par rapport au moment, et aussi par rapport à l'endroit. En revanche elle était réfléchie quant aux actions qu'avaient pu commettre Gault. Gwennaall ne trouvait plus les mots pour le caractériser. Rien ne pouvait sortir de sa bouche autre que des insultes quand il pensait à lui.


"N'en parlons-plus s'il-te plaît, j'aimerais garder les seuls bons souvenirs que j'ai de lui et de toi lorsque vous jouiez ensemble. Vous étiez beaux tous les trois", avoua-t-il à Raynarès.


Il le regarda dans les yeux, scrutant le fond de son esprit. Mais ses pensées étaient bien cachées. A l'école, pensa Gwennaall, il avait du parfaire sa technique de masquage de ses pensées par un visage impassible ne laissant transparaître aucune émotion.


"Je souhaite quand même que Sara revienne. Je souhaite aussi fort la revoir. Nous irons ensemble à Mièvr et nous verrons quels ravages il a été capable de faire."


Il se retourna un instant, un moment de faiblesse. Une larme coula le long de sa joue. Il la recueillit au creux de sa main. Elle brilla un instant, et il la laissa filer sur le sol. Elle fut aspirée par le sol déjà humide et avide d'eau. Il murmura :

"Ma jolie Sara..."


Plus fort qu'avant, il se planta devant l'assassin surpris et lui tint (à peu près) ce langage :

"Ensemble, nous retrouverons Gault, et je te promets de le faire payer ce qu'il a fait !"


Son poing était serré, ses ongles lui rentraient dans la peau, le faisant presque saigner. Il caressa lentement le manche de sa hache. Il l'empoigna fermement et la dégaina. Il fit un geste d'allégeance envers quelqu'un d'invisible, en essayant de garder propre son pantalon.


"Je te vengerai, garde ta flamme !"


Rageusement, il planta sa hache dans le premier arbre qui vint à sa portée. Une profonde entaille le blessa et dedans, toute la rage du Nain. Il reprit son arme et s'enferma dans un profond silence. Le mutisme lui permit de cacher son émotion et émotivité.


"Bon, tentons de résoudre ce mystère d'ouvriers assassinés !"

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.


Dernière édition par Gwennaall le Jeu 27 Aoû - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mar 11 Aoû - 13:07

Grappin restait assis au milieu de toute cette agitation, sans trop savoir quoi faire. Le Nain partait chasser, l'assassin format des groupes, le vampire cogitait, les tourtereaux tourtaient... Bref, chacun vaquait à ses occupations. De rage, il donna une violente claque dans la boue, du plat de la main. Puis s'essuya le visage, constellé de giclures. Stupide qu'il était.

Il baissa les yeux sur l'empreinte de sa main, sur le sol, qui commençait déjà à se remplir d'eau, soulevant la boue au fond de la trace. Il ouvrit des yeux grands comme des soucoupes.

De ses deux mains, il se mit à creuser frénétiquement, et dégagea petit à petit ce qu'il avait découvert. Il se recula en chancelant, et obtint une vue d'ensemble. Un large cercle de pierre, d'environ deux mètres de diamètre, se tenait là, au milieu du bâtiment.


- Eh... Eh! Venez voir, j'ai trouvé quelque chose! On dirait un genre de puits, scellé par une plaque de métal!

Il commença une autre phrase, mais les mots qu'il prononça furent noyés dans un gondement terrifiant qui provenait des bois. On put alors entendre un bruit de branches brisées, le hurlement d'un ouvrier.

Et ceux qui étaient alors présents virent émerger, presque de nulle part, un énorme troll. Un demi-troll, pas un troll-fée. Il dégageait une puissante odeur de charogne, et des lambeaux de sa propre chair pendaient un peu partout. On pouvait clairement distinguer les vers qui rongeaient le mort-vivant. Ses orbites vides semblaient luir d'une énergie maléfique, maudite. Ses pas étaient légers, rapides. Et l'énorme, la colossale Zweihander qu'il tenait d'une seule main ne semblait rien peser. Il poussa un hurlement à glacer le sang et leva son immense lame.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Ven 21 Aoû - 9:09

Et Gwennaall se précipita vers le troll pour bloquer sa lame qui arrivait sur un malheureux ouvrier.

"Ahah ! Je t'ai repéré, sale bête !"


Sa hache émit quelques étincelles, et l'énorme épée du troll dévia de sa trajectoire originale pour se planter dans le sol.

"A moi !" hurla Gwennaall.


Avec une mine surprise (je vous explique pas comment c'est affreux un troll qui a une mine surpris... surtout quand il a des bouts de chair humaine dans les dents, bref on va continuer parce qu'on n'est pas là pour se demander quel air ça lui fait au troll...) le troll regarda Gwennaall. Puis ses traits se fondirent en un rictus de haine, et il se déchaina.

"Oula, je vais pas le contenir longtemps !"


Gwennaall, dans un élan de courage, dégaina sa Durandil pour pouvoir infliger plus de coups au troll, seul inconvénient, cela le ralentirait.


Un combat sans précédent se déroula sous les yeux de Grappin. Et même sous les yeux des tourtereaux. Les grognements du semi-troll étaient accompagnés par les tintements réguliers des lames qui s'entrechoquaient. L'armure de Gwennaall le protégeait totalement des coups du troll.

Cette soudaine invulnérabilité fit soudain perdre confiance au troll, pendant quelques secondes. Cela permit à Gwennaall de l'atteindre à la jambe droite. Cela eut pour effet d'entraver le troll, en le faisant méchamment boiter. Le Nain avait une force extraordinaire. Le troll s'ébranla (moi aussi...) et se mit à lancer des coups frénétiques de Zweihander sur le Nain, qui évita de justesse le coup à la tête qui aurait pu le tuer.


"Djinn ! Viens par ici ! Occupe le !"

L'assassin s'élança vers la créature en virevoltant autour de ses jambes et en lacérant le bas de son dos puis son ventre avec sa dague. Il appela à l'aide.


"Trichelieuse, chérie, tu ne veux pas l'aveugler pour éviter que notre ami le Nain ne se fasse buter ?"


Sitôt demandé, sitôt réalisé. Une lumière blanche et aveuglante perça les nuages gris comme Gandalf le fit au gouffre de Helm. Mais telle n'est pas la question. Et d'ailleurs c'est pas le même sort.

L'effet escompté ne marcha pas, le troll semblait insensible à la lumière.


"Tant pis, j'y arriverai sans !" dit alors Gwennaall.


Puis enfin il remarqua que la clerc frappait le monstre avec son bâton blanc en lui lançant des sorts mineurs qui commençaient à l'affaiblir.


"Bien ! Continue !"


Puis, sans quitter des yeux le troll, et sans cesser de l'asticoter avec sa hache puis son épée à tour de rôle, il demanda à Grappin :


"Dites, vous ne pensez pas qu'il y a quelqu'un derrière tout ça ? Les fragments de tablette noirs, tous ces ouvriers ? Bon sérieusement, il y a deux solutions seulement : quelqu'un envoie ce semi-troll pour entraver vos recherches ici, et dès qu'on aura tué celui-ci, un autre arrivera. Sinon, c'est son territoire de chasse et il est heureux de trouver assez de nourriture pour les deux prochains mois. Seulement, il se trouve que personne n'est au courant de ce qui se trouve ici... vrai ou faux ?"


C'est alors que les coups répétés du troll devinrent insoutenables pour Gwennaall. Il décida de reculer un peu. Grappin était toujours éberlué devant cette apparition étrange. Le Nain dut reculer encore et encore, jusqu'à arriver sur le cercle en pierre que Grappin avait dégagé de la boue. Alors que le terrain était humide et l'on pouvait s'enfoncer sans glisser, le cercle en métal était très glissant, et le Nain dut faire attention à ne pas tomber. Son intelligence ne lui dit pas qu'il aurait mieux fallu qu'il reste hors du cercle.

Gwennaall résista tant qu'il pouvait mais l'épuisement commençait à se faire sentir et Gwennaall glissait de plus en plus souvent sur le cercle, sans tomber.


"Dites, Seigneur vampire Ivanov, pourriez-vous nous aider un peu ? Je pense que vous auriez eu raison de ce troll tout seul, mais nous là, on a du mal !"


Et alors le Nain glissa sur le cercle en esquivant encore un coup d'épée. Il se tut et attendit ce que son destin voulait pour lui.


Il se releva alors brusquement en hurlant :


"Je ne veux pas mourir !"


Et il repartit à la charge, en dehors du cercle de métal glissant.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.


Dernière édition par Gwennaall le Jeu 27 Aoû - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Ven 21 Aoû - 15:12

Grappin en était scié. De toutes les choses étranges qui lui avaient été données de voir, il n'aurait jamais imaginé une telle chose.

D'un point de vue purement théorique, selon toutes les simulations qu'on aurait pu faire, un combat entre un Troll Zombie Maudit d'environ quatre mètres douze pour deux tonnes six armé d'une Zweihander de cent soixante-seize livres et de sept pieds de long face à un Nain Guerrier classique armé d'une Durandil toute simple, même bardé d'acier, aurait du se solder par le décès prématuré dudit Nain au bout de un ou deux coups, en étant optimiste.

Mais une analyste un peu plus fin aurait sans doute remarqué que le Nain, lui, n'en avait pas conscience. Et que, par un procédé manaétique indépendant, il restait donc en vie.

L'archéologue observait la scène avec fascination. Le Nain se battait avec l'énergue du désespoir, l'énergie d'un désespoir qu'on trouve habituellement chez les gratte-papiers novices à qui on vient de donner des poids et des longueurs dans des unités qui leur sont inconnues, et ce sans la correspondance.

L'assassin donnait l'impression, au premier coup d'oeil, et au second aussi, d'ailleurs, de danser avec le TZM (Troll Zombie Maudit, veuillez suivre). Cette technique de combat avait à la base pour vocation d'être aussi esthétique que dangereuse, seulement dans ce cas précis, les dégâts occasionnés par sa dague n'étaient guère plus que des griffures pour le monstre. Avec en prime une magesse inutile pour l'épauler.

Le Nain avait reculé jusqu'à la plaque de métal. Pour tout observateur extérieur, le gracieux ballet mortel qu'il entamait avec le Troll aurait fait figure d'un face à face stérile entre un poulpe épileptique échoué et un... Un Troll. Egal à lui-même. Tapant de plus en plus fort sur le poulpe bardé d'acier.

Les ouvriers observaient le combat, eux aussi, sans trop réagir. Et soudain, une petite forme ronde creva la ligne de spectateurs, armé d'une bonne grosse arbalète crantée, avec un arc en acier, du genre à traverser de part en part l'archichancelier de l'Université Invisible de Magie et de Couture sur Chaussettes, pourtant célèbre pour son ventre aussi dilaté qu'une vache malade sur le point d'exploser. Bien qu'on n'aie jamais pu prouver qu'une vache malade sur le point d'exploser soit dilatée, le cas étant - heureusement- rare.

Le cuisinier Hobbit, puisque c'était bien de lui qu'il s'agissait, braqua son arme vers le TZM.


- Vindieuuu, m'envat'plinter c'te carreau den l'michequeçavat'faïrepasserl'invie eud'boulotterl'nain, porsur!
- Il a dit qu'il allait tirer sur le Troll, commenta Grappin.
- Boudioud'bestiauleud'médeuu, t'vavouérd'quelbouéjeumchauffons, mouépiminjambion! Spècedisalopiodgrandpourri, là, porkoik'tu vin fout'eul'souk eneul chintier, vec eut'barbaque miliquid' qu'frai fuir un vompire... Aheurrh, heum, jvoulions dirun norgre adeukilomettres! Cune subilititédinsqu'tu t'bat, t'esd'un'engeancequ'j'aim bien pas, moué, té!
- Il a dit que le Troll était un gros con.
- Vla ceuqu'tu méritions ben, foid'Hobbit!
- Il a dit qu'il allait viser entre les deux yeux, parce que c'est là que ça avait le plus de chances de marcher, et que malgré son passé de soldat dans la Guerre des Saucisses au Lard vous feriez mieux de vous écarter parce que des fois il tire pas tout à fait là où il le voudrait.

[Chtwing]

Et le carreau partit, sifflant dans l'air humide, chantant en accord avec la corde de l'arme dans un petit matin froid tout droit sorti d'une licence poétique à la con puisque inexistante, et vint se ficher, avec un bruit écoeurant d'os brisé et de cervelle qui gicle par certains orifices plus ou moins naturels, dans le front du Troll. Brusquement interrompu dans son combat, il pencha lentement vers l'arrière avec un long râle d'agonie. Puis, dans son encéphale ayant dépassé la date de fraîcheur limite depuis quelques bons siècles environ, surgit (plutôt mollement, pour tout dire) l'idée qu'il ne pouvait pas agoniser, puisqu'il l'avait déjà fait dans des temps immémoriaux, et que de fait il ne pouvait pas le faire une seconde fois.

Il se redressa et reprit son assaut sur le Nain.


- Raté, commenta laconiquement Grappin. Veuillez excuser le temps de réaction, ce combat est fascinant, mais pour répondre à votre question, maître Nain, je dirais que non, nous ne savons absolument pas ce qui se trouve là-dessous.

Mais le Nain ne semblait pas avoir entendu, les oreilles bourdonnant du claquement métallique de son arme contre la Zweihander du Troll.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 24 Aoû - 13:56

Ivanov s'était éloigné du groupe, parti à quelques kilomètres de là, cherchant une tanière hypothétique de la bête responsable de tout ce massacre.
Il ne pouvait donc pas être au courant de la mort d'un autre ouvrier, ni de la conversation obscure entre l'assassin et le nain bizarre.
Soudain, un tintement retentit dans sa tête. Un MMS (message magique symbolique, vous avez oublié ?) de la part de Grappin. Il devait se passer quelque chose de grave. Le message en lui-même était assez succin, formé juste de trois petites lettres pressantes : un S, un O ou un zéro, pis un deuxième S. S.O.S. L'archéologue semblait avoir de gros problèmes.
Le vampire vira à 180 degrés et fonça le plus vite possible en direction du campement. Pendant son observation, il s'était au fur et à mesure un peu éloigné du lieu d'excavation, si bien qu'il se trouvait désormais à près d'une centaine de kilomètres de là. Alors fallait vraiment foncer.


*/ Pourquoi a-t-il besoin de moi ? Il s'est fait attaquer et ne peut plus utiliser sa magie ? Ou alors il veut juste me voir ? En ce cas là, ça va chauffer pour lui... */

Pour ceux qui on déjà vu Matrix Reloaded, représentez-vous Neo volant le plus vite possible au secours de Morphéus et du Key Master. Les autres, vous pouvez toujours vous l'imaginer.

Il volait donc, le plus vite possible en direction du campement, essayant de capter des signaux en vision magique. Ce qu'il vit faillit l'arrêter net, mais il se concentra et continua d'avancer.
Un troll zombi plus plus. Et un modèle particulièrement résistant en plus. Alors que d'habitude sa vision magique était verte, ce dernier apparaissait curieusement en orange.

« - Let's have a rock ! »

L'objet volant pas très identifié accéléra encore, allant désormais à R8. Pour ceux qui se demandent ce que ça veut dire, R est la vitesse limite du raisonnable. Cela dépend donc de différents facteurs comme le lieu, la personne qui apprécie la vitesse, et d'autres choses diablement compliquées, à donner la migraine à un lobotomisé. Mais inutile de vous dire que R8 est tout de même vachement rapide.
Pour reprendre l'analogie de tout à l'heure, Ivanov volait maintenant de la même manière que Neo volait dans Matrix Reloaded à la rescousse de sa moité, mortellement blessée. Avec les voitures dans le sillage et tout ça... sauf qu'ici, y'a pas de voiture mais des troncs d'arbre.

Avec une telle vitesse, Ivanov fini par arriver à proximité du campement, et alors qu'il ralentissait un peu pour arrêter de trainer derrière lui toute une quantité de débris, il se positionna les deux pieds en avant, et repartit de plus belle.
L'impact des bottes du vampire avec une tête quelconque aurait satellisé la tête dudit individu. Mais pas avec une telle bestiole. Là, Ivanov fut stoppé net, ses bottes à bouts ferrés s'enfonçant un peu comme lorsqu'il marchait dans la boue. Mais pas plus.
Ah si, un détail que j'avais oublié. Ivanov tenait aussi sa Vorpal, et elle se trouvait actuellement enfoncée jusqu'à la garde dans l'orbite gauche du TZM.
Se dépêchant avant que celui-ci ne reprenne ses esprit – diminués un tantinet – il ressortit aussi sec sa lame, et se posa derrière le nain, éclaboussant généreusement de boue au passage la foule d'ouvriers présente.

Il avait eu le temps d'observer la scène en arrivant, et quelque chose l'avait interloqué. Grappin. Celui-ci semblait à peu près serein – pour peu que l'on puisse être serein quand quelqu'un est en train de se battre avec un TZM à côté – et surtout, pas plus tracassé que ça.

*/ Soit il s'agit d'un bon à rien ne maîtrisant que la magie illusionniste, soit il garde ses sort pour nous jauger. Et ben on va voir ce qu'on va voir... */

Parmi la foule se trouvait un ouvrier possédant une bouteille d'alcool très concentrée (environ 69° à vue de nez). Ivanov s'en approcha et lui emprunta sans ménagement, arrachant dans son geste la moitié de la chemise de l'individu. Il utilisa d'ailleurs ce torchon comme d'une mèche qu'il imbiba d'alcool, et la positionna de façon à créer un ersatz de cocktail molotov.
Un briquet crissa et le morceau de chemise fut enflammé, brûlant d'une douce flamme bleutée. Ivanov s'envola et balança la bouteille sur le TZM, qui s'éclata en rependant tout son contenu enflammé sur le corps et la tête de la chose.
Puis il chercha le regard de Grappin, cherchant à voir quelle allait être sa réaction à une telle bêtise.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 24
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 24 Aoû - 14:34

Le combat qui opposait Gwennaall et les deux amants au Troll était inouï. Le Nain encaissait coup sur coup et ripostait de sa Durandil avec force et précision. Djinn assénait à la créature de multiples coups de dagues au ventre et au dos, tandis que Trichelieuse lançait plusieurs sorts destinés, tout comme les coups de son compagnon, à affaiblir le Troll. Vint alors le cuisinier Hobbit qui s’empressa de tirer un carreau d’arbalète en direction du Troll après l’avoir injurié dans une langue que Grappin eut l’amabilité de traduire. Le tir fut manqué et le combat se prolongeait entre les quatre compères et le monstre.
Raynarès se rendit soudainement compte qu’il restait planté à quelques mètres de la scène sans esquisser le moindre geste et décida aussitôt de se joindre à ses compagnons. Il tira sa dague de la main gauche et se demanda s’il ne valait pas prendre une arme qui causerait plus de dégâts au Troll. L’assassin se dirigea donc vers les instruments de cuisine du Hobbit, et après avoir hésité entre divers objets tranchants et frappants, se résolut à équiper sa main droite d’un couperet légèrement rouillé. Il aiguisa rapidement l’arme de fortune et s’avança vers ses compagnons. Gwennaall venait de se relever d’une chute sur le cercle de pierre quand Raynarès se glissa le plus rapidement possible derrière le monstre. Ce dernier ne lui prêta aucune attention, continuant à abattre sa Zweihander sur le Nain, car il constituait pour lui le danger le plus menaçant. Raynarès remarqua que la jambe droite du Troll avait subi une blessure non négligeable au niveau de la cuisse et décida d’exploiter cet avantage.


" Djinn ! L’arrière de la jambe droite ! "

Djinn le rejoignit après quelques coups supplémentaires et étonnantes esquives. D’un effort commun, ils charcutèrent l’arrière de la jambe, entre la cuisse et le péroné. Leurs dagues ne leurs servaient pas à grand-chose, mais le couperet causait des ravages dans la chair de la créature. Le Troll s’aperçut (enfin) de l’état de sa guibolle et se dégagea des deux Humains en leur donnant un coup de cheville bien senti. Djinn esquiva avec peine et Raynarès tomba dans la terre humide en se prenant le coup dans l’abdomen. Il résista à la soudaine envie de régurgiter ses tripes et sa bile sur Djinn (pardonnez moi les détails). Quelques secondes s’écoulèrent le temps qu’il reprenne sa respiration et se remette debout. Djinn et lui n’osaient plus attaquer la jambe maintenant que le Troll avait remarqué la blessure profonde qu’ils lui avaient infligée.

" Faut qu’on remette...encore quelques coups. J’ai senti...le ménisque lors de la dernière frappe. On peut le faire tomber. Distrait le quelques secondes. Tiens, la casse pas, s’il te plaît. "

Djinn hocha la tête d’un air approbateur et Raynarès lui tendit sa dague. Il s’élança à l’assaut de la jambe quand Djinn s’attaqua au côté gauche du Troll. De toute la force dont il était capable, il asséna de violents coups de couperet à l’arrière de la rotule. Quelque chose de souple se déchira, accompagné d’un bruit de craquement. La lame du couperet se brisa et quelques morceaux restèrent dans la jambe. Le Troll remarqua l’Humain une nouvelle fois, et Raynarès ne put s'empêcher de remarquer qu'il était désormais borgne. Le vampire était sûrement passé dans le coin. Le Troll élança sa jambe en avant pour remettre sa cheville dans le ventre de l’assassin, mais sa jambe refusa de quitter le sol. Il mit durement genou à terre et la rotule cassa sous le poids du corps gigantesque, les assauts répétés du couperet, le ménisque déchiré, et de la profonde blessure qu’avait porté Gwennaall et sa Durandil. Djinn s’écarta prudemment de la bête et rendit à sa dague à Raynarès. Le Troll, à moins de ramper, ne pouvait plus se déplacer. Le combat allait être un peu plus facile maintenant.

Mais soudain, le Troll prit feu.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 24 Aoû - 20:11

"Oh merde ! Eh dis ! C'est quoi encore ce bordel là dis ?"

Surpris de la soudaine prise de feu du TZM, Gwennaall avait juré. Il avait aussi vu la coordination des deux assassins, qui avaient réussi à affaiblir à un tel point la jambe droite du Troll qu'il en était tombé à genoux.


"Ah bien bien..."


Mais quand même, un troll qui prend feu, c'est pas commun...


Et je vous raconte pas le juste moment d'avant, mais comme je vous sent insister, bah je vais le raconter quand même.


En fait, le cuisinier Hobbit qui avait tiré une flèche avait juste réussi à la tirer dans la tête, ce qui avait permis à quelques bouts de cerveau gluants et puants de se projeter alentours. Un bout plus long que les autres avait atterri sur le Nain, qui avait failli s'étouffer avec, puisqu'il s'était enroulé autour de sa gorge (le bout d'intérieur Trollien). Et comme il nageait dans les tripes, bah il avait du mal à voir et tout ça quoi. Ce qui résulte en la perte de conscience totale pendant une seconde et demie du Nain, qui était resté en dehors du combat un tout petit instant.

N'empêche qu'il s'était relevé, et qu'il avait repris le combat avec une ardeur nouvelle.

Empoignant de nouveau sa hache simmérienne et sa Durandil, une arme dans chaque main, il frappait encore et encore le Troll, en l'occupant et en protégeant ainsi ses compagnons.

Heureusement, il avait vu arriver Raynarès dans le combat... Mais pas Ivanov. Ce pourquoi la brûlure soudaine du Troll le surprit.

C'est seulement quand il vit la majestueuse ombre vampirique se profiler sur la tête du Troll que Gwennaall comprit. Après les jurons vinrent les félicitations, puis les remerciements.


"Bon, heu, m'en voulez pas, mais je vais achever ce truc là tiens !"


Gwennaall le Nain s'avança, et reprit les coups frénétiques sur le Troll, jusqu'à l'achever. En compagnie de tous les aventuriers présents, tuer le Troll à terre fut une tâche facile, sauf pour le Nain, qui dut monter sur la montagne de muscle, graisse, os et tripes. Tout le sang coulait sur la boue sans en imprégner la terre.


"Une bonne flaque de sang pour bien finir la journée !"


Et le Nain essuya sa hache sur le pagne du troll, ainsi que son épée flambant neuve.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mar 25 Aoû - 7:30

... ce qui eut pour seul effet de l'encrasser encore plus. Un TZM en état de se battre, c'est crade, mais mort, ça l'est encore plus.

Au terme d'un combat phénoménal, l'équipe avait réussi à terrasser le troll, d'une façon assez impressionnante. Maintenant, ce qui l'était, c'était la danse de victoire du cuisinier Hobbit.

La Compagnie des Cinq Mercenaires (une proposition de Grappin) se tenait là, debout sur un tas de chair purulente et suintante, couverte de boue et d'humeurs visqueuses, dégageant une odeur horrible de pourriture et de chair grillée. Au bout de quelques secondes, la créature se désagrégea à grande vitesse, la bidoche disparaissant des os aussi vite que si une armée de Hobbits s'était fait un devoir de le dévorer. En une minute, il ne restait plus qu'un squelette boueux.

Et une bande d'aventuriers étalés dans le sang et la boue.


- C'était beau. Beau. Qui vient m'aider à soulever la plaque de métal?

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Mer 26 Aoû - 20:23

Ivanov était déçu, il avait espéré renforcer la rage du TZM et déclencher la peur chez les mercenaires, mais au contraire, il avait eu l'impression qu'ils s'étaient déchaînés pour l'achever.
Drôle de bête que ça. Il aurait voulu l'examiner plus en détail, essayer de trouver des informations sur l'enchantement. Mais il n'arrivait à rien sur ce squelette qu'on aurait dit nettoyé par les arts ménagers.


- C'était beau. Beau. Qui vient m'aider à soulever la plaque de métal?

Ivanov regarda le magicien qui fut un excellent... spectateur. Et une idée lui vint.

"- Bougez pas, j'm'en occupe... il me faudrait de l'acide, deux bouteilles si possible."

Les ouvriers le regardèrent, et quelqu'un alla s'en quérir des provision. La légende raconte d'ailleurs que l'une des bouteilles fut trouvée dans la réserve de sauces du cuisinier, coincée entre le vinaigre de framboise et l'alcool de noix.

Ivanov nettoya grossièrement deux points de la plaque, et commença à vider une bouteille sur chaque point. De la vapeur crépita et des bulles commencèrent à s'élever (ah pardon, c'est l'inverse) tandis que l'acide rongeait un petit tunnel jusqu'à la transpercer totalement.
Mais inutile d'espérer utiliser cette méthode pour y faire passer un homme, la plaque était bien trop épaisse, et il n'y avait de toute façon pas assez d'acide.


"- Bon maintenant, il me faudrait un crochet fixé à un manche, et une chaîne la plus solide possible."

Pendant que des ouvriers s'en allaient chercher ce qu'il fallait, il resta de marbre, refusant d'expliquer ce qu'il faisait à ceux qui ne comprenaient pas.
Puis on apporta, enfin plus précisément, un roula jusqu'à la plaque un lourd rouleau de chaînes qui paraissaient suffisantes pour tenir en laisse un Golbarg.
Ivanov prit l'extrémité de énorme chaîne et commença à introduire environ un mètre dans l'un des trous qu'il avait creusé. A l'aide du crochet, il attrapa la chaîne et la fit ressortir par l'autre trou. Et il fit ce qui ressemble à un noeud coulant, toujours sans expliquer ses action. Alors il se recula de quelques cinq six mètres, et se concentra un court instant. Dans le ciel commença à se dessiner une ombre, comme s'il s'agissait d'un oiseau, mais qui grossissait diablement vite.

Un dragon ! Un dragon fonce sur nous !!

La réaction dans la foule fut partagée. Certains paniquèrent et allèrent se plaquer dans leurs tentes en toile, d'autres derrière des madriers. Mais un bon tiers resta, se disant que si l'archéologue ne paniquait pas, c'est peut-être qu'il n'y avait pas de danger.
Alors ils purent voir approcher un dragon rouge de taille correcte, qui avec un cri amusé saisit dans ses griffes l'énorme chaîne, et dans un autre, mêlant l'effort à l'amusement, il s'envola, emportant avec lui la chaîne et ce qui était fixé avec, à savoir la lourde, glissante et épaisse plaque de fer.
Au passage, tout ceux qui étaient restés à observer ce qu'il se passait furent gratifiés d'un arrosage copieux de boue, pendant que la plaque s'envolait en ayant fait un "plop" faisant penser à cent mille personnes ayant débouché une bouteille en même temps.

Se trouvait désormais un trou assez large, plongé dans le noir, et d'où émanait une odeur chargée en soufre...


"- Qui veut entrer ?"

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Jeu 27 Aoû - 12:33

Gwennaall put voir un spectacle assez étrange. Un dragon arracher la plaque de métal, qui avait tout-de-même l'air très lourde.

Et au vampire de proposer :

"Qui veut entrer ?"


Gwennaall s'éclaircit la gorge, faisant penser à tout le monde que lui-même s'étouffait.


"Bon, dès qu'il y a un trou, vous pouvez être sûr et certain, le Nain s'y précipite !"


Sitôt dit, sitôt fait. Le Barbu demanda qu'on l'attache à la chaîne qui avait servi à déplacer la plaque de fer. Quelques ouvriers osèrent le faire, pendant que les autres se demandaient si c'était une farce. Une fois bien attaché, le Nain demanda à Djinn et Trichelieuse de tenir la chaîne pendant qu'il descendait.


"Bon, vous me lâchez pas hein ?"


Il s'enfonça alors courageusement dans le fond de ce gouffre béant. Une voix caverneuse, amplifiée par la résonance que pouvait provoquer un tel trou résonna :


"Qui peut me donner une torche ? Et la balancez pas, je remonte la chercher !"


Après un suprême effort sur ses bras, l'une de ses deux grosses mains apparut au dessus du trou pour récupérer un objet lumineux.


"Ah tiens, non, je vais prendre mon bâton magique qui est sur mon sac !

-Dis, tu vas arrêter ça Gwennaall ? Prends un truc et descends !"

La remarque de Djinn le piqua à vif...


"Bon toi, si tu veux descendre à ma place... Tu sais, y'a pas beaucoup d'espace là dedans ! Essaye donc de descendre !"


Et il continua de s'enfoncer dans les profondeurs étranges et sombres de ce trou. Au bout de quelques minutes d'intense silence au cours duquel personne ne parla, et écouta ce que le Nain pouvait dire. On n'entendit pas grand chose de sa part à part quelques grognements d'insatisfaction au milieu duquel on percevait quelques mots sur le manque d'espace.

Enfin, le Nain arriva sur un endroit, non plus vertical, mais bien horizontal. Cela l'arrangeait puisqu'il n'avait plus besoin de la chaîne. Il s'en libéra. Il fit part de ses découvertes à ses compagnons, de la compagnie des Cinq Mercenaires.


"Hey, les gars ! Je crois bien que c'est plat, vous pouvez descendre jusqu'à moi !"


Ce qu'entendirent Djinn et Trichelieuse fut tout à fait horrible. L'écho amplifié des dizaines de fois contre le métal très étanche faisait comme un hurlement et le groupe ne put qu'à peine entendre ce que dit le Nain. Sans attendre, les tourtereaux descendirent en accrochant la chaîne à un arbre, en remontant l'autre bout pour l'attacher autour d'eux.

"VERS L'INFINI ET L'AU-DELAAAA !"


Et en bas, le Nain commentait ce qu'il voyait :


"Mais dites-moi, ça ressemble à un couloir éclairé par deux torches de 22.6cm. Le couloir se prolongeant sur 5m26 donnant accès à une porte en bois étrange, sans serrure mais juste une poignée. Sur la porte, il n'y a rien, mais la poignée commence à rouiller en dessous..."

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.


Dernière édition par Gwennaall le Jeu 27 Aoû - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 24
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Jeu 27 Aoû - 20:11

L’idée du vampire pour ouvrir la plaque de métal était la meilleure. Tirer la plaque à l’aide d’une chaîne semblait être le seul moyen de découvrir ce qu’elle cachait. Un tunnel ? Une tanière souterraine regorgeant de monstres ? Ou peut-être tout simplement rien. Malheureusement, même avec l’aide des ouvriers, Raynarès doutait qu’ils puissent ne serait-ce que soulever la lourde plaque de fer. Une sorte de rapace apparut dans le ciel. Ses formes se précisaient au fur et à mesure qu’il approchait. Pour un rapace il était gros. Très gros. Un peu trop d’ailleurs. Cette fois-ci, pas d’erreur, ce n’était pas un rapace mais bel et bien un dragon aux écailles écarlates qui fonçait droit sur le petit groupe d’hommes qui n’étaient pas partis se cacher. Raynarès dégaina à demi sa dague. Et la rengaina aussitôt pour deux raisons simples. De un, sa dague ne lui serait d’aucun secours face à un dragon, et de deux, si Ivanov n’avait pas bougé, c’était sûrement parce que le dragon ne présentait pas de réel danger pour eux. Enfin, pour lui du moins. La bête attrapa la chaîne au vol et s’en retourna à vive allure, ce qui provoqua l’envol immédiat de la lourde plaque, maculant ainsi de boue les spectateurs trop proches de la scène.

Une forte odeur de souffre emplit l’atmosphère. Le trou, aussi noir que les plus profondes ténèbres, paraissait suffisamment profond pour quiconque tombe dedans finisse brisé sur le sol. S’il y avait sol. L’idée que ce trou mène à un lac souterrain n’était pas à exclure, bien qu’il y ait peu de chances que la réalité soit telle. Gwennaall proposa d’aller voir ce qu’il y avait dedans. On l’attacha à une chaîne et il descendit. Il demanda une torche, et ça se comprenait bien, aussi remonta-t-il en chercher une, et recommença sa descente. Un silence s’installa, cassé par quelques remarques du Nain sur l’étroitesse du trou qui semblait ne jamais terminer. D’après quelques paroles amplifiées par l’écho, il avait enfin touché ce qui semblait être le fond. Djinn et Trichelieuse descendirent à leur tour, puis Raynarès s’agrippa à la chaîne. Il s’adressa à Grappin :


" Vous venez avec nous, je suppose ? "

Grappin n’ayant pas levé le petit doigt pendant le combat, ses soupçons le concernant n’avaient fait qu’augmenter. Il descendit en rappel, rapidement et prudemment. Ses pieds touchèrent le fond et il se tourna vers ses compagnons. Il n’y avait plus qu’à attendre le maire vampire.
Et bien entendu, Grappin.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Ven 4 Sep - 17:29

A force de violence, le Nain finit par déloger la porte vermoulue de ses gonds rouillés prise dans la vase, la boue et les ordures, le puits ayant visiblement servi de vide-ordure dans ses dernières années d'activité.

En jetant un oeil aux parois du puits, les mercenaires venaient de découvrir une série d'échelons d'acier rouillé qui grimpaient jusqu'en haut, laissant penser que cette voie avait été très fréquentée.

Et, derrière la porte que le Nain, désormais cul par terre et poignée cassée dans les mains, avait ouverte, donnait sur un genre de réduit bourré de caisses, de balots, de machins en tout genre, au bas mot, la parfaite cache du contrebandier. Mais avec un bordel inimaginable.



[désolé de faire un truc aussi court après vous avoir laissé mariner, je suis limite en temps en ce moment... Et bravo pour la porte, Gwennaall, j'en avais pas mis une à cet endroit XD Mais c'est pas grave, ça ajoute un peu de piquant à l'affaire Wink]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Lun 7 Sep - 18:58

"Bon, ça c'est fait !" s'exclama le court-sur-pattes une fois la porte dégondée.

La poubelle qu'il vit puait. C'était comme si ce puits avait servi de vide-ordures les dernières années de fonctionnement, ou même de non-fonctionnement. Puisqu'en fait, il ne servait pas de puits. La pièce qu'il découvrit était une cache de bandit. Pas trop petite, pas trop grande. Juste assez de place pour ranger quelques armes et le butin de quelque larcin.


"Bon, eh bien je ne sais pas vous, mais moi j'ai pas envie de rester ici. On dirait que ça sent la bête crevée."


Il décida tout-de même de visiter la pièce.


"Par acquis de conscience, fit-il, je préfère éviter de laisser là des objets de vraiment grande valeur, car les quelques pièces d'or que le gars a fini par collecter ne sont pas les bienvenues dans mon sac, j'ai pas assez de place."


Puis soudain, un semblant d'idée lui passa par la tête. Il chercha Grappin des yeux, et ne le trouva pas (en fait, il regardait trop bas... à hauteur de Nain quoi). Donc, il se mit en colère, et revint sur ses pas :


"BON LE GRAPPIN ! IL DESCEND OU JE VIENS LUI F***** LA CHAINE DANS LE C** !"


Mais on lui dit alors dans l'oreillette (Djinn lui dit alors, c'est la traduction Fanghienne) que Grappin était bel et bien là, mais qu'il était en train de fouiller autre part que le Nain, et que ce dernier ne l'avait sans doute pas vu.


"Ha ? Et il a entendu ? Bon heu..."


Le courtaud fit alors les cent pas dans la pièce, sans adresser la parole au reste du groupe.


*Bon hem... On va voir si il y a une porte...* pensa-t-il, comme pour se racheter.


Il tourna en rond pendant un temps, tapota contre les murs, chercha dans les coffres, derrière les tables... Mais rien.


"J'ai comme l'impression qu'on est coincés ici..." dit-il comme pour lui-même.


Il s'assit un instant sur un tabouret assez bas, fait presque exprès pour lui.


"Hem, dites-moi, Grappin, il y a un monstre par ici ou vous ne savez rien de ce souterrain ? S'il y a le moindre danger, je préfèrerai qu'on envoie le vampire en reconnaissance pour protéger ceux de moins de deux mètres..."


Il rit de sa blague que personne n'avait entendu, puis réitéra ses paroles à propos d'un monstre hypothétique dans cette caverne, mais cette fois-ci à Grappin, qui avait la tête enfouie dans un coffre plein de choses bizarres comme des poteries.


Et ensuite, Gwennaall attendit que quelqu'un se manifeste.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Jeu 10 Sep - 8:56

La personne qui se manifesta fut une personne avec des canines assez longues, et des pensées assez morbides. Ivanov fusilla du regard (pan !) le nain, et se concentra pour essayer de détecter quelque chose dans ce souterrain crasseux.
Au bout de quelques temps, il y eu une décharge magique, et le vampire sembla reprendre ses esprits.


"- Non, je ne détecte aucun piège magique, ni aucun système de la sorte."

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 12 Sep - 9:23

Dans une de ses vies précédentes, le Nain avait du être une fouine.


Gwennaall le Nain gagne 13 hallebardes, 27 javelines, 34 épées courtes, 15 haches légères, 6 claymores, un marteau de bataille runique +9 en constitution, une Excalibur avec rocher en supplément, un bâton maudit de nécromant, l'équipement de bataille complet de Kornettoh, la tête à coiffer (version poney) de la reine elfe Robeleneila de Grobilonildor, un bouclier enchanté avec le mot "tapette" peint dessus, un dirigeable gobelin en kit, un Attrape-Couillon certifié authentique, une armée de 170 golems miniatures, un fer à cheval, un sanglier de guerre magique avec l'option Kivolcomunoizo intégrée, les chausse-pieds du Chat Botté, un grand navire nordique pliable, 60 chemises de mailles de mithril et les cintres assortis, les 50 premières productions des forges Durandil avec les fourreaux collectors, les balles de jonglage du Fitiflop (*pan*), une boîte à chaussures pleine de cartes Mahdjic, une Moisonneuse Gobeline à Lames Vorpales Rotatives, les outils runiques des 7 Nains, le porte-jarretelles de Blanche-Neige, une paire de bottes de Sept Vieux, un fouet composé de petits segments métalliques hérissés de pointes, un sac rempli des ordures du Père Noël, 12 démonets farceurs encagés, un DVD de Dorakh l'Explosatrice (célèbre barbare du temps jadis qui décérébrait ses victimes à grands coups de sac à dos de combat lesté) 29 armures intégrales en plaques d'adamante, le grand coffre rembourré rempli de têtes-trophées des créatures les plus rares existantes, 57 boucliers de bonne qualité, 18465 pièces d'or, 46 émeraudes, 38 rubis, 53 saphirs, 24 diamants, 132 lingots de béryllium, 61 miniatures de jade avec incrustation d'argent, un grand miroir richement décoré ouvrant des passages sur d'autres dimensions, des dizaines de reliques magiques en tous genres, un lot de 25 chaises en bois précieux de la seconde dynastie Xatile des royaumes d'Au-delà-du-monde, une table ronde avec revêtement en cuir, et une brouette multiplan à condensation astrale pour transporter le tout.


Quand le Nain eut ramassé sa mâchoire inférieure qui traînait au sol et évalué son magot à une valeur approximative de 1.345.467 pièces d'or, il observa le reste du groupe, qui visiblement ne l'avait pas vu piller la salle, et se garda bien de le leur signaler.

Le vampire fit une remarque en l'air au sujet de la non-présence de magie dans cet endroit, Grappin fouillait les caisses dont le Nain n'avait pas embarqué le contenu, et les autres glandouillaient joyeusement dans le tas d'ordures.


"Eh, venez-voir, j'ai trouvé quelque chose!"

Le Nain, étonné d'avoir pu laisser passer quoi que ce soit qui puisse justifier une telle exclamation, poussa avec entrain sa brouette vers l'archéologue.

"Oh, c'est une poutre! Comme si on était à l'étage d'un bâtiment! Euh... C'est vermoulAAAAAAAAAAAH!"

Le sol s'effondra, les emportant tous dans un torrent de débris, de déchets et de terre dans les profondeurs obscures du monde. Au bout d'une chute interminable, ils cessèrent de bouger, sonnés, assomés, ou évanouis.


Et, pendant ce temps, dans l'ombre de la Terre, tombaient interminablement Gandalf, Glamdrig, le Balrog et la brouette multiplan à condensation astrale qui venait lâchement d'abandonner son cupide maître à une mort atroce et sans le sou.



[Sadisme, quand tu nous tiens...]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   Sam 12 Sep - 18:05

"MA BROUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEETTE !" hurla le Nain en tombant.

En effet, apparemment Grappin avait encore déclenché des catastrophes en s'appuyant sur une poutre vermoulue. Un grand trou était apparu, et le Nain, le Vampire, Grappin, Raynarès et les tourtereaux tombaient, ainsi que Gandalf et le Balrog. Mais eux, leur bataille a terminé dans un bain (de sang). Alors que nos aventuriers tombent inlassablement.

Le Nain essaya de faire des gestes de nage pour rattraper sa brouette à condensation astrale dans laquelle se trouvait un butin estimé à plus d'un million de pièces d'or. En fait, la plus grande fortune de la terre de Fangh venait de glisser entre ses mains. Il ne le croyait pas, mais il pourrait se suicider rien que pour avoir fait cette aventure, lui ayant fait avoir l'espoir de gagner quelque butin ou larcin. Là, niet. Donc, à ce point catastrophé, le Nain s'écria :


"Ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette, ma brouette !"

(Désolé pour les répétitions, c'est juste pour dire que le Nain est vraiment catastrophé mais de chez catastrophé.)

Le Nain esquissait des gestes ridicules pour aller plus vite en direction de sa brouette. Au passage, les gestes que l'on fait lorsqu'on apprend à nager la brasse, pas parfaite, pas non plus du n'importe quoi. Voyant qu'il ne pouvait rien faire pour la rattraper, sachant que son casque prenait le vent (un casque primaire en bois pour l'instant), et que sa masse et son volume corporels ne se prêtaient pas à l'aérodynamisme pour rattraper une brouette profilée qui descendait si vite que même une lance ne l'aurait pas rattrapée, il tentait tout-de-même d'esquisser des gestes vers l'objet convoité.


Bref, tout ça pour dire que le Nain, malgré ses gestes et attitudes bien ridicules, ne réussit pas à rattraper son butin.


"Bon je n'sais pas vous, fit alors le Nain, en se remettant seulement d'un centième de quart de demi de la charge émotionnelle totale en tristesse, colère et tous ces sentiments négatifs qu'avait pu provoquer la perte de son magot, mais moi j'ai l'impression qu'on va quand même bientôt arriver en dessous la terre de Fangh, et que je n'sais pas trop où on va arriver..."


Dorénavant, le Nain ne voulait pas laisser transparaître ses émotions aux autres. Toujours la larme à l'œil, il prit néanmoins des positions plus décontractées pendant une chute interminable. Une chute si interminable que le Nain commença à s'impatienter :


"J'espère bien qu'on va trouver quelque chose en bas, sinon ça n'en vaut pas la peine !"


Il faut dire qu'il hurla presque pour s'entendre lui-même en parlant au dessus du bruit du vent qui sifflait à ses oreilles.


Un optimisme pareil, ça ne s'achetait pas, il fallait tout juste être Nain, ou alors être ignorant : seule la mort pouvait les attendre en bas.

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un camp dans les marais [aventure]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un camp dans les marais [aventure]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Marécages de l'Éternelle Agonie-
Sauter vers: