L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Contre vents et marées, #02

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pnek Étripe-Troll
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 24
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Fils spirituel de Dalnor.
Date d'inscription : 03/05/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
30/30  (30/30)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Contre vents et marées, #02   Mar 8 Mai - 17:25

Un grincement. Un bruit d'écume se brisant contre le flanc du navire, puis un autre grincement.

Pnek, le fameux Pnek, fixait le plafond de sa cabine d'un regard pensif, et semblait ne pas le voir. Il était pourtant plutôt classe, les menuisiers avaient fait du bon boulot, avec un bois sombre et coloré - de l'acajou peut-être? - et avaient réalisé une espèce de fresque marquetée, représentant une demi-douzaine de jeunes elfes entièrement dévêtues se baignant dans un lagon. Ce n'était certes pas du meilleur goût, mais convenait à merveille au pirate. De toutes façons, rien n'aurait pu attaquer son moral: il se sentait tellement en veine qu'il ne daignerait même pas broncher si d'aventure trois grizzlis devaient emménager dans sa petite cabine.

Deux jours auparavant, il se trouvait dans un bouge tellement nauséabond que même les rats n'osaient pas y mettre les pattes, à boire un alcool brassé avec de vieilles chaussettes et coupé avec de l'eau de cale, accablé par une guigne comme on n'en voyait que rarement en Terre de Fangh. Et aujourd'hui, il se trouvait affalé sur un lit confortable, à bord d'un navire - et pas un petit - qu'il commandait, qui plus est, et bénéficiaire d'une cabine presque luxueuse qui sentait le propre et l'alcool de qualité. Il avait été chargé d'une mission par le commanditaire au profil de vautour, qui lui avait finalement dit s'appeler Elias de Flömhart. Mission qui impliquait qu'il reprenne le large, qu'il voyage un peu, qu'il flotte, loin de toute terre pour une grande partie. Tout ce dont il rêvait.

Il s'était d'abord demandé pourquoi cet Elias, manifestement richissime, avait besoin de lui, un traîne-savate d'entrepont, un rat dépouillé de qualités quelconques, un miséreux imbibé et porteur de poisse. Il avait d'abord été très gêné, était resté vague, énigmatique. Il lui avait dévoilé sa destination: par delà les flots, l'île de Cuyenor, ou plutôt ce qu'il en restait. Il lui avait remis une petite cassette fermée à n'ouvrir qu'une fois sur place, et avait précisé que les deux molosses étaient chargés de s'assurer qu'il ne contrevenait pas à cet ordre. C'est d'ailleurs eux qui détenaient la clef de la petite boîte, qui contenait ses instructions pour la suite. Mais quid du besoin du baron de Flömhart (puisque tel était son titre) d'engager un capitaine auto-proclamé plus malchanceux encore que toute une troupe de gobelin face à un escadron de Nains avinés? Il n'avait rien lâché d'autre qu'une indication qui pouvait vouloir dire tout et son contraire: Elias était le propriétaire d'un navire maudit.


- Au point où j'en suis, je crois pas que ça me change bien la vie, 'savez. J'suis au moins aussi maudit que vot' foutu navire, avait-il dit.

Et, une fois à bord, les deux Nains (le baron avait compensé leur mutisme en livrant leurs noms à Pnek: Brökk et Eitri) sur les talons, le pirate d'eau de pot de chambre avait compris au premier coup d'oeil de quelle nature était cette fameuse malédiction - et aussi pourquoi Elias avait un impérieux besoin de lui.

Pnek avait alors décidé qu'il s'agissait là de la meilleure des malédictions possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Pnek Étripe-Troll
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 24
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Fils spirituel de Dalnor.
Date d'inscription : 03/05/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
30/30  (30/30)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Contre vents et marées, #02   Sam 2 Juin - 12:17

A l'époque où il n'était encore qu'un gamin, rejeton probable d'une union hasardeuse d'un père déjà marin et des docks d'un port indéfini, il avait longtemps arpenté les ponts de ses petites jambes potelées d'enfant rondouillard.

Lorsque son père avait fini par comprendre d'où lui venait toute cette malchance, il avait proprement maronné son fils, le laissant avec quelques provisions sur une île aussi luxuriante, sauvage et terriblement dangereuse qu'une barbe de Nain, non sans avoir tenté de lui apprendre deux ou trois ficelles sur ce noble art qu'est la navigation, et sur le non moins noble art consistant à découper les gens en petits morceaux pour s'attribuer leurs possessions.

Il avait, entre autres, retenu une chose en particulier.

"Fils, à bord d'un navire, la première des règles à respecter est de mettre la chance et les dieux poissons de ton côté. Y'a deux choses à avoir absolument à bord pour ça: ne voyage jamais sans embarquer au moins un chat, et assure-toi d'avoir toujours une femme dans ton équipage."

Seulement voilà: pour pallier à la malchance chronique de Pnek, il eut fallu un navire doté d'un équipage entièrement féminin et d'un refuge félin au grand complet. Et encore, on aurait simplement obtenu un navire normal, sans chance ou malchance particulière.

Vous trouvez ça déjà assez compliqué? Ces histoires de superstitions maritimes vous embrouillent déjà les neurones?

Eh bien, vous allez, tout comme notre pirate le faisait à ce moment-là, apprendre que lorsque les prophéties et les malédictions s'en mêlent, la chose la plus banale au monde peut vite se changer en un monstrueux bordel frôlant le chaotisme pur et dur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contre vents et marées, #02
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: La Mer d'Embarh-
Sauter vers: