L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
» 2000 ----- 0
Dim 28 Oct - 14:34 par Zaeseth Helimond

» Les gobelins squatteurs de moulin
Sam 27 Oct - 20:32 par Zaeseth Helimond

» Bonne année 2018
Lun 22 Jan - 20:11 par Zaeseth Helimond

» Baldin, journal des mines
Ven 15 Avr - 14:46 par Baldin

» Centres d'intérêts de Mliuej
Mer 13 Avr - 9:31 par Modimus

» Achats possibles chez Zomblaf
Mer 13 Avr - 9:19 par Modimus

» Achats possibles chez Murgol
Mer 13 Avr - 8:11 par Modimus

» Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies !
Lun 11 Avr - 20:17 par Zaeseth Helimond

» Neydrill le malsain
Jeu 31 Mar - 21:01 par Baldin

» Cocardasse, fine lame à priori(+Journal de bord)
Dim 21 Fév - 13:40 par Modimus

Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 XII La retraite

Aller en bas 
AuteurMessage
Fatenia
Invité
avatar


MessageSujet: XII La retraite   Ven 19 Sep - 9:59

Lentement, les trois compagnons marchaient. Fatenia, Soul Life au cou, Soul End à la main. Il l’avait plus de but, la bibliothèque qui ouvrait d’habitude ses rayons pour laisser apparaître un nouveau récit et donner une quête à l’elfe ne faisait que se taire en ce moment. Et sans une épopée d’un chevalier sans peurs et sans reproches, qui allait devenir sa proie ? Qui ? Personne. Les innocents.

Massacrant sans hésitations ni pitié les moindres individus vivants, hommes, femmes, riches, pauvres, faune, flore, tristes, joyeux. Tous. Et ils acceptaient leur sort en silence. Kornettoh les prenait, gisant sur le sol, sans sacrifice, mais ne s’en offensait pas, il avait de la mort qui l’abreuvait. Et ils mourraient en silence, surpris et sans défenses, puis tombaient lourdement sur le sol dans un faible gémissement.

Averti du carnage qui se déroulait près de Waldorg, un courageux gaillard se dit qu’il se devait de protéger ceux qui le nourrissaient, les paysans, et ceux qui lui fournissaient du plaisir, les femmes. S’élançant sur un destrier loué pour l’occasion, il suivait le rythme du galop mené par des sabots qui frappaient la terre du sentier en laissant derrière eux un long nuage de poussière marron. Des cadavres le menaient jusqu’à sa proie, et rendaient sa haine de plus en plus grande.

De son côté, le paladin avançait, la tête droite et les bras ballant, d’un pas lourd et sans motivation. Il attendait quelquechose, mais il ne savait quoi, et il n’était même pas persuadé de sa venue. C’était terrible, jamais il n’avait vécu ça, son âme ne trouvait plus de bonheur, même en semant la mort sur son chemin. Au loin, un cheval hennissait, plus tard, il le rattraperait, plus tard, il le dépasserait. Et plus tard vint.

Fier comme un guerrier poireau préparant un grand pot-au-feu, le poursuivant fit s’arrêter sa monture quelques mètres après sa proie. Il descendit, dégaina son épée et la pointa vers son adversaire en l’invectivant avec des noms d’oiseaux et des reproches non dissimulés. Le concerné continuait de marcher, ignorant l’épée qui se pointait vers son front. Quand il fut dans la portée de celui qui le défiait en duel, il leva le bras et para le coup qui ne tarda pas à venir. La vibration du choc désarma le plus faible, qui pourtant était le plus motivé. Sans efforts, l’elfe dépassait sa proie, d’un tour de poignet il aida Soul End à glisser et à décrire un cercle meurtrier. Fatenia continua de marcher, et derrière lui se passait un spectacle qui l’aurait extasié il y a quelques semaines.

Toujours debout, le brave homme vit du sang gicler de sa jugulaire comme le vin d’un tonneau, au début par à coup puis continuellement. Il mourait. Il le savait. Il voyait la faux se dresser devant lui, il voyait la vie la rejoindre pour s’y empaler. Il voyait, mais ne pouvait rien faire, il était le spectateur du spectacle craint de tous, mais aussi l’acteur. Derrière lui, des naseaux lui poussèrent gentiment les jambes qui ne purent supporter la pression. Les genoux cognèrent le sol, heurtant les cailloux. L’air hébété, l’homme vivait au ralenti ce qui était ses derniers instants. Il vit en dernier la terre se rapprocher de son visage, son percuter la surface dans un craquement douloureux, puis ce fut la fin tant attendue. Un homme de plus baignait la route avec un rouge écarlate rapidement absorbé puis assombrit. L’art et éphémère, mais qui s’en soucie quand personne n’est là pour le voir et l’apprécier ?

Fatenia continuait sa route, mais était-ce encore celle des Terres de Fangh ? Il ne reconnaissait plus rien et s’en moquait.

L’air se condensait, la respiration des promeneurs sans but n’était que très lente et saccadée, leur demandant même de la concentration. C’était comme un brouillard intense ne laissant guère plus de trente centimètres de vue, ce qui empêchait de savoir là où l’on mettait les pieds, mais cette brume épaisse était sèche et immobile, contrairement à ce à quoi l’on aurait pu s’attendre. Mais ceux qui marchaient n’en avaient cure, tous les trois étaient moroses.

Une voix d’outre-tombe retentit, lourde, grave et caverneuse, laissant facilement cerné la colère et la frustration.
« Fatenia, moi, Kornettoh, en ai marre de ton attitude. Autrefois tu tuais en pensant à moi, tu rendais les morts plus belles par différents moyens imaginatifs, mais voilà trois mois que je ne te vois plus que marcher sans but et ne te nourrissant que des âmes que tu devrais m’offrir. Quand tu es rassasié je peux avoir celles qui suivent. Ça ne va pas. J’attends plus de toi, maintenant. Je n’ai plus de légendes à te fournir car même si elles sont nombreuses, je ne dois les utiliser que pour récupérer quand je suis affaibli. Je me justifie, pour toi, simple mortel, parce que tu m’as offert de très beaux corps avec efficacité, mais ne te crois pas supérieur à moi. Tu vas disparaître, et réfléchis à ce que tu fais. C’est ta punition. Tu aurais mérité la mort. Maintenant marche et réfléchis. Quand tu verras l’orbe de glace, assieds toi et prie pour moi. Ensuite tu resteras assis et tu attendras d’être prêt, à nouveau. »
Puis, la voix partit et quelques murmures se laissèrent porter à l’oreille de l’elfe.
« Potarum emergat labor, et qui nostra nobilis. »
Seul le trio chasseur d’âme pouvait comprendre.
Il obéirait.
L’orbe de glace apparut.
Il s’assit.
Il pria.
Le temps commença à s’écouler.
Il partait.
Il était parti.
Il était loin.
Un chant retentissait, doux et calme, dans sa tête.

Les hommes tombent,
Remplissent les tombes,
Étalent leur sang,
Remplissent les étangs.

Il faut apprécier,
Ce que l’on veut donner,
Supprimer la peur,
Au profit du malheur.

Ne pas décimer,
Les familles brisées,
Devenir l’agent,
Donnant malheur aux gens.

Tous les êtres vivants,
Affrontant le vent,
Verront se terminer,
Leur lutte acharnée.

En rapprochant leur heure,
Arrachant leur cœur,
Offrant avec bonté,
Le goût de l’acier.

Pour Kornettoh le grand,
Donne tout ton temps,
Remplis les catacombes,
Pour une vie longue.


La chanson recommencerait, encore et encore, mais celui qui devait l’entendre l’écoutera-t-elle ? Peut être, peut être pas, s’il réfléchissait, peut être, peut être pas, il ne sait pas, personne ne sait. La longue litanie des mots qui coulent à flot continue, telle une cascade que le gel ne parvient pas à stopper.




[ Non, je ne vais pas me suicider, mais je viens d’avoir internet depuis ma reprise, j’ai écrit ce texte à la fin de mon premier jour où j’ai raté les cours à cause d’inscriptions et autres conneries de ce genre ^^ Je vous passe le bonjour par ce récit sans intérêt si ce n’est expliquer pourquoi Fatenia va disparaître de la circulation jusqu’à être prêt. C’est à dire quand mon année se terminera, sen priant le ciel pour que ce soit après les seconds partiels :p Bonne année à vous tous, et à dans 8 mois !
Ah, et pour les dernières lignes, je sais qu’elles sont mises bout à bout, ce n’est pas pour la longueur, car vous l’avez j’espère compris je me moque un peu de l’xp, si ce n’est qu’elle me permet pour le moment de ne pas avoir à m’incliner devant Pli et Ivanov et leur tenir tête pour les provocations :p Et ensuite la “poésie”, soyez tolérants, je suis vraiment mauvais à ça et j’ai donc tenté de tout mettre dans la forme, j’espère que vous noterez la symétrie et l’alternation du 6 et du 5…. *se morfond sur le manque évident de qualité du travail* ]

Edit : http://naheulbeuk.kanak.fr/le-marecage-de-l-eternel-agonie-f15/foret-de-boisnu-rencontre-avec-ivanov-t1320.htm ==> La fin de l'isolement.
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 27
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: XII La retraite   Lun 22 Déc - 16:35

Le Paladin Noir de Kornettoh Le Grand gagne 20 Po dans son duel palpitant contre le chevalier blanc, ainsi que 32 Xp

C'est mal donc j'aime bien, lugubre, sombre, énigmatique, malsain, chaotique, et tout plein de chose en *ique. Bref, je m'en délecte ^^

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
 
XII La retraite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Square des Naheulbars :: La Taverne! :: Tour de Blizband :: Archives de la Terre de Fangh :: Réminiscences, Valtordu, Waldorg-
Sauter vers: