L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bagloc
Co-Maire de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 879
Age : 30
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Barbare intello ('fin presque)
Date d'inscription : 21/01/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
20/20  (20/20)
Expérience:
321/530  (321/530)

MessageSujet: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Ven 14 Mar - 23:38

Partie 1 : Le chemin

*Bon c'est pas le tout d'être diplômé maintenant faudrait songer à partir à l'aventure. Par où commencé ? Ah mais attends l'aubergiste il avait parler d'un coin tranquille pour les premières aventures, un truc sans risques, grr foutue mémoire c'était quoi le nom déjà ? Ah oui les collines d'Altrouille! Bon ben voila je vais démarrer par là!*

Le barbare arpenta donc la route qui menait aux collines, cela lui prit environ une journée non pas qu'il y soit aller comme une feignasse en marchant mais plutôt à causse des quelques déconvenues qu'il rencontra lors de son trajet. Tout d'abord il croisa un groupe d'elfes attaqués par une compagnie de gobelins, il se dit que cela lui ferait un bon échauffement que de buter quelques peaux vertes et que les elfes auraient surement des présents pour le remercier de son aide. Il se lança donc dans la bataille avec sa férocité habituelle ; au grand désarroi des gob' qui perdirent leur chef des le premier coup d'épée. Bagloc enchaina en tuant deux autres gobelins, les elfes retrouvant leur courage en comprenant qu'ils avaient trouvé un allié transpercèrent six autres gobelins, puis le barbare acheva les trois survivants qui tentaient vainement de fuir. C'est alors que les elfes s'approchèrent pour le remercier.

"Mille fois merci pour votre aide monsieur euh monsieur ?"

"Bagloc, mais me remerciez pas encore vous connaissez pas encore les tarifs."

"Les tarifs ?"

"Mes motivations pour vous aider sont bien entendu purement vénales. Vous espériez quand même pas que je vous sauve la mise bénévolement ?"

"Et bien en faites si. Toutefois nous ne disposons pas de la moindre liquidités, voyez vous nous sommes une compagnie de danseurs itinérants et nous avons perdus la recette de notre spectacle lors de la dernière attaque de notre convoi par un troll."

"Mais bien sur le coup du troll on me l'a déjà fait, je vous avertis : ça ne prend pas. En plus le troll il se fout de votre or il préférerait vous bouffer plutôt que de vous dévaliser."

"Mais je vous assure il voullait s'acheter de la bière avec et puis il a quand même manger notre meilleur guerrier."

*Ça devait pas être dur quand on voit comment ils ont ramé contre une dizaine de gob'!*

"Bon ben dans ce cas je vais fouiller votre carriole à la recherche de quelque chose d'intéressant."

"Je ne vous laisserai pas nous dévaliser!"

S'en suivit le combat le plus bref de l'histoire, décidément krom ne soutient jamais les elfes. Le chef par intérim du groupe elfique s'attaqua au barbare qui esquiva en faisant un simple pas de coté puis abattit son épée sur l'elfe encore en mouvement le tranchant ainsi en deux. Ses amis demeurèrent médusés, puis s'écartèrent laissant libre accès à la roulote, que le barbare s'empressa de fouiller.

Eh mais y a que des instruments de musiques merdiques et des tenues de danse la-dedans! V'la l'arnaque! Ah nan ça y est j'ai trouvé un truc le stock de bouffe."

"Mais si vous nous dérobez notre nourriture comment allons nous survivre ?"


"Y a des bois dans le coin vous n'aurez qu'a chasser. Et puis estimez vous heureux j'aurais put embarquer toute la carriole pour aller vendre vos merdes mais ça me gonfle de faire le marchand alors je vous les laisse."

"Trop aimable !"

"Bon salut les tarlouz' je me casse j'aime pas l'odeur de vos cheveux. Surement le shampoing."

Par la suite alors qu'il réfléchissait à un moyen de lutter contre la chute des biscottes du coté beurré il aperçut non loin de lui un groupe d'humains à première vu des bandits qui fuyaient quelque chose approchant par les bois longeant la route, ils poussaient des cris de lapins asthmatiques et tremblaient tellement que leurs armes s'entrechoquaient et produisaient une sorte de musique! Vraisemblablement leur marche funèbre. Bagloc ne se demanda même pas une seule seconde si il devait ou non les aider, il avait déjà sauvé les elfes c'était assez pour aujourd'hui! Il s'assit donc et observa le spectacle, à ce moment un troll sortit du bois et tua les cinq bandits assez facilement, puis les dévora. Au moment où il s'apprêtait à rentrer dans sa grotte il remarqua la présence de Bagloc et courut vers lui, visiblement il voulait un dessert.

Le barbare grimpa alors dans l'arbre le plus proche de sorte à être hors de portée du troll. Lorsque celui-ci arrive au pied de l'arbre il entreprend de le faire tomber en donnant des coups dedans. Bagloc qui avait mal jaugé la force de la bête manqua de chuter son épée lui échappant des mains tomba sur le troll lui tranchant un bras. Celui ci partit en hurlant. Bagloc descendit de son perchoir ramassa son épée et parti fouiller les cadavres des voleurs afin de s'approprier leurs possessions terrestres.

*N'empêche c'est marrant je viens de créer une légende locale : La légende du troll manchot! Je me demande si des touristes vont venir pour le voir. Bah au moins il sera nourri ! Ah ben nan je suis con personne viendra puisque personne le saura. Il me faudrait un barde pour narrer mes exploits. Bon le prochain elfe que je croise je l'asservis comme troubadour-esclave officiel.*

Il repartit ensuite vers le village qu'il apercevait au loin afin de boire une bonne chopine dans une auberge sympa.

I'll be back! (partie 1 => 63lignes)


Dernière édition par Bagloc le Dim 16 Mar - 23:20, édité 2 fois (Raison : corrections grammaticales diverses)
Revenir en haut Aller en bas
Bagloc
Co-Maire de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 879
Age : 30
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Barbare intello ('fin presque)
Date d'inscription : 21/01/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
20/20  (20/20)
Expérience:
321/530  (321/530)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Sam 15 Mar - 0:08

Partie 2 : Le village

Arrivé en vue du village (peut-on seulement qualifier une dizaine de maison dans un champ de village ?) Le barbare se demanda si c'était vraiment une bonne idée d'y faire halte, puis considérant le crépuscule se dit que tout compte fait c'était mieux que rien. En s'approchant du village il croisa un vieil homme portant une armure défraichie et arborant une lance rouillée, visiblement il était le chef - et le seul membre - de la milice locale.

"Holà étranger que viens tu faire dans notre fière bourgade ?"

"Dormir, boire et manger je repars demain à l'aube."

"Dans ce cas je te demanderai une pièce d'or pour ton passage ici."

Le barbare harassé par son éprouvante journée fit mine de ne pas entendre le vieil homme et continua de progresser vers le village le vieil homme essaya vainement de le poursuivre sur quelques mètres en s'appuyant sur sa lance, puis manquant de trébucher, jura et repris son poste auto-attribué.Le barbare quant à lui entra dans l'unique taverne de la localité : la loutre joyeuse

*Surement un ancien scout*

"Salut voyageur ! Et bienvenu à toi que puis je te servir ?"

"Une chambre, un repas chaud et un tonnelet de bière à la table du fond."

"Très bien étranger cependant je te demanderais de me remettre ton épée afin d'éviter tout problème."

Apercevant les videurs se lever le barbare comprit qu'il valait mieux obéir et remit à l'aubergiste son arme.

"Merci bien va donc prendre place je t'amène ta commande"

Une fois installé Bagloc entama son repas et sur la demande insistante de l'aubergiste raconte ses exploits dans le temple de Kornetoh, tout l'auditoire semble suspendu à son récit toutefois il remarque que quelque chose ne va pas mais il n'arrive pas à dire clairement ce que c'est. Au moment de parler de son combat avec la plante carnivore il se sent épuisé à tel point qu'il s'excuse et demande la clé de sa chambre puis s'y rend en promettant qu'il racontera la fin de son histoire le lendemain. Une fois arrivé dans la chambre il s'effondre sur le lit et s'endort si profondément et paisiblement qu'il ne remarque pas l'aubergiste et les videurs qui entrent dans sa chambre et le ligote. Et pendant qu'il rêve de Coco et Lala les gentils lapinous il est transporté dans un autre lieu.

I'll be back (partie 2 =>30 lignes)


Dernière édition par Bagloc le Dim 16 Mar - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bagloc
Co-Maire de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 879
Age : 30
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Barbare intello ('fin presque)
Date d'inscription : 21/01/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
20/20  (20/20)
Expérience:
321/530  (321/530)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Sam 15 Mar - 9:20

Partie 3 : Le compagnon d'infortune

Reprenant connaissance petit à petit le barbare sentit qu'il n'était plus dans le lit confortable de l'auberge. Toutefois il n'avait pas encore réalisé qu'il était en grand danger, il ouvrit un œil avec beaucoup de peine pour chercher une explication au fait qu'il ne soit pas dans son lit et il fut surpris de voir qu'il était scruté par un homme d'une trentaine d'année qui semblait indécis.

"Tu es mort ou vivant ?"

"Pardon ? Vous êtes dingue ou quoi ? Et puis d'abord que faites vous dans ma chambre ? J'ai pas pris le forfait colocataire stupide et horripilant que je sache !"

"Vivant donc ! Ça tombe bien je me sentais défaillir à l'idée de trépasser dans la solitude."

"Mais dans quel ville de glandus je suis tombé moi ? Pourriez répondre à mes questions quand même ?"

"Si vous y tenez, alors sachez que je ne me suis pas introduit nuitamment dans votre chambre à l' occasion de votre sommeil opportun mais que vous avez été drogué par l'aubergiste qui en à profité pour vous amené dans cette geôle humide et au combien inconfortable. Sachez également que nous serons sacrifié à l'aube sur l'autel de kornetoh et oui vous ne le saviez peut être pas mais nous sommes dans la ville du dieu des carnages.

"Ah ben putain l'enfoiré, je savais que c'était pas une bonne idée de lui laisser mon épée. Et en plus j'ai atterri dans la seule ville de la planète où j'aurais du éviter d'échouer. Toujours et encore la chance ! Sinon toi tu es qui et tu fous quoi là ? Moi c'est justifié j'ai rasé le temple de ses fondus dans la forêt de schlipack mais toi ?"

"Je comprends mieux leur courroux de tantôt à la lumière de vos paroles. Quand à moi sachez que je suis un archéologue venu faire des fouilles dans ces ruines afin de trouver quelques richesses et artefact anciens. Lorsque ces imbéciles mon découvert leur grand prêtre m'a accusé de profanation et on m'a jeté ici cela fait maintenant deux jours. Oh j'oubliais je me nomme Firuel Heimatlos."

"Dernière question tu parles toujours comme un elfe, Firuel ?

"Mais vous allez fermer vos gueules la-dedans ?"

Le barbare s'étant levé pendant la conversation avait toutefois tourné le dos à la porte de la cellule et ne s'était donc pas aperçut de la présence de l'aubergiste et des videurs du bar essayant de jouer aux cartes.

"Toi salle enflure je te buterais avant la fin de la journée, je le jure!

"Mais bien sur et puis quoi d'autre tu vas t'enfuir en passant au travers des murs ?

"Tu verras en temps utiles, mais sache que j'ai toujours tenu mes promesses et que je n'ai pas l'intention de changer de façon de faire.

"Ne vous préoccupez pas d'eux ils sont plus stupides qu'un troupeaux de mules.

"Je le sais bien, n'empêche j'ai les nerfs de m'être fait avoir par ces pecnots."

"Là je vous l'accorde je partage aussi ce sentiment mais qu'y pouvons nous ?"

"Et faites pas comme si on était pas là ?"

"Comment voulez que l'on oublie votre présence avec cette odeur âcre et tenace qui envahit la pièce à chacune de vos visites."

"Il a dit quoi là ? J'ai rien compris.
-Moi non plus chef
-Geuh
-toi on sait que tu as pas comprit t'es trop con!


"Des débiles qui parlent de stupidité que c'est drôle!"

"N'est ce pas ? C'est mon passe temps depuis qu'ils m'ont emprisonné."

"Je vais m'y mettre aussi je pense ça m'occupera !"

Les deux heures suivantes furent éreintantes pour les trois débiles et très divertissantes pour les prisonniers. A ce moment l'aubergiste à bout de nerfs ramassa l'épée du barbare et ouvrit la porte du cachot en y pénétrant en furie. C'était ce qu'escomptait Bagloc. Après tout c'est à ça que l'on reconnait les cons, ils osent tout. L'aubergiste avait à peine fait un pas que le barbare le saisit par le cou et lui fit lâcher l'épée. C'est alors qu'il lui dit :

"Je te l'avais dit qu'avant la fin de la journée je te tuerais!

"Alors c'était ça que tu avais en tête depuis le début ? Brillant comme plan !

"Merci."

Ces mots furent accompagnée par le bruit très reconnaissable d'une nuque brisée et d'un corps qui choit au sol sans vie. Bagloc ramassa son épée et trancha la tête du premier garde, puis éventra simplet qui tomba sur son ami. Le barbare donna à l'archéologue la hache de l'un des garde puis revêtit son armure et récupéra ses possession terrestres. Ils s'apprêtait à ouvrir la porte pour fuir ce lieu maléfique quand une personne le fit pour eux. Il s'agissait visiblement du grand prêtre et il était accompagné d'une dizaine de fidèles.

I'll be back!

A venir Partie 4 : le grand prêtre (partie 3 =>61lignes)


Dernière édition par Bagloc le Dim 16 Mar - 23:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bagloc
Co-Maire de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 879
Age : 30
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Barbare intello ('fin presque)
Date d'inscription : 21/01/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
20/20  (20/20)
Expérience:
321/530  (321/530)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Sam 15 Mar - 10:52

Partie 4 : le (presque) grand prêtre

Le grand prêtre - qui ne dépassait pourtant pas le mètre cinquante - reconnaissable au riches atours dont il était vêtu et qui dénotaient un manque de goût affligeant - que voulez-vous on ne peut pas être prêtre d'un dieux maléfique et styliste - fut très surpris de voir ses gardes gisant dans leur propres viscères et surtout ses prisonniers se dresser devant lui, armés avec une ferme envie de tout balayer sur leur passage. Toutefois le barbare et l'archéologue furent tout aussi déconcerté par la présence de toute la clique maléfique derrière la porte qu'ils escomptaient salvatrice. Le grand prêtre reprit rapidement ses esprits et ordonna alors à ses fidèles d'encercler les prisonniers. Le barbare en tua deux au passage mais ne put éviter d'être pris au piège et dut finalement se rendre après un ultime coup d'éclat : la décapitation du pauvres hère envoyé se saisir des armes du dit barbare. Par la suite et vu qu'ils étaient tenu en joue par 6 arc et une boule de feu mineure les prisonniers déposèrent sagement leurs armes et regagnèrent leurs quartiers.

"Ach ach ach votre résistanche est inutile! Kornetoh soutient nos bras et nous donne sa puissance."

"Oh putain qu'il va être chiant lui avec son accent bizarre !"

"Je ne vous permets pas de vous moquer de mon achent."

"T'en fais pas pour ça le droit je le prends tout seul ! Vas y parle encore que je rigole un peu."

"Ach nein mamie dit que c'est ça qui fait mon charme."

"Tu es sure qu'elle à dit sa ta grand mère ? En même temps les chats ne font pas chiens elle devait avoir le même accent ridicule. A sa place je t'aurais balancer du haut d'une falaise pour t'éviter de souffrir ainsi. En même temps heureusement qu'elle ne l'a pas fait elle aurait priver le monde d'un grand comique."


"Peut on seulement parler de charme avec un accent aussi horrible ?"

"SILENCHE!!!!!!!!!!!!!!!"

"Ah il est trop drôle non vraiment je pense que tu t'es gouré de vocation."

A cet instant une boule de feu manqua d'un cheveu la tête de Bagloc apparemment le prêtre n'appréciait pas l'humour du barbare.


"Emmenez les à la porte du sacrifiche!"

I'll be back

Prochainement sur vos écrans Partie 5 : La porte sacrificielle. (partie 4 => 29lignes)


Dernière édition par Bagloc le Dim 16 Mar - 23:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bagloc
Co-Maire de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 879
Age : 30
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Barbare intello ('fin presque)
Date d'inscription : 21/01/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
20/20  (20/20)
Expérience:
321/530  (321/530)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Sam 15 Mar - 16:19

Partie 5 : La porte sacrificielle

Suite aux cris du grand prêtre tout rabougri ses fidèles s'exécutèrent et emmenèrent Bagloc et Firuel dans une vaste salle décoré avec le même manque de goût qui sied si bien au mini-prêcheur de Kornettoh. Au centre de cette pièce trônait une grande porte visiblement reliée à un autre monde (les flammes qui en jaillissaient ponctuellement en attestaient).

"Mais que cette pièce est laide et mal agencée ! En même temps elle s'accorde bien avec votre tenue proprement ridicule!"

"La je ne peux qu'être d'accord, la veste avec l'imprimé du visage de Kornettoh entouré de lumière noire ça fait très fan attardé. Sans parler du kilt vert à pois rouge et des chaussettes arc en ciel. C'est bien simple je préfère encore mes fringues crades et puantes que ses frusques. Par contre je vois pas pourquoi tu te soucis de l'agencement et de la déco de la pièce, même si c'est vrai que la caverne d'un troll sera plus classe."


"Et bien quitte à mourir autant que ce soit dans un endroit attrayant,sympa, avec des tentures aux couleurs chamarrées et des meubles en bois blanc. Par contre le décor post apocalyptique c'est complètement dépassé, désormais la tendance est au néo-colonial. Tiens par exemple se meuble en os humain et en crâne nain aujourd'hui on le remplacerai par une jolie commode en os de dragon finement ouvragé par des maitres gnomes ça aurait quand même plus de gueule que ça!"

"Ah ouais pas con, mais en fait tu es quoi archéologue ou décorateur?"

"Non je suis bien archéologue mais je viens juste de décorer mon salon du coup je me suis documenté le catalogue Ikrea donne de nombreuse idées et puis j'ai tout les livres de Valéria Damidlot sur l'agencement et le bon goût architectural."

"La classe quoi !"

"Silenche! Soyez respectueux car Kornettoh vit dans cette pièce, acceptez votre sort dans le silenche et le recheuillement. Préparez les pour le sacrifiche. Oh kornettoh prends possession de mon corps et orchestre cette cérémonie en ton honneur. "

A ce moment le prêtre entre dans une sorte de transe, son corps est pris de convulsion, ses yeux brillent d'une lueur malveillante et sa voie devient très grave.


Citation :
Je vous ai accordé la vie éternelle en échange de votre servitude alors ne me décevez pas ou je reprendrai ce que je vous ai cédé, faites passer ses imbéciles à travers la porte.

"Tu es vraiment Kornettoh ? Dans ce cas dis moi combien de monstre j'ai tué dans ton temple de la forêt de schlipack ?"


Citation :
Seulement 1, le deuxième t'a trop effrayé tu as fuis à cheval.


"C'est bien ce que je pensais tu n'es pas Kornettoh mais juste un magicien minable qui se fait passer pour l'un de ses prêtres d'ailleurs nous ne sommes même pas dans l'un de ses temples. J'aurais reconnu les statues, et la même si elles sont très moches elles sont loin de rivaliser avec la laideur de celles de Kornettoh. De plus si tu les as rendus immortel comment a-t'on put tuer les 3 qui nous surveiller et ceux qui nous ont attaqués ?"

"Il ment n'écoutez pas ches balivernes."

"Tiens qu'est devenu ta voix grave ?"

"Comment ne l'ai je remarqué plutôt ? Il a raison nous sommes dans le temple d'un ancien culte désormais disparu depuis bien longtemps : la confrérie des maitre du temps. Cette porte n'est aucunement sacrificiel elle leur servait à voyager dans le temps toutefois depuis leur disparition soudaine personne n'a réussi à utiliser ces portes."

Le faux prêtre rendu fou par la révélation de son identité devant ses fidèles tenta de lancer un sort de boule de feu géante. Cependant ce sort requiert une grande concentration. Le barbare profita du temps d'incantation pour récupérer son épée, son armure et son sac, ainsi que pour transpercer le cœur du mage. Malheureusement le sort était à un stade trop avancé et fut lancé malgré que le mage soit déjà mort, n'ayant aucune cible prédéfini il alla s'écraser contre le pilier de soutien de l'édifice ce qui ne manqua pas de causer l'effondrement de la structure. Bagloc ne dut son salut qu'au fait de s'être jeté dans la prétendue porte sacrificielle en emmenant l'archéologue avec lui.

Lorsqu'il ouvrit les yeux il s'aperçut qu'il était dans une ruelle mal éclairée, de plus il ne reconnaissait rien les bâtiments étaient anormalement haut. Son compagnon était toujours à ses cotés, toutefois il n'était pas encore réveillè.

I'll be back

Prochainement Partie 6 : le survivant (partie 5 => 56 lignes)


Dernière édition par Bagloc le Dim 16 Mar - 23:23, édité 1 fois (Raison : ajout du nombre de lignes par partie (si je peux aider pour la correction...))
Revenir en haut Aller en bas
Plissava
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1461
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : homme
Statut Spécial : Tout-Puissant
Date d'inscription : 03/11/2006

Feuille de personnage
Energie Vitale:
25/25  (25/25)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
167/700  (167/700)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Dim 16 Mar - 22:11

Bagloc gagne 7 Kg de viande!

Avec cela 130 XPs, juste assez pour passer... NIVEAU 2!!


Tadadadam tada, tam tadaaaaaaaaa!!!!!


[pas la peine de compter tes lignes, surtout si c'est pour en rajouter autant... le 4° RP en fait 15 et le dernier 32, alors c'est très loin de ce que tu as marqué]

_________________
Martinù est notre maître ! Si en lui tu n'as pas foi, ce sera moi qu'il te faudra craindre !! Bientôt la guerre sainte pour sauver le monde ! (Mwahahahaha)
"Fantasmer sa vie, et vivre ses cauchemars", c'est peut-être ça le calvaire de l'immortalité...
*Aime sa groupie*
Chronophobe ! C'est grave docteur ? Ca se soigne comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Bagloc
Co-Maire de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 879
Age : 30
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Barbare intello ('fin presque)
Date d'inscription : 21/01/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
20/20  (20/20)
Expérience:
321/530  (321/530)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Lun 17 Mar - 20:56

partie 6 : Le survivant

"Eh les gars matez-ça y a des dingues qui squattent notre territoire.
-Pour qui ils se prennent ces cons?
-Vous en faites pas les gars, les dingues moi je les soignent, je les dynamitent, je les pulvérisent, je les désintègrent, aux quatre coins de Paris que l'on va les retrouver façon puzzle.
-Vas y chef montre leur qui c'est le boss ici."


"mais qu'est-ce qu'ils disent? Je pige rien!"

"Je crois qu'il s'agit d'un seigneur féodal local, on dirait qu'il nous considère comme un envahisseur. Les deux ahuris derrière lui constituent visiblement sa seule armée, en gros ce sont trois guignols qui sont vêtus fort étrangement et qui veulent prouver leur force bien qu'ils en soient dépourvus."

"Ah ouais d'accord, c'est juste un groupe de baltringues en fait. Eh mais depuis quand tu es réveillé toi?"

"Depuis leur arrivée toutefois son monologue ma ramené dans un état proche du sommeil."

"M'oubliez pas les cinglés, je suis toujours là et je vais vous défoncer."

"Si tu veux te battre viens! Dans le cas contraire laisse les grandes personnes discuter tranquillement gamin!"

"Woh l'autre comment il parle, il est vraiment fou il me connait pas moi! Allez les gars on les défonce!"

"Je vais quand même pas utiliser mon épée contre des gamins ? Allez hop à mains nues."

Suite à la charge des trois loubards de pacotille, le barbare se mange un direct à l'estomac qui n'a pour effet que de le faire sourire, l'archéologue quand à lui évite de justesse un coup de poinçon et colle un direct magistral à son assaillant. Le barbare quand à lui opposé à deux jeunes en assomme un d'un coup de tête et projette le second dans une poubelle avoisinante.

"Viens Firuel on va explorer les alentours, on trouvera surement un moyen de regagner notre époque."

"J'avais moi aussi cette idée, déambulons donc dans les environs à la recherche d'indices susceptibles de nous apporter une aide fort appréciable dans la résolution du problème temporelle qui nous préoccupe présentement."

"Tu n'es pas obligé de répéter tout ce que je dis. Ah mais en fait le temps que j'y pense que dirais tu de devenir mon barde attitré ?"

"Pourquoi pas l'idée est séduisante, d'autant que je t'apprécie de plus en plus, allez c'est parti en plus je risque de me faire pas mal de blé en vendant mes récits de tes aventures héroïques."

"Aventures je dis pas mais héroïques tu es sûr du terme ?"

"Oui c'est vrai que pour le moment il n'y a pas vraiment matière à narrer quoi que ce soit, mais qui sait. Bon ce n'est pas le tout mais nous devrions nous mettre en marche."

Les deux compagnons s'en vont suite à cette discution arpenter les rues de l'étrange cité dans laquelle ils sont arrivés.

"Eh mais c'est quoi ce bordel y a de la pierre partout et c'est quoi ces bâtiments qui font plusieurs centaines de pieds de haut ? Et puis pourquoi ils sont tous habillés bizarrement? Et pourquoi y en a pas un qui porte une arme ou une armure, on est tombé chez des elfes ou quoi? "

"Je pense que notre passage à travers la porte nous à fait voyager dans le temps et nous voici dans une ville d'une civilisation avancée. Apparemment il est très mal vu de porter arme et armure sans quoi nous ne serions pas dévisager de la sorte. Je trouve toutefois très intéressant d'entrevoir l'avenir de notre civilisation, bien que cela ne m'apparaisse pas très engageant."

"Tiens on dirait un temple la-bas, on va voir quel dieu il vénèrent? Et puis comme la porte était dans un temple il y a des chances pour que les autres si trouve aussi."

"Ma foi je pense que tu as raison, allons voir!"

Arrivé dans le temple ils découvrirent une vaste salle dans laquelle s'étalait de nombreux bancs en bois avec au bout de l'allée centrale un autel richement orné, un silence inquiétant régnait de plus une fraicheur anormale les saisit dés le passage de la porte. Ils allaient repartir croyant l'endroit désert lorsqu'un vieil homme dont le visage était ceint d'une très longue barbe blanche les interpella.

"Bien le bonjour mes jeunes amis, je m'excuse de vous importuner mais je n'ai pas ressenti l'énergie que vous dégagez depuis bien longtemps, cela remonte à l'époque où je servais Dlul en temps que prêtre en fait cela doit faire 50ans maintenant. Etes vous des voyageurs temporels ? Cela me surprendrait beaucoup je pensais être le dernier d'entre nous."

"Nous avons beaucoup de chance de vous rencontrer alors, nous avons emprunté la porte qui se trouvait au collines d'Altrouille par obligation pour échapper à l'effondrement du bâtiment. Puis nous nous sommes réveillés ici, d'ailleurs où sommes nous ?"

"Vous vous trouvez exactement au même endroit la seule différence est que 3.000ans se sont écoulés depuis votre départ. Si je comprends bien vous souhaitez regagner votre époque mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?"

"C'est exactement cela, le temps que j'y suis je voudrais savoir une chose, comment se fait il que les seigneurs du temps aient tous disparus de notre époque ?"

"Nous n'étions que cinq donc il ne s'agit pas d'une hécatombe toutefois il est arrivé un événement qui a fait que je me suis retrouvé le seul voyageur temporel. En fait notre chef et les trois autres on voulu découvrir la création de notre monde et on donc remonter le temps jusqu'à cet époque toutefois ils n'avaient pas réfléchit au fait que la planète n'existant pas il n'aurait aucun endroit où arriver et donc disparaitrait dans l'espace infini."

"N'avez vous pas essayé de les en dissuader ?"

"Et bien en fait je devais moi aussi faire parti de ce voyage toutefois je suis arrivé quelques minutes en retard, curieux pour un maitre du temps n'est ce pas ? Et j'ai donc raté le départ, par la suite j'ai préféré m'installer dans cette époque parce qu'elle me plaisait bien."

"Désolé de casser l'ambiance "thé, petits gâteaux", mais pouvez vous nous ramener à notre époque ?"

"Mais assurément toutefois il vous faudra un point de chute pour arriver, pouvez vous me dire où je dois vous renvoyer ?"

"Si vous pouviez nous renvoyer à l'entrée du bâtiment où se trouvait la porte ce serait pas mal."

"Bien entendu, je dois préparer un sort cela me prendra quelques minutes vous pouvez faire un tour dans mon église si vous le souhaitez, le temps de cela."

"Très bien, amène toi Firuel on va regarder quels dieux ils peuvent bien vénérer à leur époque."

Le temps que le seigneur du temps retraité prépare son sort les deux comparses font le tour de l'église, pilent un tronc, volent une statuette fort laide mais en or massif et se documentent sur les divinités du futur. Le mage les appellent alors, visiblement le sort est prêt.

"Merci pour tout et bonne retraite dans ce monde de fous."

"Bon retour à vous, je tiens quand même à vous préciser que ce sort n'est pas très précis votre arrivée peut varier de quelques jours avec votre départ,toutefois cela ne devrait pas poser de problèmes. Si vous n'êtes pas à la bonne époque rendez vous au temple vous devriez trouvez de l'aide."

Sur ces mots, le mage lança un puissant sort sur les aventuriers qui furent renvoyer dans le passé. La magie allait elle fonctionner comme prévue où se retrouveraient ils perdus dans une autre époque farfelue? Le barbare se réveilla encore une fois le premier apparemment plus la constitution était élevée moins on passait de temps dans les vapes. A priori tout semblait normal.

(partie6 =>91 lignes) [tu les compte comment tes lignes? moi je prends chaque ligne de texte, tu dois surement prendre les phrases où alors je pige rien XD m'enfin pas grave]
Revenir en haut Aller en bas
Bagloc
Co-Maire de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 879
Age : 30
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Barbare intello ('fin presque)
Date d'inscription : 21/01/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
20/20  (20/20)
Expérience:
321/530  (321/530)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Lun 17 Mar - 22:00

Partie 7 : Home sweet home

"OH! OH!Tu te réveilles ? Mais c'est pas possible une feignasse pareille. Tiens un petit déjeuner barbare ça t'aidera à te réveiller.

Joignant le geste à la parole, Bagloc colle une méchante gifle au barde-archéologue. Ce dernier se réveille en gémissant avec l'air hagard.

"Sommes nous de retour dans notre temps ?

"Il semblerait que oui mais j'en suis pas encore certain, bon on va retourner au village des fous j'ai un petit compte à régler et puis comme ça on verra si c'est bien notre époque.

"D'accord allons-y, mais dis moi tu n'as pas l'intention de tuer tout le monde au moins ?"

"Oh non la mort ce n'est pas drôle, par contre ils vont s'en prendre plein la face, je peux pas m'être fait avoir si facilement et ne rien faire en contrepartie.

"Tu me rassures, bon et bien allons y, toutefois je pense qu'il serait sage de manger un morceau avant de combattre qu'en dis-tu?"

"Tu n'as pas tord allume un feu, installe le campement et fais nous cuire 2kg de cette viande que j'ai obtenus de ces elfes. Moi je vais poser des pièges pour renouveler le stock de nourriture."

"Très bien je vais te mitonner un repas gouteux puis nous gouterons à un repos qui ne manquera pas de restaurer nos forces."

Ainsi pendant que le barde-archéologue-cuistot faisait la tambouille, le barbare fabriqua quelques collets à partir du tissu de sa veste et de petits morceaux de bois ramassés ici et là. Une heure plus tard il était entrain de les disposer aux alentours du campement lorsqu'il entendit un grognement, il semblait provenir d'un buisson tout proche. Bagloc s'approcha donc précautionneusement et sorti son épée du fourreau, puis il bondit dans le buisson l'épée en avant et frappa à deux nombreuses reprises l'animal. Toutefois la bête n'entendait pas rendre l'âme si facilement et tenta une charge désespérée sur le barbare qui ne put que partiellement l'éviter il fut chahuter mais parvient à se relever sans trop de mal et acheva le sanglier lors de la seconde charge avec la fougue et la dextérité d'un matador. Il avait donc réussi à glaner quelques kg de viande supplémentaires. Il se décida donc à rentrer au campement afin de profiter d'un bon repas.

"Dis moi comment trouves-tu le repas que je t'ai préparé ?"

"Ah je dois admettre que tu te débrouille plutôt bien en cuisine, se repas était délicieux."

"Dis moi puis-je te poser une question assez personnelle ?"

"Bah vas-y qu'est ce que tu veux savoir ? Pourquoi je suis devenu aventurier je parie ?"

Le barde hocha alors la tête afin d'indiquer au barbare qu'il avait raison

"Et bien voila cinq ans, un groupe de voleurs est venu dans mon village est a tué toute ma famille ainsi que ma fiancée, alors enceinte de 6 mois, alors que j'étais parti chasser dans les plaines avoisinantes. J'ai bien entendu était alerté par les cris toutefois lorsque je suis arrivé il était déjà trop tard tout le village était en flamme et ils étaient tous mort, sauf ma fiancée alors mourante. Au moment où je m'approchai d'elle, pour l'emmener voir le guérisseur de la tribu voisine elle est morte. Aussi depuis ce jour j'ai juré de retrouver ces bandits coute que coute. C'est dans ce but que je me suis entrainé et que je réalise des quêtes. Mais je dois aussi reconnaitre que je fais tout cela pour oublier un peu, je pense que je serais devenu fou si j'étais resté dans mon village, j'avais besoin de voyager afin d'oublier un peu tout cela. Voila tu connais mon histoire, je ne la raconte pas habituellement mais puisque nous sommes amené à voyager ensemble je préfère te raconter la vérité à mon sujet."

"Je suis désolé d'avoir ravivé de mauvais souvenirs, ce n'était pas mon but. Toutefois ne dispose tu d'aucun indices pour retrouver ces bandits ?"

"Un seul, ce morceau d'étoffe que l'un des agresseurs à laissé sur la palissade du village. On m'a dit à deux reprises que c'était une pièce de la tenue d'une compagnie de pirates assez redoutée. Je sais par ailleurs qu'ils font parfois escale dans la crique des pirates mauves. Aussi lorsque je me sentirais prêt j'irai les y attendre."

La soirée s'acheva sur ces souvenirs divers ainsi que sur la répartition des tours de garde. Bagloc choisi de prendre la garde de 22h30 à 3h30, le barde assura la sécurité de 3h30 à 8h00. Au réveil Bagloc eut la surprise de trouver un petit déjeuner concocté à base de baies et de fruits ramassés par le barde aux alentours du camp. Il alla relever ses pièges et découvrit avec satisfaction qu'il avait capturé deux lapins et un blaireau. Il se sentait léger d'avoir partagé son fardeau avec quelqu'un il n'avait pas été aussi bien depuis de nombreuses années. Lorsqu'ils arrivèrent au village ils furent accueillis en héros libérateur du démon, et apprirent bien vite que le faux prêtre manipulait les villageois en retenant de nombreux enfants prisonniers. Ils s'excusèrent du mauvais traitement qu'il avaient fait subir à Bagloc et à Firuel qui décidèrent de laisser la vie du village reprendre son cours. Les cadeaux qu'ils reçurent des villageois n'y était sans doute pas étrangers. Ils décidèrent de partir réaliser quelques aventures dans les environs et promirent au villageois leurs rendre visite de temps à autre.

Fin de cette mini saga, une autre suivra bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Plissava
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1461
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : homme
Statut Spécial : Tout-Puissant
Date d'inscription : 03/11/2006

Feuille de personnage
Energie Vitale:
25/25  (25/25)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
167/700  (167/700)

MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   Mar 18 Mar - 18:07

[je compte les lignes en collant les morceaux pour les avoir entières. partie 6=57 et partie 7=40]

Bagloc gagne... 4.8Kg de viande et en mange 2!

Avec cela tu as 80XPs!

_________________
Martinù est notre maître ! Si en lui tu n'as pas foi, ce sera moi qu'il te faudra craindre !! Bientôt la guerre sainte pour sauver le monde ! (Mwahahahaha)
"Fantasmer sa vie, et vivre ses cauchemars", c'est peut-être ça le calvaire de l'immortalité...
*Aime sa groupie*
Chronophobe ! C'est grave docteur ? Ca se soigne comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ptet un peu de tout]Pérégrinations temporelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Collines d'Altrouille-
Sauter vers: