L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Bière, tuerie et vol. ( [chasse] [chasse au trésor] )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Borse
Invité
avatar


MessageSujet: Bière, tuerie et vol. ( [chasse] [chasse au trésor] )   Lun 28 Jan - 12:32

['vais en faire une normale pour changer Razz ]


Il était fatigué. Plusieurs jours de chasse et de course l'avait amené ici, dans la crique des pirates mauves, dans l'espoir de trouver une auberge reculée pour manger à sa faim, sans avoir à rencontrer une personne qui ne lui était pas inconnue. En fait, il voulait pouvoir se reposer un peu, pour changer.



Ce matin là, l'aubergiste de la taverne la plus mal famée de la crique aiguisait un de ses couteaux, il disait qu'il fallait toujours en avoir un sous la main, dans un coin comme celui là, ça craignait. Il fut dérangé dans sa tache de faire briller le matos par une porte, sa porte ouverte un peu trop fortement. Il allait gueuler sur le nouvel arrivant mais se ravisa, c'était son premier client du matin, et l'idée de client était tout de suite associé à de l'or dans la caisse. C'est donc un nain qui se dirigea, d'un pas non léger, vers le comptoir du tavernier.

"Hola voyageur, qu'est-ce qui t'amène dans mon auberge c'matin ?
-Qu'est-ce qu'on fait dans une auberge, crétin.
-Et je vous sers ?

Le tavernier se retint d'envoyer son poing dans la tête de ce petit être insolant et irrespectueux, mais pour une fois, il allait faire un effort.

"Une bière, pour l'instant.
-Très bien. J'vous laisse vous installer, j'vous amène ça.

L'homme attrapa un récipient transparent de propreté sous son comptoir, alla ouvrir un tonneau de bière neuf, et remplit la chope. C'est sur un plateau qu'il emmena cette dernière au bougre de nain, puis s'éloigna rapidement, retournant à sa tache préférée, nettoyer ses couteaux, et ses verres par la même occasion.


Le garde des quais fut réveillé tôt par les pas d'un homme, semblait-il. Une silhouette ne tarda pas à apparaitre au bout du quai, et se dirigeait à pas léger, sans bruit, da l'autre coté des quais. Il longeait les murs des divers bâtiments, le visage cachée sus une sombre capuche. Pas de doutes, ce type avait l'air louche. Mais bon, il était tôt, et le garde n'avait aucune envie de courir après les malfrats, si malfrat il fut.


La silhouette rasait les murs, essayant de se fondre dans le décor. Elle évita soigneusement de s'approcher trop près du garde des quais, et poursuivis son chemin. Il n'avait plus d'or, donc aucun moyen de se payer un bateau, un service, ou autre chose achetable de nos jours. C'était un grand homme, enfin, grand, mais grand, pas grand. C'était tout simplement ce que l'on trouvait le plus dans la crique des pirates mauves, un pirate, enfin, un assassin plutôt, car il tuait plus qu'il ne pillait. Il se dirigeait alors dans les profondeurs du village au bord de la mer. S'enfonçant de plus en plus dans les rues sombres, il tomba devant une auberge, loin des quais, cela était rare. La silhouette jeta un coup d'œil par la fenêtre, et aperçu un petit être trapu. N'ayant plus que ça à faire, il entra. Lorsqu'il pénétra dans la taverne, il sentit le regard de l'aubergiste sur lui, ce dernier essuyait un verre déjà trop propre, et l'homme que l'assassin avait aperçu était en fait un nain, qui n'avait d'ailleurs pas du tout l'air de s'intéresser à sa présence.



Borse aurait pu boire sa bière tranquille peinard, pour une fois, si un homme n'était pas entré dans l'auberge quelques minutes après qu'il ai bu sa première gorgée. Ne le regardant même pas, il resta plongé dans ses pensées. Mais où donc, pourrait-il partir chasser la prochaine fois, peut être devrait-il pêcher aussi, mais bon, la viande est meilleure que le poisson. Ce que redoutait le nain plus que tout se produisit, l'homme qui venait d'entrer un tout petit peu plus tôt vint l'interpeler. Il lui demanda si il pouvait lui payer une bière, tout naturellement, un nain ne peut refuser de se faire offrir une boisson, quelle qu'elle soirt.



Commençant à user la verre propre à force de le frotter énergiquement, l'aubergiste était à fond dans sa tâche, rien n'aurait pu l'arrêter, même pas un sanglier géant qu'il le chargeait, un verre, c'est propre, sinon, c'est pas un verre. Mais le peu d'attention qui lui restait fut tout de même attiré par un bruit de porte. Non, ce n'était pas le nain qui était parti sans payer, fort heureusement, mais un nouveau client, espérait-il. Mais l'homme qui venait d'entrer ne lui porta même pas la plus petite attention, soit peut être un bref regard, tout au plus. Le nouvel arrivant se dirigea vers son premier client de la matinée, un nain, comme les autres. Il dut lui proposer de lui offrir quelque chose car le nain semblait d'un coup joyeux. L'homme se dirigea alors enfin vers le comptoir brillant de propreté du tavernier, pour lui demander une bière qu'il devrait porter au nain. Deux clients en moins d'une demi heure, la journée commençait bien.


L'aubergiste accepta, il le fallait. En même temps, c'était normal qu'un nain accepte qu'on lui offre un verre, le tour avait été facile. Maintenant il fallait réussir à lui piquer son or sans qu'il s'en rende compte, ou alors attendre que le tavernier parte faire quelque chose et tuer ce nain. L'assassin aimait son plan, il souriait bêtement alors que le nain lui racontait comment il avait pété la tronche à un troll. L'assassin se contentait de pousser un "hmm" à chaque fois que le nain reprenait sa respiration, histoire de lui faire croire qu'il est à son écoute.


Le nain n'était pas mécontent, il avait trouvé quelqu'un avec qui parler, il lui raconta alors comment il avait tué un troll, et surtout qu'il avait abandonné après lui avoir cassé une jambe un elfe dans une caverne sous marine. Mais l'attention du nain fut attirée par une main, la main de l'homme qui lui avait offert une bière, une main qui se dirigeait lentement, silencieusement, vers... sa bourse ! Ni une, ni deux, le nain pris sa hache et la balança dans la jambe du type qui, surpris, n'eut le réflexe d'esquiver son attaque. Avec une moitié de jambe en moins, l'homme s'écroula par terre.



La matinée se passait bien... enfin, elle aurait pu se passer bien. De son comptoir, et en tant que tavernier, et aussi en connaissances de cause, celui-ci savait ce que l'assassin, présumait-il, faisait avec le nain. Jamais une personne censé n'offrirait une bière à un nain, sauf un autre nain, et encore. De son comptoir, l'aubergiste voyait très bien la manège de l'assassin, mais on ne sait à quel moment, son plan à foiré. Le nain, s'étant rendu compte du statut de l'homme, dégaina sa hache et la balança avec puissance dans la jambe de l'assassin, celui-ci s'écroula par terre après que son mollet et son pied aient volés de l'autre coté de la pièce. Attendant ce moment depuis longtemps, il prit son couteau tout propre et enjamba son comptoir. Malheureusement pour lui, il l'avait trop frotté, ce qui l'avait rendu glissant, et son bras sur lequel il avait pris appui glissa. Le tavernier se mangea donc majestueusement le plancher en bois, poussant un râle de douleur.


Décidemment, tout le monde était taré ici. Le nain tenait sa hache, et déjà que le mec qu'il venait de frapper criait, agonisant, il fallait que l'aubergiste se ramasse la gueule pour lui aussi se mettre à crier de douleur. Le nain, se disant qu'il devrait partir avant que tout le monde rapplique, se jeta sur l'assassin à qui il manquait une jambe, mais rien, il n'avait rien. Le nain se rendit compte qu'il s'était fait arnaquer depuis le début, il lui avait offert une bière qu'il n'avait pas payé. En colère, il balança sa hache en pleine face de l'assassin, réduisant à néant un des deux cri d'agonie qui s'élevait dans l'air. Se disant qu'il ne reviendrait jamais dans cette auberge, le nain en profitas pour voler les quelques pièces d'or que le tavernier avait sur lui, ainsi qu'un magnifique couteau de cuisine aussi gros qu'une épée courte. Ceci fait, le nain se dirigea vers la sortie.


Dernière édition par le Lun 28 Jan - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, tuerie et vol. ( [chasse] [chasse au trésor] )   Lun 28 Jan - 20:29


L'alerte avait été donné. On ne savait pas encore pourquoi mais il fallait aller voir. Un groupe de garde armés d'épées et de haches, et aussi avec des chiens était venu chercher le garde des quais. Celui-ci, finissant un croissant, ne demanda pas son reste et, après avoir pris son arbalète, suivis le groupe de garde et de chiens à travers les ruelles sombres. Plus le groupe s'enfonçait, plus il y avait moins de lumière (^^). Son arbalète était légère, et le garde sautillait de temps en temps de joie, cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas utilisée. caressant la corde avec tendresse, il se ressaisit, il avait failli se faire distancer par les autres gardes. Arrivés devant une auberge, ils stoppèrent leur course. L'individu qui avait commis un meurtre devait se trouver à l'intérieur. C'est alors qu'un pied, ou plutôt, un pied avec sa moitié de jambe traversa une des fenêtres de l'auberge, tomba dans la poussière du sol. Il y avait à l'intérieur un individu dangereux, et il fallait l'éliminer. La garde mis une flèche sur son arbalète, et tendit la corde, les yeux pétillant de bonheur. Tous attendirent que l'homme sorte de l'auberge. C'est alors que la porte décolla, frappant le garde qui se trouvait tut devant, l'assommant net. Un nain alors apparut dans l'embrasure de la porte, chargeant de... d'un couteau de cuisine.



Le nain entendait l'alarme, et il sut sans trop réfléchir que c'était pour lui, il venait de tuer quelqu'un dans un village, c'était interdit, il était donc en tord. mais en bon nain qu'il était, il n'allait pas se laisser attrapé par tout ces foutus gardes. Il pris alors le couteau de cuisine, puis, après avoir entendu à jappement venant de l'extérieur, il chargea la porte d'un coup de pied, l'envoyant valser en plein tronche d'un meneur de groupe armé de hache et d'épée...avec un type armé d'une arbalète. Ce dernier ne se fgit pas attendre pour faire claquer la corde de son arme, et une flèche partit en direction du nain. Celui-ci, ayant vu le tir avant lui (hein ?^^), avait mis sa targe devant lui, se protégeant ainsi de tout projectiles, dans la mesure du raisonnable.


La matinée aurait pu être tranquille, largement même, et faire comme tout les matins. Manger sa ration de viande et flâner à travers les ruelles. Mais bon, en tant que chien, il se devait d'aider ses maitres. Un bruit horrible résonnait dans les rues, le chien avait compris que cela signifiait laisse, course, et tuerie. Ce qui ne tarda à se produire. Le chien et d'autre furent pris en laisse, et une course fut organisée dans les rues. Le chien devait chercher une odeur de sang, mais dans un endroit comme celui ci, ça puait le sang de partout. Mais bon, une odeur de sang tout frais se détacha des autres, et les chiens prirent la direction de sa source. Ils ne tardèrent pas à arriver devant un grand batiment en bois. Le chien était pressé de sauter à la gorge d'un quelconque truand, ça faisait toujours de la bonne viande. C'est alors que le porte du batiment vola dans la tête d'un humain, celui-ci s'écroula, lâchant la laisse de son chien. celui-ci, libre, avait le choix entre sauter sur l'assaillant ou se barrer en courant. Le temps qu'il réfléchisse à une opportunité, une humain armé d'un lanceur de flèche en tira une sur le nain, oui, c'était un nain, bien gras ça, pas bon pour le régime. Ce dernier se protégea avec un grand cercle de bois. le chien décida de passer à l'attaque, sautant par dessus le bouclier, il mordit dans de la chair. Mais se rendant compte que c'était un derrière, il ouvrit la gueule et cracha, écœuré. Mais le nain n'était pas content, ainsi envoya-t-il sa hache dans la tronche du chien, qui s'écroula, mort.


Le tavernier s'était trainer jusqu à l'extérieur, il assista alors à un combat incroyable. Le nain qu'il avait servi un peu plus tôt, était en train de bondir de derrière sa targe, et fonçait en gueulant vers le groupe de garde. En route, il balança son couteau de cuisine dans la troche du premier assaillant, ce dernier s'écroulant par terre, et poursuivit sa course avec sa hache cette fis-ci. Il faisait des ravages, un coup de hache à gauche, un coup à droite, le sang giclait et les cris... criaient. Les chiens volait sous les coup d'une masse trop lourde par rapport à la leur. Au bout d'un moment, dans une dernière vague de sang, le nain lacha sa hache sur le sol, et se nettoya le visage. Le taverneier s'appretait à se relever, mais, voyant que le nain l'avait vu, il roula sur le coté et sa cache dans on auberge, la peur au ventre.


Sa tunique était toute tachée de sang, c'était horrible, et puis ça puait affreusement. Le nain ramassa un corps, s'essuya le visage dessus et le laissa retombé lourdement sue le sol. Il y avait plusieurs chiens qui gisait ici et là, il ne fallait pas les laisser comme ça. En fouillant les corps un à un, le nain trouva quelques pièces d'or, ainsi que deux morceaux de poisson séché. Il trouva aussi une chaine. Le nain ne savait pas à quoi elle servait, mais il s'en foutait. Il attacha à un les chiens avec la chaine, de façon à ce qu'il puisse trainer ce gros tas de viande derrière lui, au bout e cette chaine. Après avoir enchainé la dernière patte d'un des animaux, le nain ramassa sa targe, sa hache, mais, ne trouvant pas le couteau de boucher, le laissa quelque part sous un corps ensanglanté. Il récupéra l'extrémité libre de la chaine au bout de laquelle se trouvait attachés les corps des chiens. Il comptait manger ces chiens, pour la peine d'avoir salit ses habits, et surtout parce que l'un d'eux lui avait mordu le cul, et que ça fait extrêmement mal. Il partit alors, à l'odeur du sel dans l'air, en direction du bord des quais, trainant derrière lui les chiens. Il arriva alors vers les bateaux, et, en en choisissant un pas trop gros, il balança la chaine avec les chiens dessus. Peu après, il monta de même à bord. Ayant détaché la corde qui tenait le bateau accroché au quai, il prit la barre et partit. Ne sachant où aller, il fila tout droit, sur l'eau. Mais un bateau à rame ne tarda pas à le rattraper, et oui, ayant très peu de vent, le nain et le bateau n'allait pas vite, et il était facilement rattrapable. Les garde sautèrent sur le bateau sur lequel était le nain, mais le nain avec les chiens sauta sur le bateau sur lequel se trouvaient les garde, et s'éloigna rapidement à coup de rames.

Heureux, il laissa la barque aller où bon lui semblait, et, se couchant confortablement dans le fond de la barque, il s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bière, tuerie et vol. ( [chasse] [chasse au trésor] )   Mar 29 Jan - 16:05

C'est un choc dur sur la tête qui réveilla le nain. Ouvrant les yeux, il vit d'abord le, tas de chiens, puis, se redressant, il vit qu'il venait de s'échouer sur une plage. Il y avait plus loin vers la terre des arbres. Le nain était loin de la crique des pirates mauves surement, il était donc maintenant plus en danger. Il prit la chaine et traina son tas de viande sur toute la plage. Arrivée sous des arbres, il alluma un feu avec des bout de bois, des pierres, et une étincelle. Une fois ceci fait, il embrocha avec une longue branche un des chiens, et le fit cuir à même le feu. Une fois que la viande paraissait bonne, Borse mordit à plein dents dedans, et mangea donc environ [1 kilos de viande]. Une fois ceci fait, il se mit à nettoyer sa hache
Après quelques minutes à faire briller cette arme que le nain adorait, ce dernier hissa de nouveau sur son épaule ce qui lui restait de viande de chien. Il marcha donc vers ce qui semblait être la lisière d'une forêt. Le nain n'aimait pas les arbres, mais au moins il y avait de la bête à tuer entre ces arbres. Le soleil était haut, et il tentait par ses rayons dévastateur de faire sécher et pourrir la viande du nain, mais ce dernier, rapide, arriva devant, et entra dans la forêt. Il prit sa hache d'une main et, tenant la chaine de l'autre, il s'enfonça dans la forêt.



Ce matin là, les lapins s'étaient levés tôt pour une cueillette massive de carottes, et oui, il était prévu qu'un autre village de lapin viennent visité le leur, il fallait avoir de quoi nourrir tout le monde. Un lapin du non de Splash, n'était pas vraiment du genre à se lever tôt, et, la tête dans le cul (l'cul dans l'brouillard) il partit avec un groupe de lapin en direction d'un champ. Il ne sortaient de leur forêt qu'en cas de grand besoin, et là il le fallait. Splash et ses compagnons ramassèrent donc des carottes toute la matinée, et, quand il fut à peu près midi, l'heure de manger, ils rentrèrent avec leur lourdes charges. Splash avait beaucoup moins de carottes que les autres, mais personnes ne faisaient la différence, les lapins étaient pacifiques. Une fois le repas prêt, une énorme bande de lapins à poil de couleur différente de ceux de la forêt arrivèrent, et le festin commença. Tout se passait bien, quand, sans prévenir, tout d'un coup, un petit homme grassouillet arriva en chargeant d'une énorme hache. Tout les lapins, surpris, ne bougèrent pas tous une oreilles. Tandis que le quart fuyait, le reste resta ébahis devant cette étrange créature qu'ils n'avaient certainement jamais vu. La grosse bête poilue sur deux pattes arriva et frappa de sa hache une dizaine de lapin, puis, il procéda à un nouvel assaut. Il y avait du sang partout, mais Splash, toujours la tête dans le... assistait à ce spectacle sanglant la tête dans les nuages. C'est un violent coup de hache dans la tête qui le ramena, un peu trop tard, à la réalité. "Splash"


Un sanglier, comme les autres, dormait, comme les autres, tandis que... non, c'est chiant de faire comme les autres. Donc, un sanglier pas comme les autres, dormait, pas comme les autres...Mouais. hum, un sanglier se baladait dans la forêt, n'ayant rien de spécial à faire aujourd'hui, il essayait de voir les choses les plus intéressantes. C'est alors que des cris et des bruits bizarres arrivèrent aux oreilles du sanglier. Ça y est, il avait trouvé quelque chose, il se dirigea alors en courant dans la direction d'où paraissait provenir ces bruits. Le spectacle qui s'offrit aux yeux du sanglier le figea, un nain était en train de massacrer tout les lapins qui passaient à portée de sa hache, c'était horrible, il y avait du sang partout. C'est alors qu'un filet de sang gicla dans les yeux du sanglier, qui, aveuglé, se mit à courir n'importe où. Il percuta alors quelque chose de lourd, et s'écroula sur le sol. Il se relva tant bien que mal, ne voyant toujours rien, mais il n'eut le temps de faire quoi que ce soit, un objet tranchant venait de lui séparer la tête du corps.



Le nain prenait un malin plaisir à tué tout ces petits êtres petits et innocents. Il faisait un carnage pas possible quand il aperçu un sanglier qui venait d'apparaitre de derrière un buisson. Ce dernier, par on ne sait quel raison (enfin le nain ne le savais pas) se mit à courir vers lui, tête haute. Le nain ne s'en soucia pas tout de suite, mais c'est quand le sanglier lui rentra dans le derrière que Borse pivota pour mettre un coup de hache à cet imbécile d'animal, il se rendit compte alors qu'il venait de le décapiter. Il décida alors de faire une pause. Il regarda autour de lui, plusieurs corps de lapins gisaient ici et là, mort, ainsi que le gros sanglier devant lui. Se rappelant qu'il avait récupéré un vieux sac dans la barque qui l'avait mené ici, le nain ramassa tout les lapins qui lui passaient sous la min, mort, évidemment. Peu après, il dépeça avec un peu de mal le corps du sanglier, extrayant la chair sanglante pour la mettere dans le même sac que les lapins. Ceci fait, il prit le sac sur l'épaule, le chaine avec les chiens sur l'autre, et partit lourdement dans une direction... au pif.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bière, tuerie et vol. ( [chasse] [chasse au trésor] )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bière, tuerie et vol. ( [chasse] [chasse au trésor] )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: La Crique des Pirates Mauves-
Sauter vers: