L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 La NICI entre en terre sainte!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plissava
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1461
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : homme
Statut Spécial : Tout-Puissant
Date d'inscription : 03/11/2006

Feuille de personnage
Energie Vitale:
25/25  (25/25)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
167/700  (167/700)

MessageSujet: La NICI entre en terre sainte!   Jeu 28 Juin - 21:58

Après leur mésaventure dans la forêt maudite de Schlipack, Plissava et Nirë arrivèrent au désert des plaintes. La nuit tombait alors, et le sable était brûlé par la fournaise de chaque jour qui passe et laisse ses marques sur le roc, le sol et les humains. Depuis leur rencontre, le corps de Plissava avait subit bien des changements... Ses pieds qui dans le temps auraient supporté sans même s'en apercevoir la chaleur lancinante du sable criaient à l'aide et Plissava ne put tarder à mettre ses bottes. Sa silouhette famélique, osseuse et sèche par le passé était devenue plus forte, constituée d'une charpente plus résistante et imposante, il compensait ce qu'il avait perdu en discretion et promptitude rapide en endurance et force. Ses cheveux d'opale flottaient au vents, pourtant une douce brise ténue. La teinture noire avait depuis longtemps disparu et même la peau de l'elfe noir semblait s'éclaircir. Les magies et arts qu'il avait appris s'envolaient petit à petit comme les souris grignottent chaque jour un peu plus des anciens grimmoires. Il marchait se tenant droit maintenant, et son regard avait gagné en franchise. Le vent faible soulevait un peu de sable, mais Plissava contemplait l'horizon. Une masse volante énorme vu la distance supposée semblait atterir. Des bruissements semblant être de voix parvenaient aux oreilles de l'elfe. Le soleil dans son dos, il n'était pas aveuglé et le calme des éléments le firent douter de sa raison. Il tenta de distinguer plus précisément l'objet qu'il semblait voir. Comment un monstre comme cela, si ce n'était une illusion, pouvait-il voler? Dans un souffle de vent il décela aussi l'odeur curieuse de la canelle. Une odeur qui avait dû voyager des centaines de kilomètres, des pays tropicaux au nord se dit l'elfe noir. Il sentit alors une présence derrière lui, et une bouffée de joie alors l'envahit. Un peu plus tôt dans la journée, autour d'un plat de framboises, il avait montré sa carte à Nirë avait tenté de la convaicre qu'à deux même ils pourraient trouver le grimmoire avant les autres et le détruire en conservant le bénéfice du sacrifice de l'homme. Il se retourna, un immense sourire aux lèvres, et écarta les mains, s'approchant de l'elfe qui lui était si chère.

-Nirë, nous approchons... Le vent porte l'odeur de cette épice du nord... Mais tu l'as sentie, n'est-ce pas?

Il n'attendit pas de réponse.

-Ne trouve-tu pas ce lieu si vaste et beau? Je suis rarement venu ici... Et depuis quelques temps je vois tout differement... Si neuf et beau, intact, comme candide...

Plissava n'avait dit mot les précédentes heures, il écoutait les cris des animeaux et les bruissements des plantes. Mais dans ce lieu dénudé, le silence se fait. En tendant l'oreille derrière ce qui peut être les cirs d'aventuriers pochtrons, on entend la terre murmurer. La vie, l'amour... Plissava est autre. Le chant de la terre résonne. Le chant du cygne lui parvient (cherchez pas à comprendre XD). Et comme la toile sur laquelle est peinte le fond de l'oeuvre d'art, la mélopée suprême soutient l'univers... Martinu est chanté par les étoiles dont l'éclat perce un peu plus chaque seconde. L'univers est musique, mais ne peut être vraiment vécu que par celui qui en connaît la structure. Les harmonies s'enchaînent. Lente. Très lente. La tension monte à son paroxysme... L'univers ne souhaite pas que le recueil du soin ultime survive.
Plissava écoute et les heures passent. Quand il en sait assez, il sourit, prends les mains de Nirë et les tient longuement contre lui. Leurs visages prochent ne traduisent pas d'émotion, mais leurs yeux fixés les uns dans les autres parlent seuls. Alors ils font face au désert et main dans la main avancent, laissant derrière eux les traces dans le sable appaisé par la lune.

_________________
Martinù est notre maître ! Si en lui tu n'as pas foi, ce sera moi qu'il te faudra craindre !! Bientôt la guerre sainte pour sauver le monde ! (Mwahahahaha)
"Fantasmer sa vie, et vivre ses cauchemars", c'est peut-être ça le calvaire de l'immortalité...
*Aime sa groupie*
Chronophobe ! C'est grave docteur ? Ca se soigne comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Nirë Shampooing Illustre
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 27
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Féminin
Date d'inscription : 16/06/2006

Feuille de personnage
Energie Vitale:
35/28  (35/28)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
80/140  (80/140)

MessageSujet: Re: La NICI entre en terre sainte!   Mar 3 Juil - 12:38

Nirë, elfe sylvaine adaptée aux climats doux et humide, habitante recluse pendant une centaine d'année d'un frai sous bois, ne supportait pas la chaleur.
Le sol, brasier sec et brillant, condamnait ses pieds à d'éternel suplices, véritable bucher, tandis que les rayons du soleil couchant l'éblouissait, la forçant à maintenir ses yeux entr'ouverts, si fermés qu'on ne distnguait plus leur différence de couleur. Sa peau pale était sèche et rougie, sa tunique pleine de sable, ses cheveux emmelés. Nirë ne comprenait pas pourquoi ses pas la menait toujours plus loin. Quelques semaines plus tot, elle aurait sifflé le fidèle Framboise, et aurait fuit loin de ce désert où les elfes ne peuvent pas vivre. Quelques temps plus tot, quiquonque aurait essayé de la froler aurait rencontré une dague plus dure que sa volonté. Sa main, jointe à celle de l'elfe noir, démontrait le profond changement de sa manière de vivre.
Dire que Nirë s'en réjouissait aurait été mentir. En réalité, elle regrettait sa vie antérieure, ne jurait que par le passé, méprisait présent, et avenir. Le profond mal être qui l'envahissait jadis ne l'avait pas totalement quittée, bien qu'estompé. Et elle regrettait son malheur, sa chute, ses peurs. Elle regrettait, car ils étaient sa véritable manière de vivre. Car la fuite et la peur était sa manière d'etre heureuse. Loin de sa liberté, loin de ses yeux noirs qui n'apparaissaient plus, recluse, comme enfermée dans un paradis de bonheur, alors que seul l'enfer lui aurait convenu.
Triste et souriante, malheureuse de son bienêtre.
Ses reflexion tirait Nirë vers des cieux inexplorés, des après, des pendant, des jusqu'à quand. Des notions de temps qu'elle n'avait jamais eu. La peur du temps, étrangère aux elfes immortels dans leur demeure de feuille, la gagnait peu à peu. Plus tard ? Y aurait-il un plus tard ? La nuit tombait lentement, sur les deux elfes comme sur le groupe d'aventuriers qu'ils ne voyaient pas encore.
[à partir de maintenant, le MJ seul signale quand le jour se lève, se couche, etc : les deux groupes doivent etre syncro]

[MJ] :
Après quelques heures de marches, les deux elfes atteignirent une butte qui surmontait la scène suivante :
Cinq individus, dont trois nains, une créature qui semblait d'autant plus petite, et un elfe, était réunie, une vingtaine de mètre en contrebas, à l'intérieur d'u cratère étrange, comme creusé de l'intérieur et non par un impact. Ils semblait réuni autour de quelque chose, mais ils était si sérrés autour que meme les perçant yeux d'elfes ne pouvait voir de quoi il s'agissait. Non loin d'eux, en dehors du cratère, on distinguait une masse sombre, celle qui plissava avait vu à l'horizon : un dirigeable, presque entièrement brisé, dont un nain était en train de démonter les cordes.
Couverts de sable, en un étrange rassemblement de race, les personnage ressemblait à ses pilleurs des sables à la recherche d'un trésor éventuel. Pourtant, du cratère, montait une odeur que ni NIrë ni Plissava ne pouvait ignorer. Une odeur que chaque elfe connait. L'odeur de la mort, l'odeur de la vie, et l'odeur des soins. L'odeur d'une infirmerie. L'odeur du temple de la vie et du trépas.

PJ :

Nirë, terrifiée par la présence d'autres personnes, recula de plusieurs pas. Elle bascula dans le sable, se prenant les pieds dans un étrange rocher. Elle fit non de la tete, ses yeux exorbités, et murmura quelques mots déconnectés.

- Partir. Pas gens. Loin. pas aller plus loin si gens.

Elle tenait son ventre serré, et ses pupille noire semblait s'agrandir, alors que son oeuil devenait d'un noir charbon. Elle tramblait, ne semblait pas voir que son sac vomissait files et flacon, tentait de se relever mais était tellement énervée qu'elle chutait immédiatement, soulevait une étincelle de sable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sdgdp.canalblog.com
Plissava
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1461
Citoyen de : Waldorg
Sexe du Perso : homme
Statut Spécial : Tout-Puissant
Date d'inscription : 03/11/2006

Feuille de personnage
Energie Vitale:
25/25  (25/25)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
167/700  (167/700)

MessageSujet: Re: La NICI entre en terre sainte!   Mer 4 Juil - 20:22

[galère j'ai perdu mon RP!!!!! Snif! Snif! Je résume le début ^^]

Plissava Entend trop tard tomber Nirë pour la rattrapper... Au mépris de ses années d'entraînement il se laisse voir par l'autre compagnie en dépassant quelques instants de la crête de la colline où il était avant de se précipiter sur une Nirë à moitié assomée qui dit:

- Partir. Pas gens. Loin. pas aller plus loin si gens.

Plissava la soutient alors, et prends entre ses doigts la main gauche de l'elfe sylvaine. Il tente de la réconforter et de faire disparaître ces émotions dont certaines lui parraissent être une peur irrationnelle. Il parle en ancien langage, d'une voix douce et pénétrante. Il lui parle en ancien langage, peu, car il sait quelle est la répultion de l'elfe à trop s'exprimer avec des mots, mais communique tout ce même ses convictions... Plissava ne pense pas que se défaire -par peur, lâcheté ou toute autre forme d'indécision- des ses devoirs est une chose acceptable. C'est qu'il a un certain sens de la morale, l'elfe noir! Il est cynique, charognard, et même un peu pleutre, mais il sait que c'est facile de dire non. "Pour dire non, il n'y a qu'à attendre et mourrir. Pour dire oui, il faut suer et retrousser ses manches". L'elfe noir entend les suppliques de Saint Martinu là-haut qui le prie de ne pas laisser la compagnie déjà présente accomplir son noir dessein. Mais d'un geste rageur de la tête, il méprise soudain ces suppliques, se ferme à la foi et la bonté (XD). Il attends maintenant. Il reste auprès de Nirë et tente de la convaincre de rester. Il y passe bien un couple d'heures. Non pas à parler, bien sûr, mais à chuchoter, murmurer, toucher, sentir et bouger. Dans ses bras, Nirë lui semble faible, comme une enfant appeurée qui cherche une paire de mains secourables pour l'aider. Mais elle est au moins aussi forte que lui, il le sait, et l'aime ainsi. Il n'avait jamais pensé à quelquonque relation sentimentale avant de rencontrer enfin cette elfe. Il sait d'ailleurs que celle-ci n'aime guère trop le contact, et quand il pense avoir fait tout ce qui est en son pouvoir pour la persuader de rester, il l'installe étendue sur le sable et s'en va inspecter l'étrange pierre sur laquelle elle est tombée. Il tente de deviner à l'oreille si les autres sont encore dans les parages, vérifie qu'aucun animal sauvage ne rôde dans les parages et avec un faible sort de lumière (que Martinu lui cède? XD) il tente de voir un mécanisme particulier au rocher. Peut-être un levier, un bouton dissimulé ou une trappe cachée?

[dsl pas le temps de tout réécrire... *pense à monter un mouvement social anti-ordis qui buggent*]

_________________
Martinù est notre maître ! Si en lui tu n'as pas foi, ce sera moi qu'il te faudra craindre !! Bientôt la guerre sainte pour sauver le monde ! (Mwahahahaha)
"Fantasmer sa vie, et vivre ses cauchemars", c'est peut-être ça le calvaire de l'immortalité...
*Aime sa groupie*
Chronophobe ! C'est grave docteur ? Ca se soigne comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La NICI entre en terre sainte!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La NICI entre en terre sainte!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Le Désert des Plaintes-
Sauter vers: