L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Un rendez-vous ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aden Ddu'r Fran
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 51
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Ajoint du maire de Valtordu
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Un rendez-vous ???   Ven 19 Jan - 18:34

Aden Ddu'r Fran marchait alors que Tylwyth Teg volait, tous deux se dirigeaient pourtant dans la même direction, ce qui au passage est tout à fait normal étant donné que l'aigle prend l'immortel sortant de l'Eirouayz pour son papa chéri. Bref les deux compagnons arrivaient à la lisière de la forêt de Schilpak, de hauts et majestueux arbres dont le feuilles bercées pas l'automne chatoyaient et tombaient une à une dans l'humus forestier en virvoletant au gré du vent. Quel beau spectacle offre se feu végétal dévoilant par endroits les squelette d'écorce des rois de ces lieux. Bien entendu Aden avec son caractère vous vous en doutez typiquement nain n'en à rien à cirer et gueule contre des petits lapins tous mignions qui par curiosité, les pauvres, c'étaient approchés pour flairer si le nouvel arrivant était pacifique ou non et apparemment de par leur fuite vers les bosquets touffus ils venaient d'obtenir leur réponse du moins pour leur cas.

Certainement par peur de perdre de vu son totem paternel bipède le rapace toujours dans son royaume de courants ascedant chaleureux en pris un plutôt du type courant descendant froid afin de regagner l'épaule du barbu ronchonnant après des écureuils qui pour par instinct tout à fait naturel et compréhensible pour quelqu'un de normal, lui jetaient des glans à la tête car il venait de rendre en s'oubliant un instant à dame nature ce qu'elle lui avait offert en bière et que son organisme de nain refusait d'absorber c'est à dire tout ce qui n'est pas alcolisé dans une boisson comme celle là et connaisant la quantité en mètres cubes bu par jour par notre vieil ami, vous comprenez que ces gentils tous beaux petits rongeurs à la ... avaient de quoi gaspiller un peu de leur réserves pour l'hiver approchant.

Bref à force de perdre son temps à ardmirer la radieuse lisière de magnifique forêt qu'est celle de Shlipak, Aden n'arrivera jamais à rentrer dans ce bois superbe et sa journée va mal finir par conséquent il va ancore saouler son monde râler juste parce qu'il à eu coincer dans sa chaussure un volupetueux brin de ronce innocent tombé par accident alors que pile à cet instant l'adjoint u maire de Valtordu passait par là. Alors qu'il reprenait ses esprits et s'apprêtait à passer le fossé le séparant de ce bois dont l'appel incessant secondé de sa beauté l'opressait, un élan sortit d'un fourré avoisinant broutant délicatement l'herbe verte et bien grasse, enfin du moins aussi délicatement qu'un élan peu l'être c'est à dire qu'il râclait sauvagement le sol de sa machoire inférieure regardant le nain avec un regard qui lui fut familier, en effet, il avait eu affaire à ce regard la dernière fois qu'il avait demandé à une elfe le résultat d'une addition du prix d'un peigne et de celui d'un arc composé de bois sylvain. Donc en fait un regard vide et perdu donnant l'impression que l'indivivu est dans un autre monde et apparemment ce monde et comparable à l'intérieur de leur globe encéphale. Une fois le ruminant retourné à son repas le nain pu enfin enjamber le fossé du moins descendre au fond en rapelle et remonter au piolet, bah oui c'est un nain, puis s'engouffra dans la forêt ...

Marchant parmis les chênes et les hêtres, zigzagant à trvers les châtaigners, évitant houx et fragon, Aden allait de clairière en clairière se laissant guider par les ondes olfactives caramélisées des conifères. C'est alors que levant le pied à peine assez haut pour passer par dessus une bûche tombée en travers du chemin il tomba le nez dans un paquet de petites boules molles blanches et roses avec au milieu une plus grosse brune qui piquait fortemment, il venait se se vautrer dans un nid de hérissons et bien que farouche le nain ne se fot pas prier pour se relver vite fait et laisser la réunion familiale vaquer à ses occupations. Cependant Tylwyth Teg avait aussi profiter de la chute et lui, peu fier de s'être plier au lois de la gravité dans les feuilles mortes en décomposition se chargea par une délicate déjection anale de faire part à la bûche puis à la famille cure-dents son mécontentement avant de remonter sur l'épaule de son maître déjà repartit à vagabonder plus loin.

Arrivant prêt d'un ruisseau coulant à travers les bois, probablement un affluent du lac de Zblouf, Aden sentit le besoin de se rafraîchir les pieds il s'assit docn au bord du cours d'eau, retira ses chausses et laissa glisser ses orteils dans le limpide et profond voile transparent se déverssant à toute allure.Alors qu'il profitait de cette pauses pour s'éavder un peu dans ses songes, l'aigle en profita pour se dégourdir les ailes et en trentre secondes disparu au-delà de la cime des arbres.

Son maître nain sur la berge posé séchait soigneusement ses pieds,
Un raton-laveur par l'odeur alléché vint y prété regard par curiosité.
Zkmprthqdvfscxbnwljg fit le raton-laveur jetant un gros caillou dans l'eau,
Espèce d'enfoiré de quadrupède hurla de nain trempé jusqu'aux os.
C'est alors que l'animal sautant d'une branche atterrit sur l'immortel.
Se débattant, le nain tenta de se défaire de ce truc criant comme une crécelle.
Profitant de l'occasion, le rongeur s'enfuit avec pour butin la gourde de bière du nain,
Comprenant le stratagème du rongeur Aden du reconnaître son adversaire malin.
Voyant qu'il avait tout prévu afin de voler la boisson sur laquelle il avait jeté son dévolu,
Le nain GNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNAGNA lui prendait plus.

(Aden De La Fontaine, enfin ... Du Ruisseau)


C'est dégouté et par conséquent assoifé à la vue de sa gourde allant plus ou moins de branche en branche car le raton-laveur en ayant goûté le contenu s'est mit à plutôt tituber préconieusement sur les branches que faire de grands sauts, qu'Aden vit redscendre son aigle auquel il en voulait limite de s'être envoler virvoleter dans les airs au-lieu de rester au cas où un raton-laveur ivrogne désirerait un apéritif. Bref, le nain rechaussé et l'aigle revigoré d'air frais, ils repartirent airer dans la superbe et magnifique forêt de Schlipak qui n'en finissait pas de s'acharner sur Aden comme si elle était habitée par des elfes ....

Râlant sur tout se qu'il croisait, le nain avança profondémment dans le cimetierre de troncs ornés de verts plantés aléatoirement, les emplacements des nouvelles pousse tirés au hasard par la chute d'une graine mûre chutant dans la bonne terre forestière donnant naissance à un jeune prince des cimes. Aden Ddu'r Fran sentit soudain sa main droite chauffer, il la regarda et vit sa cicatrice briller d'un jaune vif, il tourna alors sur lui même la bras tendu devant lui et tout à coup la main dirigée vers l'ouest se mit à briller plus fort, le nain se mit donc à courir se guidant de sa main, Gzor l'appelait, il se doutait donc qu'il n'allait pas tarder à revoir son maire Vladostuu Von Theorçyn. Courant à travers les fougères, il arriva ( déjà entendu quelque part ça ...) aux portes d'une étrange crypte devant laquelle était plantée une tente : " Vlad !!! C'est l'heure !!! ". Cria Aden de toutes ses forces et il sentit sa vois portée par un souflle chaotique s'envoler vers valtordu. Pour s'assurer que son appel serait bien reçu il écrit le même message sur un bout de papier sachant que le vampire comprendrait et l'accrocha à la patte de Tylwyth teg qui prit lui aussi son envol en direction de la bourgade. Pendant ce temps Aden s'allongea érinté le long d'un tronc de chêne et s'endormi se plongeant dans un monde où les océans sont de la bière que la terre est de l'or et où les elfes sont nues et muettes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Un rendez-vous ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: La Forêt de Schlipak-
Sauter vers: