L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Dim 14 Jan - 11:42

Ce matin là, Otto examinait la carte de la terre de Fangh qu'il avait eu avec avec lui depuis des années. Il avait décidé d'aller pêcher dans le lac d'Aspousser, qui se trouvait plusieurs lieux à l'est de Valtordu. Il se trouvait, entre Valtordu et le lac, un chaine de colline dont Otto ne parvenait pas à se rappeler le nom. Il savait qu'il allait devoir les traverser pour atteindre les eaux poissonneuses du lac d'Aspousser. Il arriva vite à la conclusion qu'il allait devoir remonter le cours d'eau qui passait par Valtordu jusqu'à sa source, quelque part dans ces collines.
Naviguer ne posait aucun problème à Otto qui avait le pied marin (enfin en eaux douces, du moins... pirat ), seulement, il serait bien dommage de ne pas profiter de la remontée du fleuve pour pêcher. En effet, il serait utile de trouver quelqu'un capable de ramer jusqu'en haut des collinnes, ce qui lui permetrait de taquiner le poisson le long du trajet.
C'est donc fort de cette idée que le halfling alla chercher quelqu'un capable de ramer pour (un) peu d'argent, dans le village de Valtordu avant de partir...

Faut-il croire que la chance lui souriait aujourd'hui?? Eh bien oui!
En arrivant sur la place du village, laquelle était traversée de part et d'autre par le cours d'eau en question, il vit un personnage très musclé qui rafistolait sa barque.
En s'approchant de l'individu, Otto remarqua qu'il s'agissait d'un de ces parias vivant en marge de la société, ces individus qui n'ont leurs leur place nul part, ceux qui finissent sur les marchés aux esclaves...les Semi-Orcs.
Ils vivent seuls et évitent le contact avec les hommes autant qu'avec les orcs. Ils sont mal vus, où qu'ils aillent, en général, ils cherchent à louer leurs services pour une bouchée de pain.

Otto s'avança alors en essayant de se donner tant bien que mal, un air sûr de lui. Après s'être éclaircit la gorge, il s'adresse au semi-orc:


"- Bonjour, brave homme!"

L'interressé fut surpris de voir une si petite chose s'adresser à lui de la sorte:

"-Kouah vou voulouar?"

"- Je cherche quelqu'un qui soit:
_Propriétaire d'une embarquation,
_D'une bonne santé physique,
_Près à me faire remonter le fleuve à la rame,
_Qui n'aie rien contre les hobbits."

Le semi-orc, demeura un peu perplexe, le temps de comprendre la signification de cette phrase un peu trop longue à son goût... il réfléchit... longtemps....
Puis il compris! La petite créature voulait l'engager!!


"-Euh.. D'akor, oui, moua dacor de mener vou en ho dé collines avec barque!"

"-Trrrès bien, bon, eh bien, nous pouvons partir tout de suite, comment vous appeller vous?"

"-Moah? euh... Hroth, moua être, oui, Hrooth."

"-Allons, donc, en route, Hroth. Donc, toi ramer pendant que moi pêcher, d'accord?"

Le hobbit ajouta le geste à la parole pour être sûr de bien se faire comprendre, il mîme l'acte de pêcher..

"- Dakorr! Moua ramer, toua péché, oui? "

"-Voilà, c'est ça..."

Et Otto sortit son matériel et se mit à pêcher alors que l'embarquation avançait au grés des coups de rames de l'autre brute.

Après une demi-heure, Otto sentit le fil de sa ligne se faire attirer vers le fond..
Alors qu'il remontait sa prise, il se réjouit d'avoir choisit cette façon de remonter la rivière...

La journée s'anonçait bien agréable...



(à suivre.....)


Dernière édition par le Lun 15 Jan - 18:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Et ainsi de suite..   Dim 14 Jan - 18:22

Otto fut tiré de sa torpeur quand la barque heurta un morceau de boit qui dérivait à la surface. Hroth était toujours en train de ramer alors qu'il commençait déjà à faire sombre. Il faut bien croire qu'il n'est pas dérangé par la fatigue, ou bien qu'il est trop idiot pour la ressentir. Néanmoins, Otto était très impressionné par l'endurance du semi-orc qui ramait depuis plusieurs longues heures.
Dans un coins de la barque se trouvaient les quelques poissons qu'Otto avait remonté avant de s'endormir.

Pendant quelques instants, le hobbit s'abandonna à la contenplation du paysage sur lequel le soleil couchant jetait un dernier regard. Un paysage valloné s'étendait à perte de vue. A l'est on apercevait les collines vers lesquelles se dirigeait la barque, à l'ouest, on distinguait très loin en aval, le village sombre de Valtordu. Une lumière vacillante se trouvais au milieu du village, probablement un feux de joie.
Au moment où le soleil lacha son emprise sur le paysage, et que les ombres recouvrirent les collines comme un viellard se couvre d'un manteau, Otto aperçue loin au Nord la silouhette du donjon de Naheulbeuk, fierement dressée au milieu du crépuscule, comme un doigt accusateur que la terre pointerait vers le ciel...

Soudainement, un nouvelle secousse ébranla la barque. A en juger par l'expression de surprise de semi-orc qui ramait encore, celle-ci n'était pas dû à un objet dérivant au fil de l'eau. Non, c'était comme si le bateau avait été frappé par le dessous...
Otto était maintenant entièrement réveillé, tout ses sens en alertes, il avait intuitivement saisi le paumeau de sa dague. Il scrutait les eaux sombres et silencieuses qui l'entourait. Jusqu'à ce que Hroth brisa le silence:

"-Koua sa être? gros poisson cogné bato?"

"-Chhhht!"

Le hobbit intima à la grosse brute de se taire.

Tout était complétement silencieux, désormait. Même les oiseaux et les insectes étaient calme. C'était comme si la nature retennait sa réspiration...

Au loin, le croassement d'une corneille résonna lugubrement...


Puis la bête surgit. Dans un hurlement déchirant l'obscurité comme un poignard, le monstre aquatique bondit en dehors de l'eau. Il était grand comme un homme et avait une gigantesque gueule béante où l'on apercevait plusieur rangés de croc pointus et suintant d'une mucose répugnante. Sans Attendre un seul instant, Otto plongea sa dague vers le corps écailleux de la créature qui s'était lamentablement échouée sur lun bord de la barque, faisant dangereusement tanguer celle-ci. Le coup pourtant précis du halfling atteignit la grosse bestiole sur son flanc, et rebondit sur l'armure naturelle du monstre. Les machoires béantes du poissons mutant battaient furieusement l'air, jusqu'à ce que, avec un cris aussi gutural que théatral, Hroth écrasa une rame sur la tête du monstre. La rame vola en éclat, mais le monstre se retrouva sonné quelques temps et Otto en profita pour attaquer à nouveau avec le tranchant de sa dague. Il planta la lame éffilé droit dans l'oeil de l'animal, qui hurla à la mort en se débattant férocement. L'animal se debattit si férocement qu'il parveint à basculer dans l'eau en entrainant le Hobbit avec lui vers les profondeurs..
Otto réalisa qu'il venait de passer sous l'eau, et se sentant sufoquer, il se battit férocement avec la force du désespoir, il tailla, planta, trancha, découpa, poignarda tant et si bien que le monstre marin cessa finalement de bouger complétement. L'eau était devenu écarlate quand il remonta à la surface. Après avoir repris son souffle, le Halfling cria à l'attention du semi-orc:

"-Eh!! vient m'aider à remonter cette bête, Hroth!!"

"- Euh... dakor, jarive!!"

Hroth sauta à l'eau dans une gigantesque éclaboussure, et plongea vers l'endroit où avait coulé l'énorme poisson carnivore.
Il remonta une demi-minute plus tard en trainant la carcasse de l'animal vers la berge. Otto maneuvra tant bien que mal avec une seule rame pour faire accoster le bateau.

Il pouvait maintenant observer l'animal qui avait définitivement fini de se débattre.
Il était à proprement parler gigantesque, (pour un poisson), il devait mesurer six pied de longs et quatre de large. Il y avait dans sa gueules asser de dents pour ouvrir un magasin de souvenir..

Pendant que Otto s'activait à dépecer la bête, à la recherche d'un peu de chair comestible, Hroth hissa la barque sur la plage, et commença à installer le camp pour la nuit.

Une heure plus tard, Otto fumait voluptueusement sa pipe devant le feu de camp sur lequel Hroth faisait cuire un morceau de chair de poisson qu'il avait embroché.

Otto étalla ses pied dans l'herbe et s'abandonna à la contemplation du ciel étoilé, en tirant de longues bouffées de sa pipe.
Il se félicitait d'avoir trouvé un pareil compagnon. Décidémant, les Semi-orc sont bien plus dévoués et aimable qu'il n'aurait pu paraître...


Dernière édition par le Lun 15 Jan - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aden Ddu'r Fran
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 51
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Ajoint du maire de Valtordu
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Dim 14 Jan - 18:56

Voix off :

Attention toutefois un semi-orc peut prendre aussi un compliment pour une menace et s'énerver.

Otto gagne 3,4 kilogrammes de poisson !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: [chasse] imprévue   Dim 14 Jan - 20:38

Otto était sur le point de signer le contrat qui le rendrait propriétaire légitime de cette exploitation d'herbe à pipe grande de plusieurs hectares lorsqu'il fut tiré de son rêve par un bruissement à quelques pas de lui.
Il ouvrit les yeux sans bouger, sans changer le rythme de la respiration et attendit que ses yeux s'habituent à l'obscurité.
Il y avait quelque chose qui fouinait dans son sac de voyage... Otto cligna des yeux, et fit de son mieux pour voir de quoi s'agissait-il. Rien à faire, il faisait complètement noir.
Le hobbit sentit un sueur froide lui parcourir le dos depuis les omoplates jusqu'au bas des reins. Peut-être était-il en danger??

**Non, je suis paranoïaque, c'est normal, après tout..."

Otto frissonna en repensant à la bestiole qui l'avait attaqué plus tôt dans la soirée..

Soudainement, un nuage bougea, et la lune éclaira de sa pâle clarté le voleur.
C'était un renard, un de ses petits animaux inoffensifs, qui craignent les hommes plus que l'inverse. Otto resta donc à regarder l'animal fouiller ses affaires. Après tout, il n'avait rien de très précieux dans ce sac, et il pourrait bien chasser l'animal quand il le voulait en criant.
Mais alors qu'Otto relâcha sa méfiance, il vit l'animal sortir de son sac une petite masse sombre.

C'est à ce moment que Otto se rendit compte que l'animal avait pris dans sa gueule son sachet d'HERBE A PIPE!!!!

**Alors, là, je ne rigole plus du tout du tout...**

"Rends moi ça, vilaine bête!!"

L'animal fut effrayé par la voix du semi-homme, il tourna la tête vers lui, le précieux sachet entre les crocs. La lumière de la lune se refléta un instants dans les yeux du renard, et Otto cru y lire la trace d'une intelligence néfaste...

Puis l'animal partit en courrant.
Otto se leva d'un bond, et commença à courir après le fuyard. Il trébucha sur Hroth qui ronflait, mais repris son équilibre et poursuivis son échappée nocturne. La crainte de perdre l'objet précieux que lui avait dérobé l'animal lui donnait des ailes.
Il courraient donc, tout les deux, l'un avec un sachet de cuir dans la bouche, et l'autre avec une dague à la main.

Après une dizaine de mettre de course folle, Otto aperçut son "débiteur" qui venait d'arriver dans une clairière. Le renard se trouvait donc à découvert quelques instants, et Otto lança sa dague dans la direction de l'animal de toute ses forces...

Pendant les quelques millisecondes que durèrent le vol du couteau, Otto sentit une foule pensées se bousculer dans sa tête: va-t-il l'atteindre? va t-il récupérer sa précieuses herbe à pipe?

Les larmes vinrent aux yeux du hobbit tandis que la dague s'envolait vers l'animal innocent...


Dernière édition par le Ven 19 Jan - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Dim 14 Jan - 21:02

VOIX OFF MODE [ON]


*Otto le hobbit reussit un coup critique et atteint pleinement sa cible. Le renard tente un miracle. Miracle echoué. otto gagne 2.3 kilos de viande fraichement chassée et recupère un sachet d'herbe à pipe.*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Les grobis   Mar 16 Jan - 17:31

Otto s'éveilla le lendemain matin lorsque un rayon du soleil matinale atteignit son visage. Il ouvrit les yeux, et fut quelques instant éblouit par la clarté du soleil matinale.
Il grimaça en prenant conscience de l'odeur ignoble qui flottait dans les airs. Regardant autour de lui, il en découvrit la cause: le poisson carnivore colossale qu'il avait tué la veille. Il gisait dans l'herbe à quelques pas à peine de lui. En y regardant bien, Otto remarqua que sa bouche avait été charcutée et qu'il manquait une bonne partie de ses dents. S'interrogeant sur le pourquoi du comment de la disparition de la dentition de l'animal, il remarqua que Hroth, lui tournant le dos, était accroupit près de l'eau. Après s'être approché du semi-orc, Otto découvrit que celui était en train de rincer dans l'eau courante son poignard grossier qui était maculé de sang nauséabond. De plus, il y avait d'accroché à son coup, un long collier qui était le fruit de l'assemblage des dents de la mâchoires inférieure du monstre qui dégageait cette odeur putride par le fait de sa décomposition.
Hroth sourit bêtement à la vue de son employeur qui venait de se lever.

"Coman sa va?"

"Très bien, et toi, Hroth?"

" Moa tré bien. Ta vu? Jé fé un joli collié avec les dants!!"

"Oui... Oui, très joli, Hroth..."

"Par contre, moa mal dormi. Kelkun avouar marché sur moa pandan la nui!"

"Ah bon? C'est très intriguant"

Otto sourit à la pensée de son échappée nocturne qui l'avait fait trébucher sur son compagnon.

"Bon, nous allons devoir repartir vers les montagnes, aujourd'hui, d'accord?"

"Okéh, dakkor."

Sur ce, Otto se dirigea vers leur barque pour constater l'étendue des dégâts qu'avait causé l'abordage de la veille. En effet, le flanc gauche de l'embarcation était en mauvais état, plusieurs planches ayant été cassées, sans parler du fait qu'il ne leur restait plus qu'une seule rame. A l'aide du plat de sa dague, Otto força l'interstice entre une planche qui avait été cassé en deux, et celle du dessous, qui était intact. En appuyant un peu, les clous lâchèrent, et il pu récupérer la planche de bois, qui pourra leur servir de rame de fortune pour le reste du trajet.

"Bon, tu es près à partir, Hroth?"

Celui-là était déjà entrain de pousser la barque vers le cours d'eau. Après avoir rassemblé ses affaires, qui consistaient en une carcasse de renard en plus de son sac de voyage, Otto sauta dans la barque que Hroth tentait désespérément de manœuvrer le bateau avec une rame et une demi planche de bois.
Pour aider son ami, Otto s'empara du morceau de planche et se mit à pagayer à l'arrière tandis Hroth ramait (avec une seule rame) à l'avant.


(à suivre....)


Dernière édition par le Ven 19 Jan - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: (suite) des grobis...   Mar 16 Jan - 20:12

Après avoir ramé tant bien que mal pendant plusieurs heures, le soleil se trouvait à son zénith lorsque les deux compères arrivèrent dans un relief qui devenait dangeuresement éscarpé. Il leur fallait parfois maneuvrer avec extreme prudence lorsqu'ils évitaient des rochers tranchants.
Otto écrasa un moustique sur sa joue au moment où il pénétrèrent dans une gorge dont les parois s'élevaient des pusieurs mêtre, ce qui plongea les rameurs dans l'ombre.
Le hobbit se sentit revigoré par la fraicheur qu'apportait cette endroit...
Il était très dangereux de naviguer ici, car les rochers se trouvant de part et d'autre pouvais très rapidement se resserrer, ce qui bloquerait la barque.

Alors qu'ils manoeuvraient pour faire doucement passer l'embarcation entre ces saillis rocheuses, un petit caillou glissa du haut le gorge, roula le long du mur rocheux avant de tomber dans l'eau avec un petit, mais musicale "plouf". Otto leva aussitôt les yeux vers l'endroit d'où était tombé le morceau de gravier, et il jura entr'apercevoir une silouhette qui se retira vivement au moment il posa les yeux dessus.
Paranoïa ou pas, Otto se sentait vraiment observé.
Il tenta de se replonger dans la concentration requise pour déplacer la barque.
Un peu plus tard, il aurait juré avoir entendu un bruissement quelques mêtre au dessus de sa tête. Et cette fois encore, il cru distinguer une forme furtive qui se cachait. Cette fois-ci, il en était sûr, ils étaient observés...

Il purent sortir du goulot d'étranglement sans encombre vingt minutes plus tard, et continuèrent leur navigation vers l'amont de la rivière.

Encore un peu plus tard, ils arrivèrent au point le plus haut de la rivière: la source.
A cette endroit, l'eau jaillissait sporadiquement des roches créant des tourbillons épars.
La navigation deveint très dangereuse à cette endroit, il leurs fallait accoster le plus vite possible.
Hélas, ils n'arivèrent pas à trouver un endroit adéquate assez vite, est il furent entrainés dans un tourbillon... No Le bateau décrivait des cercles de plus en plus serrés et de plus en plus rapides. Il auraient probablement finis noyer si jamais Hroth n'aurait pas eu un reflexe salvateur, (mais stupide quand même) qui consistait à attrapper à pleine main un rocher tranchant près duquel passait l'embarcation dans sa folle révolution. La force du semi-orc était à proprement parler phénoménale!! Malgré que ses doigt furent lacérés par la roche, il parveint à arracher le bateau à l'emprise du tourbillon. Le bateau, une fois libéré de l'emprise de l'eau, fusa à toute vitesse vers la rive le plus proche, entrainé par son élan. Le Bateau vola en eclat au moment il percuta les rochers de plein fouet, et le hobbit, son rameur, ainsi que tout ses bien furent projetés sur la rive.

Après s'être remis du choc, Otto examina la situation. Ses affaires étaient sauves, y compris son herbe à pipe, mais on ne pouvais pas en dire autant pour la barque qui n'était maintenant plus qu'un amas de planche dispersées. Les mains de Hroth saignaient abondament, et la douleur se lisait sur son visage, bien qu'il aurait été dur de savoir si elle venait de ses mains ou bien de la perte de sa barque. Otto était peiné pour son ami, mais aussi infiniment reconnaissant de l'avoir sauver.

Après une courte pause, les deux compères se remirent en marche, à la recherche d'un endroit pour passer la nuit.

Alors que ladite nuit commençait à tomber, ils entendirent au loin l'écho de nombreux chants et bruit qui rappelaient une fête. S'approchant furtivement de l'endroit où ils leurs semblaient entendre ce bruit, Otto et Hroth arrivèrent en haut d'un promontoire rocheux qui surplombait la fête en question.
On pouvait à présent comprendre qui les avaient espionné tout à l'heure: des gobelins.
Il devait probablement s'agir d'une tribu primitive de ces créatures, car on les voyait danser en rond, vétus d'un pagne tout au plus, autour d'un animal embroché sous lequel ils entassaient des branches dans le but de le faire rôtir, probablement.
Leurs chants guturals donnèrent une idée au hobbit.
Si Hroth pouvais faire diversion, otto pourrait essayer de s'emparer de leurs nouriture!!
Mais il allait avoir besoin de beaucoup de chance...

Après avoir expliqué son plan au semi-orc dévoué, Otto attendit que Hroth s'éloigna et contourna le campement.
Une courte minutes plus tard, Otto entendit ce qui pourrait être un cris d'alarme gobelin, suivi de près par l'interuption par la voie des airs d'un gobelin sentinelle au milieu de la fête. Hroth surgit de derrière une hutte, attrapa un gobelin par une jambe, le fit tournoyer avant de le lancer dans les airs comme le précédent.
Une panique général s'empara du camp. Les gobelins courraient dans tout les sens, et ceux qui étaient armés se précipitèrent vers l'intru qui s'éloignait déjà en brandissant un assortiment de cailloux et de bâtons pointus.
Toute la tribu s'était élancée en hurlant à tue-tête après le semi-orc qui s'éloignait au pas de course en rigolant comme une baleine.
au boût de quelques instants, le camps était quasiment désert. Otto descendit alors précotioneusement la pente, et arriva derrière un des rare fétard qui étaient resté là. Il l'assoma prestement d'un viscieux coup de poing dans la nuque, et se dirigea vers l'animal embroché. Il attrapa la broche et la tira vers lui. L'animal tomba au sol avec un bruit sourd, et Otto commença laborieusement à le trainer hors du camp.

A peine était-il arrivé hors de vue du camp, qu'un autre gabelins surgit devant lui en brandissant sa lance grossière, et en criant dans sa langue (grossière, elle aussi).

"Ragh nzamoth dobyn threug!!"

Otto, ne se sentant pas d'humeur à apprendre des langues étrangères, se jeta sur la chose couinant avec sa dague. Evitant lestement un coup de lance maladroit, il plongea vers le ventre du gobelin, où il planta sa dague. Du sang immonde lui recouvrait la main, tandis qu'il tailla une boutonnière à la misérable créature. Après un dernier râle postionnant, la gobelin rendit son dernier souffle.
S'essuyant la main sur la tunique de son defun adversaire, Otto repris son chemin en trainant péniblement le gros morceau de viande derrière lui.
Il n'avait pas parcourut cinquante mêtres quand trois nouveau grobis surgirent de nul- part. Cette fois, cela sannonçait plus hardu. au moment où Otto se rendit compte que ses chances étaient minimes, Hroth tomba en criant sur le premier des gobelins qui mourut sur le coup ( de semelles). Les autres étaient trop désorientés par cette attaque surprise, qu'il n'urent pas le temps de réagir avant que la brute ne se soit chargé d'eux.

Hroth avait été blessé à l'épaule, et pourtant, cela ne paraissait pas le géner. Il aida donc Otto à trainer la viande pendant une lieue, après quoi ils s'arretèrent. Il devait être suffisament loin des gobelins, maintenant. Il installèrent donc un camp de fortune au milieu des rochers, et ils y passèrent une nuit désagréablement dérangés par les moustiques.

Otto se frotta les mains à la pensée de la pièce de viande qu'il avait dérobée aux grobis, avant de s'endormir profondément d'un sommeil sans rêve.


Dernière édition par le Mer 17 Jan - 15:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vladostuu Von Theorçyn

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 28
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : hermaphrodyte
Statut Spécial : Maire de Valotrdu
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Mar 16 Jan - 20:20

Voix off :
félicitation ça c'est du RP !
Otto gagne 3.6 kg de viande !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: HRp   Mar 16 Jan - 20:25

HRP [Merci beaucoup du compliment ^^ J'ai mis longtemps à l'écrire, alors ça fait plaisir de voir que c'est apprécié Very Happy ]


Dernière édition par le Ven 19 Jan - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Grose bêbêtte   Mer 17 Jan - 17:52

Le lendemain matin, les muscles endoloris de leurs nuit passée sur la roche, Otto et Hroth se levèrent de bonne heure. Il était prévu de rejoindre le lac dans l'après-midi, il leur faudra donc marcher bon train. Ils contournèrent largement le village des gobs, et se mirent donc en route sous le soleil qui brillait déjà fort.

Otto bourra sa pipe avec quelques touffes d'herbes, et s'amusa à souffler des ronds de fumée tout le long du trajet.

Il faisait un temps réellement magnifique. Le soleil dardait la terre de ses rayons, mais l'air matinal était encore relativement frais. Le relief était dépourvu de végétation, et les deux amis devaient donc jouer des pied et des mains pour escalader les rochers qui parsemaient tout leur chemin. En effet, ils se trouvaient à présent dans une région désertique, et il n'y avait pas l'ombre d'un sentier balisé où qu'ils aillent.

Après une bonne heure et demi de marche, Otto se rendit compte qu'ils avaient atteint le sommet des collines. Enfin! Il s'abandonna une fois encore à la contemplation de la plaine qui s'étendait derrière lui. Il pouvais distinguer au loin une fine ligne sinueuse qui devait probablement être la rivière qu'il avait remonté la veille. La végétation qui recouvrait toute la plaine en contrebas s'arrêtait brusquement au pied des collines pour laisser place à un sol rocheux et accidenté. C'était comme-ci la terre avait été déchirée à cette endroit et que des rochers tranchants avaient jaillit du sol. Mais Otto avait un problème plus urgent à régler. Il avait faim.
C'est donc d'un accord tacite que les deux compagnons posèrent leurs affaires à cette endroit pour déjeuner. N'y avait-il pas de meilleur emplacement pour un pique-nique, que le sommet de collines rocheuses sous un soleil de plomb et avec le panorama en prime?
Otto était persuadé que non. Il s'assit donc sur un rocher, ferma les yeux, et tira une longue bouffée de sa pipe. Il laissa le effluves odorantes de la fumée couler en lui, et le soleil dorer son visage.

C'était un hobbit comblé.

Pendant ce temps, Hroth avait allumé un feu et faisait rôtir deux malheureux lapin sur une broche improvisée. Quel malheur!!! Pauvre lapins innocents... la vie n'a donc aucune pitié? Otto allait-il devoir dévorer ces gentils lapinous qui étaient encore vivant ce matin, sans sauce au poivre? Quels désarrois... Mais il faut bien se faire un raison; il est impossible de faire mijoter une sauce au poivre sans marmite! (ni poivre!!). C'est donc une fois de plus que le halfling allait devoir casser la croûte d'un façon moyennement gastronomique.

Après s'être goulûment repu de ces lapereaux, les deux personnages reprirent leur chemin vers le lac.

**Cool! ça descend, maintenant!**

C'est avec cette pensée optimiste qu'ils entamèrent la descente vers le lac d'Aspousser.

Tois lieues, cinq rochers coupants, une cheville foulée et quatre cent trente deux bouffés de fumée dans les poumons plus tard, Otto aperçut quelques arbres, ce qui signifiait qu'il n'allait bientôt plus avoir à crapahuter dans les rochers, et qu'ils allaient pouvoir s'abriter un peu à l'ombre. C'était une bonne nouvelle, car cela les rapprochait un peu plus du lac, mais ce que les deux compagnons de marche ignoraient, c'est qu'ils étaient observés par huit yeux globuleux, et que de plus, ils avaient l'air appétissants.


(à suivre....)


Dernière édition par le Ven 19 Jan - 11:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Arachnophobe, s'abstenir.   Mer 17 Jan - 21:25

§ § § Les deux créatures avancent sans se méfier à travers la forêt...Oui...Très appétissantes... Je vais leurs tomber dessus.... Oui... Et je vais les dévorer...Ouii, oh oui quand je les aurait piqué, elle ne pourront plus qu'assister impuissante à leurs propre mort... Oui!! Ils seront encore vivant....Quand je sortirait les meilleurs morceaux.....
Je suis une araignée, moi??? Non, sans ce satané Zanghdar, je serait toujours Von Dieter... Et les morts seraient toujours sous mon contrôle... Mais je ne suis plus l'ombre du nécromancien que j'avais pu être...non... MAIS JE NE SUIS PAS UNE BETE!!!! ah bon? ....non....je refuse... à quoi bon? pourquoi refuser sa vrai nature?? J'aurais ma vengeance...oui....et ce sera ces deux là qui vont en payer le prix....oui....§ § §


Le hobbit accompagné du semi-orc continuaient tranquillement leur route au milieu du sous bois. Il n'y avait plus de rocher escarpés, mais il était toujours sur une pente descendante. Ils n'avaient aucune chance de savoir qu'ils étaient suivis de très près par une tarentule géante, et encore moin de chance de comprendre les pensées amères de celle-ci.

§ § § Rhaaa, il m'énerve ce petit animal, avec sa pipe, oui il m'énerve, la fumée me fait mal... il va payer le prix de son insolence, j'en suis sûr, maintenant... c'est de sa faute à lui si je suis devenu cet horible monstre que je suis ... Oui, il va mourir, ......lentement...oui... § § §

Le calme environnant fut soudaine interrompus par un léger bruissement dans les brindilles à côté de la route. Hroth tourna les yeux dans la direction d'où venait le bruit et ses yeux s'écarquillèrent.

"-Regardh!! regaaardh!! miam miam, oulala, miam miam miam..!!"

Otto n'eu pas le temps de répondre à cette phrase très philosophique, que Hroth était déjà parti en courant derrière le lapin qui détalait. Après tout ce n'était pas vraiment une mauvaise chose, ils auraient de quoi manger ce soir, non? Otto suivit donc Hroth sans courir, et en observant comment celui-ci bondissait après le lapin terrifié avec son grand couteau.
Le semi-orc idiot trébucha sur son pied gauche avec son pied droit, au moment ou il levait les yeux vers sa proie, il entendit un curieux bruit: quelque chose comme
"sprotch". Ce qu'il vit était par contre bien moins harmonieux que ce bruit. Le lapin avait été cloué au sol, transpercé de part en part par une patte velue qui se terminait d'un côté, avec une griffe aiguisée qui dégoulinait d'un poison verdâtre, et de l'autre côté, par une araignée gigantesque qui dégoulinait elle aussi d'un poison verdâtre.
Les huit yeux étaient braqués sur le semi-orc étendu par terre bêtement, et Otto qui arrivait à l'instant y lut très clairement la noirceur d'un esprit torturé.
Hroth se remit sur pied très rapidement, évitant de justesse un coup de patte griffu, et partit se cacher avec une vitesse surprenante.
Otto était stupéfaiyt de voir son amis fuir ainsi, et une pointe d'amertume lui troua le coeur. Mais il devait réagir, et vite, s'il voulait survivre jusqu'au dîner.
Dégainant sa dague, il se mit en garde, près à défendre sa vie ou mourir en essayant.
Citation :
( plutôt mourir que mourir, capitaine?)
En tout cas, le hobbit était près à affronter son destin, aussi funeste qu'il puisse être. Il attendit que la créature se jeta sur lui pour l'éviter au dernier moment. Mais hélas, il ne fut pas assez rapide. La force du coup le cloua au sol et il se trouva maintenant sous l'abdomen de l'énorme arachnide. Sans attendre, il planta son couteau aussi violement qu'il le pu dans le corps de la bête, arrachant un hurlement de douleur presque humain à celle-ci. La créature se mit à se débattre dans tout les sens en essayant d'atteindre le halfling avec ses griffes. Ce qu'elle réussit à faire, d'ailleurs. Otto laissa échapper un cri de douleur lorsque les chairs de son avant-bras gauche étaient lacérés par la griffe venimeuse du monstre.

Cette fois-ci, c'était fini. Il allait mourrir, puis il sera dévoré par cette créature en manque d'affection.

Au moment ou il se laissa emporter dans un sommeil dont il risquait de ne pas se réveiller, il vit Hroth bondir en hurlant contre le flanc de la créature en maniant un demi tronc d'arbre. Puis.. plus rien.




Quand Otto ouvrit les yeux, il était couché dans l'herbe. Hroth s'activait près de lui. Il lui bandait le bras. Otto n'avait pas mal. Il ne sentait pas son bras. Il essaya de bouger, mais il était comme paralysé. La moitié de son corps était sous l'emprise du poison. Mais il était conscient. En bougeant un peu les yeux, il vit que son amis avait préparé un onguent avec des plantes qu'il avait trouvé près d'ici. Il vit aussi le cadavre de l'araignée à quelques pas de là. Elle avait été éventrée, et son abdomen était béant, ce qui laissait entrevoir la viande sanguinolente qui la constituait.

A ce moment, Otto compris.

Il était sauvé. Il n'allait pas mourir. Hroth le soignerait.

Il allait vivre....


Dernière édition par le Ven 19 Jan - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aden Ddu'r Fran
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 51
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Ajoint du maire de Valtordu
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Jeu 18 Jan - 18:35

Voix off :

CLAP CLAP CLAP !!! Franchement bravo il n'y a rien à dire de plus vivement qu'on ai d'autres personnages maniant aussi bien le rp !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Et hop une [chasse] de charognard   Jeu 18 Jan - 19:15

Otto voyait trouble. L'euphorie que lui avait procuré sa survie fut de courte durée. Déjà la fièvre le reprenait. Il avait la tête qui tournait. Il avait chaud...non, froid... en fait il ne savait plus. Il se rendormit.



Otto ouvrit à nouveau les yeux. Il avait dormi. Il ne saurait pas dire combien de temps, mais il avait dormi. Des heures, ou peut-être même des jours... Son visage ruisselait. Il pleuvait. Il pleuvait, mais il n'avait plus mal. Il regarda son bras qui était toujours bandé. Il avait un peu de mal à le bouger, mais ils parvenait à plier les doigts.

Il était tellement heureux. Jamais la pluie n'avait eu meilleur goût. Il laissa couler l'eau fraîche sur son visage, comme si c'était la vie qui coulait en lui tel une source revigorante.
Après quelques minutes d'abandon, il prit conscience de la présence du semi-orc, assit sur souche à côté de lui. Ce dernier n'avait pas remarqué que le hobbit avait reprit connaissance, et il était occupé à retourner la pipe de Otto dans tout les sens, observant l'objet finement ouvragé. Otto retint un cris de surprise. Jamais personne d'autre que lui n'avait osé toucher à sa pipe depuis que son cher père lui en avait fait le présent pour son vingt-et-unième anniversaire. En tant normal, il aurait san doute bondit sur l'imprudent en hurlant des insultes et en postillonnant, mais il n'avait jamais été aussi reconnaissant envers quelqu'un qu'aujourd'hui. Il regarda donc en silence le semi-orc qui tentait vainement d'allumer la pipe avec le briquet d'Otto. Soudain, une bouffé de fumée jaillit de la bouche de la brute qui s'étouffait, ce qui indiquait qu'il avait réussi à l'allumer. Otto se mit à rire de bon coeur quand Hroth s'étouffa avec la fumée, et toussa énergiquement. Remarquant que son ami s'était réveillé, et se sentant coupable d'avoir touché à ses affaires, Hroth se fondit en excuses bredouillantes:


"oh! pardon...moua désolé... désolé davouar pri piph à touah, Hroth curieux, pardon, Hroth idio...."

Le semi-orc tendit la pipe à Otto avec l'air penaud d'un enfant surprit entrain d'accomplir une canaillerie. Cela était assez étrange de voir une telle masse de muscle s'excuser de la sorte, aussi Otto répondit précipitamment:

"Non, non! ne t'inquiète pas. C'est n'est pas grave, je te dois bien cela, tu m'a sauvé la vie!! Tu as guérit avec je ne sait quelle médecine la blessure que m'avait faite ce monstre, je te dois bien plus qu'une bouffée de fumée!!"

La pluie s'était arreté, et Hroth regardait pensivement le hobbit. Aussi loin que remontaient ses souvenirs, personne ne l'avait jamais remercié de la sorte. Il n'avait jamais reçu que des coups de bâton depuis qu'il avait tué cet elfe... et pourtant, il ne voulait faire de mal à personne...mais cette elfe l'avait provoqué....il était si fier, si arrogant. C'est facile de se moquer d'un bâtard à moitié humain! Hroth l'avait tué... et depuis, il n'avait eu de cesse d'essayer de payer sa dette envers société. Mais personne ne lui avait montré autant de sympatie que cette petite chose qu'il venait de soigner avec une recette d'onguent de chamane orc. Il savait instinctivement confectionner ce remède, personne ne lui avait apprit, mais il avait cela dans le sang. Et maintenant, ce petit homme le remerciait? Une larmes coula au coin de l'oeil verdâtre du semi-orc, une véritable larme de joie...

Otto était ému à la vue de ce spectacle, et il ne savait pas quoi faire, alors il répondit simplement:


"Passe moi la pipe, Hroth, je vais te montrer."

Quand Hroth lui tendit son objet, il se déplaça vers son sac d'où il sortit son précieux sachet de cuir. Il gratta le fond de la pipe de boit avec une fine brindille qu'il avait ramassée du sol, et bourra une pincée d'herbe à pipe dans l'objet d'une main experte. Après avoir allumé la pipe, il la tendit à Hroth, et ajouta:

"Voilà, tire une bouffée. Pas trop fort, doucement, vooilà.

La fumée piquait les yeux de semi orc et il toussa encore une fois, mais cette fois il avait comprit. Il appréciait beaucoup l'odeur douceâtre de la fumée. Il regarda le hobbit, et dit en articulant du mieux qu'il pouvait:

"Merci, Otto."



Cet à ce moment qu'Otto compris qu'il venait de sa faire un ami. Un très bon ami.


Une demi-heure plus tard, quand le sol commençait à sécher, Otto sortit sa dague, et marcha jusqu'au cadavre de l'araignée responsable de ses souffrances. Il s'accroupit, et commença méthodiquement à dépecer l'animal à la recherche d'un peu de viande comestible...
Revenir en haut Aller en bas
Vladostuu Von Theorçyn

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 28
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : hermaphrodyte
Statut Spécial : Maire de Valotrdu
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Ven 19 Jan - 19:38

voix off :
Otto gagne 2.4 kg de viande

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Enfin!! Le lac d'Aspousser...   Dim 21 Jan - 15:04

Plus tard dans la journée, Otto sentit qu'ils ne descendaient plus, le sol était à nouveau plus au moins plat, car ils étaient arrivés au bas des collines. La forêt était assez dense autour d'eux, mais ils pouvaient tout de même progresser correctement en empruntant un chemin qui avait dû être jadis tracé par des autochtones. Le trajet devenait à partir de là plutôt une promenade agréable qu'une marche forcée. L'air était frais sous le couvert des branches et rien ne semblait pouvoir déranger une si belle journée. Otto fumait sa pipe comme à son habitude, et Hroth aiguisait son poignard déjà fort tranchant tout en marchant. Le semi-orc aimait beaucoup siffler, mais hélas, il était (très) loin d'égaler un rossignol. Son sifflet à lui devait plutôt s'apparenter à celui d'un corbeau aphone bègue. Mais cela ne l'empêchait pas de vouloir essayer dès qu'il le pouvait. Mais il se rendit vite compte qu'il dérangeait, et se tu, se concentrant sur son couteau.

A un revers du sentier, Otto fût soudainement déranger par la voix désagréablement mélodieuse et efféminée d'un elfe:


"Ohla! Qui se permet d'arpenter nos terres? Ou plutôt, que vient donc faire un semi-homme accompagné d'une telle allégorie de brutalité? "

Otto était assez irrité par le ton de cet sentinelle peu accueillante et rétorqua d'un ton tout aussi antipathique:

"Je suis un hobbit fière de l'être et voici Hroth, mon compagnon, ce qui nous emmène ici ne regarde que nous."

Il se sentit tout de même un peu stupide de s'adresser ainsi à la forêt, car il n'avait aucune façon de savoir où se trouver l'importun. Et voyant qu'il ne prenait pas la peine de répondre, Otto continua donc d'avancer sur le chemin suivi de près par son ami.
Décidément, Otto n'aimait vraiment pas ces elfes arrogants.

A peine avait-il eu le temps de parcourir trois pas, qu'une flèche vint se ficher dans le sol à deux pouces seulement de son gros orteil. Il ne s'était même pas rendu compte de ce qu'il se passait, qu'une autre flèche se planta avec un bruit sourd dans le bras de Hroth, près de son épaule massive. Le semi-orc hurla de douleur. Et c'est à cet instant que Otto repéra l'elfe. Sa silhouette gracieuse était dissimulée derrière un arbre bas, et un gros buisson le cachait. Aussitôt Otto s'élança dans cet direction, maugréant de haine envers celui qui avait blessé son ami. L'elfe était bien plus rapide que lui, mais Otto était vraisemblablement plus déterminé. Sachant pertinemment qu'il n'arriverait pas à le rattraper, Otto dégaina son couteau et s'accorda une seconde pour viser avant de le lancer de toutes ses forces. Otto se souvint du renard qu'il avait abattu de la sorte, et se demanda si l'elfe était plus ou moins rapide que l'animal. Visiblement, l'elfe se trouve être à égalité avec le renard, et le couteau meurtrier l'atteignit entre les omoplates. Laissant échapper un petit cri de triomphe, Otto courut jusqu'à l'elfe à terre, et arracha sans ménagement le couteau de son dos. Après l'avoir essuyé sur la chemise de sa victime, Otto rengaina son couteau et retourna le cadavre d'u coup de pied inutilement viscieux. Il découvrit le visage du défunt. Il était jeune, il semblait n'avoir que peu d'expérience de la vie, et une grimace de surprise était peinte sur son visage à la beauté sans faille. Pourquoi nous avait-il tiré dessus? Otto ne comprenait pas comment une telle haine raciale envers son ami pouvait émaner d'un être aussi pur...
Fouillant le cadavre, Otto jura quand il remarqua que son arc s'était brisé dans sa chute. Mais le hobbit avait tout de même de la chance, car l'elfe semblait rentrer d'une chasse fructueuse, et sa gibecière était assez lourde.

Otto retourna donc sur le chemin avec le sac de l'elfe anonyme, où il retrouva Hroth qui avait arraché la flèche de son épaule, et essayait tant bien que mal de se bander l'épaule avec sa main gauche. Le semi-homme se dépêcha d'aller aider son camarade, et une fois le bandage en place, ils s'assirent tout deux pour récupérer.

Otto profita de cette instant pour voir combien de viande contenait le sac qu'il avait récupéré.


Dernière édition par le Mer 24 Jan - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otto
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Déserteur en cavale.
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
42/42  (42/42)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: et hop   Lun 22 Jan - 17:26

D'après sa carte, Otto conclut qu'il ne devait plus être bien du lac, à présent. Pour bien repérer son chemin, il avait tracé la piste qu'il avait pris sur sa carte avec du fusain. Il pouvait donc déclarer qu'il se trouvait à quelques pas à peine du lac.
Et en effet, après s'être remis en route, il n'avait marché que quelques minutes qu'il aperçue les eaux calme du lac entre deux branches. En sortant du bois, il se trouva sur la rive de la grande et calme étendue d'eau. Le lac était véritablement immense: il ne pouvait pratiquement pas voir la rive opposé.
Il était sur le point de se laisser tomber sur la plage de galet, qu'il aperçut, à une vingtaine de pas à sa gauche, une affiche grossièrement placardée sur un rocher.
En s'approchant il constata qu'il s'agissait d'un message de propagande faisant l'éloge d'une ville lointaine, Waldorg. Il était navrant de voir, qu'à des fins politiques, les hommes étaient capables de venir ainsi salir la nature, et polluer le paysage. Il déchira rageusement l'affiche sans la lire. Et la fourra dans son sac. Il n'allait pas la laisser par terre, et cela pourrait lui servir. (qui sait où sont les toillettes les plus proches, et Otto n'avait pas fait ses provisions de papier...) Satisfait d'avoir débarrasser son champ de vison de ce papier au couleurs criarde, il se mit en marche en longeant le lac à la recherche d'un endroit pour s'établir. Hroth le suivait toujours de près. Ce dernier semblait récupérer plutôt bien de sa blessure. En effet, les flèches des elfes sont redoutablements précises, mais elle sont aussi propres, ce qui empèche les infections.

Après avoir marché une petite heure, Otto arriva à un endroit qui lui semblait propice pour s'installer. Il y avait à cette endroit, entre la plage de cailloux et la forêt, il y avait une bande herbeuse où serait confortable de s'allonger. Eh oui! la pêche est un travail de patience, constitué essentiellement d'une attente impuissante de la proie.

Hroth, ayant écouté les instructions d'Otto, se mit en quète de morceau de bois et de branchages pour fabriquer un camp de fortune où les deux amis pourrons passer la nuit. Tandis que Hroth s'activait à arracher de jeunes arbres, Otto ressortit son matériel de pêche et se mit à retourner les pierres proches à la recherche d'appats. Il n'eut pas à chercher longtemps, car les asticots et vers de terre aiment se cacher dans ces endroit humide. Une fois qu'il s'était constituéune petite pîle d'appat rampant, Otto comença à attacher précotioneusement des ameçons au boût des plusieurs longueurs de fil qu'il jetait à l'eau au fûr à mesure. Cette endroit était très peu troublé par les hommes ( sauf certains afficheurs politiques, bien sûr), aussi les poissons n'était pas méfiant. Otto avait donc sans cesse du travail à remonter alternativement ses quatres lignes et à rattacher de nouveaux vers aux ameçons. Dès qu'il avait un peu de temps, il alla aider Hroth à monter le camp. Il en profita aussi pour allumer un feu de branches.

La soirée avançait doucement et après un énième poisson, Otto cessa de pêcher et embrocha sa dernière prise avant de la faire rôtir. Il passèrent donc une soirée agréable autour d'un feu au bord d'un lac. Le genre de soirée où l'on raconte des blagues ( avec tout l'humour que peut déployer un semi-orc ), et où l'on fait griller des chamalows. Mais hélas nos deux amis n'en avaient pas et ils se contentèrent donc du poisson grillé à la broche.
Cette fois-ci, ils passèrent une nuit confortable, étendus dans l'herbe au clair des étoiles.



Personne ne le sût, mais au beau milieu de la nuit, la surface calme et noires du lac fût troublé quand les yeux globuleux d'une créatures écailleuse blanchâtre pointèrent hors de l'eau pour observer quelques instants les deux dormeurs, avant de replonger vers les profondeurs inexplorées du lac.


HRp [désolé, j'ai pas eu le temps de vérifier mon orthographe]
Revenir en haut Aller en bas
Vladostuu Von Theorçyn

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 28
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : hermaphrodyte
Statut Spécial : Maire de Valotrdu
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Dim 28 Jan - 18:57

voix off :
Otto se procure 2.1kg de viande et gagne 1.9 kg de poisson

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   Lun 29 Jan - 21:20

Le troll guettait le couple d’aventurier n’osant approcher davantage de peur que l’orc qui accompagnait le hobbit ne lui saute dessus. Un important duel intellectuel allez se jouer entre un orc et un troll pour permettre à se dernier d’apporter son colis à Otto. Le troll ramassa un bout de bois, le lançât sur le monstre et se hâta de se cacher derrière l’arbre le plus proche qui malheureusement était beaucoup trop petit pour dissimuler sa surcharge pondérale. L’orc à la vue de l’agresseur se jeta en direction de l’arbuste ce qui eut pour conséquence d’effrayer le troll qui paniqué fuit laissant le message sur le sol :

Cher missionnaire, j’aurais bientôt besoin de matière première si vous pouviez passer rapidement à la crypte de schlipack me vendre de la viande et du poisson je vous en serez reconnaissant. Si vous réussissez a me joindre sous deux jours je tâcherais de me montrer généreux et rajouterais aux deux pièces d’or par kilogramme une prime de rapidité ainsi qu’une récompense pour être venu vous-même à ma rencontre. En échange si vous pouviez continuez de détruire les affiches de propagande de Waldorg j’en serais ravi.
Merci

Vladostuu Von Theorçyn
Maire de Valtordu
Commandeur de l’ordre du chaos.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epopée de hobbit [pêche], [chasse], semi-orc et herbe à pipe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Le Lac Aspousser-
Sauter vers: