L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Mercenariat alcoolisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hemeth Bronnh

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 20
Citoyen de : Mliuej / Waldorg
Sexe du Perso : Homme
Date d'inscription : 01/08/2013

Feuille de personnage
Energie Vitale:
20/20  (20/20)
Energie Astrale:
30/30  (30/30)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Mercenariat alcoolisé   Dim 11 Aoû - 10:16

Rien. Une semaine que "Doc" Hemeth Bronnh, jeune mage de combat, moisissait à Glargh, à la recherche d'une quête quelconque. Sans succès. Il savait toutefois que les tavernes étaient les meilleurs endroits pour chercher l'aventure. Celle dans laquelle il se trouvait actuellement, vainement parfumée aux huiles essentielles, rendait une odeur de transpiration boisée et semblait accumuler un taux de poussière proportionnel au poids de la tenancière, laquelle peinait à marcher, s'emmêlant les jambes dans ses propres bourrelets. Après avoir péniblement servi ce que Hemeth avait commandé, elle se rassit derrière son comptoir, faisant lourdement craquer le parquet lors de l’atterrissage de son fondement sur son misérable tabouret. Le goût de la bière se rapprochait du jus d’aisselles de troll et le caractère rafraîchissant de la boisson en prenait une sacrée mandale dans la tronche. Le regard plongé dans son gobelet, Hemeth ne vit pas l’homme s’approcher de lui. Celui-ci apostropha le mage :
« Salutations, fieffé magicien ! »
Hemeth, bien qu’érudit et possédant un large vocabulaire détestait les phrases ampoulées de la sorte. Il tenait cela des nains qu’il fréquentait à Mliuej, sa ville d’origine. De plus, il était fortement déprimé par ses piètres résultats en matière de recherches aventurières. Ainsi, il lâcha juste :
« Ouais ?... »
A peine avait-il levé les yeux de son infâme boisson qu’il regrettait déjà sa réponse. L’homme avait l’allure reconnaissable d’un marchand. Ceux-ci avaient régulièrement besoin des services de mercenaires, aussi Hemeth se dit qu’il valait mieux faire bonne impression à une source potentielle de pièces d’or. Le marchand quant à lui fut pris au dépourvu par une réponse aussi brève de la part d’un magot. Il mit quelques secondes à mettre ses idées au clair et à entamer son discours :
« Hum … Je me présente, je me prénomme Jakda Niels, je suis marchand de liqueurs à travers la Terre de Fangh, je … »
Il fut coupé par Hemeth :
« Mais bien sur ! Les liqueurs Jakda Niels, je les connais ! Elles sont délicieuses ! »
« Vous connaissez ? »
« Évidemment ! Elles sont très réputées à Mliuej, j’ai grandi là-bas »
« Vous m’en voyez ravi ! »
Hemeth avait pu sauver son coup, la chance lui avait souri de par la nature de son possible commanditaire. Il avait en effet l’habitude de consommer ces liqueurs au goût prononcé, qu’il affectionnait particulièrement. Il invita alors le marchand à s’asseoir à sa table, en lui déconseillant cependant de commander toute boisson fermentée, auquel cas il risquerait d’être fort déçu, si ce n’est malade. Après un échange de quelques banalités, Jakda Niels se risqua à demander des services de mercenariat à Hemeth, que celui-ci accepta avec joie. La mission consistait à accompagner le marchand jusqu'à Kjaniouf ou il livrerait ses marchandises et retournerait à sa fabrique de boissons. Un trajet d’une quarantaine de kilomètres, faisable en deux jours, sans doute dans la bonne humeur et moyennant quelque rétribution, Doc Bronnh n’y voyait que des avantages.
Revenir en haut Aller en bas
Hemeth Bronnh

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 20
Citoyen de : Mliuej / Waldorg
Sexe du Perso : Homme
Date d'inscription : 01/08/2013

Feuille de personnage
Energie Vitale:
20/20  (20/20)
Energie Astrale:
30/30  (30/30)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mercenariat alcoolisé   Ven 23 Aoû - 16:07

Ils étaient finalement partis le soir même; ainsi ils passeraient deux nuits sur la route mais arriveraient à Kjaniouf dans la matinée du troisième jour, laissant ainsi le reste de la journée au marchand pour vendre ses boissons.
Le commerçant était équipé d'un genre de charrette rembourrée à l'intérieur pour ne casser aucune bouteille , qui était tirée par un vieil équidé qui semblait à la fois extrêmement fatigué et totalement idiot. La charrette tremblotait continuellement sur ce chemin mêlant terre et graviers, faisant autant souffrir les roues du véhicule que le postérieur de son conducteur. Il n'y avait qu'une seule place assise, aussi Hemeth marchait à côté. Celui-ci restait prêt à toute éventualité bien que la faible végétation réduisait considérablement le risque d'embuscade. Les voleurs et autres brigands aimaient en effet s'en prendre aux marchands, d'autant plus s'ils transportaient des boissons alcoolisées. De plus, le magot ne voulait vraiment pas rater sa première expérience en tant que mercenaire; il tachait de garder en tête les pièces d'or et les points d'expérience qu'il obtiendrait au terme du voyage.
Après quelques échanges de paroles sur des thèmes plutôt banals, le silence s'était rapidement installé et le temps paraissait passer beaucoup plus lentement. Hemeth eut alors l'idée discutable de prendre un Chaintos. Il était l'un des rares êtres de plus d'un mètre vingt à consommer ces friandises. En effet, lorsqu'il était enfant, ses parents tenaient un magasin spécialisé en confiseries naines à Mliuej. L'effet fut instantané, les aspects sarcastiques, moqueurs et chiants de sa personnalité se démultiplièrent, résultant tout d'abord en une blague au goût contestable :
"Eh ! Tu connais l'histoire de Sprotch le gobelin ?"
Il n'attendit pas la réponse du marchand.
"Ben c'est un gobelin qui va dans un village nain, et 'sprotch !' le gobelin !"
Le mage ponctua sa phrase d'un rire frénétique, sous le regard de son employeur qui ouvrait des yeux aussi gros que l'appétit d'un ogre. Celui ne savait si son mercenaire était pris d'une sorte de crise d'épilepsie mentale ou s'ils pénétraient un genre d'endroit maudit agissant sur les fonctions cérébrales de ceux qui en approchent, ou si un magicien embusqué avait lancé un sort sur Hemeth, ou si celui-ci avait mangé quelque chose d'empoisonné. C'est au milieu de ces élucubrations que le magicien lâcha sa blague suivante, peut-être encore meilleure que la première :
"Qu'est-ce qui est vert, qui monte et qui descend ?"
Une nouvelle fois, il n'attendit pas la réponse de son interlocuteur :
"Un gobelin dans un ascenseur !"
Bien que le concept d'ascenseur échappait à nos deux protagonistes, ils rirent de bon cœur, l'un parce qu'il ne pouvait se retenir, l'autre par pure politesse. Après une bonne heure de blagues toutes plus potaches les unes que les autres, les effets du Chiantos disparurent et le calme refit surface. Le marchand s'osa à demander au magot ce qu'il s'était réellement passé. Celui-ci fit alors son exposé sur les friandises naines et en proposa au commerçant. Ils en prirent tous les deux et se lancèrent dans une conversation surréaliste assaisonnée de multiples fous rires. Ils s'arrêtèrent ainsi à proximité d'un arbre tout en continuant leur discussion.
"Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?"
"Ben, on fait des gaufres !"
Une nouvelle rafale de rires s'élevait dans un ciel s'assombrissant avec l'arrivée de la nuit, couvrant les bruits de pas se rapprochant d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mercenariat alcoolisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Terres Sauvages de Kwzprtt-
Sauter vers: