L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Première visite à Mliuej, territoire nain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Première visite à Mliuej, territoire nain.   Ven 27 Avr - 13:07

Depuis plusieurs jours, Zaeseth voyageait en direction de Mliuej. Il avait quitté la pittoresque bourgade de Chnafon en compagnie d’un marchand de boudins, qui avait accepté de lui offrir le voyage en charrette pour peu que l’elfe fasse office d’escorte. Le voyage avait été long, très long... Aucune créature n’était venu troublée la monotonie du paysage et les discours inintéressants de l’honnête commerçant. Apparemment, les nains étaient friands de boudin, spécialité de Chnafon. C’était la seule explication rationnelle pour qu’un vendeur en transporte autant, au risque d’attirer tous les carnivores de la région.

La charrette s’arrêta quelques instants sur la place principale. Après de rapides remerciements de la part de son « employeur », Zaeseth posa les deux pieds par terre, prêt à se faire agresser à tout moment par un nabot. Cette engeance des montagnes avait prospéré au point de bâtir une cité, qui, il fallait l’avouer, avait une architecture assez réussie. Le mage fit quelques pas, le postérieur détruit par les cahots de la route. De loin, il devait avoir bien piètre allure, mais il se ressaisit rapidement, pas question de paraître diminué devant des créatures très diminuées également.

Au loin, une grande pancarte en bois était surveillée par un garde somnolant. Le zèle de cet officier montrait sans nul doute l’efficacité du peuple nain dans son ensemble. Il s’approcha et parcouru des yeux les différents avis. Plusieurs missions étaient proposées, mais la seule qui l’intéressait vraiment était celle d’un joaillier. A vrai dire, c’était surtout l’appât du gain qui le motivait : ce genre de commerçant croulait généralement sous l’or. En partant, il ne remercia même pas le garde qui le toisait d’un œil mauvais, et se dirigea immédiatement vers le château.

Sur le coup, Zaeseth avait eu envie de lui sortir deux/trois insultes dont il avait le secret pour se décrisper un peu les nerfs. Ce nain, il ne se rendait pas compte qu'il observait un être supérieur ? Un être qui pourrait le réduire en cendres en quelques secondes ? A part la bière, le travail de la pierre et des métaux, le peuple nain était aussi digne d'intérêt que...voyons voir...un bloc de pierre ? Bref, des sales racailles (comprendra qui pourra ^^).

Pas de temps à perdre, manquait plus qu’il ait à partager l’or avec un pignouf (surtout dans le cas d’un nabot). Le château n’était plus qu’à quelques mètres : un représentant du peuple nain gardait l’imposante porte. Ca promettait…
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: Première visite à Mliuej, territoire nain.   Ven 27 Avr - 13:29

Le nain qui gardait la grande porte en bois du Château du Seigneur local de Mliuej regarda Girntil d'un air de défi, qui apparemment était sa manière de sonder les inconnus désireux d'entrer. Son armure imposante et ciselée comportait une ceinture doré avec une gravure d'une tête de dragon. De multiples plaques protégeait épaules, mains et jambes, mais le plus impressionnant état tout de même sa hache, qui semblait avoir été taillée sur mesure, comportant quelques entailles. Sa longue barbe blanche flottait légèrement dans le même sens que sa cape, composée de milliers de plumes bleutées, accrochées à son dos par un objet ovale qui semblait être un bouclier.


Halte à toi, bouffeur de salade ! s'écria le garde lorsqu'il vit s'approcher l'elfe. Sache que si tu veux entrer, tu as deux options : soit tu me laisses tes armes et tu les récupères à ta sortie; soit je t'arrache les cheveux en moins de deux, parole de Throrgrum Bilspek, chef de la garde du Château de Mliuej ![/b]

Zaeseth comprit assez vite qu'une seule option lui permettait de garder tout ses points d'Énergie Vitale (bouh que c'est pas RP !). Il confia donc son grimoire et son bâton au nain, qui ricana en s’apercevant qu'en plus d'être une tapette d'elfe, que son interlocuteur était aussi une tapette de mage, ou un truc du genre.

Messire Courbenclume s'est absenté. Z'avez bien de la chance que Mazus, son conseiller, soit aussi pour la tolérance elfique. conclut-il en confiant les affaires de l'elfe à un jeunot afin de pouvoir manier sa hache plus facilement, ... au cas où.

De sa main libre, le barbu posa sa poigne bien à plat sur l'énorme porte en bois cerné par les gonds et les barres en fer, et grimaça un peu avant de l'ouvrir, le grincement épais de la porte soulignant son poids énorme, qui obnubilait complètement les bruits que produisaient le garde avec son armure lourde en plaques durant chacun de ses mouvements.

Les deux antagonistes traversèrent une cour intérieure silencieuse, alors que le soir pointait le bout de son nez. Chaque pas de Thorgrum pouvait faire frémir n'importe quel homme qui n'aurait pas déjà vu la Mort en face des yeux. Pas étonnant qu'il soit le chef de la Garde de Mliuej.

Ce dernier s'arrêta néanmoins en plein milieu de la petite cour, et d'un geste large, désigna de sa hache bien tendue à l'horizontale une porte sur le côté, légèrement entrouverte. Il attendit que l'aventurier y soit complètement entré avant de revenir à son travail.

Zaeseth se trouva alors dans une salle bien éclairée, le genre qu'on pourrait trouver dans n'importe quel établissement administratif et sobrement intitulé l'Accueil. Ainsi donc se dressait devant lui un bureau vierge de tout objet, une chaise qui lui était destinée et un autre destiné à un interlocuteur bien évidemment absent. Des cordons situés sur le côté était sûrement destiné à des files d'attente interminables, mais l'aventurier n'était pas arrivé à une heure de pointe, apparemment.

Soudain, une ombre s'approcha, cette dernière portait une robe d'un mauve soyeux, dissimulée à moitié par une longue cape d'un vert ternis. Des épaulettes en cuir des mêmes couleurs, comportant quelques ouvrages stylistiques, allaient de pair avec le panache à peine visible. Tandis qu'une fine barbe lui donnait un air sage, des cheveux semi-longs relevés en arrière, une mèche pendant sur son front, indiquait sans doute une vertu naturelle à la jeunesse de l'esprit. Le regard profondément noir sur le nain se mêla avec le sourire narquois et calculateur, bien que l'allure globale du personnage dégageait une chaleur et une joie de vivre non négligeable.



Bonsoir, Messire Helimond. J'ai cru comprendre que vous souhaiteriez accomplir une quête. Je dois cependant vous prévenir que n'étant pas citoyen de Mliuej, vous n'aurez ni droit à la garantie sécuritaire, ni au monopole d'entreprise aventureuse, ni à la récompense mise à disposition pour la ville. Pourriez-vous cependant indiquer ici votre nom et quelques-unes de vos caractéristiques, s'il devait vous arriver malheur ?

Mazus attendit que l'aventurier finisse d'écrire, avant de reprendre :

Très bien. Merci beaucoup. Le joaillier vous attendra demain matin à la sortie Nord de la cité. Soyez prudent !

Sur ce conseil, Zaeseth fut reconduit à la Place Centrale, et récupéra son bâton et son grimoire qui n'avaient subi aucun dommage. Mliuej et ses tavernes s'offraient désormais à lui en attendant le matin.

Suite de l'aventure par ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
 
Première visite à Mliuej, territoire nain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Urbaine :: Mliuej :: Hôtel de ville & Postes de garde-
Sauter vers: