L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 L'Escorte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mar 1 Mai - 9:54

Comment qu'il était arrivé à Biftek comme ça, chez un rebouteux, alors que y a pas très bien loin (pas tout-de-suite, mais presque), il était en train de marcher, et avait encore envie de gerber ? Le gars était pas content parce que Vrolg avait foutu le bordel chez lui toute la nuit, qu'il disait, et il voulait que le mercenaire range tout ce fatras.

C'était plus facile à dire qu'à faire, déjà parce que le demi-orc avait vraiment tout foutu sans dessus-dessous, un peu comme si une tornade était rentrée par la porte et était ressortie par la fenêtre, ensuite, car il ne savait vraiment pas comment que ça se rangeait une maison humaine. Il en avait bien pillé une ou deux, embarquant de quoi grailler, mort ou vif (le pain, c'est mort, le pâté, c'est mort, les paysans, ça dépend). D'ailleurs, c'était une des nombreuses choses qu'il n'avait plus le droit de faire, maintenant qu'il devait vivre avec les civilisés ...

Bon, une chaise, c'était clair, une table aussi, ça se posait dans ce sens, mais une armoire, qu'est-ce qu'on pouvait mettre dedans ? La chance du médecin était d'avoir une vaisselle rudimentaire, en bois principalement, gobelets compris, ou en terre cuite et métal pour le reste, et que peu de trucs avaient été cassés. A vrai dire, ce n'était pas tant le remède à cette infection qui coûtait cinq pièces d'or, mais surtout la prévention-casse.

Plier des tissus blancs (un peu sales ou déchirés), pour quoi faire ? A quoi ça pouvait bien servir ? Et pourquoi les conserver dans des armoires en bois, alors qu'on pouvait foutre des trucs plus intéressants dedans ? Bon, c'était pas sa maison, mais il fit du mieux qu'il pu (des carottes se retrouvant dans un vase), mais lorsqu'il ouvrit une petite porte, le médecin se mit en colère.

"Ah non ! Laisse mes potions tranquilles ! C'est bien la seule chose que tu n'aie pas dévasté cette nuit !"

Sans un mot, Vrolg referma la porte avec une certaine précaution, et voyant la manière dont les choses avaient été rangées, l'homme, fatigué et désespéré, préféra arrêter les frais ici. Au moins, le mobilier était à peu près droit, et de la part d'un orc, ce n'était pas si mal. Il finirait de ranger les choses à leur place, avant de retrouver d'autres incohérences.

Une fois l'orc sortit, repartant vers de nouvelles mésaventures avec son groupe, le médecin claqua la porte, la verrouilla et alla se coucher, avant de se rendre compte avec irritation que son jambon à l'os se trouvait entre les couettes ...

Il était temps de reprendre la route, et le guerrier récupéra besace et hache, voyant bien que les deux autres le regardaient de travers. Il préféra se la fermer, plutôt que de les énerver plus.

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mar 1 Mai - 11:15

A la vue de la tête du rebouteux, Zaeseth et le joaillier comprirent que la nuit n'avait pas été de tout repos. Les bruits de rangements qu'ils pouvaient percevoir laissaient présager un intérieur sans dessus-dessous. Le métier de guérisseur, ce n'est pas facile tous les jours. Autant pour un elfette, on peut se rincer l'oeil, mais pour un orc...

-Bon, je vous ai avancé 5 pièces d'or pour le guérisseur. Je ne voudrais pas paraître cupide, mais si vous pouviez me rembourser.

Zaeseth avait attendu quelques minutes avant de se jeter (au sens figuré bien sûr, problème de carrure) sur son coéquipier pour lui réclamer son due. Certes, les deux aventuriers avaient légèrement sympathisés, mais ce n'était pas une raison pour vider sa bourse sans compensation. En plus, à part pour acheter de la piquette et des armes, le budget de l'orc était assez restreint. Après cela, il indiqua à leur commanditaire qu'il était prêt à reprendre la route, en le remerciant une nouvelle fois pour le repas de la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mar 1 Mai - 14:48

Zaeseth avait payé les frais de soin pour le guerrier-mercenaire, et du coup, Vrolg lui devait de l'argent ... Cinq pièces d'or ... ça il avait. Fouillant dans sa bourse, tout en marchant, il tentait de se souvenir combien que ça faisait. Cinq, c'était comme une main. Il fallait donc une pièce pour chaque doigt. Son cerveau commençant à chauffer, le demi-orc dû faire des gros efforts, avant de se dire que le plus simple était encore de poser une pièce sur chaque doigt.

Ceci nécessita au grand bourrin de s'arrêter de marcher, car avec sa démarche, les pièces tombaient de sa main. Une fois ses comptes faits, et faiblement distancé par ses coéquipiers (de vue de nez d'orc), il les rattrapa sans peine avant de se rapprocher du sorcier.

"Tiens, voilà les cinq pièces. J'crois qu'c'est bon, mais tu peux vérifier."

Comme qu'on disait, à l'est des terres sauvages de Kwzprtt, là où que Vrolg avait grandit, dans la tribu des Pichenettes Sanglantes, "quand qu'on est potes, on se roule pas, sinon c'est la loose".

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mar 1 Mai - 16:11

La compagnie, une fois ses comptes faits, partit donc en direction de Jambfer. Le terrain devint de plus en plus pentu, et de moins en moins propre. Les petits cailloux succédèrent à la poussière, et les arbres se faisaient rares. Ils firent une pause pour le déjeuner, et eurent bien des maladresses avec ce problème de pente, car il fallait courir un bon coup si on souhaitait récupérer son casse-croûte tombé. Puis remonter exténué. Enfin, si on en voulait encore après qu'il ait traîné par terre.

Cependant, vers le milieu de l'après-midi, ils arrivèrent dans le creux d'une faible vallonnée, qui nichait une petite forêt assez dense, que le chemin frôlait. Sans aucune méfiance, ils continuèrent leur route, et entamèrent une nouvelle ascension. C'est alors que déboulèrent 2 bandits, au sommet de la colline. Ces derniers sortirent leurs épées, et commencèrent à dévaler la pente. Vrolg ne se fit pas attendre, et commença à partir à leurs rencontres, malgré le désavantage au niveau du terrain. Quant à Zaeseth, il resta perplexe, car quelque chose lui disait que ces deux bandits n'étaient pas aussi stupides qu'ils en avaient l'air, à attaquer en sous-nombre. Soudain, le joaillier tira son sabre, et indiqua au mage noir la forêt à proximité, d'où deux autres bandits, dont l'un d'eux était équipé d'un arc et les visait, venaient de sortir.

La flèche partit vers les deux compagnons, mais alla se planter quelques mètres en contrebas, et n'eurent même pas à esquiver. Par contre, ils distinguaient clairement l'archer reprendre une flèche dans son carquois, tandis que son compagnon, épée en main lui aussi, venait à leur rencontre. Dans un élan de courage -ou de folie- le joaillier décida qu'il était temps de participer, pour défendre chèrement sa vie (d'autant que c'était le cas).

En amont, Vrolg dut se préparer à essuyer deux attaques de bandits qui profitaient de l'élan procuré par la pente. Le premier pointa son arme vers l'orc, mais ce dernier prit fermement ses positions, et utilisa le flanc de sa hache pour dévier l'attaque, et l'assaillant continua donc sa course, bien dépité et emporté par le sprint. Le second cependant brailla comme un demeuré, l'épée levée au-dessus de sa tête. Ce dernier vit un sourire de malice se dessiner sur son adversaire, et il n'eut pas le temps de rabattre à temps son arme, et vit sa vie défiler devant ses yeux, alors que la partie inférieure de son corps gambadait désormais toute seule, alors que la peau-verte avait encore sa hache bien tendue devant lui, et qu'une giclée de sang partit sur lui.


Dernière édition par Modimus le Mer 2 Mai - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mer 2 Mai - 0:20

Sans trop se méfier, Vrolg n'hésita pas un instant lorsque deux bandits déboulèrent en contre-haut (il les avaient sentis un peu à l'avance grâce à sa perception du danger, et avait sorti sa hache d'arme avant de ne pouvoir les voir, ce qui pu étonner le sorcier et l'orfèvre), sans vraiment ressentir la présence des deux vauriens en embuscade dans les bois. Chargeant comme un orc, qu'il était à moitié, il poussa son cri de guerre préféré, alors que le combat allait s'engager, et trancha net en deux le détrousseur le moins méfiant.

"Crôôôôôôm !!!"

Il est important de noter que si Crôm est un dieu particulièrement vénéré parmi les barbares, ce n'est pas la seule race de pratiquants, incluant tout aussi bien des humains, que des orcs ou quelques trolls, entre autres (comme le dit l'adage," y a pas besoin d'être très fin pour croire au divin"). Quand le guerrier hurlait le nom de son dieu de la baston et de la violence gratuite (qui est paradoxalement chère payée pour les victimes), c'était qu'il voulait dédier son massacre à ce dieu. Sinon, comme pour les rats, c'était pas la peine de le déranger, surtout qu'après il avait faire de la merde, et que si Crôm avait regardé, c'était un peu craignos.

En tout cas, c'était vraiment jouissif de se retrouver face à des trucs assez grands à combattre, pas comme ces satanés rats pesteux, qui étaient vraiment minuscules et trop chiants, et qui lui avaient causé bien du tord (à vrai dire, c'était plutôt à ceux qui l'avaient entouré que ça en avait apporté ...). En confiance, après ce violent coup de hache des plus redondants, le demi-orc poussa un beuglement bestial et puissant, sensé faire pisser dans son froc le second bandit, avant de partir à la charge, bien décidé à badigeonner les cailloux, la poussière et les bouts de bois de sang, ce qu'un chanteur du sud pourra un jour conter, accompagné de sa guitare.



Spoiler:
 

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mer 2 Mai - 12:53

Cette fois, du gibier un peu plus intéressant les attaquaient. La bande était composée de quatre bandits, ce qui était généralement la norme en la matière. Tandis que l'orc s'occupait brillamment des deux bandits du haut, Zaeseth allait devoir s'occuper des deux autres. Il fit quelques pas en avant, autant pour mieux distinguer ses adversaires que pour éviter la moitié de corps qui continuait dans la pente. Le mage récapitula mentalement la liste des sorts qu'il avait à sa disposition et porta son dévolu sur la boule de feu majeure, un sort relativement facile à lancer capable de causer de lourds dégâts. Il se concentra, et hurla en pointant son bâton en avant :

" FIREBAAAAALL !! "


Ca ne rimait à rien (encore que, avec football...), mais c'était toujours classe de dire ce mot avant qu'une boule de feu géante ne soit projetée vers les ennemis. En cas d'échec, l'effet de surprise sur les bandits rattraperait peut être un peu son erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mer 2 Mai - 13:23

Le joaillier et le bandit étaient désormais face à face, marchant du côté comme le font les vrais adversaires pour faire quoi qu'ils se jaugent, alors qu'ils sont juste en train d'hésiter et de se demander si leur adversaire était plus coriace. Zaeseth lança sans difficulté un sort de Boule de Feu majeur, bien qu'il se soit trompé dans l'incantation (en fait la forme littérale ressemblait plus à Fleh’monh mais on est pas pointilleux, même chez Tzinntch). Le feu liquide fila droit sur le bandit qui se foudroyait du regard avec le marchand, mais n'ayant pas engagé le combat, le vit arriver, et esquiva in extremis en se jetant sur le côté, et la boule de feu alla s'éclater un peu plus en contrebas, en commençant à cramer les herbes du sentier. Le commanditaire en profita pour attaquer le bandit. Avec une précision remarquable, il lui fit une entaille profonde dans le flanc, avant que celui-ci n'ait eu le temps de se relever, paraissant désormais -debout- plus énervé que jamais. Pendant ce temps, l'archer avait repris une flèche et tendait son arc, bien campé sur ses positions.

Plus haut, le beuglement de l'orc se fit entendre, rugissant. Ayant déjà perdu un camarade d'une façon dramatique, le bandit prit peur et dévala la pente en courant, continua à sprinter comme si la mort le coursait, et disparut trop vite avant que la peau-verte n'ait eu le temps de le rattraper, qui arrivait à hauteur du mage noir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mer 2 Mai - 14:09

Hurlant comme savaient si bien faire les orcs sauvages nomades, projetant sur son ennemi des filets de bave gluante et l'attaquant à l'odeur, si ses tympans n'avaient pas été crevés sur le coup, cela suffit au bandit pour se faire dessus, et pour fuir, dévalant la pente très très vite, au point de rattraper la moitié de son compère, après avoir croisé le sorcier du groupe en coup de vent.

Vrolg, dans un élan de génie, se dit qu'il pourrait devenir videur dans une taverne, à l'occasion, s'il s'arrêtait assez de temps dans un bourg pour cela. Ça devait rapporter de l'argent, et il aurait le droit de frapper les clients récalcitrants ou malhonnêtes. Par la même occasion, il pourrait peut-être avoir des réductions sur les boissons, enfin, tant que le tenancier n'était pas un nain, sinon il pouvait toujours aller crever ailleurs.

Toujours était-il que son poltron d'adversaire s'était fait la malle sans s'être mangé quoi que ce soit dans la tronche, et Vrolg en était très mécontent. Arrivé au niveau de Zaeseth, le mercenaire soupira bruyamment, sur les nerfs, et se tourna ensuite vers les deux autres ennemis, que le joaillier venait de charger, en proie à un courage inconsidéré.

"Il a pas l'droit ... C'est moi qui charge dans l'tas sans réfléchir, d'habitude ... Et pis, si y s'fait mal, il aura l'air malin ..."

A vrai dire, la pensée du guerrier était plutôt : "Si y crève, on aura pu d'boulot ...", mais chut, ça porterait malheur d'en parler. Afin de rééquilibrer le duel, Vrolg fonça tête baissée vers l'archer tout en beuglant, parce que dans sa tête, il avait fait un rapide calcul (si, si, c'est possible) : si qu'il faisait du bruit, que l'archer serait déconcentré, ou bien changerait de cible, pour s'éviter une baffe ou un coup de hache malencontreux. Le tout, c'est qu'il foute pas le camp comme l'autre glandu, qu'on entendait encore hurler un peu beaucoup plus bas.

"Hit'z feglt !"

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mer 2 Mai - 18:37

Après avoir provoqué l'embrasement de plusieurs mètres carré d'herbes hautes et d'une fourmilière qui n'avait rien demandé, Zaeseth poussa l'allocution habituelle des situations désastreuses. Faisant totalement abstraction des hurlements de fourmi en train de cuir vivantes. La situation du joaillier inquiétait le mage, en effet, leur commanditaire se défendait avec un sabre plutôt aiguisé, comme le témoignait la blessure du bandit. Un simple faux mouvement et la blessure mortelle arrivait rapidement.

Le rugissement de l'orc blessa l'ouïe de tous les occupants de la clairière. Qu'est-ce qu'il lui prenait de crier comme ça, il se croit à un concours de beuverie ? Tout est-il que cela permit à l'Impur de tourner brièvement la tête, le temps de voir un poltron bandit courir droit sur lui. Profitant du petit moment de flottement provoqué par le cri, le mage se tourna pour faire face à son nouvel adversaire, bien plus proche cette fois-ci donc plus facile à toucher.

Le feu avait eu bien peu d'effet, Zaeseth profita de la polyvalence de la magie généraliste pour utiliser l'exact opposé : le vent. Le vent souffle le feu, logique ? Ou alors est-ce le feu qui provoque des courants ascendants en chauffant l'air ? Bref, un gifle de Namzar bien placée suffirait à lui casser quelques os. Ensuite, une mise à mort dans les règles pourra être envisagée.
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mer 2 Mai - 20:12

Le magicien, voyant passer un brigand effrayé, avait décidé de lui lancer un sortilège. Mais il avait oublié deux facteurs importants : d'une, la peur donne des ailes, et l'adversaire courait vraiment très vite ; de deux, un sort, ça se balance pas toutes les 4 secondes, y'a le temps de charge (-3 EA). Et donc le bandit avait déjà disparu de son champ de vision qu'il n'avait chargé que la moitié de son sortilège, alors qu'arrivait l'orc, qui ne prit qu'un faible instant de repos pour faire le point, et qui couru vers l'archer, ayant visiblement mal calculé les distances (tu vas courir un p'tit peu, mon coco, avant de l'atteindre). Quant à Zaeseth, ne lui resterait qu'à choisir une autre cible, mais au moins certain que son sort fonctionnerait bel et bien (réussite).

En ce qui concernait notre joyeux joaillier, celui-ci repartit à l'assaut de l'ennemi, en visant plus ou moins autre part que la zone de blessure, dans l'idée d'affaiblir le brigand partout où il le pouvait. Le bandit exécuta parfaitement une belle parade, mais s'enorgueillit, et se planta complètement dans une tentative de contre-attaque, et se blessa lui-même à la cuisse. Visiblement mal en point, et ayant vu son copain s'enfuir à toute jambe, il lâcha son arme et commença à s'enfuir en boitant.

Quant à l'archer, celui-ci commençait à viser de nouveau le mage noir, mais vit une bestiole menaçante foncer sur lui comme un demeuré. Plus intelligent que ses congénères, il détermina rapidement qu'il avait le temps de tirer une flèche avant de partir se cacher dans les bois, mais il fallait blesser son potentiel assaillant. Il dévia donc son arc de quelques degrés, et tira sur l'orc. Emporté par sa rage de combat, ce dernier ne put éviter le projectile et se reçut la flèche en plein dans l'épaule, ce qui le fit picoter un peu (-4 EV). L'archer n'en demanda pas moins, et commença à partir se réfugier dans les bois, et il fut assez adroit pour disparaître du champ de vision de l'orc, qui ne pouvait désormais dire quelle direction il avait pris.

Il ne restait donc qu'une seule cible à portée à Zaeseth pour lancer son sort. Le pauvre boiteux, en tentant de sauter par dessus le sort, se le pris dans sa jambe encore valide, et fut expulsé en avant, et roula sur lui-même, avant de terminer sa misérable existence écrabouillé sur un rocher une vingtaine de mètres en aval.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Mer 2 Mai - 20:49

Même très stupide, un demi-orc savait qu'il aurait des plus grandes difficultés à retrouver un archer embusqué dans les bois, sans compter la flèche qu'il risquait de se prendre dans le dos ou le postérieur, mais la sensation d'inutilité qui envahie Vrolg fut plus forte que son semblant de raison. Il n'avait tué qu'un seul adversaire, et c'était décevant, voire humiliant. En plus, ces hors-la-loi étaient des fiotes, qui faisaient qu'à fuir ou se cacher, quand ça en avait le temps ...

Et puis cette flèche, ça le grattait mine de rien, à chacun de ses mouvements. En pleine course, il se l'arracha, et continua de plus bel droit vers les fourrés, bien décidé à défouler ses nerfs sur quelque chose, fut-ce un écureuil ou une souche. Ne cherchant pas à éviter les buissons, le guerrier taillada tout ce qui était vert et qui n'était pas lui sur son passage, avançant bien de quatre ou cinq mètres, tout en s'égosillant de rage. Les chats avaient leur quart d'heure de folie, Vrolg avait sa minute de colère.

Puis, comme si rien de tout cela ne s'était passé, il reparti, sa hache posée sur l'épaule vaillante, sifflotant paisiblement. Un aveugle pourrait croire avoir en face de lui -ou du moins pas très loin - un doux et joyeux paysan. Ramassant le bas de son mort, il se mit à fouiller ce qui était fouillable, vraiment déçu de devoir laisser une si bonne viande derrière lui. Il posa le restant dans un buisson par la suite, et rangea les babioles qu'il avait récupéré.

Or, il céda à la tentation, et prétexta qu'il devait pisser quand le groupe voulu repartir, et leur dit de ne pas l'attendre pour se découper les jambes du malheureux, prenant bien soin d'enlever les pieds, afin que la barbaque soit moins reconnaissable.

Tout joyeux, le demi-orc se mit à chantonner, tout en faisant mine de rien, ce qui vu son niveau mental était presque une seconde nature.

"Pon popon popon popon popo-popo-popon !
Wlim ahh hetthi kobohjz ari jamqemg em ja forizt
Ni amj ny brotlirz-em-arnz qlargi uz.
Arim't tliy hovihy, zphetij up amj zkiwirij ?
Ahh tlizi nuzlroonz aroumj, wi wouhj ati tlin !"

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Jeu 3 Mai - 18:23

Zaeseth épousseta sa toge pour paraître plus présentable puis se dirigea vers les corps des bandits pour les fouiller un par un, espérant dégoter quelques piécettes ou des babioles de valeurs. L'archer avait blessé Vrolg au torse, mais le mage ne s'inquiétait pas trop à ce propos. La physionomie des orques était réputée pour sa rapidité de cicatrisation après ce genre de blessures. Fouiller les cadavres l'occuperait le temps que le guerrier orc finisse sa randonnée forestière. L'impur savait qu'il avait peu de chance de trouver des objets possédant une quelconque vertu magique. De toute façon, une bourse pleine de pièces d'or et une poignée de points d'expérience suffisaient pour contenter les aventuriers de bas niveaux.
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Ven 4 Mai - 7:49

Tandis que Vrolg s'intéressait à de nouveaux ingrédients culinaires, Zaeseth et le Joaillier étaient partis fouiller les deux cadavres. Le hasard décida que ce fut le Joaillier qui alla fouiller le cadavre écrasé sur le rocher, tandis que Zaeseth s'occupait d'une partie supérieure de bandit. Ils trouvèrent un butin terrible ! Malheureusement, ce mot n'était pas à prendre au sens figuré. La mutilation avait abîmé les rares pièces d'équipement, et éparpillés les quelques richesses, trop peu nombreuses pour être dignes de ramasser. Dépité d'un affrontement si évasif, la compagnie se remit en marche dans l'ambiance la plus maussade, pour parcourir les derniers kilomètres en montée vers leurs destinations.

Arrivée à Jambfer, le demi-orc était le seul à ne pas être crevé d'un tel effort, et commençait à peine à s'échauffer de son point de vue. Puis les deux aventuriers découvrir Jambfer pour la 1ère fois : un énorme bâtiment de plusieurs mètres de haut s'élevait dans toute sa splendeur, niché entre deux flancs de débuts de montagnes, dont le sommet était couvert par le brouillard. Une énorme porte en métal, composé de diverses gravures et moulures, indiquait l'entrée de la cité naine. A ses pieds, plusieurs échoppes et quelques habitations rudimentaires formaient un hameau, composé de diverses races, dont quelques nains.

Le Joaillier expliqua aux deux nouveaux venus que seuls ceux ayant affaire directe avec les nains sur plusieurs années avaient le droit de passage, et qu'ils allaient devoir attendre à l'entrée. Profitez de ce laps de temps pour faire quelques emplettes en attendant, avait-il proposé avant de partir vers les gardiens des portes, plantant là les deux aventuriers. Leur commanditaire serait absent pour 2 ou 3 heures avant le voyage retour ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Ven 4 Mai - 9:35

Bon, y avait rien eu d'intéressant sur les rares bandits encore présents, car ostensiblement morts (une mort ostentatoire étant un concept orc - l'un des rares d'ailleurs - consistant à qualifier un décès dont on ne pouvait pas mettre le moindre doute, comme un type aplatit par un rocher, un gars tombant dans de la lave en fusion ou encore, tel qu'ici, un brigand coupé en deux ; la plupart des autres races appellent ça une mort voyante ou évidente, et les nains plutôt une mort, ou encore "c'est bien fait, il l'avait cherché", presque constamment ponctué d'un détroussage dans les règles).

Alors que le sorcier elfe-gris et l'orfèvre tiraient la gueule, Vrolg n'était pas trop insatisfait. Certes y avait rien eu à piller - en dehors de deux jambes dénuées de tout pied bien alléchantes, qui avaient fini leur chemin, coupées en deux à la hache, au niveau des articulations, afin de ne pas dépasser - sur les quelques misérables ennemis qui n'avaient pas eu le temps de fuir, mais il y aurait toujours le retour pour se rattraper, et puis peut-être qu'ils trouveraient des choses intéressantes à faire chez les nains.

Arrivés en haut, les deux visages pâles semblaient exténués, alors que le guerrier commençait seulement à trouver la promenade sympathique. L'architecture était typiquement nanesque, du moins, c'est ce que Vrolg présuma, parce qu'il n'avait jamais vu de cité naine, et espérait bien visiter l'intérieur. Malheureusement, ce n'était pas possible ... et c'était dommage, ces deux jours de marche, ils auraient au moins pu voir quelques couloirs et avoir accès à la taverne.

Au lieu de ça, ils étaient obligés d'attendre dehors, dans un petit village au pied de Jambfer ... Mais pour combien de temps ? La transaction serait-elle rapide ou bien ils devraient attendre le lendemain pour repartir ? C'était, dans un langage un peu plus soutenu, ce que se demandait Vrolg. Une autre chose l'intéressa subitement : boire une bonne bière, histoire de calmer sa déception.

"Bon, Zaeseth, j'vais boire un coup. Si tu veux, j't'offre un verre ..."

Bon, le demi-orc se faisait pas trop d'illusions, le sorcier voudrait sûrement aller voir des trucs magiques ou bien des livres, avec plein de feuilles dedans, et des machins griffonnés dans tous les sens.

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Ven 4 Mai - 19:51

Zaeseth poussa un petit soupir pour marquer son exaspération. Pas même une petite merdouille de valeur pour payer l'auberge du soir.  En même temps, le duo d'aventuriers n'y était pas allé de main morte face à ce petit groupe d'ennemi ; mais les corps étaient dans un tel état qu'il était difficile d'en tirer quelque chose. Tant pis, peut être pour un prochaine fois...

Après que Vrolg soit sorti de la forêt avec un morceau de viande sanguinolente sur l'épaule, la barbaque avoisinait les 20 kilos. Cependant, le travail de boucher laissait peu d'indice quant à la provenance, sans doute un animal qui trainait par là et qui avait eu le malheur de croiser un orc énervé. Tout est-il qu'il ne semblait pas gêner par le poids et put même les dépasser - assez largement d'ailleurs - après les premiers mètres de montée. La difficulté à avancer confortait le mage dans son désir d'acquérir une monture, qui lui aurait épargné bien des peines.

Le style architectural de Jamber était indubitablement nain avec une quasi-omniprésence de roche avec quelques renforts en bois pour les constructions du hameau. La porte massive qui gardait l'entrée de la mine servait à délimiter l'entrée de la mine. De ce que Zaeseth put déceler, il apprit quelques détails à propos de l'histoire des galeries. Notamment la découverte d'un filon de minerai particulièrement précieux qui avait fait la fortune des mineurs, comme en témoignait les nombreux visages de nains plus que radieux, contemplant un amoncellement de lingots d'or.

Leur commanditaire les planta au milieu de l'avenue principale, leur laissant quelques heures de loisirs. Le guerrier orc subissait l'appel de la taverne et proposa même à l'elfe noir de boire un coup avec lui. Bien que la proposition le tenta quelque peu, il fut beaucoup moins enthousiaste en imaginant la qualité de la bière : les nains étaient réputés pour boire beaucoup après leurs longues journées de labeur (et parfois même pendant). Ce peuple des montagnes appliquaient bien souvent l'adage "Une pour la soif et une pour goûter".

Zaeseth refusa donc poliment la conversation et trouva un coin ombragé avec un petit banc après quelques minutes d'errance. Il entreprit de potasser ses sorts jusqu'à l'heure indiquée par son commanditaire, après quoi il retournera à leur point de rendez-vous.


Dernière édition par Zaeseth Helimond le Dim 24 Mai - 9:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Sam 5 Mai - 7:54

Vrolg trouve rapidement une échoppe où l'on vend de l'alcool de tous les horizons, et se lie d'amitié avec les poivrots après quelques chopes. Quant à Zaeseth, il révise ses sorts au calme durant ce temps libre, et régénère donc une partie de son énergie astrale (+4 EA). Rien ne se passe jusqu'au retour de votre commanditaire, qui vous dit simplement que tout s'est bien passé. Il arrive à vous convaincre (avec un peu plus de mal pour Vrolg, qui a du mal à dire aurevoir à ses nouveaux copaings ...) qu'il vaut mieux profiter de la descente pour se dépêcher de rentrer à Birtek, car la plupart des marchands aux portes de Jambfer vont y rentrer, et qu'aucun campement n'y est prévu pour les aventuriers. Malheureusement, cela signifie aussi qu'il vaut mieux éviter de s'attarder pour pique-niquer, sinon on risque d'arriver à la ville pendant la nuit, ce à quoi Vrolg s'en fout carrément, et impose une pause déjeuner en faisant valoir l'utilité de sa masse musculaire dans le groupe, et puis que de toutes façons, le noir de la nuit ne tue pas, mais la faim ça fait chier.

Au grand dépit du joaillier qui n'ose contredire l'orc, le groupe se restaure donc , et ma foi le repas est bien apprécié après toutes ses péripéties (+2 EV), avant de repartir sur les routes, qui s'avèrent être sans incidents. Tard dans la nuit, les trois compères arrivent en vue de Birtek, la voûte étoilée illuminant leur chemin. Après de brèves conciliabules avec le garde à l'entrée des portes, le groupe entre dans une ville endormi, et les seuls bâtiments éclairés sont les rares auberges encore ouvertes à cette heure tardive.

Sans le voir, ni l'entendre, un parchemin venu d'une dimension parallèle apparaît ...

C'est le moment de lancer le D12, qui détermine les mauvaises rencontres ... 2 ? 4 ? 1 ?!! Grmbbllll ...

C'est le moment de lancer le D20, qui détermine les mauvaises rencontres ... 19 ! Oh yes yes yes ...

Soudain (non sérieusement, moi même je n' m' en doutais pas ^^), le groupe fut pris de court par 3 bandits. Celui du milieu était plus menaçant et semblait être le chef. Longue chevelure brune, il portait un cache-oeil droit et un simple pagne. Tenant fermement deux dagues d'un bel ouvrage, la poignée d'une autre arme était visible dans son dos. Les deux autres bandits étaient tous les deux équipés d'une épée basique.

J'ai cru comprendre que vous n'étiez pas à prendre à la légère, bande de gueux, fit-il en désignant de l'une de ces dagues un toit, sur lequel se posait l'archer que Vrolg reconnut immédiatement comme celui qui l'avait blessé à l'épaule.


Et je dois vous dire que j'ai bien compris la leçon. Vous m'avez fait perdre deux hommes. Je vous considère donc comme endetté envers moi de la marchandise du pechnaud de joaillier que vous escortiez.

N'écoutant que sa soif de combat, Vrolg tira sa hache à deux mains, ce qui fit rire le chef brigand.

Minute papillon. J'espères que tu ne vas pas croire que je n'ais pas prévu des renforts ? Je tiens à ce que ce combat soit fini le plus vite possible. Même si cela est peu honorable dans ma profession, sachez que j'ai engagé 3 mercenaires réputés qui n'attendent que mon ordre pour vous couper toute retraite.

Le Joaillier prit la parole, insultant le chef brigand, en lui faisant remarquer que nous étions dans une ville, et qu'au moindre bruit tous les gardes rappliqueraient. Un sourire de malice se dessina sur le visage du bandit.

Naturellement, j'ai également soudoyé la garde en leur payant plusieurs tournées d'affilée. Si jamais ils viennent, on est prêt à accueillir des types complètement bourrés. Et puis tout le monde dort, donc il faudrait un sacré vacarme pour qu'ils s'en soucient ...

De nature méfiante, Zaeseth sentit le mensonge dans ses propos. Mais ce coupe-jarret restait bien trop sûr de lui, donc il ne devait y avoir qu'une partie de mensonge. Restait à savoir si cela concernait les mercenaires ou les gardes. Le mage noir devrait sûrement parier sur l'un ou l'autre ...

Voilà ce que je vous propose : vous rendez les armes, vous nous donnez toutes vos richesses, et le joaillier ; et on vous laisse partir avec tout votre équipement, et en vie.

Le charisme du malandrin était sans équivoque, et malgré sa nature à combattre, Vrolg était tenaillé entre l'envie de lui poutrer sa gueule ou de suivre son instinct de survie, qui s'affolait en tout sens car il ne se doutait pas que le chef brigand mentait quelque part ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Sam 5 Mai - 11:00

Une petite taverne avait attiré de son doux parfum ambré le demi-orc, qui y trouva des compagnons de beuverie de toutes races (sauf quelques unes, mais c'était typique de leur part). En plus de pouvoir picoler, rigoler et parfois se battre, la taverne c'était aussi bien pour apprendre des trucs. Par exemple, que le grand-père du cousin d'untel avait trouvé des ruines au nord des bois de Glandorn, et que comme il avait entendu du bruit, il s'était enfuit, à cheval sur sa mule (Vrolg comprenait très mal ce concept, soit on était à cheval, soit à mule, ou encore à sanglier ou à warg, mais à cheval sur une mule, c'était vraiment vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes). Autre nouvelle passionnante, un gars venait de découvrir que sa femme le trompait avec son frère jumeau. Le guerrier le rassura, en disant que chez les siens, y avait pas besoin d'avoir un frère jumeau pour se faire mettre cocu, et que généralement ils réglaient ça dans un combat à mort. Le pauvre bougre était alors parti, avec comme une idée en tête, allez savoir laquelle ...

Puis ce fut le dur moment des adieux, parce que le joaillier voulait se tirer, alors il fallut poser sa choppe (et régler les trois pièces d'or au tavernier) et repartir vers le bas de la montagne. Le marchand voulu même sauter le repas du soir pour arriver au plus tôt à Biftek, mais là Vrolg argumenta dans le sens contraire, et étrangement, on ne le contredit pas.

Repas engloutit avec amour tendresse appétit, le petit groupe pu reprendre la route, la nuit commençant à tomber. Si ça gênait un peu l'orfèvre, étant donné qu'il était humain, Zaeseth et Vrolg voyaient très bien dans l'obscurité (il sont nique ta ... euh ... oh et puis merde ! Y voient dans le noir, c'est tout), et puis ce soir la lune était au rendez-vous. Les pourparlers avec les gardes de Biftek furent brefs, et ils pourraient bientôt s'installer dans une auberge accueillante et pourvue de boissons.

Enfin, ce n'était pas si simple que ça, parce que l'un des bandits de ce matin avait appelé des amis, et leur chef s'était ramené avec toute sa bande, qu'il disait. Il avait même engagé des mercenaires, qui devaient se planquer. Là, le demi-orc était emmerdé, surtout parce que leur commanditaire risquait de mourir en cas d'affrontement. De plus, les gardes risquaient fort d'être de vraies serpillières - jamais en état quand on a besoin d'eux. En gros, ça puait.

Enfin, cela n'ôta pas le moral au guerrier bien longtemps, car un sourire mauvais se dessina sur le visage verdâtre ...

"Occupe-toi de l'archer Zaeseth, le temps qu'je discute avec ses messieurs. Retient pas tes coups, surtout."

La deuxième phrase voulait sans doute signifier que malgré l'avis du joaillier, y avait rien à foutre, il devrait utiliser sa magie maléfique. De toute façon, le barbu n'avait pas trop son mot à dire s'il voulait sauver ses miches et ses marchandises.

L'idée de Vrolg était simple : massacrer le chef de la bande au plus vite, avant que d'autres troufions n'arrivent. S'il n'avait pas le temps d'appeler les mercenaires, peut-être qu'ils ne viendraient pas (en tout cas, s'ils n'avaient pas sa mentalité, car selon la peau-verte, si ça commence à bastonner, il va pas rester planqué bien longtemps). De toute façon, il allait pas simplement poser sa hache et obéir à un humain qui était pas capable d'affronter ses ennemis seul, même s'il risquait de se faire pourrir.

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Sam 5 Mai - 11:43

La petite troupe fut arrêtée au beau milieu de BiRtek par les compagnons des bandits de la matinée. Le seul rescapé avait été l'archer qui s'était amusé à les viser en restant hors de portée, donc c'était lui qui avait donné l'alerte et entraîné tout ce merdier. En plus, le "bande de gueux" était de trop, le chef méritait vraiment de mourir dans de bien belles souffrances. S'ils avaient le temps, le mieux serait de l'assommer pour le torturer dans un coin tranquille, Zaeseth avait de l'expérience dans ce domaine.

"Occupe-toi de l'archer Zaeseth, le temps qu'je discute avec ses messieurs. Retient pas tes coups, surtout."

Bon, tant pis. Connaissant l'orc, il allait foncer dans le tas comme à son habitude, avec en prime la technique du "faux pourparler" : on s'approche pour discuter et on frappe par surprise. Néanmoins, les chances de succès était limitées par l'air menaçant de l'aventurier.

Par contre, la deuxième partie de la phrase plaisait d'avantage au mage. Balancer des sorts à tour de bras en cramant quelques bâtisses au passage, c'était jouissif. L'archer sur le toit maintenait son arc dans leur direction, une flèche encochée. Zaeseth n'aurait su dire qui il visait de là où il était. L'archer disposait d'une faible surface d'esquive, en plus du risque de glisser. Le mage réfléchit mentalement à sa première incantation : l'armure fantomatique de son culte, et tant pis si ça ne plaisait pas à leur commanditaire. Le mage tenait avant tout à sa vie et mourir terminerait la mission définitivement. Il glissa à leur commanditaire :

"Désolé, mais on est pas vraiment en situation de force"
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Sam 5 Mai - 12:21

Le joaillier regarda les deux aventuriers qui avaient accepté de l'escorter jusqu'à Jambfer, et fut plutôt heureux que ces derniers ne l'abandonnent à tous ces brigands, d'autant plus qu'il n'avait plus la marchandise, et qu'elle était désormais livrée. Il tira son sabre et dit sobrement.

Messieurs, il est temps de vendre chèrement notre peau. Faites ce que vous savez faire de mieux.

La phrase n'était pas anodine. Tant pis pour la magie noire, le commanditaire avait eu la preuve d'une pseudo-loyauté de la part de Zaeseth, et ne se voyait plus trahi désormais, malgré ses préjugés.

Ainsi soit-il. Vos misérables vies vont terminer cette nuit.

Le chef bandit claqua des doigts, et le groupe entendit 3 personnes se placer derrière eux. Un nain équipé d'une masse et plutôt bien protégé, un orc, qui tenait maladroitement un arc et avait une envie pressante d'en découdre, et une barbare. Dangereuse.


Seul Zaeseth, qui voyait le plastron ténébreux se dessiner autour de lui, alors qu'une aura macabre l'enveloppait également (-3EA) se sentit prêt à en découdre. Les deux autres ne se sentait pas d'humeur à attaquer cette sauvage, qui semblait cruelle, féroce et impitoyable.

Les brigands profitèrent de ce petit moment d'hésitation pour attaquer, tout comme les brigands. Vrolg, qui ne savait plus où se donner de la peine, préféra quand même affronter le chef brigand, parce que tout ça c'était de sa faute. Le joaillier se retrouva donc à protéger les arrières du groupe. Pendant ce temps, Zaeseth réunissait son Énergie astrale, alors qu'une flèche venait de se planter dans un volet tout proche, l'archer ayant probablement été déstabilisé par l'apparence de sa cible.

L'orc mercenaire visa avec son arc, et la flèche parti directement vers le Joaillier, qui se fit désarmer sans qu'il ne put rien faire. N'étant pas blessé, il réagit assez promptement et s'empare d'une dague (D+1) qu'il cachait contre sa jambe, dépité de ne pouvoir utiliser son arme de prédilection qui traînait par terre. La chef des mercenaires prit un large élan, et cria comme une demeurée alors qu'elle tentait un large balayage avec son arme immense. Heureusement, le joaillier n'eut qu'à se reculer légèrement, et la pointe le frôla in extremis. Le nain suivait directement l'arc de cercle décrit par l'épée à deux mains, et sprinta, la masse prête à frapper. Le joaillier, bien décidé à ne pas se faire toucher, utilisa intelligemment le plat de sa petite arme pour dévier le marteau. Il profita de l'ouverture dans la garde du barbu pour contre-attaquer, et blessa le nain au niveau des côtes, malgré son plastron en cuir (-3 EV).

Du côté de Vrolg, celui-ci n'attendit pas de se faire attaquer, et fit faire à sa hache un découpage oblique alors que le chef arrivait. Mouvement technique admirablement réussi, puisque son adversaire n'eut pas la présomption de parer, et se fit taillader le torse. Son épaulière fut brisé, et il n'avait désormais plus rien en guise de protection. L'arme se planta profondément dans la chair avant de ressortir, et un cri de douleur désagréable s'en suivit. (-12 EV, coup critique !)
Les deux autres bandits furent donc avertis de la dangerosité de l'ennemi, et attaquèrent tout deux prudemment, mais l'orc usa de son esquive pour éviter la première épée, et para avec son arme la deuxième attaque. Après un duel de force très court, le bandit lâcha son arme sous le choc, et se retrouvait complètement désarme comme un couillon. Ayant repris ses esprits, le chef bandit tenta de se venger sur la peau-verte, mais fut aveuglé par cette idée et le manqua tel une bleusaille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Sam 5 Mai - 15:14

Visiblement, du côté des mercenaires du bandit, y avait que le nain et la barbare qui semblaient dangereux. Mais que faisait ce pignouf d'orc avec un arc ?! Dans de nombreuses tribus, dont celle dont Vrolg était originaire, ces armes étaient raillées, car significatives d'une faiblesse physique. Il ne fallait avoir aucun honneur pour manier une telle arme et être une peau-verte, et selon le guerrier à la hache d'arme, c'était forcément un minable.

Pourtant, bien que les types (et la gonzesse) intéressants se trouvaient de l'autre côté, il préféra s'échauffer avec les trois brigands. Le chef pouvait faire son dur, mais ni lui, ni ses hommes ne semblaient pouvoir lui faire de mal. Même les rats pesteux de la veille avaient été plus agressifs et dangereux (surtout celui qui avait infecté le demi-orc). Tailladant le borgne de la lourde lame, lui arrachant un cri de douleur, l'aventurier aussi téméraire que bourrin se mit à ricaner, esquivant et parant les faibles attaques des deux sbires avec une certaine aisance. Il fit de même avec l'attaque enragée, sinon désespérée du hors-la-loi, et tenta de profiter de sa position de force, lâchant sa hache pour cramponner son adversaire, dans le but de le projeter sur les deux troufions. S'il pouvait se débarrasser rapidement de ces trois là, il pourrait venir en aide de ses compagnons.

A vrai dire, il avait très envie de se frotter à la barbare (sans mauvais jeu de mots), qui semblait savoir y faire, et de perdre son temps avec le genre de gars qu'il coupait en deux fréquemment n'était pas pour lui plaire.

Spoiler:
 

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Sam 5 Mai - 19:36

Le chef des bandits ne bluffait pas, il avait bel et bien engagé trois mercenaires à l'apparence plutôt coriace. Pour une vulgaire bande de bras-cassés, ils avaient des fonds conséquents. La petite troupe était prise en sandwich sans possibilité de fuir. De plus, l'archer orc avait réussi son coup en désarmant le joaillier, qui s'était rabattu sur une courte dague.

Maintenant que l'armure de son culte protégeait l'adepte de Tziintch, il pouvait passer à l'action. L'attroupement d'ennemis sur deux fronts, suffisamment rapprochés pour être englobés dans une zone de 20 mètres autour du mage. L'éclair en chaîne +2 pouvait toucher tous les adversaires en présence, sauf l'archer courageusement (hum, hum) posté sur le toit.

Enfin, la pointe de mensonge décelée dans la voix du chef impliquait que la garde n'avait sûrement pas été corrompue. Si le combat provoquait du boucan, des miliciens viendraient à la rescousse, en espérant qu'ils ne tiendraient pas compte de la réputation assez mitigée des aventuriers.
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Dim 6 Mai - 7:24

Zaeseth concentrait son pouvoir, les yeux commencèrent à devenir bleux, et le temps étrangement nuageux sur la ville endormie.

Pendant ce temps Vrolg avait décidé d'un peu d'originalité (allez, hop, petit bonus donc). Lâchant son arme, il fit un geste brusque en direction du chef de bandit qui venait de se louper quelques secondes plus tôt. Ce dernier fut totalement surpris, restant concentré sur l'arme qui venait d'être lâché (oh le noob) et vient d'être désarmé sous le choc. Sans effort, et devant l'effarement des deux collègues qui ne savent pas quoi faire, Vrolg balance leur patron à la figure, et les trois compères font plusieurs mètres à se bousculer. L'orc reprend son arme, et peut maintenant aider le joaillier qui est en difficulté.

Car ce dernier a vu l'orque changer d'arme lorsque les bandits ont été éjectés de la course, et s'en aller lui aussi au corps à corps. Pendant ce temps, le nain a tenté de le renverser d'un coup d'épaule en fonçant sur lui, mais ce dernier n'a pu réussir à cause de sa blessure. La barbare a réunie de nouveau ses forces pour essayer de le mettre hors d'état de nuire, et le joaillier -réactif- a trouvé le bon moment pour esquiver. Profitant que le nain avait été emporté dans son élan, il décida de le réattaquer. Le nain pourtant para aisément sa petite lame, sans pour autant le désarmer.

L'archer avait désormais réarmé son arc, et visait le mage noir qui commençait à bredouiller des paroles bizarres, du genre «Tague Hymne Z'appelle Lia», qui ne pouvait donc esquiver. Heureusement pour ce dernier, la flèche perdit de la puissance lorsqu'elle traversa le plastron maléfique, et ne lui fit qu'une entaille à la jambe, ce qui ne l'interrompit pas dans son incantation (-2EA). La voûte étoilée avait complètement disparu derrière des nuages noirs.

Vrolg, fort de sa soif d'en découdre avec la barbare, l'attaqua directement. Elle releva son arme vers le haut dans l'espoir de le parer, mais la force du demi-orque était plus impressionnante qu'elle ne l'imaginait, et la hache emporta l'épée lourde directement vers sa propriétaire, qui dut encaisser l'attaque des deux armes sans rien pouvoir y faire. Elle se blessa donc gravement avec son arme au niveau du bras (-11EV) et Vrolg la blessa au niveau du bassin (-7EV). Cette dernière pissait le sang, mais réagit immédiatement, et lâcha son arme lourde pour prendre sa hache et sa dague, découvrant là son talent Ambidextre. Elle contre-attaqua immédiatement, dans un bouillonement de rage, mais s'interrompit très vite à cause de la douleur, et préféra reculer un peu. L'orque mercenaire attaqua son demi-frère de race, mais Vrolg se sentait en veine, et usa de son arme pour parer, d'autant que la hache de l'adversaire semblait être de facture maison, donc de très piètre qualité. Cela fut vérifié, puisque le manche se brisa net dans le duel de fer, et l'orque semblait rouge de colère, alors qu'il sortait sa dague de son fourreau. Quant au nain, il réussit à faire tomber le joaillier par terre, prêt à renouveler l'attaque.

Du haut de son toit, l'archer voyait que les choses tournaient mal. Les brigands se relevaient avec peine, et l’orque se farcissait à lui tout seul la majorité des mercenaires. D'autant que le mage noir ... eh bien son bâton était désormais levé vers le ciel, illuminé comme ses yeux. Il n'était pas suicidaire pour ne pas tenter la fuite, et fort d'une adresse remarquable, courut et sauta de toit en toit. Il allait devoir changer de patron. Tant pis.

Zaeseth frappa son bâton au sol, et nul ne put dire si les éclairs venaient effectivement des nuages, ou bien du contact entre le bâton et le sol. (-11EA)

Alors qu'ils se relevaient en groupe, les bandits reçurent de plein fouet l'électrochoc, surtout ceux épées d'épées, qui essayait de ranimer leur chef assommé par le lancer de Vrolg. Ils s'électrocutèrent dans le mal et la douleur, pendant une dizaine de secondes. Les deux épéistes étaient restés debout, avec quelques spasmes, les cheveux hérissés et la gueule complètement cramée (-12EV), leur chef était de nouveau tombé au sol, et avait agonisé dans la souffrance. Il en était de même avec les mercenaires. Alors que le nain levait son marteau au-dessus de la tête, le joaillier vit un éclair passer juste au-dessus de sa tête, et jugea bon de rester à terre. Le montagneux avait désormais la barbe qui fumait (-9EV). L’orque fut expulsé par l'éclair sur le côté, contre un mur, et secoua la tête pour se remettre les idées en place, en se demandant si c'était l'orage (ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !) (-8EV). Quant au barbare, déjà blessée, elle eut la chance de voir ses blessures cicatrisées, même si cela ne fut pas du bien par où cela était passé (-6EV). Elle mit un genou à terre, reprit son souffle, et cria à la retraite. Le nain n'en demanda pas plus, car leur commanditaire ne pourrait plus jamais payer, et l'orque fit un sourire à Vrolg, et lui baragouina en orque que c'était un bon combattant, mais qu'il valait mieux remettre ça à une prochaine fois.

Les nuages se dispersèrent, et un bruit de tonnerre gronda dans l'air électrifié. Le joaillier, avant de tomber dans les pommes d'épuisement, susurra qu'il fallait partir. Zaeseth comprit immédiatement, avait avoir repris son état normal, comprenait que le bruit de la bataille allait effectivement ameuter la garde, et qu'il serait difficile d'expliquer ce massacre si jamais ils restaient les seuls survivants (ou presque) : il valait mieux faire tomber toute la faute sur les deux pauvres bandits un peu sonnés. Quand à Vrolg, il ne comprenait rien, mais eut un trait d'Intelligence, et -rangeant sa hache-, prit leur commanditaire comme un sac de patates afin de fuir au plus vite, même s'il demanderait des explication quant à la nécessité d'un tel acte de lâcheté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Vrolg
Terroriste Graphique
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Guerrier mercenaire
Date d'inscription : 22/04/2012

Feuille de personnage
Energie Vitale:
39/40  (39/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
127/140  (127/140)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Dim 6 Mai - 10:43

Bon, il était temps de montrer toute la finesse du sang orc lui coulant entre les veines ... Choppant solidement le chef des bandits et le soulevant au-dessus de sa tête, Vrolg regarda les deux clampins, stupéfaits, et lança son projectile gesticulant droit sur eux. Etant donné le choc et les roulés boulés qu'ils firent, ils avaient leur compte pour l'instant. Dans un sourire satisfait, il choppa sa fidèle hache rouillée et alla soutenir ses compagnons dans ce combat stimulant.

L'elfe gris semblait préparer quelque chose de costaud, alors que le temps semblait se couvrir, et le binoclard était en plien milieu d'un duel avec un nain, il fallait pas le déranger visiblement. C'était l'occasion rêvée pour charger la barbare, qui moulinait de son énorme épée. Bondissant sur son adversaire, et abattant violemment sa hache d'armes vers sa tête, l'épéiste para l'attaque, mais la force du coup et la masse du demi-orc eu raison de ses biceps. La lourde lame à double tranchant qu'elle portait lui échappa des mains et lui taillada sévèrement le bras, alors que la hache du guerrier continua son bonhomme de chemin au niveau de la hanche de la solide demoiselle.

Ça, elle était belle à voir (d'un point de vue bourrin), avec tout ce sang qui lui coulait sur la peau et ses pièces d'armures, sa rage au fond des yeux et surtout sa volonté de continuer le combat. Mais malgré elle, la barbare dû reculer, laissant place à son frère d'arme, l'orc archer, qui venait de sortir une arme plus conventionnelle, pourtant peu solide, car elle éclata au premier coup paré.

L'orfèvre se fit coucher par le guerrier nain, mais le ciel gronda, et les yeux lumineux, Zaeseth frappa le sol de son bâton (un peu comme lors des sièges, quand on veut foutre la trouille aux types cachés, en tapant de la lance ou du pied). A ce moment, plusieurs éclairs descendirent du ciel, foudroyant littéralement tous les ennemis, aussi bien les brigands que les mercenaires. Ceux-ci d'ailleurs se replièrent, n'ayant plus envie de bastonner, et l'orc félicita son adversaire, avant de disparaître, jurant de remettre ça un jour. Vrolg regarda alors le sorcier, assez impressionné ; il pouvait commander à la foudre, et ça c'était pas de la merde. Si le ciel lui obéissait, c'était qu'il en avait dans le slip ...

Finalement, il fallait se barrer, sûrement pour éviter de se retrouver avec les gardes ivres morts, qui semblaient sur le point de débouler. Attrapant leur commanditaire et le portant sur l'épaule, comme un sac à patate, le demi-orc fut un peu déçu de ne pas avoir pu terminer le combat, même s'il s'était bien amusé. Traçant, un peu en avance sur l'elfe, Vrolg s'arrêta derrière l'écurie d'une auberge, et fut prit d'une crise de fou-rire.

"Oh la la ! Comment qu'on leur a foutu la pâtée, hé ! Tu te débrouille bien, Zaeseth, franchement ! J'pensais pas qu'les sorciers y pouvaient envoyer la purée comme ça."

Le regard du mercenaire était amical, bienveillant même. Vrolg était tout simplement fier d'avoir combattu aux côtés du fidèle de Tzintch, même s'il n'avait pas eu à frapper avec ses poings ou une arme. Pouvoir ordonner au ciel de faire pleuvoir la foudre, c'était quand-même classe, voire un peu bourrin. Bien entendu, d'un point de vue magique c'était plus compliqué, et Zaeseth pourrait certainement expliquer ça de manière tout-à-fait obscure, pendant bien des heures.

_________________
"Eh, toi là ! Non, l'aut' ... Ah oui ! Invité !!! Va voter, sinon ... bah ce s'ra la louz !
... J'crois qu'il a comprendu."
orc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zaeseth Helimond

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Elfe gris
Date d'inscription : 05/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
13/13  (13/13)
Energie Astrale:
35/35  (35/35)
Expérience:
76/100  (76/100)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Dim 6 Mai - 12:09

L'incantation du sort réclamait une trentaine de secondes, ce qui était largement suffisant pour se faire étriper sur place. L'elfe gris chassa de son esprit les pensée parasites (la faim, la fatigue, une envie de se frotter l'oeil ), en clair tout ce qui pouvait rompre sa concentration au cours du processus. Il espérait fortement que ses deux coéquipiers sauraient le protéger, notamment du groupe de mercenaires à l'allure menaçante.

Après un grognement d'effort dans son dos, Zaesth perçu brièvement un bruit d'étouffement, un peu comme si un sac de tomates soudain doué de parole s'était fait écrasé par un tas de pomme. Le ciel commençait à s'assombrir légèrement. Une violente piqure à la jambe manqua de lui arracher un petit cri de souffrance, mais le mage tint bon et continua à psalmodier des paroles sans signification pour le commun des mortels (une histoire d'alignement des nuages en fonction des flux méthaphysico-géo-nigothermique de l'air, une discipline fort ennuyeuse).

De son environnement, l'adepte de Tziintch ne percevait que le grondement de l'orage et des cris de souffrance, comme perçus lorsqu'on a la tête dans un cuvette de toilette - cela est une autre histoire, profondément enfouis dans la mémoire du mage, traumatisme de l'enfance -. Puis le taux d'électricité statique dans l'air atteignit son summum et tout un tas d'arcs électriques frappèrent de plein fouet les différents protagonistes en présence. Zaeseth espérait juste qu'un de ses coéquipiers ne se trouvait pas trop près d'un bandit lors de l'impact.

Ses esprits retrouvés, il réalisa rapidement l'urgence de la situation. Les hors-la-loi hors-service, c'était désormais au tour des forces de l'ordre d'entrer en scène. S'ils ne voulaient pas finir dans une geôle glauque, fuir était nécessaire. L'orc intériorisa ses pulsions meurtrières et s'enfuit avec le joaillier sur le dos, un sourire béat éclairant son visage. Une fois à l'abri derrière une auberge en périphérie du village, le guerrier éclata d'un rire sonore qui se répercuta dans les ruelles alentours, le genre de son viril qui fait penser à un bûcheron de deux mètres - ce qui n'est pas si loin de la vérité, juste le type de hache qui diffère -.

"Oh la la ! Comment qu'on leur a foutu la pâtée, hé ! Tu te débrouille bien, Zaeseth, franchement ! J'pensais pas qu'les sorciers y pouvaient envoyer la purée comme ça."
"Tu n'es pas mal non plus en matière de taillage et d'élagage. Il était pas un peu faiblard ton confrère orc ?"

Le vocabulaire de la jardinerie correspondait parfaitement au soin avec lequel Vrolg découpait ses infortunés adversaires. Le temps que le joaillier refasse surface, Zaesth s'assit sur un tas de bois pour souffler un peu, tout cela l'avait épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'Escorte   Dim 6 Mai - 14:23

Une petite tape sur l'épaule du demi-orque lui fit comprendre que le joaillier avait repris ses esprits, et fut donc posé à terre.

Dommage que mon sabre soit resté là-bas. Je vais devoir en racheter un, je suppose ... En tout cas, vous vous êtes bien débrouillés vous deux. Désolé que vous n’ayez pas eu le temps de fouiller les corps, mais au moins vous allez avoir un paquet d'expérience une fois à Mliuej. Je sais comment ça marche. il toussa un moment, avant de reprendre. En tout cas, y'a pas à dire, la Magie, ça en jette !

Une fois que chacun eut reprit son souffle, il fut décidé de ne pas tenter le diable, et de dormir à l'abri dans une étable. Les tavernes auraient sûrement refusé tout aventurier après l'éclair qui s'était fait entendre, et que la nouvelle du combat aurait été propagée. Ils s'organisèrent en tours de garde, et il s'avéra que le tapage de la veille n'avait pas été perçue comme une menace, mais plutôt un cas isolé de règlement de compte.

Le groupe repartit donc vers Mliuej, sans autre incident sur la route. Ils arrivèrent en vue de la ville en milieu d'après-midi, et le joaillier leur indiqua l'emplacement de son échoppe, si l'envie leur venait, une fois qu'il serait plus riches, d'acheter des babioles afin de les faire enchanter et de se voir octroyer un bonus de force de taureau sur un simple anneau. Le commanditaire parla même d'un autre d'invisibilité, mais c'était qu'une légende hobbit à dormir debout.

Quoiqu'il en soit, il offrit à chacun d'eux un Scroll of Stupidity, petite arnaque qu'il réservait aux voleurs potentiels, parchemin qui permettait au lecteur de se faire maudire d'un malus de -4 en Intelligence pendant une semaine ...


Zaeseth :
Tu fais du bon RP. Tu ne fais pas de fautes d'orthographe, tu respectes les règles, et tu veux pas te la jouer super GrosBill. T'as de bonnes bases.
Essaie de développer un peu plus les bilans mentaux de ton personnage, à glisser quelques notes d'humour, et à penser à ton affiliation avec Tzinntch. Je ne sais pas si c'était voulu de toujours lancer les sorts les plus puissants possibles, mais sache que c'est un peu dans l'esprit de la magie noire de tout bousiller. Mais il faut faire gaffe aux temps d'incantation, qui peuvent parfois être fatals. J'en ais réduit de quelques uns, afin que tu sois plus actif en combat.
Durant cette première aventure, tu as obtenu 76 points d'expérience, 323 pièces d'or et 70 pièces d'argent. Tu as même eu la chance de trouver une paire de sortes de minis-masses PAF, à l'aspect exotique, dans lequel ont été placés des grains. Il s'agit là de Maracas. Pas très utile, certes, mais bon. Ils ont une valeur de 400 PO, mais il va falloir trouver un acheteur, et ça ne sera pas facile. Ou alors tu peux en faire une offrande à ton culte, qui demande 50% des gains d'aventure de leurs adeptes. N'oublies pas d'aller à un Sanctuaire pour t'acquitter de cette tâche.

Vrolg :
Excellent ! Non, je rigole. J'ai eu beaucoup de plaisir à te lire, et tu sembles avoir intégré plusieurs principes qui font d'un RP un bon moment de lecture. Tu as eu pas mal de chance aux dés, parfois avec un peu d'aide de la part du MJ. Les pensées de ton personnage sont fidèles à l'esprit de Naheulbeuk, tes histoires anodines permettent de s'évader un peu. J'ai hâte de savoir la suite de tes aventures !
Tu as beaucoup poutré toi aussi, mais pas vraiment pensé à récupérer les pièces d'or. Tu gagnes donc 127 points d’expérience, 200 pièces d'or et 51 pièces d'argent. Lorsque tu as soulevé le chef brigand, un objet est tombé à tes pieds, et tu as eu le réflexe de le ramasser. Il s'agit d'un Bâton de Frénésie, qui permet aux mages de lancer des sortilèges, et de frapper avec 1D+3, d'une valeur de 350 pièces d'or, bien qu'il va être difficile de ne pas te faire arnaquer dans le cas d'une revente, étant donné que tu n'y connais rien à la magie.

Je vous conseille de partir sur un RP libre, voir ce que vous valez sans MJ, avec ou sans compagnie. Bonne continuation sur les Terres de Fangh !

PS : Rien ne vous empêche d'écrire une conclusion à la suite de ce message.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Escorte   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Escorte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Montagnes du Nord-
Sauter vers: