L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 L'arrivée D'Allastor à Mliuej

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allastor

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Sexe du Perso : Homme
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
30/30  (30/30)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   Jeu 28 Juil - 16:43

Allastor, arriva dans le centre de Mliuej. Il inspecta d'abord les lieux et s'aperçut ensuite que la plupart des établissements étaient soit des tavernes avec des chopes de bière comme enseigne, soit des forges avec des petits hommes très, mais alors très poilus. Allastor se dit alors que c'était sûrement une coutume locale de ne jamais se raser, de puer le bouc et de se pinter la gueule du soir au matin. Il reprit donc son chemin.

Au détour d'un groupe d'ivrognes qui se pourrissait la gueule, d'insultes et vannes en tout genre, Allastor vit un grand château.

Il y a pas plus cossu ici, ça doit être la baraque du maire, à part si lui aussi passe sa vie au comptoir je pense que je pourrais le trouver là-bas.

Arrivé à la demeure du maire, il s'avança vers la porte et frappa.
Revenir en haut Aller en bas
Allastor

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Sexe du Perso : Homme
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
30/30  (30/30)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Re: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   Ven 5 Aoû - 17:34

Après avoir attendu une semaine devant la porte du château, Allastor commençait à avoir les yeux qui se fermaient tout seules. Il regretta d'abord de ne pas avoir pris sa tente et son sac de camping, puis quelques minutes après s'être cassé la gueule, car il s'apprêtait a dormir debout, il se dit que ça ne le tuerais pas d'aller s'en jeter une .

«  Il y a des troquets partout ici, ça va pas être dur de trouver un endroit où ils servent de la bière  »





Il se dirigea donc vers la taverne la plus proche. A peine, arrivé au pas de la porte qu'Allastor pouvait déjà entendre des gens gueuler, rire, clamer leur joyeuse camaraderie et qui pourraient boire le plus de pichets. Il entra dans la taverne, et tout d'un coup tout le monde ce tut, silence complet, on pouvait entendre les mouches qui tournaient autour de ces ivrognes volées. Un groupe de nain le regarda, avancer jusqu'au comptoir, de façon haineuse. Puis le tavernier l'accosta de manière vindicative.

« Hey toi le grand maigrichon, tu prends quoi ! »

« Une Bière, pourquoi ?! Euh... j'ai bon, parce que là d'après votre regard j'ai l'impression que vous allez me frapper. »

Toute la taverne se déstressa et le vacarme reprit de plus belle.

«  Hahaha, non t'inquiète pas l'ami si tu es un buveur de ce doux breuvage sacré que nous appelons la bière tu es le bienvenue ici. »

«  Et ben c'est carrer, carrer chez vous. Vous allez l'air vachement concerner par tout ce qui tourne autour de la bière. »

«  Ba en fait on aime surtout la boire, la bière est comme ... »

Allastor se tourna vers deux nains beurrer qui criait plus fort que les autres .

« Ouai c'est vrai que vous avez de sacrées tronches d'alcoolique ! »

« Quoi … ? »

« Mais dite moi mon cher petit monsieur, qui sont ces deux gentlemen qui se quiche la tête comme des ogres se partageant un elfe avec un panier de pommes. »

«  Hein... Ah euh, ouais ces types, ce sont des habituer, des mineurs qui viennent des montagnes du nord, toujours à s'engueuler à propos de qui a ramener le plus de minerais ou les pierre les plus rare. Pourquoi ? »

«  Des mineurs hein … »

«  Euh, ouai ! Mais pourquoi cette question, personne s'y intéresse à ces deux débiles généralement.  »

« Pourquoi, Pourquoi ? Mais parce que euh … Mais parce que entre gentlemen, nous nous devons de nous entraider, pour tout ce qui est euh … ben voila quoi ! Bon aller j'y vais ces jeunes dandy m'appelle. Je saurais aider mes cher compères de leur déboire professionnel et aussi c'est important émotionnelle car on néglige trop les émotions nous aventurier ! Euh ... bon je vais arrêter de faire ma tarlouze ... »

Allastor finit sa chope cul sec puis la reposa violemment sur le comptoir.

« Allez, à moi de jouer ! »





Il traversa la salle et s'arrêta à quelques pas de la table des deux ivrognes .

«  …de la chope, ta femme elle pue le bouc .. hik ... et elle est encore plus poilue que toi shale mineur du dimanche. »

«  Hein, quoi ! non mais tu peus parler gros sac de vinasse … hik … la dernière fois que je suis allé dans la forêt, je me suis aperçu que c'était moins touffu que les dessous de bras de ta cagode de femmes … hik. »

«  Quoi, non mais c'est toi la cagode. »

Allastor s'avança vers les deux nains.

«  Ouille ! Bien envoyer mon gars. Bon je me permets d'intervenir, car sinon on y est encore demain. »

«  Mais tes qui toi … hik. »

«  Moi, je me présente Balquière de Morinture, homme de sagesse et résolveur de querelles en tout genre. Je me suis permis d'intervenir, car je n'ai pas pus m'empêcher d'entendre votre conversation. »

«  Ah bon ? »

«  Ba oui forcement, si vous gueulez comme des gros bouseux depuis deux heures, par réciprocité on peut s'entendre à dire que tout le monde, d'ici jusqu'à l'autre bout de la taverne, vous entend. Mais ne changer pas de sujet cher monsieur, car ce que vous faisiez et très grave et vous le savez très bien. »

«  Euh … hik Ah ? »

« Mais bien sûr, vous vous insulter et vous injurier vos familles depuis tout à l'heure mais quel homme ferais de tel chose, c'est dégueulasse et immoral, vous penser que vos femmes, enfants et ancien serais fier de vous à ce moment ? »

« Ben heu ... »

« NON ! Et vous avez raison, bien sûr que non ! Vous vous trouvez adulte là, non mais quel ages avez-vous mes bons messieurs, je vous le demande, quel ages avez-vous! »

«  95 ans hik ... »

«  Et moi 105. »

«  Wouaw, faut vraiment que vous me passiez votre crème pour le visage les gars, c'est vrais que vous êtes super moches et tout ridés, mais vous ne les faites pas. Et sa, vous voyez c'est un compliment. On est pas obligés de s'insulter pour régler un conflit, papy c'est même très déconseillé, et tout le monde le dit au boulot! Non, les hommes juste, forts et braves, règles sa bien autrement. Les hommes juste, forts et braves n'ont pas besoin de phrases inutiles, sans intérêts d'on tout le monde se fout. Ces hommes-là on trouvés le petit truc, qui grâce à notre entreprise les font élever au rang supérieur. Et c'est la que la question se pose messieurs, êtes-vous de ces hommes juste, forts et braves, qui règle leurs conflits de manière honorable ou des femmelettes qui s'insultent comme de vrais rombière défraîchies ! »

Les deux nains en même temps

«  Ben … hik … des hommes braves bien … hik … sur ! »

« Je n'ais pas entendu ! ETES VOUS DE CES HOMMES JUSTE, FORTS ET BRAVES MESSIEURS, OU DES FEMMELETTES ! »

Les deux nains ce soulevèrent brusquement en parfaite synchronisation et crièrent

«  ON EST DES HOMMES FORTS ET BRAVES ! Hik... »

L'un des deux nains après cette levée soudaine se retint à la table et regarda Allastor avec un regard nauséeux .

«  Wow ! Okay on se calme grand-père, ne nous lâche pas une galette sur la table, je suis à porter d'éclaboussure. »

Le nain se rassit puis avala une grosse lampée de bière .

« Okay en tout cas , sa ne change pas ce que je viens d'entendre. Vous êtes des hommes forts et braves, et ça se voit tout de suite, en vous regardant, que vous êtes de vrais hommes. Vous avez comme, le dirait un grand homme célèbre dans ma branche, pour ces uppercuts dévastateurs, vous avez l'œil du tigre les mecs. Et là je dis bien l'œil du tigre, je ne dis pas l'œil de l'éléphant, ni l'œil de l'ours, mais bien l'œil du tigre. »

«  Euh... L'œil du tigre ? »

«  Mais bien sûr ! Et comme toutes personnes ayant l'œil du tigre, vous vous posez bien évidemment la même question. Mais quelle est cette technique géniale et sensationnelle qui après mais 30 ans, je dis bien 30 ans de travail personnel, a toujours fonctionné sans la moindre failles. Je n'ai jamais vu une technique aussi efficace, qui permet de pourvoir régler n'importe quel conflit en un clin d'œil. »

«  30 ans vous avez l'air vachement jeune pour ... »

« Ne m'interrompt pas demi-portion, merci ! Donc je disais que vous vous demandiez tous les deux ce qu'est cette technique géniale et ben je vais vous le dire cher ami et c'est très simple.
C'est la baston ! »


Les deux nains regardèrent Allastor avec un air abrutis

«  La baston ? »

«  Oui, j'en suis formel. »

« Mais, on va pas se taper dessus quand même. »

« Ben pourquoi pas? Ah bas si vous avez peur! Non, moi je croyais parler à de vrais hommes, pas à des petites pucelles »

«  Hahaha. Il a peur la petite pucelle hik ... »

« Hein... non mais c'est pas ça, mais ... »

«  Hahaha la petite pucelle, trop marrant ! »

Un des nains tapa du poing sur la table et ce leva d'un bond .

«  Roo, mais ferme ta gueule toi … hik … sale ivrogne, encore un rire et je te fait bouffer ton dentier ...hik ... »

Le second nain limita et en fit valdinguer son tabouret.

«  J'aimerais bien voir sa ... hik ..., ptit maigrichon , et pis fait gaffe parce que si je te souffle dessus tu t'envoles. »

«  Ah ba voilà, c'est ça que je veus. »





Allastor ce leva et ce mis debout sur son siège.

«  Cher amis, votre attention s'il vous plait. »

La plupart des personnes continuèrent leur conversation sans se soucier un instant d'Allastor. Il leva donc un peu le ton

«  J'ai dit, cher amis VOTRE ATTENTION, BORDEL DE … Ah ba voilà. »

Toute la taverne se tournèrent vers leur nouveau locuteur, les yeux écarquiller comme des soucoupes

« Mais qu'est ce qu'il se passe »

«  C'est une bonne question mon cher, ces deux hommes que vous voyez là vont régler leur conflit une bonne fois pour toutes, de la manière la plus noble et la plus brave qu'il soit, ils vont se battre.
Oui messieurs ! Euh … Messieurs et mesdames, désolé , c'est la barbe j'avais pas reconnue. Donc , oui il vont se battre pour leur honneur, comme de vrais hommes, mais pour cela vous devez le savoir, il faut des gens qui les aident ou au moins qui les supportent et les acclames, Dans leur grand règlement de compte, que dis-je, dans leur grande bataille. Alors qui est avec moi ! »


L'assistance désintéresser par las proposition de leur interlocuteur grommelait dans leur barbe. Un nain ce leva, tant bien que mal, car il était tout aussi beurrer que les autres.

«  Ben je veux bien moi mais c'est pas trop notre problème ça, et pis ... »

« Okay, une pinte pour tous ceux qui les supporterons. »

«  Ah ba la je suis d'accord. »

Tout d'un coup toute la taverne commença à acclamer les deux compères qui se regardaient en chien de faïences depuis tout à l'heure.

* Vraiment tous des soulards ces miniboys .*

«  Et vous tavernier, vous en êtes ? »

«  Ba plutôt deux fois qu'une si tu crois que je vais looper une tournée générale tu te fous le doigt dans l'oeil! Par contre, la baston c'est dehors j'ai pas envie que vous me salopiez tout le mobilier. »

« Mais c'est une évidence, de toute façon les bagarre de règlement de compte c'est toujours dehors quelle s'effectue, c'est écrit dans le... le… le grand livre du code d'honneur des hommes braves. Et ouais, bon allez tout le monde dehors ! »

Les deux nains aussi énervé l'un que l'autre se dirigèrent vers la sortie, suivie du reste de la taverne qui déjà acclamait leur favoris.

«  Hop hop hop ! Non mais vous êtes des homme braves ou quoi ? Vous allez pas vous battre avec tout votre barda quand même, non c'est écrit dans Le grand livre du code d'honneur des homme braves, page 46, alinéa 7, ligne 32 qu'il faut se dévêtir au maximum avant de commencer un duel. C'est pour favoriser l'aérodynamisme du pain dans la gueule. J'ai vraiment l'impression que vous ne m'écouter pas bon sang, c'est inadmissible tout ça ! »

Les deux future combattant regardèrent Allastor avec un air surpris.

« Ah non, mais je le savais sa , j'allai justement … hik … poser mes affaires à l'entrer là, c'est lui qui savait pas, monsieur Balquière . »

«  Hein, de quoi. Mais bien sûr que si j'allai les poser et même que j'allai les poser dans ton pif les affaires, même que ... »

« Ouai, ouai, ouai bon allez poser moi vos affaires sur la table. Sacs, pioches, casques et manteaus. Tout ça, je veus les voir ici avant de commencer, sinon ça va chauffer. »

Les deux nains la mine basse s'avancèrent vers la table, pendant que l'un déposait tous sont matos , l'autre lui les lâcha sur les pieds.

«  Aie ! Espèce de sale ... »

«  Wow , on se calme c'est moi l'arbitre, j'ai dit tout le monde dehors avant la castagne.»





Allastor et les deux nains sortirent de l'établissement , suivie de la foule qui forma bien vite un cercle autour des deux duellistes. Certaines personnes qui se trouvaient dans la rue, intriguées par le vacarme s'approchèrent.

«  Bon alors la règle numéro un, qui est en corrélation avec la seconde règle et qui confirme donc la troisième est, qu'il n'y a pas de règles. Le seul truc que je vous demande par contre c'est d'éviter les attaques dans les yeux, non parce que les yeux c'est dégueu quand même. Allez, que la baston, commence ! »


Les nains s'élancèrent l'un vers l'autre. Les spectateus hystérique poussèrent des hurlements , et des acclamations bestiales .

«  Ouais va 'y arrache lui les boules ! »

«  Défonce lui le crâne ! »

Allastor se tourna vers la taverne et vit qu'il n'y avait plus personne.

«  Hey toi le minus, remplace moi deux secondes. »

Allastor retourna dans la taverne en se frayant un chemin entre les nains. Une fois dedans il retourna à sa table puis fouilla dans les affaires des deux nains.

«  Ah ba il mentait pas quand il disait pierre rare ! Venez ici mes jolies. »

Il vida les sacs de pierres des deux nains dans le siens. Puis inspecta la salle.

«  Bon faut que je me grouille, pas envie de rester dans ce taudis plus longtemps, alors où est la porte de derrière, il y a toujours une dans les tavernes. Ah la voilà »

Allastor se dirigea donc vers cette porte et l'ouvrit.

«  Merde placard à balais. J'ai envie de dire, pas cool ! »

Il se tourna vers le comptoir et vit une petite porte à battants cachées par des tonnelets de bière .

«  Bon essayons celle là. »

Il sauta par dessus le comptoir, déplaça les tonnelets et emprunta la porte. Il longea un couloir et atterrit dans une petite ruelle qui elle même débouchait sur une petit place.





«  Bon alors ça c'est fait maintenant, le château. »

Il essaya de s'orienter et aperçus derrière un pâté de maison une des tours du château du maire.

«  Ah cool, il est là. Bon ben la journée a été plutôt profitable. »

Allastor ce rendit donc jusqu'au château.

Arrivé, il frappa une deuxième fois à la porte.

«  J'espère qu'il est là cette fois ! »
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   Lun 8 Aoû - 13:44

Avant d'avoir pu esquisser le moindre geste d'esquive, Allastor se retrouva à terre, l'épaule endolori par le double choc. Le second pour être atteri en premier et avoir réceptionné toute la masse musculaire (ou graisseuse, sait-on jamais) du voleur, la première par le contact d'un homme qui partait à vive allure. En émergeant très vite, l'aventurier put distinguer une garnison de dix hommes se précipiter vers le même lieu qu'il avait quitté.

Il fut alors empoigné par le coude, qui refit une fois de plus mal à son épaule, par une poigne impressionnante, qui le souleva en 2 temps 3 mouvements. Un nain venait de le relever avec une force à couper le souffle, du genre à faire des bras de fer aux géants, bien que ces derniers ne comprendraient peut-être pas l'intérêt d'une telle manœuvre, aussi lucrative soit-elle.

Aventurier pour le recensement, je suppose ? Désolé de toute cette pagaille, mes gars sont partis séparer deux mineurs qui se battent en pleine rue. Ceux-ci seront maîtrisés avant d'avoir pu se blesser, et une fois désenivré par les potions de Maître Bladeheart, on en saura plus sur ce qui les a poussés à se cogner dessus avec un public, ce qui n'est vraiment pas dans nos habitudes, croyez-moi.

Son armure imposante et ciselée comportait une ceinture doré avec une gravure d'une tête de dragon. De multiples plaques protégeait épaules, mains et jambes, mais le plus impressionnant état tout de même sa hache, qui semblait avoir été taillée sur mesure, comportant quelques entailles. Sa longue barbe blanche flottait légèrement dans le même sens que sa cape, composée de milliers de plumes bleutées, accrochées à son dos par un objet ovale qui semblait être un bouclier.


Ah, et je suis le chef de la garde attribué à la protection du Château du Seigneur local de Mliuej, actuellement parti en mission. Mais Sir Bladeheart se fera un plaisir de vous servir ... Suivez-moi.

De sa main libre, Thorgrum posa sa poigne bien à plat sur l'énorme porte en bois cerné par les gonds et les barres en fer, et grimaça un peu avant de l'ouvrir, le grincement épais de la porte soulignant son poids énorme, qui obnubilait complètement les bruits que produisaient le garde avec son armure lourde en plaques durant chacun de ses mouvements. Chaque pas de Thorgrum pouvait faire frémir n'importe quel homme qui n'aurait pas déjà vu la Mort en face des yeux.

Ce dernier s'arrêta néanmoins en plein milieu de la petite cour, et d'un geste large, désigna de sa hache bien tendue à l'horizontale une porte sur le côté, légèrement entrouverte. Il attendit que l'aventurier y soit complètement entré avant de revenir à son travail.

Allastor se trouva alors dans une salle bien éclairée, le genre qu'on pourrait trouver dans n'importe quel établissement administratif et sobrement intitulé l'Accueil. Ainsi donc se dressait devant lui un bureau vierge de tout objet, une chaise qui lui était destinée et un autre destiné à un interlocuteur bien évidemment absent. Des cordons situés sur le côté était sûrement destiné à des files d'attente interminables, mais l'aventurier n'était pas arrivé à une heure de pointe, apparemment.

Soudain, une ombre s'approcha, cette dernière portait une robe d'un mauve soyeux, dissimulée à moitié par une longue cape d'un vert ternis. Des épaulettes en cuir des mêmes couleurs, comportant quelques ouvrages stylistiques, allaient de pair avec le panache à peine visible. Tandis qu'une fine barbe lui donnait un air sage, des cheveux semi-longs relevés en arrière, une mèche pendant sur son front, indiquait sans doute une vertu naturelle à la jeunesse de l'esprit. Le regard profondément noir sur le nain se mêla avec le sourire narquois et calculateur, bien que l'allure globale du personnage dégageait une chaleur et une joie de vivre non négligeable.



Bonsoir, aventurier Allastor. Je suis désolé que votre dernière visite ait été sans appel : les recherches du terroriste ayant tenté d'incendier notre ville a accaparé toute mon attention. Mazus Bladeheart, pour vous servir. Je crois savoir que vous désiriez vous faire recenser ?

Le conseiller marchait d'un pas régulier, et d'une allure fière. Ses mains retroussées dans ses manches sortirent soudain dans un mouvement et coordonné de tissu, laissant apercevoir un petit parchemin et une plume qu'il déposa en face du barbu, bien disposé sur la table, mais sans toutefois prendre place sur la chaise qui se tenait devant lui.

Veuillez donc je vous prie indiquer en langage commun votre nom complet, votre lignée et les possibles surnoms que l'on vous attribue, suivi de votre race et de votre classe. Vos motivations sont bien évidemment plus que les bienvenues. Si elles sont acceptables, nous pourrions vous fournir un allié de poids dans vos débuts d'aventurier ... Ah, et Préférez-vous aller à l'Université, ou bien aimeriez-vous profiter d'une de nos quêtes incitatrices que notre contrée accorde à tout aventurier recensé ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Allastor

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Sexe du Perso : Homme
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
30/30  (30/30)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Re: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   Mer 10 Aoû - 12:22

Allastor prit le parchemin et la plume, il fit tournoyer cette dernière autour de ses doigts en regardant le parchemin d'un air pensif. Il n'avait encore jamais dans sa vie, écrit ou même dit ses réels intentions à quiconque, comptait vivre plus de 48 heures. Il stoppa la plume, puis leva son regard vers Mazus, qu'il inspecta discrètement quelques secondes. D'après sa première observation, l'homme en question devait être sage et riche, surtout riche d'ailleurs.
Allastor s'assit puis afficha un large sourire au conseiller. Il répondit au questionnaire tout en détaillants ses réponses à voix haute.


« Alors, nom. A ça, ça ne va pas être trop difficile : Allastor Deyus Inferno. Voyez-vous, moi aussi j'ai un peu de sang noble dans les veines. Je descends directement de la famille Deyus Inferno, une juste lignée qui règne sur les terres de Vraguile à Ghorn. C'est un charmant petit coin à l'Est du désert des plaintes, vous devriez y passer un de ces jours, vous y serez très bien accueilli.. Euh... sinon il y a, race et classe. Bon pour ça je pense que vous l'avez vu tout de suite hein ..., je suis un humain il n'y a pas à tortiller du fion. Par contre,pour la classe, à moins que vous soyez devin, je ne pense pas que vous le savez déjà. Donc voilà, je veux devenir un assassin. Mais attention quand je dis assassin, je ne dis pas rôdeur avide qui se tapis dans l'ombre pour éviscérer tous ceux qui lui barre la route. Non ! Moi je parle du véritable assassin, le juste, le brave celui qui bosserait pour la ville, qui défendrait son honneur, quoi qu'ils adviennent et toutes ces conneries. Non parce que je vous vois venir, avec les préjugés sur les assassins, comme quoi ce sont des types mauvais, qui tue tous ceux qui leur ai dis d'éliminer. Mais nous ne sommes pas tous comme sa ! Il faut le savoir, il y en a parfois qui sortent du lots et qui deviennent des mecs bien. Et c'est mon cas. »


*Bon ça c'est fait. Alors, on arrive aux motivations, qu'elle baliverne pourrais-je encore bien lui raconter. Mouais, c'est pas grave pas envie de trop me creuser la soupière, je vais lui sortir le truc classique, ça ira très bien.*

« En ce qui concerne mes motivations, je veux devenir le plus puissant des assassins, défendre l'honneur et la fierté de ma ville natale, ainsi que la vôtre. Je veux aussi aider mon prochain dans les durs épreuves qui les harassent, pour alléger le monde du fardeau qui les pèsent ...

* Surtout si ce fardeau est d'or ou d'argents *

Allastor esquissa un léger sourire en coin.

... et rendre donc, l'humanité meilleurs. Sinon en ce qui concerne l'université, je pense y aller. J'ai entendu dire qu'il y a de fameux instructeurs. »

Allastor après ce laïus, déposa délicatement la plume sur le bureau, à coter du parchemin.

« Avons-nous fini ? Je suis désolé mon cher de vouloir prendre congé si vite, mais je suis un peu en retard sur mon planning. »

Allastor se leva et rangea se chaise. Puis il tendit le parchemin au conseiller en attendant un signe d'acquiescement de son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   Mar 23 Aoû - 8:03

Mazus lui prit le parchemin, vérifia les annotations, puis déclara :

De toutes façons, les meurtriers ne sont pas acceptés en tant que Citoyen. La Guilde des Voleurs et des Assassins est faite pour ça. Mais il me plaît que vous désireriez mettre votre lame au service d'une cause qui -si elle n'est pas totalement noble- n'en n'est pas pour autant corruptrice.

Le conseiller tira un tiroir du bureau et en sortit un autre parchemin usé, légèrement plus grand. Il le déroula devant le furtif. En cuir très solide, il représentait une version simplifiée de la Terre de Fangh, avec les endroits principaux et les localités les plus célèbres.

Voici donc notre présent. La vie d'aventurier n'est pas des plus aisé, et il faut savoir se repérer. Libre à vous de noter vos propres indications avec un simple bout de charbon.

Un fin point rouge indiquait également la position de l'Université, que seuls ceux qui avaient été recensés à une ville et accordé d'enseignement universitaire pouvait retrouver.

Avant que vous ne partiez, j'ai une dernière requête. Un choix plus précisément.

Alors qu'il annonçait l'Épilogue d'une voix beaucoup plus sérieuse, moins chaleureuse, voire sinistre, Allastor fut frappé de voir à quel point Mazus pouvait être grand et impressionnant. Désormais tout son être ne dégageait que menace voilée et promesse de démonstration de puissance.

Préférez-vous attendre que les deux mineurs nains ne vous dénonce pour incitation à la violence, arrêt momentané d'ingurgitation de boisson à la taverne, vol de biens personnels et familiaux et fuite devant non-assistance à personne en danger, ce qui -j'en suis quasiment sûr- retarderait votre visite à l'Université Fanghienne de disons ... quelques mois ... Ou préférez-vous me rendre immédiatement le fruit de leur labeur dans leurs mines : à savoir les pierres précieuses. Et ne tentez pas de m'en cacher le nombre exact, vous seriez surpris de voir à quel point mes renseignements sont fiables.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Allastor

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Sexe du Perso : Homme
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
30/30  (30/30)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/140  (0/140)

MessageSujet: Re: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   Lun 5 Sep - 11:06

Allastor afficha une large sourire et abaissa la tête en guise de sédition.

« Héhé, pas mal papy. Bon vous avez gagné, tueur de gagne pain ! Vous êtes plutôt efficace comme maire. A peine on emprunte quelques petites pierres que vous êtes déjà au courant, impressionnant... »

Il releva la tête et regarda attentivement Mazus.

« Vous devez avoir un super service de renseignement, non ? Ou peut être que tout cela est magique ? Vous gardez peut-être un oeil attentif sur votre ville, depuis une boule de cristal , dans la plus grande tour de votre donjon, en espérant que quelconque voleur y apparaisse pour y rejeter toute votre colère de bureaucrate sur leur pauvre petit dos déjà meurtris de souffrance amère. Mais bon, je n'ai pas à vous blâmer pour des actes comme cela, vous représenter la loi, bien qu'inquisitrice, c'est tout à votre honneur de garder cette ville de tout mécréant et voleur de la pire espèce. »

Allastor pris le sac qui se trouvait à ces pieds pour le déposer sur la table, le choc dû au poids avec la table retentis dans toute la pièce. Il ouvrit délicatement la fermeture et tout aussi prudemment il déposa les pierres une par une. Alignées comme des soldats de plomb, les pierres étincelaient grâce aux rayons de lumière qui passait par les fenêtres.

« Allez grand-père j'ai perdu, voilà le butin que j'ai gagné avec labeur et à la sueur de mon front, ces petites pierres de rien du tout que j'ai durement subtiliser à de vils nains qui n'arrêtaient pas de gueuler et d'insulter leurs prochains, des nains qui étaient surement déjà plein de richesse et de pierres précieuses en tout genre, car il étaient mineurs et en avait, avec certitude que faire des gens moins fortunés qu'eux. Moi qui voulait utiliser ces biens pour le bonheur d'une oeuvres caritatives, pour que des enfants défavorisés puissent avoir un second espoir en la vie. Vous ferez attention en rangeant ces pierres, Bundy n'aime pas le contact du métal sa lui provoque de sévère angoisse psychologique, surement dû aux souvenirs de la pioche de ces horribles mineurs, l'extirper de son milieu naturel. Hein, ah oui, oui vous avez bien entendu je leur donne des noms, mais elles sont tellement spécial, vous savez. Là, vous voyez la verte, c'est Scrappy il adore rouler sa bosse et être en tête de colonne, fier comme il est ! Et la blanche là, c'est Meg. Il faut toujours quel soit au centre de l'attention. On peut dire que celle là, elle ne se gène pas pour afficher ces carats. »

Allastor détourna son regard et mit sa main près de son visage comme pour retenir un sanglot de chagrin.

« Ah, ils vont me manquer ces chers bambins, moi qui les aimaient comme un père, veillant sur ces pauvres enfants perdu dans le véritable monde, dans lequel je les aurais guidées sur la voie de l'espoir et de la réussite. J'aurais été la lumière qui les auraient guidés sur le sombre chemin de la vie ou encore, vous savez comme la mère canard là qui guident ces petits. Oui c'est ça ! La mère canard qui guident ces petits sur les eaux sauvages et tumultueuses de la vie. »

L'homme plein d'émotion respira un grand coup et regarda son interlocuteur, les yeux humides.

« Dois-je vraiment les abandonner, ce que j'avoue me permettrait de lâcher mes larmes dans un coin plus privé, ou avez-vous d'autres choses à me dire sur ma continuation dans ces vastes et dangereuses terres ? »
Revenir en haut Aller en bas
Modimus
Irréductible Vétéran
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 24
Citoyen de : Seigneur local de Mliuej
Sexe du Perso : Nanesque
Statut Spécial : Seigneur local de Mliuej
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
47/47  (47/47)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
471/600  (471/600)

MessageSujet: Re: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   Mar 11 Oct - 19:49

Mazus semblait sourire. Ah que le talent oratoire des voleurs était subtilement surprenant. Une par une, il prit les pierres précieuses pour les déposer dans un petit coffret de fer, dont Alastor put immédiatement repérer qu'il ne comportait ... aucune serrure ? Un contenant qui se verrouillait après ouverture ? Quelle drôle d'idée !

Alors que la dernière pierre disparaissait dans le coffret, la porte de l'Accueil s'ouvrit et derrière elle apparut une masse énorme et étincelante. Throgrum, le chef de garde, élite de Mliuej. Mazus ne fit qu'ajouter, alors que le bien resubtilisé à son propriétaire avait disparu dans ses manches, et s'éloignant d'un pas lent de là où il était parti
:

Sire Bilspek va vous raccomagner. Votre arrivée fut tardive, et nous ne souhaiterions en aucun cas que votre vie d'aventurier ne cesse dans notre enceinte.

Il se retourna, alors que seul son visage était à peine perceptible dans la pénombre.

Soyez assuré que votre geste a été considéré et rendra grand service aux méritants.

Le garde nain, sa hache tenue fermement, légèrement penchée sur le côté, se tenait aux côtés de la porte, et incita de son aura d'autorité naturelle Alastor à quitter les lieux. L'aventure du voleur allait pouvoir sensiblement commencer désormais, et son destin était lié à jamais à la cité.

[Commentaires HRP : Désolé de mon absence. Je te félicites de ta patience, et surtout de la manière dont tu as réagi. Ton histoire, loin de la bancalité habituelle des nouveaux venus, suscite l'attention car propose un évènement qui reste dans le cadre RP. Je te recommanderais juste de décrire un tantinet la manière dont les personnages parlent, mais c'est plutôt facultatif. Tu réagis bien dans une aventure duo. Bonne continuation sur le forum ! ;p]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée D'Allastor à Mliuej   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée D'Allastor à Mliuej
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Urbaine :: Mliuej :: Hôtel de ville & Postes de garde-
Sauter vers: