L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Brève de comptoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Brève de comptoir   Jeu 7 Juil - 19:03

Le Nain fixait pensivement son reflet trouble, qui flottait à la surface de sa choppe de bière. Son regard s'attarda sur son orbite creuse où, quelques années en arrière, siégeait encore un œil vieillissant mais en pleine santé. Certaines blessures ne pardonnent pas. Celles du temps non plus, d'ailleurs. L'âge avait creusé ses propres cicatrices sur le visage déjà bien buriné du Nain, une multitude de rides qui lui donnaient un air vénérable, mais qui annonçaient une décrépitude déjà amorcée.

Il leva sa choppe et en vida une gorgée, sans se soucier des quelques gouttes qui ruisselèrent sur sa barbe argentée foisonnante. Elle n'était pas tressée, mais était tout de même propre et bien peignée, comme celles de la grande majorité des Nains. Mjollnir était plutôt petit, même pour quelqu'un de sa race; et plutôt large d'épaules, et le premier qualificatif qui venait à l'esprit en le voyant était "compact". Le deuxième était "impressionnant", bien que dans ses plus jeunes années, on aurait plutôt pensé à "dangereux".

Et, comme tout bon Nain, il aimait passer ses soirées assis, courbé, sur le banc d'une taverne, devant une de ces merveilleuses bières telles qu'en font les résidents de Khaz Modan. Il s'était installé dans la région depuis longtemps déjà, et s'était lié d'amitié avec Hal, le tenancier. Un humain. Mjollnir faisait presque partie des murs, désormais, disaient ceux qui le connaissaient. A raison, d'ailleurs: il s'installait toujours au même endroit, dans un coin de la salle, à une de pires tables possible, de bois brut, massive, un peu bancale, un peu tordue. A son image, persiflaient certains.

Toujours est-il que, si les plus anciens le respectaient, les plus jeunes le voyaient comme le vestige déchu d'une époque dont ils se fichaient royalement. Et c'est ainsi que, ce soir là, un jeune Nain, blond et arrogant, vint installer sa propre choppe face à celle du vieux porte-glaive.


Mjollnir connaissait l'arrivant, et pas en bien. Il avait l'habitude de prendre le vieux Nain de haut, malgré sa taille quasiment identique. Il n'y coupa pas non plus cette fois-ci.

"Bonsoir, vieux Nain. Je me disais, vous voyant seul, que je pourrais vous tenir compagnie, et vous aider à vous hydrater un peu, histoire que vous nous racontiez encore l'une de vos fameuses histoires qui nous divertissent si bien."

Il avait le sourire aux lèvres, l'outrecuidant. Il se permettait même le luxe d'être aimable, et de faire ricaner les camarades qu'il avait amenés avec lui, que le vieux mercenaire n'avait pas entendu arriver, et de se moque de ce qui constituait toute sa vie. Ceux que Mjollnir comptait parmi les clients les plus amicaux de la salle avaient tourné le regard vers le Nain blond, sentant l'insulte; et Hal avait posé le verre qu'il essuyait méticuleusement et dissimulait sa main droite sous son comptoir.

Le vieil aventurier répondit d'une voix d'autant plus douce et paternelle que l'arrogance de l'autre était cinglante.


"Mes histoires, tu sais, je n'aime les raconter qu'à ceux qui aiment les écouter, mon petit Pif-Sanglant."

L'autre perdit son sourire.

"Pif-Sanglant? Qu'est-ce que ça veut dire?"

Hal leva les yeux au ciel et sorti sa matraque de son bar, résigné. Dans un seul mouvement fluide, Mjollnir bondit de son banc et vola par dessus la table, écrasant son poing ganté sur le visage du Nain blond, l'envoyant rouler dans la poussière. Il tentait maladroitement de se relever, effaré, son nez éclaté changé en fontaine de sang, quand le vieux borgne, l'ayant rejoint, lui décocha deux féroces coups de pied dans le torse, émettant un craquement sec au second.

Un silence de mort régnait dans l'établissement, tandis que tous avaient le regard braqué sur le Nain blond qui gémissait pitoyablement, recroquevillé sur le sol, la joue baignant dans une petite flaque de sang qui s'étendait joyeusement.


"Tu vois, mon petit Pif-Sanglant - et peut-être bien Côtes-Pétées tant qu'on y est - c'est le paiement pour l'insulte. Mes histoires, comme tu dis, c'est ma vie, et t'entendre les dénigrer et sous-entendre qu'elles ne sont que mensonges d'un vieux fanfaron, tu vois, ça m'file des boutons. Tout comme insinuer que je suis sénile et impotant au point de ne plus pouvoir me servir ma bière moi-même."

Il lâcha son dernier mot avec un lourd mépris, et l'accompagna d'un crachat bien senti qui alla dessiner des volutes pâles dans le rouge sombre qui gouttait du nez du paillasson improvisé.

Mjollnir attrapa sa victime par le bras et la traîna, sans ménagements, jusque sur le seuil de la taverne, avant de le jeter négligemment dehors, sous les regards médusés de ses camarades qui s'enfuirent sans s'attarder.

Hal soupira et rangea son arme, puis reprit verre et torchon.


"Mjoll... Prend une serpillère et nettoie-moi ça. Ce petit con, eh ben, c'était un petit con; mais ce parquet, c'est mon parquet. Y'en a qu'un seul des deux qui t'aie offensé, alors présente tes excuse à l'autre, tu veux."

_________________
Ce message était sponsorisé par les épées Plaie d'Os.
Plaie d'Os, t'fais moins l'malin quand t'as plus d'mains !
Revenir en haut Aller en bas
 
Brève de comptoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Square des Naheulbars :: La Taverne! :: Tour de Blizband-
Sauter vers: