L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 [chasse] arrivée au bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: [chasse] arrivée au bois   Dim 5 Nov - 11:53

Il fallut deux jours à peine à Loréliane pour atteindre la lisière du bois de N'talamela. Elle avait chevauché sans relâche, montée sur le dos de Framboise, le fameux destrier de Nirë. Sa route avait juste été régulièrement ralentie par les déséquilibres de l’elfe noire, mais contrairement à sa dernière course elle n’était point tombée. A chaque fois elle se rattrapait au dernier moment et se redressait à l’aide de ses bras sur le dos de Framboise. Mais à cause du manque d’habitude, c’est épuisée qu’elle arriva près du célèbre bois pour son pacifisme. De plus, le combat au bois de Glandorn l’avait déjà bien amochée. Mais c’était rien comparée à tout ce qu’elle avait enduré durant sa recherche de Nirë avant d’être totalement guérie grâce à un pentacle dessiné par cette dernière. Mais sa lèvre droite était tout de même fendue, son poigné gauche tordu et une dizaine d’hématomes couvraient son corps : les demi elfes ne l’avaient pas loupée… c’est grâce à un attaque particulièrement violente de Nirë qu’elles avaient réussi à survire à l’assaut des demi elfes. L’elfe Sylvaine lui avait alors conseillé de se réfugier dans le bois de N'talamela avant de s’enfuir dans les montagnes avec une sortie singulière : un sort de lévitation et elle avait disparu. Nirë avait pris soin de lui laisser Framboise pour l’aider dans sa fuite. Loréliane n’avait cessé de la remercier mentalement durant son voyage pour ce don. Elle s’était jurée de lui offrir un noble présent à leur prochaine rencontre pour être quitte. Mais elle avait beau réfléchir elle n’avait pas d’idée… de toute façon aucun cadeau ne pourrait égaliser avec Framboise.
Framboise ralentit le pas pour rentrer dans le bois. C’était lui qui décidait du rythme à prendre, Loréliane avait eu beau essayé de le freiner maintes et maintes fois durant leur course mais Framboise n’en avait que faire de ses ordres. L’elfe noire s’était alors résignée et laissait le cheval décider de la direction et, malheureusement, du tempo à prendre. Le bois de N'talamela était particulièrement touffu. A peine fut elle entrée en ce lieu que la lumière se fit tout de suite plus difficilement visible. C’est du pas sur que framboise commença à s’enfoncer entre les immense arbres. Il se dirigeait clairement vers l’ouest, vers le clan des célèbres Shampooing Illustre. Loréliane frissonna à cette pensée. Elle craignait pour sa vie. Et si les êtres sylvains la transperçaient avant de connaître la raison de sa venue dans leur territoire ? Elle espérait qu’une elfe noire entrant dans leur terre était un événement tellement rare qu’ils se questionneraient avant sur ses intentions avant de la tuer. Aucun bruit ne se faisait entendre, ce qui rassura Loréliane : si une quelconque créature désireuse de chaire fraiche avait pour projet de l’attaquer elle l’entendrait sans aucun doute arriver. Plusieurs minutes passèrent sans que rien ne brise le lourd silence qui pesait sur les bois. Framboise continuait son petit trot régulier se dirigeant toujours vers l’ouest qaund tout d’un coup Loréliane cru apercevoir une forme se déplacer lentement un peu plus loin. Elle tapota discrètement Framboise et désigna la silhouette du doigt. Le cheval hocha la tête, il l’avait lui aussi aperçu. Framboise changea de direction et commença à se diriger vers la forme qui commençait déjà à disparaître. Elle était grande et fine. En se rapprochant Loréliane pu enfin en discerner la nature : c’était une vestale des bois. Créature aussi dangereuse que belle, c‘est pour dire ! Mais un des plus grands défauts de cette espèce est la cécité. En effet elles sont totalement aveugles sauf les jours de pluies (aucune référence bien sur !!). Heureusement pour Loréliane aucune humidité ne se faisait sentir ce jour là. Mais si son sens de la vue est mort il n’est pas de même pour son ouïe. Douée d’oreilles exceptionnelles la vestale des bois arrive à combattre à l’aveugle comme personne. Entamer un duel avec une telle créature était risqué. Elle pourrait vous arracher le cœur d’un coup de mâchoire. Mais framboise semblait désireux de combattre, il ne s’arrêtait pas de s’approcher furtivement de la belle vestale. Elle était si belle que Loréliane faillit soupirer de jalousie. Mais elle se retint se souvenant que cette initiative pourrait lui valoir sa mort. La sombre vestale semblait songeuse, elle errait au milieu d’une clairière. La lumière permit à Loréliane de mieux la discerner. Sa peau brune était entièrement couverte de tatouages tribaux et ses yeux parfaitement blancs étaient terrifiants. Loréliane ne perdit pas courage, étant maintenant plus qu’à quelques mètres de sa proie elle mit pied a terre sans un bruit utilisant ses compétences de déplacement silencieux. Elle encocha lentement une flèche et commença à tendre la corde de son arc. Ce geste provoqua un léger bruit, mais cela suffit à la vestale pour se rende compte de la présence de l’elfe. Et une fraction de seconde plus tard elle s’élança vers l’elfe noire affolée d’un impressionnant bond. Loréliane n’eut pas le temps de réagir tellement l’attaque fut brutale, la vestale la projeta d’un coup de pied dans la poitrine à au moins 20 mètres. Mais elle n’eu pas le temps de reprendre son élan pour agresser une nouvelle fois l’elfe, Framboise l’assomma d’un coup terrible coup de sabot. Ce qui laissa largement le temps pour Loréliane de se relever, de courir vers son arc laissé au sol et de tirer une flèche en plein cœur de la creature sylvaine. La douleur la réveilla. Il en fallait plus pour tuer une telle bête. L’elfe noire lâcha son arc et dégaina sa Darkesse. Un terrible combat s’engagea alors. La flèche n’avait que fait amplifier la sauvagerie de la vestale. Telle une furie elle griffait violemment Loréliane. Celle-ci tentait vainement de l’atteindre, mais la bougresse était trop rapide. L’elfe noire, lassée par ce combat sans fin, murmura quelques paroles et tous ces mouvements devirent silencieux. Rarement utile durant un combat elle n’avait pas tout de suite songé a ce sort de silence. Mais il fallait faire vite, elle n’avait pas un niveau suffisant pour le faire durer plus de 10 secondes. La vestale intriguée par se soudain silence avait stoppé ses mouvements et croyant son adversaire morte, humait l’air pour en trouver le cadavre et entamer un sanglant repas. Loréliane profita de se manque d’inattention pour brandir son épée et trancher la vestale en deux au niveau du bassin. Mais il fallut tout de même quelques secondes aux deux morceaux séparés pour s'’arrêter de gigoter au sol. Loréliane respira un grand coup. Elle regarda ses bras, ils étaient couverts d’entailles provoquées par les terribles griffes du monstre, mais ca aurait pu être bien pire. Elle se tourna vers framboise et lui sourit. Sans lui elle ne serait sans doute plus de ce monde. Puis elle se mit à genoux devant la dépouille de la Vestale et commença une petite boucherie pour réussir à faire loger tout ces morceaux de viande dans son sac. Cette chaire rare était particulièrement delicieuse et une légende disait qu’elle aurait des vertus magiques si elle était mangée une nuit de pleine lune : on atteindrait soit disant le célèbre mode berskerk et les effets s’arrêteraient lorsque la lune laisserait entièrement place au soleil. Enthousiasmée par l’idée que la prochaine pleine lune était prévue pour dans quelques jours c’est donc de bonne humeur qu’elle remonta sur le dos de Framboise qui reprit directement la direction de l’ouest.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vladostuu Von Theorçyn

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 28
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : hermaphrodyte
Statut Spécial : Maire de Valotrdu
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Dim 5 Nov - 13:01

voix off:
loréliane gagne 2.5kg de viande, joli coup!!!

_________________


Dernière édition par le Dim 5 Nov - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Mer 8 Nov - 13:40

Au bout de 30 minutes, Framboise commença à avoir un comportement étrange…il semblait réellement nerveux. Il humait l’air, s’arrêtait quelques instants, regardait autour de lui puis repartait au petit trot mais Loréliane sentait bien qu’il restait sur ses gardes. Elle l’observait enchaîner régulièrement ces petits mouvements sans rien dire. De toute façon son autorité sur lui n’avait pas changer en 30 minutes : elle était restait au stade zéro. Mais le fait de le voir si anxieux provoqua en elle un état de stress impressionant. Le moindre bruit, la moindre petite ombre suspecte la faisait sursauter…elle le savait, ils n’étaient plus bien loin du territoire du clan des Shampooing Illustre…elle allait peut être mourir dans quelques instants si des elfes sylvains peut curieux de savoir la raison de sa présence en leur terre la découvrait. C’était pure folie ! Son corps commença à trembler, des frissons le traversaient de part et d’autre, une fièvre commença à la gagner, puis ce fut les arbres autour d’elle qui débutèrent une lente valse… les oiseaux les accompagnèrent avec leurs chants stridents… une étrange sensation envahie Loréliane, elle ne comprit pas ce qui se passa. Elle se sentit glisser du dos de Framboise, puis elle eut l’impression d’être en apesanteur au dessus du sol durant une infinité de temps, d’ailleurs elle s’évanouie avant même d’avoir senti le choque du contact avec la terre dure. Les yeux clos, elle sombra dans un sommeil maladif.

**ça m’apprendra a ne rien manger le matin….gnégrmule….zzzzZzzzZ….ga..**

Le réveil fut plus que douloureux. Mais ses souvenirs se remirent rapidement en place.

**Il faut que j’arrête de me mettre dans des états pareil pour une histoire d’elfe sylvains psychopathes…allé bouge toi ma vieille**

Elle se releva en se frottant intensément le front, et chercha Framboise des yeux.

**oh non….*


Il avait…

« Disparu !!!raaa »

Elle n’osa pas crier le nom du cheval de peur d’attirer des créatures sylvains aux grandes oreilles. Qu’allait dire Nirë quand elle l’apprendra ?! La tête recommença à tourner…

**Se calmer…..respirer… ne pas paniquer…. !**

Elle respira un grand coup, et observa le soleil à travers les feuillages. Il commençait déjà à se coucher… L’elfe noire décida de suivre le premier conseil de Nirë : l’attendre dans son clan. Elle accompagna donc l’astre dans sa lente descente vers l’ouest. Sac sur le dos arc à la main elle commença sa marche d’un bon train. Ne connaissant pas du tout la localisation du clan des Shampooing Illustres, elle espéra en croiser en croiser un membre, coopératif si possible. Elle vérifia bien que le symbole de son arc était visible en espérant que ça la sauverait d’une mort certaine. Elle marcha ainsi pendant quelque minutes lorsqu’elle tomba soudainement face à face avec…un cheval… magnifique qui plus est ! D’un blanc immaculé était son pelage mais noir semblait son regard ! Loréliane ralentit le pas et s’arrêta devant lui. Etait-ce un signe de la présence d’un elfe sylvain ? Quoi qu’il en soit il ne semblait pas vouloir la laisser passer. Elle fit un pas de coté mais la bête se déplaça pour l’empêcher d’avancer. Elle tenta l’autre coté mais cela ne changea rien. Elle regarda calmement autour d’elle et utilisa sa capacité de détection. Personne dans les environs, sauf peut être un elfe sylvain de niveau particulièrement élevé qui aurait pu contrer son sort de détection. Mais dans ce cas la elle était en situation de mort certaine et ne pourrait rien y changer de tout façon. C’est avec cette théorie en tête qu’elle brandit violemment son épée noire, Darkesse, au dessus de sa tête et qu’elle trancha la tête du cheval qui alla rouler un peu plus loin. Le corps ne fléchit pas sur l’attaque, même mort il resta debout. Loréliane ne fit plus un geste durant quelques secondes pour voir si son attaque aurait déclencher l’envie de se montrer et te la tuer dans la tête de l’elfe boosté, si il existait bien entendu. Apparemment non puisque rien ne se fit entendre, si ce n’est que le cris apeurés des oiseaux aux alentours. C’est justement ce détail qui l’inquiéta…. Les elfes sylvain connaisaient mieux que personne le langage des animaux. Il n’y avait donc plus aucun doute en Loréliane : les habitants de la foret étaient sans aucun doute conscients de sa presence en leur terre. Elle regretta quelque peu son geste… elle venait de signer son arrêt de mort. Elle jura intérieurement son défaut d’agir sans jamais réfléchir aux conséquences et sa sale manie d’aimer voir le sang des autres constamment. Et bien sur elle ne pu malgré tout s’empêcher de n'’être pas peu fière de l’attaque qu’elle venait de faire. Et le fait de voir ce cheval mort, toujours debout sur ses pattes, tête tranchée et sang giclant en cascade hors de son cou provoqua en elle une certaine satisfaction. Un petit sourire sadique au lèvres, elle s’empressa d’hacher la cadavre du cheval et de loger le tout dans son sac. Ce dernier commençait à être bien rempli et son poids se faisait sentir sur son dos. Elle pensa a la sacoche magique de Nirë et se promit de lui demander ou est ce qu’elle l’avait trouvé, à leur prochaine rencontre, si celle si avait lieu… elle reprit la route, sa situation était tellement catastrophique qu’elle en rit bruyamment. Qu’importait maintenant, une elfe noire en territoire sylvain, venant de tuer une de leur bête…. On avait rarement vu pire, mais elle décida de ne pas s’apitoyer sur son sort, elle allait peut être revoir Nïre, cette idée la motiva et elle accéléra le pas. Une envie de courir lui prit, ca lui arrivait souvent, elle commence donc à cavaler à travers les arbres, attendant que quelque chose se passe.
Et quelque chose se passa en effet. Elle fut coupée dans son élan par une violente douleur au visage. Elle s’arrêta net. A peine avait elle eu le temps de comprendre qu’une pierre particulièrement grosse venait de la frapper violement au visage qu’elle tomba dans les pommes (baaaark les pommes…..) Elle se sentit vaguement soulever, puis plus rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vladostuu Von Theorçyn

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 28
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : hermaphrodyte
Statut Spécial : Maire de Valotrdu
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Mer 8 Nov - 14:33

lalalala lala lalala...
voix off : je parie que c'est un coup des elfes sylvains du clan des shampoing Illustre !
quoi qu'il en soit loréliane du bois perdu gagne 3.6kg de viande de cheval qui reste debout une fois la tête tranchée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Ven 10 Nov - 10:58

El' Ron Shampooing Illustre était inquiet. A la recherche de Kyrwan epuis plus d'une heure, il se demandait où ce satané cheval avait pu filer.
Avec fatigue et inquiètude, il se laissa tomber sur les racines d'un grand Hetre.
El' Ron était un elfe sylvain agé de 98 ans, ce qui est assez jeune pour un elfe. Cependant, il était vite monté en grade au sein du Clan Shampooing Illustre, et était maintenant " commissaire de Province " un terme que lui meme ne comprenait pas bien, qui signifiait qu'il se déplaçait de ville en ville, pour visiter les magasins vendant du Shampooing de la marque Shampooing Illustre, et vérifier leurs revenus. Ainsi, il faisait partie des 7 commissaires qui formaient l'élite du clan. El' Ron était d'un naturel neutre bon, et en temps que véritable elfe, l'intelligence ne figurait pas dans ses capacité majeures.
Son physique était tout ce qu'on peut demander d'un elfe : un mètre qutre-vingt-dix, de longs cheveux blonds platine, de grand yeux violet. Elancé, le visage fin, il avait fiere allure lorsqu'il se déplaçait dans les bourgades perdues de la Terre de Fangh monté sur Kyrwan, son destrier blanc comme neige à qui il avait donné un nom valeureux. Cette allure était d'ailleurs une des principales raisons qui l'avait fait nommé à ce poste d'importance, où seul un Shampooing Illustre, le chef du Clan, le dominait.
Ce matin, il avait voulu partir pour Valtordu, car sa fonction ne lui demandait pas seulement d'enqueter sur les magasins déjà ouvert, mais aussi sur les agents envoyés en campagne pour dresser une clientèle cible et faire des études commerciales (un grade plus élevé que celui de vendeur). En effet, à Valtordu, résidait une Shampooing Illustre dont on ne recevait point de rapport depuis bien longtemps.
Mais à peine parti, Kyrwan avait eu une attitude étrange. Il avait mis son cavalier au sol sans plus de manière, et avait fuit entre les arbre.
Et maintenant, alors que el soir tombait, El'Ron était totalement perdu au milieu du bois, n'étant pas habitué à se déplacer à pieds. En effet, Kyrwan lui indiquait à l'habitude le chemin.

* Perdu, et Kyrwan introuvable. Je suis dans une bien mauvaise posture*

C'est alors que son arc, posé contre le tronc de l'arbre, commença à luire dans la nuit qui tombait. Meme son intelligence limitée savait ce que cela signifiait. Un Shampooing Illustre était non loin !
Il se leva d'un bon, cherchant avec frénésie le porteur de l'emblème de son clan.
Bientot, il parvint à une clairière. En son centre... Une Elfe Noire ! Une elfe Noire dans SA foret ? Une elfe noire dans un Bois ? Une elfe noire au milieu d'une flaque de sang, un sac bien rebondit à la main et qui tenait... Bourkamaille ! Elle tenait un arc qui luisait, un arc des Shampooing Illustre !
Sans plus réfléchir, ce dont il était de toute façon plutot incapable, il saisit une pierre sur le sol (il était incapable de tirer à l'arc, et ne gardait le sien que parce qu'il allait bien avec ses vétements, et de toute façon le tir à l'arc était bien démodé) et la lança droit sur le crane de l'elfe noire.
Il s'approcha sans bruit, en utilisant sa compétance naturelle pour le déplacement silencieux, oubliant que l'elfe neutralisée, cela était inutile. A cet instant, son arc se mit à emmettre une douce musique. C'était là encore l'un des npmbreux gadjets que le chef des Shampooing Illustre avait fait implanter dans chaque arc. Cela signifiait, là encore il le savait parfaitement, qu'un Shampooing Illustre se mourrait quelque part.
Immédiatement, en voyant l'arc, le sang, et l'elfe noire, El' Ron comprit que c'était cette elfe noire qui avait blessé, voir meme assassiné l'elfe mourrante. Il se précipita sur le corps de l'elfe, et la secoua dans tout les sens, lui donnant des petites tapes sur les joues.

- Parle ! Parle ! Qui es tu ! Pourquoi as tu assassiné un des notres ? Ne nie pas, si cela était faux pourquoi porterais tu un de nos arcs ? Parle, dit moi ou est celui que tu as attaqué.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Sam 11 Nov - 21:39

[mirci ma gnoufette ^^ vive les PNJ !!!]

Une violente secousse fit sortir Loréliane de sa torpeur. S’y ajoutèrent de légères claques sur le visage. Outrée, Loréliane ouvrit lentement les yeux : leur première vision fut celle de deux taches violettes à quelques centimètres d’eux. Elle cligna plusieurs fois des yeux pour y voir plus clair. Le voile flou dissipé, elle put enfin distinguer clairement le visage de la personne qui provoquait ces coups insignifiants : un elfe sylvain au yeux violets…Il la secouait dans tous les sens, la blâmant d’un meurtre d’un des siens. Loréliane se releva d’un coup et s’écarta d’un pas en arrière. L’elfe sylvain toujours au sol, fit immédiatement de même pour se mettre à sa hauteur. Enfin pas tout à fait puisque notre elfe noire le dépassait d’une bonne dizaine de centimètres. En effet, les deux mètres de hauteurs étaient largement atteints pour Loréliane. Un silence prit place entre les deux elfes. Loréliane le dévisagea….il faisait partit du clan des Shampoing illustre : le blason sur son arc en était la preuve. Il avait l’air, certes, sur de lui, mais ne paraissait pas bien dangereux puisque le seul mal qu’il lui avait fait était une bosse sur la tête qu’elle avait d’ailleurs déjà oubliée. Mais il ne fallait se fier aux apparences. Elle pensa alors à Nirë qui était un très bon exemple… une magnifique petite elfe blonde toute fine toute mignonne mais qui avait bien plus de sang sur les mains qu’elle, et qui savait être d’une violence extrême lorsque la situation l’exigeait. C’est donc la main prête à dégainer si besoin qu’elle s’adressa calmement à l’elfe sylvain :

« Désolée de te décevoir… mais je n’ai jamais porté la main sur un des tiens. Je n’ai aucune envie de te raconter ma vie tu vas donc être obligé de l’admettre tel quel :
L’arc m’a été offert parle une elfe sylvaine nommée Nirë et c’est justement elle qui m’a conseillé d’aller quérir votre aide c’est tout… nous avons été attaquées par une horde de demis elfes pour je ne sais qu’elle raison. Nirë les a…*Loréliane sourit à ce souvenir* tout simplement décimé…un beau combat je peux te le dire niark ! violente quand elle veut hein ! ca me rapel le moment ou elle a...enfin....euh..je prefere t'épargner les détails…elle a ensuite fuit vers les montagnes me conseillant d’aller vous rejoindre. Elle a promit venir me retrouver dans quelques temps. Et pour ce qui concerne le sang sur ma tunique, et bien…. »


Loréliane se rappela du cheval blanc qu’elle venait de décapiter avant de le découper en tranche… elle trouva alors de bonne augure de ne pas faire part de cet épisode à l’elfe sylvain. Ne pas aggraver son cas était une priorité. Elle préféra mentir...

« .. Et bien j’ai était attaqué par..euh... un sanglier particulièrement violent il y a peu de temps. J'ai donc du euh....enfin voila ! Allé hop tu me mènes à ton camp hein ?! »


[i]Un sourire tout sauf sincère aux lèvres, elle attendit la réaction de l’elfe sylvain, tous ses sens aux aguets pour anticiper la moindre attaque surprise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Ven 17 Nov - 11:40

El' Ron mis plusieurs minutes à assimiler les informations que Loréliane venait de lui apporter.
Ainsi, cette elfe connaitrait Nirë Shampooing Illustre, la fille du Grand Chef du Clan ?
El' ROn avait grandit avec Nirë, bien qu'il soit plus jeune qu'elle. Il se souvenait fort bien de l'elfe sylvaine. Avec un sourire, il se remémora la première fois qu'il l'avait rencontrée. Ses longs cheveux blonds peignés avec soin, ses deux yeux vairrons, tout ce qui faisait d'une elfe une véritable elfe sylvaine. Persuadé que cette union serait parfaite, qu'apparaitre aux cotés d'une telle personne augmenterait son charisme qu'il considérait pourtant comme honorable, il avait décidé de tomber amoureux de l'elfe, et de l'épouser. Il l'avait suivie, avait chercher à attirer son attention. Rien n'avait pu lui permettre de recevoir un regard de l'elfe, insensible au sous-entendus. Mais...il y a peu de temps...
Nirë revenait d'un grand voyage. A cette époque, elle était directrice des commissaire de Campagne, et son avenir semblait assuré. Il se souvenait fort bien de son retour au Clan sur le dos de son cheval, une légende chez les shampooing Illustre. Il avait courru à sa rencontre, encore amoureux à cette époque, ravi que l'elfe soit de retour pour lui faire son énième déclaration. Il avait entendu des cris en arrivant à proximité de la rivière qui coulait au milieu du camp, près de laquelle Nirë était déscendue pour abreuver Framboise. Avec une grimace, il se souvint de l'atroce tableau qu'il avait alors contemplé. Nirë Shampooing Illustre, l'elfe admirée de tous, avait perdu son regard bicolor. Ses yeux avaient virrés au noir, et sa tunique verte était parsemée de taches rouge. Autour d'elle gisaient les cadavres de dizaine d'elfes. L'assassin de ces elfes ne faisait aucun doute. Nirë tenait à la main une dague effilée. Une dague de légende, on racontait qu'elle avait appartenu à sa mère. Etonnament puissante. Noyée de sang.
Il s'était approché lentement. Nirë semblait pétrifiée, regardant les corps autour d'elle. Pétrifiée, mais non effrayée.
El' Ron, terrorisé par cette vision, s'était élancé désespérément, à la recherche de Pat'Apon, le père de Nirë. Lorsque que celui-ci, accompagné de trente elfes armés étaient arrivés sur les lieux, Nirë était effrondrée sur le sol, baignant dans le sang de ses freres et soeur.
Le lendemain elle avait retrouvé ses yeux, et son air habituel. Intelligent, vif, mais pas dangeureux. Pourtant, personne ne pouvait oublier son geste. Elle avait été rétrogradée au poste de simple agent, destinée à des études commerciales, et chassée du clan. Sa lame magique, qu'elle avait surnommée Tchii, avait été ensorcelée. Elle ne pouvait la sortir qu'en cas de danger extrème. Mais chaque elfe de leur clan continuait à la craindre, et à redouter son apparition, et surtout celle d'une lame d'argent, taillée en vague.
Et cette Loréliane disait la connaitre... En temps normal, El'Ron n'aurait jamais cru uen elfe noire. Mais quelque chose dans le réçit du combat par l'elfe noire lui faisait penser qu'elle ne mentait pas. Peut-être le mot "violente" en parlant de Nirë et de son combat... Peut-etre le sourire sadique sur les lèvres de Loréliane...où simplement l'évocation du combat qui lui donnait une étrange impression.

"Ainsi, tu connais Nirë Shampooing Illustre, Nirë i arwa atta arano puisque c'est ainsi qu'on l'appelle... Et tu semble connaitre cet aspect de sa personnalité que j'ai mis si longtemps à découvrir... Nous aurions tous du nous rendre compte que son attitude était anormale pour une elfe... Ces grands moments de solitudes... Ces départs précipités...
Nirë était bien plus que l'elfe que nous connaissions"

Il sourit bétement, trouvant son discours très grandiloquent.

*J'ai la classe moi !*

Puis il reprit la parole :

- Tu dis vouloir aller à notre CLan. Je ne suis pas qualifié pour décider de ton sort, aussi, Moi, El'Ron, au service de Pat'Apon notre Chef vénéré, je vais te mener devant lui.

*enfin si je retrouve mon chemin...*

Soudain... Une odeur bien connue portée par la brise qui agitait les feuilles délicatement... Base lavante Framboise Abricot... Du Shampooing, et pas n'importe lequel !

- Et voilà ! En cas de doute, chere elfe noire, toujours suivre son flair !

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Mar 21 Nov - 11:07



Dès que Loréliane eu terminé son petit discours, El' Ron sembla sombrer dans ses pensés. Elle n’osa pas le déranger et attendit patiemment. Elle faillit succomber à la tentation de profiter de ce moment d’inattention pour l’agresser mais elle se reprit rapidement en se disant que ça ne servirait strictement a rien. Elle contrôla donc ses pulsions de violences gratuites et attendit. Sentant qu’aucun danger ne se présenteraient elle relâcha la tension qui parcourait tout son corps ainsi que sa main contre le pommeau de son épée. L’elfe sylvain sortit enfin de ses songes, Loréliane l’écouta alors parler et fut soulager de sa décision, elle allait enfin rejoindre le clan des Champoing Illustres ! Elle le regarda humer l’air et souri à sa réflexion concernant le flair, étrangement ça lui rappelait quelque chose… un vague souvenir… elle chassa cette pensé de sa tête et se concentra pour suivre le rythme de l’elfe sylvain. Ce dernier étant plus habitué qu’elle pour parcourir les bois, il atteignait une vitesse impressionnante. Elle essaya alors de prendre le même rythme et lui emboîta le pas. Ils n’échangèrent aucune paroles durant leur course, Loréliane put alors se laisser allé dans ses pensées… tout en courant elle se demanda justement pourquoi les habitants de la terre de Fangh avait très souvent pour habitude de courir partout pour rejoindre des lieux…


**on est concons quand même…**

Puis moultes réflexions aussi peu pertinentes traversèrent son cerveau durant la traversé du bois. Au bout d’un moment elle crut avoir atteint une vitesse supérieure à celle de l’elfe sylvain…

**héhé la classe ! **

….avant de s’apercevoir que c’était en fait lui qui ralentissait….

**mouarf….**

El' Ron s’arrêta pour de bon. Loréliane le rejoignit, stoppa elle aussi sa course et se posa a la droite de l’elfe sylvain. Elle eut bien regarder autour d’elle, entre les arbres, l’elfe noire n’arrivait pas a discerner la moindre trace de campement elfique. Il n’y avait que végétation et roche autour d’eux. Elle leva les yeux, se souvenant que les elfes sylvains avaient pour habitude de vivre dans les arbres, mais ne vit toujours rien… croyant à une embuscade elle dégaina vivement son épée et hurla.

« Trahison ! j’men va te saigner comme un porc !!! »

Sa darkesse, a 5 cm du cou de l’elfe sylvain, prête a transpercer la chair, Loréliane remarqua El' Ron restait calme malgré la situation. Il dut percevoir son air interrogateur car il répondit calmement à son attaque par la parole.


« Nous ne sommes pas encore arrivé au campement…. Mais je me dois de te préciser que c’est les yeux bandés que tu ferras ton entré en nos Terres. Nul de dois savoir la localisation précise de notre Illsutre Clan. »

Sur ce il lui tendit un morceau de tissus sans rajouter un mot. Confuse d’avoir paniqué pour si peu Loréliane rangea son épée aussi rapidement qu’elle l’avait sortit. Elle jeta un dernier long regard à El' Ron puis lui tourna le dos. Elle remonta alors ses long cheveux blanc (cf épisode du pentacle ^^) au dessus de sa tête et laissa l’elfe sylvain lui cacher la vue à l’aide du bandeau. Tout devient noir. Elle sentit alors une pression sur le dos lui signifiant d’aller tout droit. Loréliane entama une lente marche à l’aveugle. Tous ses sens, exceptée la vue évidemment, étaient au aguets. Le trajet fut silencieux si ne n’est les interpellations régulières d’ El' Ron pour lui préciser un changement de direction. Tout d’un coup elle sentit une main sur son épaule la retenant, elle sursauta mais fut soulagée d’entendre la voix de l’elfe sylvain lui signifiant qu’ils étaient arrivés. Elle le sentit ôter doucement son bandeau. Loréliane tremblait tellement elle avait hâte de retrouver la vue. Quand le bandeau fut enfin retiré, la lumière l’éblouie. Elle dut cligner plusieurs fois des yeux pour pouvoir discerner clairement ce qu’il l’entourait… la vison qui s’offrit alors à elle la laisser bouche bée… elle ne put que laisser s’échaper une exclamation de surprise…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Sam 25 Nov - 10:58

Le clan Shampooing Illustre se tenait tout entier dans une immense Clairière qui avait une forme étrange.
Là ou se tenait Loréliane et El'ron, elle était très resserée, et mesurait à peine 15 mètre de large. Puis elle s'éllargissait très fortement, atteignait un diamètre de près de 200 mètres de large, se resserait légèrement ne mesurant plus que 100 m, puis se s'agrandissait et finnisait brusquement. Loréliane comprit rapidement que la clairière avait la forme magnifique, sublime, somptueuse...d'un flacon de Shampooing de la marque SHampooing Illustre. Une rivière traversait le clan, traversant la clairière exactement aux même endroits que le faisait la flèche sur leur blason. L'herbe au sol était d'un magnifique vert, qui rappella àLoréliane comme à El'ron l'oeuil gauche de Nirë. L'eau el la rivière, d'un bleu parfait, reproduisait lui la couleur de son ouil droit.
Le clan fourimillait d'agitation. Des milliers d'elfes semblaient vivre ici, dans des habitation qui étaient dressées sur el bord de la clairière, tout contre les arbres. Chaque habitation était d'une couleur rose foncé, et avait la forme exacte d'une framboise retournée, la partie la plus large sur le sol, chaque pépin de la framboise, percé d'une fenetre ou d'une porte, formait une des pièces de la maison. El'Ron remarque el regard incrédule de Loréliane.

-Chacune de ses habitation à été faites par magie dit-il en se redressant, un grand sourire sur les lèvre, et en parlant d'un ton qui montrait toute sa fièrté.
Il s'agit d'un matériau nouveau inventé spécialement par nos plus grand architecte, qui a le parfum, la texture exacte de la framboise, et même le gout. Mais c'est bien plus qu'une framboise géante. Bien entendu, chaque pièce est creuse, et il est possible de manger les murs si on le désire.
Jamais la framboise ne pourrit, ne sèche ou ne s'abime. Et la chair se régénère àl'instant même ou on la mange.
C'est ça, la puissance de la magie Shampooing Illustre.

Au dessus de chaque porte, d'une couleur verte qui tranchait sur el rose du mur, était apposé le célèbre blason, et sa framboise où était planté une flèche.
Au centre du camps, Chaque elfe se déplaçait, et chaque elfe semblait savoir quoi faire.
un groupe d'elfe chatains, assis en tailleur sur le sol autour d'un immense monticule de fruits divers et variés, dressait une liste sur un parchemin, tout en procédant àdes tests, en pressant les fruits et en les mélangeant à diverses bases lavantes. Plus loin, un immense bassin de bois se tenait. A l'intérieur, Loréliane du haut de ses deux mètres pu distinguer un liquide d'une couleur ambrée : la base lavante, à laquelle aucun parfum n'avait encore été ajouté. De nombreux elfes s'agitaient autour du basisn, certain à l'intérieur pour malaxer le produit, dautre arrivait avec d'immense jatte dont ils versaient le contenu dans l'immense cuve.
Plus loin, une autre cuve de la même taille semblait être terminée, puisqu'une centaine d'elfe puisaient dans les robinets qui se dressait tout le long de sa surface pour remblir de grandes bassines de cuivre.
Les récipients était ensuite trié, posés par dizaine sur les plataux d'une charette tirée par de puissants chevaux alezans.
Ils étaient acheminés vers d'immense structures de verre, composées d'un immense bassine gorgée d'eau en ébullition, d'une cuve percée de trous qui contenait différentes sortes de fruits selon la couleur du verre. Un immense bras de verre préssait les fruits, et laissait tomber un jus purifiée dans l'eau. L'écumoir contenant les fruits était ensuite enlevée, et l'eau s'évaporait à travers un long système de tuyaux, pour retomber en un concentré de parfum, directement dans une bassine de base lavante, que des elfes s'empressait de touner, puis de charger dans une autre cariole. Les bassines ainsi remplis, convergeait vers d'immense tables de plus d'une dizaine de mètres de long, où était assis des centains d'elfes. Loréliane put remarquer des cariole d'une forme étrange qui trottait aussi vers ces tables. Elles avait la forme d'une bouteille de Shampooing qu'on aurait coupée en deux dans la longueur, et étaient pleine de bouteille de la même forme, mais entière et beaucoup plus petite.
Des elfes plongeait ces bouteilles dans les bassines, puis dans l'eau pour qu'elles soient parfaitement propres.
Ils les apportaient ensuite vers les tables, où elles était bouchées, décorées, étiquetés de magnifique papier coloré calligrapié.
Il emanait de tous les recoins des odeurs fruité, sucrée, sublimes.
Loin, dans la partie droit du camp, on pouvait distinguer des vergers, plantés de pommiers, abricotiés et autres framboisiers, autour desquel des elfes s'agitait, pour les faire pousser par magie, pendant que d'autres faisait la récolte.
Les bouteilles pleins étaient ensuite à nouveaux chargées, puis amenées vers d'immenses huttes de bois clairs.
El'Ron lança un regard amusé à Loréliane qui semblait médusée.

- Oui, il faut du temps pour s'habituer àtout ce mouvement. Le chef se trouve dans le batiment du fond. Celui où on élabore de nouvelles recettes...

Il lui distingua un immense batiments, tout au fond de la clairière, à plus d'un kilomètre de distance, mais si grand qu'ils le voyait sans mal. Il s'agissait d'une immense bouteille de sahmpooing en piere étincelante et blanche comme la neige, hérissée de balcon, d'esclalier, de fenetres...

El'ron siffla bruyemment. Une cariole en forme de bouteille de shamppoing, entière et légèrement renversée cette fois pour acceuillir des passagers vint s'arrèter devant eux. Avec un grand sourire, il ouvrit la porte du carosse, et invita Loréliane à monter.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Mar 28 Nov - 19:25

Loréliane n’avait jamais rien vu d’aussi grandiose. Cette citée existait depuis la nuit des temps mais elle avait su préserver toute sa beauté des premiers jours, comme protégée par une immense magie. La vue même de ce spectacle avait disparaître toute tension du corps de l’elfe noire. Elle observa sans dire un mot tout ce beau monde s’agiter. Les moindres détails l’impressionnaient. Elle resta ainsi pendant quelques minutes : les yeux grands ouvert et son sourire niais habituel qui apparaissait quand tout la dépassait autour d’elle. Elle était tout simplement subjuguée. Elle entendu sans vraiment écouter la voix d’El'ron lui prodiguer quelques détails suplementaires, mais son état était tel que rien, mise appart la vision qui s’offrait a elle, n’atteignait son esprit.
Ce seulement lorsqu’un puissant sifflement se fit entendre qu’elle reprit enfin ses esprits. El'ron l’invitait, sourire aux lèvres, à prendre place dans une carriole singulière. Elle passa d’un coup de l’état d’hypnose à l’état d’excitation totale. Enthousiasmée par l’idée de parcourir ce monde hors normes elle sauta à l’intérieur du carrosse, son guide prit place à ces cotés et la voiture ce mis en route. La tête dépassant par la fenêtre, rien n’échappait aux de Loréliane. Elle ne pu s’empêcher de poser toutes sortes de questions durant le trajet sans attendre vraiment de réponse. En effet à peine avait elle finit une question elle en posait déjà une autres sans laisser le temps à El'ron de répondre. Celui-ci semblait plutôt amusé par le comportement de Loréliane, maintenant il en était presque sur : l’elfe noire ne représentait plus aucun danger. La carriole s’arrêta, au grand malheur de Loréliane qui voulait toujours plus en découvrir, devant un immense palais de pierres blanches étincelantes. Le désappointement de Loréliane ne dura alors pas plus longtemps. Elle ne put s’empêcher de pousser un cri de surprise devant la splendeur de la battisse. Elle n’attendit pas que la porte du carrosse s’ouvre pour sortir, elle sauta directement par la fenêtre et s’approcha en courant de la porte d’entrée.


« On entre on entre on entre on entre hein !! Dit on entre ??!»

El'ron monta la dizaine de marches en marbres blanc pour rejoindre Loréliane devant la gigantesque porte. L’ouvrage était grandiose, partout dans le bois étaient incrustées des pierres précieuses toute plus brillantes les une que les autres.

« Tu va rencontrer notre Chef, il est deja informer de ta venu, et tu vas lui raconter tu ce que tu m’a dis durant notre rencontre… n’oublis aucun détails… je ne peux pas prévoir ce qu’il décidera concernant ton sort, sur ce je te laisse ici peut être nous reverrons nous un jour ?! En tout cas tu es une elfe noire bien singulière… j’espère que tu trouvera un jour ce que tu cherches… »


Loréliane lui sourit sincèrement et le regarda descendre les grandes marches pour rejoindre le carrosse.

**Mirci…..et désolé pour ton cheval…je penserais a toi en le bouffant !**

Consciente de son atroce pensée, elle rougit honteuse mais toujours avec un sourire en coin…

**bouarf ça ne doit pas manquer les cheveux ici héhé**

Elle détourna son regard du carrosse qui s’éloignait et se retourna face a la porte. Elle respira un grand coup et frappa trois grands contre le bois. A peine eut elle finit le troisième coup que la porte s’ouvrit sans bruit lui permettant d’enter a l’intérieur du palais. Une impressionnante lumière régnait à l’intérieure tel que Loréliane fut forcée de plisser les yeux. La salle où elle se trouvait était immense. A première vu ses murs était couverts de grandes bibliothèques contenant des milliers de livres. Mais lorsque ses yeux furent habitués à l’éclairage elle comprit que ce n’était point des livres mais….. Des milliers de bouteilles de shampoing. Curieuse par nature elle ne pu s’empêcher d’aller voir ça de plus prêt. Sur le mur de droite le plus près de l’entrée les flacons étaient fait de matières grotesques certains même étaient fait en terre cuite. Ses yeux longèrent l’ensemble du mur : au fur et mesure qu’ils parcouraient la gigantesque étagère vers la gauche Loréliane comprit que les bouteilles étaient classées de manière chronologique. En effet les shampoings étaient de plus en plus perfectionnés. Elle se retourna et se dirigea vers le mur d’en face, logiquement c’est dans le coin a gauche que se trouveraient les derrières inventions. Loréliane avait vu juste. Les flacons étaient magnifiques. Mais le plus impressionnant était leur contenu. Les liquides étaient tous différents, certains étaient roses, jaunes, d’autres mélangeait plusieurs couleurs. Malgré la distance Loréliane pouvait sentir à quel point leurs vertus devaient être magiques. Son regard fut attiré au centre de la salle, sur un grand socle en or se dressait fièrement un immense flacon de shampooing. La toute dernier création des Shampooing Illustres….. .Loréliane n’en croyait pas ses yeux…Le liquide transparent était d’un bleu turquoise d’une extrême beauté…à l’intérieur du flacon des centaines de petite bulle flottaient doucement comme en apesanteur. Le regard vide, comme hypnotisée, Loréliane ne pu écarter ses yeux de cette merveille. C’est un petit toussotement qui la fit revenir à la réalité. Elle releva la tête et chercha du regard d’où venait ce discret bruit. Elle découvrit enfin au fond de la salle, sur un impressionnant trône rose framboise, un grand elfe sylvain Loréliane distraite par sa découverte n’avait pas fait attention à lui. Honteuse elle se remit droite et alla vivement à sa rencontre. Il fallait vraiment avoir une cervelle de troll pour ne pas se rendre compte du rang de l’elfe. C’était évidemment le chef. De longs cheveux blond presque or, de grands yeux verts, des traits majestueux. Sa tunique au couleur des Shampoing Illustre lui allait à merveille. Sur se tête trônait une splendide couronne en argent… en bref.. LA classe…il fixait l’elfe noire d’un regard impénétrable. Elle ne savait quoi en penser. Etait il d’humeur joviale ? Ou au contraire…. Son regard ne laissait rien paraître… Loréliane décida de suivre le conseil d’El'ron : tout expliquer. Elle soutenu alors le regard du grand elfe tout en lui rapportant les événements passés depuis qu’elle avait rencontré Nirë. Elle n’omit aucun détail. Le Chef ne l’interrompit pas, il l’écoutait sans bouger, ni même sourciller, comme si il était au courant de tout. Elle arriva enfin à l’épisode de l’embuscade et à la fuite de Nirë pour enfin conclure avec sa rencontre avec El ron. Elle se tue alors et attendit une réaction de la part De l’elfe sylvain. Ce dernier se leva alors et s’adressa à Loréliane d’une voix claire.


« Dites moi….. Comment se fait il que vous aillez des cheveux blancs ? »

Loréliane ne pu s’empêcher de cacher sa surprise.

« Hey on pourrait peut être s’intéresser au cas Nire ? nan ?! »

L’elfe sylvain ne sembla pas l’entendre.

« C’est étrange… cela donne un beau résultât …vous avez utilisé une lotion particulière…. huuum j’espère que ce n’est pas un coup de Loréliane…..c’est mauvais ça pour les affaires… »

« Comment connaissez vous mon nom ?!!! »

« Pardon ? Votre nom ? »

« Oui Loréliane !! Mon nom ! »

« Ne me dites pas que vous vous appelez Loréliane ?!!! »

« Humm… si…. »

L’elfe sylvain éclata de rire… Un rire précieux et cristallin.. Ce qui agaça Loréliane encore plus.


« Vous pourrez peut être me dire ce qu’il y a de si drôle a s’appeler Loréliane… »

« et bien j’espère pour vous que vous l’ignorez lorsque vous avez choisi votre prénom… mais sachez que dans le monde du shampooing nous, les Shampoing Illustres, nous sommes en grande concurrence avec le Clan Loréliane… Miuahahahaha Loréliane… mais quel nom pathétique !! Leur chef est d’une stupidité ! Leurs produits d’une nullité !! Comment pouviez vous l’ignorer !! hihihihiih ! »

Loréliane fut vexée. Elle repensa à la raison pour laquelle elle avait changé de prénom. Il n’y a si longtemps que ça elle rêvait de devenir elfe sylvain, mais elle avait chassé entièrement ce désir de son esprit. Habituée a être appelée ainsi elle n’avait pas penser à changer de prénom… mais maintenant qu’elle y pensait, elle aurait du le faire dès sa décision prise d’abandonner son rêve. De plus, sachant maintenant la signification de ce prénom tout la poussait à reprendre son prénom d’origine. Ce prénom qu’elle avait presque oublié depui. Elle coupa le chef des Elfes sylvains dans son fou rire.

« Je m’appelle Mallzyk… »

L’elfe sylvain stoppa net son rire et la fixa de nouveau.

« Mon nom est Mallzyk, et je crois que nous devrions parler de Nirë, vous devez la connaître j’imagine. »

Le Shampoing Illustre, ne dit rien pendant quelque seconde, puis sourit fièrement

« Oui... en effet je la connaît chère Mallzyk… même très bien …Nirë est ma fille. »

Mallzyk en eut le souffle coupé. Nirë ? Fille… chef….gné ??! Pourquoi n’a t’elle rien dit a ce sujet ??! et El ron ??

**bah mirci… je passe pour quoi moi….**

« Et vous dites qu’elle ne devrait pas tarder a arriver pour vous rejoindre ? bien bien bien j’ai quelques mots à lui dire… en attendant sa venue vous êtes ici comme chez vous ! Portez ce bracelet à votre poignet. »

Il lui tendit un joli petit bracelet turquoise de matière inconnue. Mallzyk lui jeta un regard interrogatif.

« Nous autres, elfes sylvains nous ne sommes pas habitués a voir se balader une elfe noire dans notre citée. En abordant ce bracelet sylvain tout le monde saura que vous avez toute ma confiance. »

L’elfe noire le remercia et accrocha immédiatement le bracelet autour de son poignet. A peine avait elle fini ce geste qu’un étrange bruit se fit entendre. Elle releva les yeux et vit apparaître un parchemin devant le père de Nire. Ce dernier le saisit, le déroula et commença à le lire en silence. Mallzyk l’observa et remarqua clairement, vu l’expression de l’elfe sylvain, que les nouvelles abordées dans ce bout de papier étaient mauvaises. Lorsqu’il eu fini sa lecture l’elfe sylvain ferma les yeux et soupira longuement. Il parut tout d’un coup très fatigué, on n’eu dit un elfe tout autre que celui qui trônait fièrement il y a quelques minutes. Il rouvrit les yeux, et tendit le parchemin a Mallzyk.


« Je crois que ce message vous est destiné. »

Sans dire un mot de plus il retourna s’asseoir sur son trône et sembla sombrer dans de funèbres pensés. L’elfe noire détourna son regard pour se concentrer sur le parchemin. Ses mains tremblaient tellement son contenu l’inquiétait. Elle lu tout a une vitesse folle. Ses yeux parcouraient le papier, plus elle en apprenait, plus ses lèvres tremblaient. Elle finit enfin la lecture et ravala ses larmes. Ce parchemin n’était rien d’autre que le testament de …. Nirë…
Elle y annonçait sa mort prochaine… une mort désirée… elle désirait lui léguer tous ses biens, chasses, affaires, habitation… Framboise…..et elle demandait à son père de l’accepter dans le Clan des shampoings Illustre…..Mallzyk ne pouvait pas y croire. C’était forcement un mensonge. Oui voila un mensonge. Elle s’approcha du père de Nirë et lui fit par de son espoir. Mais il chassa cette hypothèse d’un geste las de la main. Il semblait épuisé mais surtout effondré, sa seule raison de vivre avait quitté ces terres. Mallzyk s’assit sur les marches qui permettaient d’atteindre le trône et plongea sa tête entre ses mains. Elle sombra alors dans d’obscures pensées, elle se sentait perdue, abandonnée, totalement désorientée, son seul repaire n’était plus de ce monde. Un lourd silence s’installa alors dans la grande pièce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Ven 1 Déc - 22:22

Le silence dura un long moment. Mallzyk, effondrée surles marches de pierres, ne bougeait plus. A intervalles réguliers, des larmes glissait de ses joues vers le sol en pierre.
Sur son throne, Pat'Apon ne bougeait pas plus qu'un flacon de Shampooing dans l'étagère d'un nain. Totalement figé, pas même une larme ne parvenait à se frayer un chemin jusqu'à ses yeux.

*Je l'ai bannie. Mon unique fille. Je l'ai bannie. j'ai refusé sa manière de vivre. Elle s'est sentie refusée. Reniée.
J'ai toujours su qu'elle était différente. J'ai voulu agir pour mon peuple. J'ai pensé bien faire... Il est vrai que les plus grandes catastrophes ont été commise par ceux qui pensaient bien faire...
Maintenant, Nirë n'est plus. Jamais plus, ses yeux vairrons ne se poseront sur les arbres de N'talamela. Jamais elle ne saura pourquoi elle est si différente. Jamais elle ne saura qui lui a donné Tchii.
Puisse nos ancètres elfes la protéger là où elle est.*

Pat'Apon avait un grand sens de l'honneur, et du courage, et une grande intelligence pour un elfe. Presque tout le contraire de Nirë. Après une mauvaise nouvelle, Nirë restait des jours effondrée, se complaisant presque dans sa détresse.
Nirë faisait rarement preuve de courage. D'aucun l'aurait même qualifiée de Lâche.
Nirë n'aurait jamais été capable d'agir comme le fit Pat'Apon à cet instant.

Pat'Apon se leva. La mort de Nirë l'avait affecté. Mais il ne pouvait releguer ses devoirs.
Il regarda Mallzyk, effondrée.
Sa voix s'eleva, sonnant étrangement dans l'atmosphère silencieuse de la pièce de pierre. L'immense salle, qui ressemblait par sa taille et sa hauteur à une immense cathédrale, éclairée puissemment lors de l'arrivée de Mallzyk par les immenses fenètres d'un verre bleuté, était maintenant sombre, le jour étant achevé sur le Clan.
Sa voix trembla légèrement, mais s'éleva fermement dans l'air.

- Nous ne devons pas rester ainsi. Ce n'est pas ce qu Nirë aurait voulu.
Il marqua un silence après cette phrase. Savait-il vraiment ce qu'elle aurait voulu ? Nirë était...égoiste. Imprévisible. Dangeureuse...

Enfin, je ne sais ce qu'elle aurait voulu. Je ne la connaissais que très mal. Cependant, je sais ce que j'estime devoir faire.
Il nous faut nous rendre à la demeure de Nirë. Vous en êtes la propriètaire à présent. Et puis... Il faut trouver Framboise.
Jamais vous ne pourrer controler ce cheval comme le faisait Nirë. Il s'agissait d'n véritable miracle.
Mais il vous faut le receuillir. C'était la seule personne que Nirë aimait véritablement. Bien qu'elle n'en ai pas eut réellement conscience.
En apprenant la mort de Nirë...je ne sais pas s'il pourra survivre.
Un cheval et un elfe sont lié à vie. Et le lien qui le liait à Nirë était le lien le plus matériel, le plus immense que j'ai jamais connu. Pourtant j'ai vécu longtemps, elfe noire. Plus de 10 000. J'ai vu cette Terre naitre.
Mais chaque lien entre un elfe et un cheval est important. C'est pourquoi il ne faut jamais donner la mort à un équin dans bien y réfléchir.
Son regard perçant détailla Mallzyk longuement, une lueur dans les yeux.
Loréliane...Ou plutot, Mallzyk. Tu es la personne qui sera la plus affectée par la mort de Nirë. Tu as certainement rendu sa vie plus agréable.
Tu seras toujours bienvenue ici Mallzyk. Mais je fais plus que te traiter en hote aujourdhui.
Si tu le souhaite, je te propose d'entrer dans le clan Shampooing Illustre. Afin de ne pas rester Mallzyk Du Bois Perdu toute ta longue vie.
Réfléchi bien avant de me donner ta réponse. Sache que si tu accepte, des missions pourront également t'être confiées.

Son regard vert et sage se pose sur Mallzyk. Il se rassit, et attendit, sans plus emettre un seul son.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Lun 4 Déc - 20:19

Mallzyk redressa sa tête en entendant l’elfe sylvain lui parler. Son courage l’impressionnait, sa voix tremblait a peine et pourtant Mallzyk sentait à quel point il était troublé par l’annonce de la mort de sa chère fille. Elle se leva pour se mettre à sa hauteur, elle le dépassait certes d’une bonne dizaine de centimètre mais sa présence, sa puissance qui se sentait en lui, son air si noble, le rendait bien plus grand. Elle l’écouta parler attentivement sans laisser paraître ses sentiments. Elle eut juste une petite secousse lorsqu’il lui rappela qu’elle serait la personne la plus touchée par la disparition de son amie. Ses yeux humides se mirent à briller. L’elfe sylvain continuait à parler. Les sombres lèvres de l'elfe noire commencerent à trembler. Le Chef des Shampoing Illustre lui proposait d’enter dans son clan. Elle ne pu alors retenir ses larmes. Comment pourrait elle enter dans le clan de son amie alors que cette dernière n’en faisait plus partie ? L’invitation du Pere de Nirë la touchait au plus profond de son âme et faisait ressortir en elle de vieux souvenirs. Loréliane….tout se mélangeait en elle. Elle venait de reprendre son nom d’elfe noire et on lui proposait de devenir elfe sylvain, rêve qu’elle avait abandonné il y a peu. Elle craquait. S’en était trop. Elle essuya brutalement ses larmes d’une main.

« Je… je… votre proposition est un grand honneur pour moi. Je respecte les vôtres comme personnes dans ce monde. Vous m’accueillez dans vos Terres en me connaissant a peine, vous m’écoutez, vous compatissez et vous…vous… m’invitez…. Je….je na sais pas, tout est flou en moi. »

Elle sentait le regard de l’elfe sylvain sur elle.

« Je ne suis pas comme vous… je ne pense pas me remettre de la mort de Nirë, je ne sais pas ce que je vais devenir… je me sens seule….je ne sais pas… »

Elle parlait plutôt a elle même qu’à l’elfe sylvain… sa tête lui tournait…

**naaan aps encore un malaise……. **

« Je ..je crois que … je vais rester un peu ici… parmi vous… on est si bien ici…. Je vais dormir… fatiguée…. Tête… n’en peux plus…Nirë… »


Elle glissa en arrière sur une marche et s’affala sur le sol, tête la première, le choque fut brutal. Elle perdit conaissance. Dans son sommeil elle entendit vaguement des brutis de pas s’approcher puis plus rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mallzyk Du bois Perdu
Membre d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 109
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : femelle
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   Mar 5 Déc - 11:08

Suite dans le topic [Arrivée chez les Sahmpooing Illustre]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [chasse] arrivée au bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
[chasse] arrivée au bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Le Bois N'talamela-
Sauter vers: