L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
» 2000 ----- 0
Dim 28 Oct - 14:34 par Zaeseth Helimond

» Les gobelins squatteurs de moulin
Sam 27 Oct - 20:32 par Zaeseth Helimond

» Bonne année 2018
Lun 22 Jan - 20:11 par Zaeseth Helimond

» Baldin, journal des mines
Ven 15 Avr - 14:46 par Baldin

» Centres d'intérêts de Mliuej
Mer 13 Avr - 9:31 par Modimus

» Achats possibles chez Zomblaf
Mer 13 Avr - 9:19 par Modimus

» Achats possibles chez Murgol
Mer 13 Avr - 8:11 par Modimus

» Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies !
Lun 11 Avr - 20:17 par Zaeseth Helimond

» Neydrill le malsain
Jeu 31 Mar - 21:01 par Baldin

» Cocardasse, fine lame à priori(+Journal de bord)
Dim 21 Fév - 13:40 par Modimus

Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Quand l'orc arrive en ville, changez de trottoir...

Aller en bas 
AuteurMessage
Solla
Citoyen de Chnafon
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 53
Citoyen de : Chnafon
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Brute Passibête (Chnafon), Tarlouze (Tout Bourrin lvl 2 et +)
Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
Energie Vitale:
27/37  (27/37)
Energie Astrale:
10/10  (10/10)
Expérience:
374/380  (374/380)

MessageSujet: Quand l'orc arrive en ville, changez de trottoir...   Dim 6 Mar - 19:12

[Dans un soucis de compréhension des lecteurs, nous vous informons que les pensées du personnage serons traduites en langage commun le plus expansif possible tout au long de la lecture tant que la chose n'aura pas à effectuer d'interactions sociales.]


*Chnafon...étrange, mes livres ne parlent pas de cette cité... Peut-être que le nom a suffit à dissuader les historiens de tout Fangh, enfin...j'suis complètement mort, et j'ai plus grand chose pour survivre... Peut-être que cette cité cache quelque chose de plus intéressant que son nom, il ne faut pas se fier aux apparences...*

L'ample silhouette encapuchonnée continua lentement d'avancer vers la ville aux murs rendus gris et mornes sous la lueur sélénite blafarde. A moins qu'il ne s'agisse bien sûr de la teinte naturelle de ce bourg encrassé d'obsolescence, mais ça, notre mystérieux personnage ne le savait pas encore... Il y avait effectivement peu de chances que, d'où il venait, l'on ait jamais entendu parler de Chnafon. D'autre part, qui en ces lieux perdus s'attendrait à voir débarquer ce qui ressemblait de plus en plus à un sorcier sombre, une ombre enveloppée d'une robe sombre, au visage drapé d'ombre, à l'ombre sombre (comme pour tout le monde me direz vous). Les gardes des portes de la ville, voyant arriver cette masse pour le moins...obscure, se raidirent en sentant cette aura de mort qui venait à eux. Cette senteur nauséabonde, maléfique, je dirais même des plus sombres, qui venait s'insinuer entre les narines de ces soldats et leur faire dresser les poils du nez! (Et des cuisses, et des bras, et d'la tête, alouette #PAF#)


"Tu sens ce que je sens Gilbert...cette odeur, cette sensation...! murmura le premier garde.
-Mais oui, ça schlingue! lui répondit le second."

Était-ce l'odeur de la mort émanant de l'impressionnante forme qui terrifiait ces deux miliciens? Ou bien peut-être celle de ses sombres aisselles velues et mal lavées et le doux parfum du cadavre de mouton datant de trois jours que ce personnage transportait sur son épaule?

*C'est le moment de tester mon petit jeu!*
"Holà, puanteur pestiférée! Les êtres abandonnés de la lumière n'ont pas droit de passage ici!"

Le compagnon de Gilbert écarquilla les yeux devant cette remarque et chuchota prestement à son audacieux compagnon:
"Mais qu'est-ce que tu fous, on va s'faire hacher menu!"
Faisant signe à son camarade de reculer, Robert, qu'on surnommait Bob Grand-Courage, s'adressa à la créature encapuchonnée d'une voix digne de celle du gibier mort de son interlocuteur:
"Bêêêh bonsoir monsieur, eûûûh excusez nous de notre impudence..."
Mais il n'eut le temps de poursuivre car une voix caverneuse dont l'aspect sinistre était rendu terrifiant sous la lune se fit entendre:

"Le délai qui retardera mon passage dans cette ville sera la cause proportionnelle de la damnation de ses habitants; la connaissance de votre proche trépas vous incline-t-il à me lasser passer?
-Qu-qu-qu-qu (quôôôt quôôôt?) Quoi?"
La voix de l'ombre se fit tonnante!
-QUOI? Est-ce une réponse?
-Qu-Quoi?
-Tu parles quelle langue? C'est ton pays ça Quoi? Fais un effort, on parle quelle langue à Quoi?!
-Q-Q-Qu-Quoi?
-Dis quoi encore une fois, je te défies de dire quoi encore une seule fois! Maintenant regarde moi!
-OUI!
-Décris-moi.
-Vous êtes...grand, effrayant-
-Est-ce que j'ai l'air d'une fiote?!
-Qu-Quoi?
-GRAAAH!"

Lancer de dés en jet d'attaque...1! Quel cul bordé d'nouille!

Sous les cris de terreurs des deux lopettes en armure, l'ombre s'agita soudainement. D'un seul coup, des deux manches apparurent deux mains grossières et griffues qui saisirent le visage de Robert tétanisé et l'envoyèrent dans les roses avec un léger craquement sinistre. Pétrifié, l'autre garde s'appuya contre le mur d'enceinte de la ville. La créature d'outre-tombe reprit la parole:


"Sa mort était ton dernier avertissement...puis-je pass-
-OUI!!!" le garde éclata en sanglots et s'effondra sur ses genoux tandis que l'ombre passait avec un rire...légèrement moins sépulcral qu'auparavant.

*Mouahahah comment ils ont trop flippé! J'ai bien fait d'apprendre les répliques de ce roman d'action pendant dix jours; mais maintenant j'ai intérêt à pas rester trop longtemps dans cette tenue, je risque de me retrouver paillasson. Et bordel j'étouffe là dessous! Et puis c'est serré-#SCRAAATCH#*

Trouvant assez rapidement une rue sombre et abandonnée dans la ville, la silhouette se défit assez...sommairement de sa longue robe en la déchirant, dévoilant des contours et des formes beaucoup plus précis et éloquents: à présent totalement découvert, le visage aux traits marqués et aux cicatrices nombreuses, cette bouche d'où dépassaient les preuves d'une dentition excellente et faite pour mordre et trancher, ses yeux à la lueur rougeâtre -mais bleu ciel au demeurant, ce qui donne un mélange très particulier- et son teint oscillant entre l'écorce et la feuille ne laissaient plus aucun doute planer sur la nature du voyageur: il s'agissait d'un Orc! Un Orc en plein milieu de la cité de Chnafon.


"Boarf, avec un sorcier de guerre maléfique on était partis de pire non? Eheheheh..."

Mais précisons un peu que notre protagoniste de caractère plutôt antagonique se révélait être un demi-orc. En effet, l'aspect trappu, au dos bosselé, qu'on pourrait lui attribuer n'était dû sur le moment qu'à son équipement massif et lourd qu'il portait sur son dos, dans de grands sacs en toile sanglés. Pour ce qui est de sa physionomie, elle était plutôt caractéristique d'un demi-orc aux tendances génétiques majoritairement humaines, à savoir une silhouette haute et droite et presque élancée, aux muscles très peu saillants où que ce soient, et aux traits faciaux bien plus fins que ceux d'un orc basique. Cependant la pilosité des cuisses, torse, dos...témoignerait plus de son côté orc. Quant aux cheveux, ils témoigneraient peut-être d'un côté...hippie?

"Mais, j'ai juste un passé vachement rebelle, j'étais un incompris!"

Nous voilà donc en face d'un demi-orc presque aussi svelte qu'un homme, au visage aussi repoussant qu'un orc en plein crise d'adolescence!
Belle trouvaille!


"Mais même pas vrai, j'suis un grand d'abord! Et puis j'ai des poils moi! C'est juste que...j'ai jamais violé une femme voilà tout!"

HEIN?!

"Oui, dans mon clan, c'est généralement comme ça qu'on devient majeur, c'est pour dire, c'était vraiment des barbares!"

Effectivement...bref, notre demi-orc à présent uniquement vêtu d'atours sales et déchirés, décida de garder la capuch de son ancien déguisement afin de passer inaperçu.]

*Enfin, c'est pas comme si ma masse musculeuse était totalement discrète non plus, mais les gens aiment pas trop les dents pointues et les yeux bicolores.*

Ressemblant donc à présent à l'aventurier fort costaud qu'il est, notre cher-


"Euh d'ailleurs, j'suis pas un aventurier! Je suis juste venu ici parce que j'en avais marre de mes vieux...et peut-être aussi qu'ils avaient envie de m'bouffer...Et puis moi c'est Solla"

Très bien! Et arrête de couper le narrateur! Donc, notre...clampin à peau verte se dirigeait au hasard des rues en recherche d'un endroit où dormir lorsqu'il tomba par hasard sur un grand bâtiment, le mieux entretenu de cette ville déjà ennuyeuse, devant lequel était dressé un énorme écriteau dont la peinture était fraîche:

"Citoyens de Chnafon, venez vous faire recenser! Et si vous voyez le maire vous pouvez l'encenser!"

*L'humour humain est insensé...*

Trouvant que l'idée était bonne pour se fondre dans la masse des habitants, d'autant plus que la cloche de la caserne sonnait depuis quelques minutes et que la milice recherchait un sorcier sombre de haute stature, le demi-orc entra, muni de sa capuche arrachée, et fit un premier pas dans le grand hall de la Mairie de Chnafon.

"...Y'a quelqu'un?"

Un peu désorienté par la disposition incongrue des divers éléments du mobilier, l'être à la carrure solide resta un long moment planté en plein milieu de la salle avant de se rappeler ce qu'il était venu faire.

*Recenser...ah oui. Ça veut dire quoi déjà? Ah oui.*

Il se dirigea alors vers ce qui ressemblait le plus à un truc dans lequel on peut écrire: des livres. Il se mis donc à feuilleter les prospectus à l'entrée, mais se rendit compte que les questionnaires d'intérêts du Trouffion Actuel et de Ouest Fangh, déjà remplis, ne constituaient pas le bulletin de recensement des citoyens de Chnafon. Sa nature d'orc commençait à le porter à l'énervement lorsque le secrétaire revint de sa pause café.


"Vous venez pour le recensement?
-Oui...
-Patientez un moment je vous prie...
-Non.
-Très bien, patientez un moment je vous prie..."

Le secrétaire était saisit à coup sûr d'une envie addictive de caféine à force de prendre des cafés sans arrêt au bar personnel de la mairie pour éviter d'avoir à accueillir les citoyens de Chnafon qui venaient l'emmerder à longueur de journée depuis une paire de semaines. Ce pourquoi il commença à retourner d'où il était arrivé. Et ce qui commença franchement à énerver l'orc.

"Hey! Je veux me recenser!"

La voix de Solla avait retentit dans la salle, forte et puissante, et reverbérée par l'ampleur du hall, elle aurait arrêté n'importe quel quidam. Mais pas un employé fainéant sous-payé et caféiné à l'excès. Le remarquant très vite, Solla opta pour une approche plus...charismatique.

"S'il vous plaîîîît..."

Rah! C'est pitoyable, enfin en même temps c'est un orc, n'espérons pas de harangue glorifiante, de discours flamboyant ni, dans le cas présent, d'humble supplication subtile et argumentée.

Roll...20, échec critique en charisme!
Conséquence: le secrétaire furibond d'énervement se retourne en s'apprêtant à gronder, mais l'excitation inhérente fait exploser la vein de sa tempe, mille six cent capillaires crâniens et trois veines situées sur la paume de sa main droite, il s'ensuit donc dans les secondes qui suivent des gargouillis et une mort affreuse par rupture d'anévrisme.


"Euh..."

QUOIIII?!!

[Traumatisé, le narrateur retrouve peu à peu ses esprits...]

Interloqué, le demi-orc regarde l'humain se recroqueviller et expirer dans son sang avec un dernier sursaut d'agonie. Un instant proche du fou rire, il se contient avec peine et réalise que sa situation devient de plus en plus dangereuse. Prestement, il se met à la recherche du registre de recensement, et-

...Jet de fouille réussit! - Mais c'est pas possible!-

-le trouve finalement, mais...se trouve confronté au problème d'écrire son nom, compétence qu'un demi-orc élevé chez les peaux vertes possède rarement! Eh!

...Jet d'intelligence...3, réussit! - Mais genre c'trop abusé!!-

Ayant l'idée de fouiller dans les livres qu'il possède (car oui, cet orc possède comme partie majeure de son équipement DES LIVRES), il arrache dans diverses pages les mots et lettres nécessaires puis les colle brièvement avec sa salive à l'endroit adéquat, ce qui donne:

PRENOM: Solla
RACE: Demi-Orc
CLASSE: Paladin de Shlanouf
MOTIVATIONS: Faire le bien autour de moi (Huhuhu! indice: c'est pas vrai.)

Sans s'éterniser, et pour faire bonne mesure, la créature humanoïde prit le cadavre du secrétaire pour le cacher, et le remplaça par le cadavre puant de la brebis *comme ça ils comprendront pas forcément que le sang par terre est celui du type, eheheheh*

Sortant de l'édifice, notre présentement tout nouveau citoyen de Chnafon (c'est pour dire si les temps sont troublés), armé de son barda bien encombrant et tenant la capuche arrachée sur sa tête d'une main distraite, jeta un coup d'œil au plan de la ville à la recherche de l'auberge la plus proche, histoire de savoir où se restaurer et commencer son oeuvre (Huhuhu!) NAN! Pas de baston! Enfin pas tout de suite, car il fallait que le demi-orc au moeurs très peu appréciées de son concitoyens se taille une (bonne, on l'espère) réputation afin d'accomplir ses desseins...
Se rappelant qu'il avait également un cadavre sous le bras, il entreprit de trouver une rue sombre où l'abandonner, et il fut même surpris que d'étranges humains à l'allure douteuse et aux yeux un peu trop torves lui échange "ce corps bien frais et entier" contre une de leur babioles...

*Eh, mais c'est quoi ce bordel? Je viens de rencontrer des trafiquants d'organes là?*

C'est ainsi que, au hasard des rues, des insultes, des croche-pattes discrets et des réponses franches et bien senties, que Solla arriva à l'auberge. Se félicitant intérieurement malgré lui d'avoir déjà trois ennemis et une légère cicatrice de plus à son compteur avant même d'entrer,il enleva sa capuche en poussant la porte grinçante du bar des Saltimbanques. Sans surprise, quelques regards se tournèrent vers lui pour ensuite s'en retourner à leur chopines...avant de réaliser la présence d'une peau verte dans la pièce! Eh oui, c'est pas qu'on aime pas les orcs ici mais bon...
Hésitant un instant face à tous ces regards, Solla fit un jet d'Intelligence avec difficulté de +4 contre l'Agoraphobie-

"Heum...deux secondes les gars...*se pose à une table et sort le dé, sous le regard de tous les aventuriers et roublards de l'auberge qui retiennent leur respiration*..."

.........7, houlà c'était pas loin, jet de courage réussit!

L'assemblée rassurée poussa un soupir de soulagement, un crétin faillit même applaudir, avant de se rappeler son rôle de PNJ et de reprendre sa position en fixant Solla d'une manière peu engageante, comme tout le monde.

"Qu'est-ce que tu veux, orc? le héla l'aubergiste d'un air renfrogné.
-Proposer mes services...et je suis un demi-orc -
-On a pas b'soin des peaux vertes ici, ricana un aventurier.
-Bah, c'est bourrin un orc quand même?"

L'assemblée acquiesça, à l'exception de quelques barbares.


"Et en plus, avec mes gènes d'humain, je suis plus intelligent qu'eux! En fait je suis aspirant paladin, donc je peux aider pas mal pour les quêtes bourrines...
-Les paladins c'est des tar-"

Le barbare téméraire (de niveau 2 au demeurant) se prit un méchant pain de son voisin qui se trouvait être un paladin de niveau 9.

"Bref, reprit notre personnage aux dents pointues, je crois que je peux servir à pas mal de trucs, y compris à poutrer des orcs en les leurrant par exemple.
-Merde, c'est qu'il a l'air pas con cet orc...
-Demi-orc.
-Ouais ca doit être ça.
-Par contre j'aurais besoin de quelqu'un pour écrire...j'ai appris qu'à lire."

Quelques membres ricanèrent, certains restèrent impassibles, les barbares fermèrent bien leur gueule...
Et quelques minutes plus tard, sur un mur de la taverne et sur la porte d'entrée, on pouvait lire:


"Demi-Orc Paladin de Schlanouf à votre service, pour poutrer, découper, mais pas trop penser. Mais un peu quand même!
Demandez la peau verte, y en a pas trois mille en ville, si vous ne me trouvez pas je suis déjà très loin et occupé."


*Saloperie, une pièce d'or pour deux phrase comme ça, même mon clan aurait trouvé que c'est du vol!*


[Fin du prélude]
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'orc arrive en ville, changez de trottoir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Urbaine :: Chnafon :: Hôtel de ville & Postes de garde-
Sauter vers: