L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Taurus - Prologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Taurus - Prologue   Sam 8 Jan - 11:40

Le vin avait un goût de miel. Le doux liquide resta un moment dans la bouche de l’homme avant de couler dans son œsophage. L’homme, confortablement assis dans un épais fauteuil, tendit le bras pour saisir une carafe de verre poli dans laquelle se trouvait la boisson rouge sang. La main de l’homme tremblait. Trop d’alcool en trop peu de temps. Il n’aurait pas dû tant boire. C’était mauvais pour sa santé. Il ramena malgré tout la carafe à lui pour se resservir. Une goutte tomba sur sa chemise blanche. L’homme murmura une injure, reposa la carafe et son verre à pied sur le bureau de chêne, et s’empressa d’éponger la tâche avec un mouchoir en tissu. Ceci fait, il reprit son verre et l’entama à petites goulées. Il ouvrit une porte derrière son bureau, qui donnait sur un petit balcon. Le crépuscule était déjà là, et le soleil baignait Glargh de ses derniers rayons.

On frappa à la porte. L’homme, qui caressait sa barbe poivre et sel, ne se retourna pas.


" Entrez. "

La porte s’ouvrit sur un jeune officier Elfe en uniforme, qui tenait quelques papiers à la main.

" Excusez moi du dérangement, capitaine Dalt. J’ai ici ce que vous m’avez demandé. "

Le capitaine Dalt se retourna face à son interlocuteur et posa son verre sur le bureau.

" Parfait. Montrez moi ça.

- Tenez
, lui répondit l’officier en lui donnant trois feuilles numérotées, les deux premières concernent deux inconnus, et la troisième est... Vous saignez ?

- Comment ? Ah ! Une tache de vin, ce n’est rien. La troisième est celle de Loup, c’est ça ?

- Oui, c’est ça. Si vous n’êtes pas satisfait quant à mes choix concernant les deux premiers...

- ... Je vous le fais savoir de suite. Vous pouvez me laisser, Miroel. Je vais étudier ça dans la minute. Restez dans le coin.

- À votre service, capitaine. Je serais dans le couloir. "


Miroel partit en fermant la porte, laissant le capitaine Dalt devant ses trois fiches.
Il prit la première et la leva à hauteur de ses yeux.
Crow. Guerrier d’une vingtaine d’années récemment apparu sur le marché du mercenariat. Jouit d’une certaine renommée à Waldorg.
C’était les trois informations que le capitaine Dalt retenu parmi la fiche. Un guerrier récemment apparu qui jouissait déjà d’une petite renommée ? Ce Crow devait être puissant. Un bon choix de Miroel.

Dalt prit la deuxième fiche.
Raynarès. Homme discret et professionnel acceptant tout contrat d’assassinat et parfois de mercenariat. Semble entretenir des rapports amicaux avec Gwennaall, l’actuel maire de Waldorg.
Un assassin ami avec le maire de Waldorg ? À motif personnel ou professionnel ? Un assassin au service du maire était tout à fait compréhensible, mais si c’était une véritable amitié et que ce Raynarès mourrait durant la mission, cela entachera les relations entre Glargh et Waldorg. Déjà qu’elles n’étaient pas au beau fixe... Miroel devait avoir de bonnes raisons de le choisir.

Enfin, le capitaine Dalt prit la dernière feuille, même s’il connaissait déjà par cœur l’individu dont elle parlait.
Loup. Mercenaire bénéficiant d’une très bonne réputation. Dirige un petit groupe d’une vingtaine d’hommes rodés aux situations les plus dangereuses. Excelle dans l’art du combat. Très demandé sur le marché du mercenariat malgré ses prix élevés.
Le capitaine Dalt avait déjà rencontré Loup auparavant. Il protégeait un convoi transportant des armures de qualité supérieure à destination de Glargh, lorsque ses hommes avaient été pris dans une embuscade. Loup était à la tête des assaillants. Le combat n’avait pas duré plus de deux minutes, car le groupe de Loup avait battu en retraite dès que Dalt avait réorganisé la défense. C’est ce que Dalt avait cru, jusqu'à ce qu’on signale le vol de deux armures du convoi. Deux armures sur des centaines, ce n’était rien en apparence. Mais la perte était énorme, car quiconque possédait ses armures pouvait les analyser, comprendre la manière dont elles avaient été créées, et ainsi les reproduire. De plus, l’attaque surprise avait coûté la vie à une dizaine de soldats. C’est à partir de ce moment là que Dalt avait commencé à se renseigner sur l’homme qui lui avait infligé sa première défaite.
Autant dire qu’il éprouvait une certaine rancœur à engager Loup. Mais il lui fallait les meilleurs éléments des alentours de Waldorg. Il appela alors Miroel, qui entra aussitôt après.


" Un problème, monsieur ?

- Aucun. Mais j’aimerais connaître les raisons qui vous ont amené à me proposer le numéro deux. Raynarès. Une amitié non professionnelle avec le maire de Waldorg pourrait compliquer les choses.

- Je m’en suis douté, capitaine, mais cet homme m’a semblé apte à faire partie de ce groupe. Il dispose de réflexes d’une vivacité impressionnante. C’est aussi un assassin de l’ombre, qui opère en secret à l’arme blanche. Ce qui m’a poussé à en conclure qu’il devait disposer de capacités physiques remarquables, je pense notamment à son agilité.

- Hmm... Bien. Je vous fais confiance. Engagez-les de suite, et donnez leur rendez-vous ici même, dans cinq jours vers midi. Ne leur révélez pas l’objectif de la mission, même s’ils vous le demandent. Vous pouvez dire à Loup qu’il pourra emmener ses hommes. Il aime le risque, je sais qu’il acceptera. Débrouillez vous pour les deux autres.

- Ce sera fait selon vos ordres, capitaine. "


Sur ce, Miroel repartit, destination Waldorg. Il commencerait d’abord par aller voir Loup, puis s’occuperait de Crow et Raynarès.
Le capitaine Dalt retourna sur son balcon. La nuit était désormais pratiquement tombée sur la cité. La lumière des torches dans les rues l’illuminait en de nombreux endroits. Cette vision, allez savoir pourquoi, lui donna soif, et il alla chercher son verre et sa carafe.


Dernière édition par Raynarès le Ven 26 Avr - 16:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Taurus - Prologue   Mer 12 Jan - 16:55

Glargh. Disséminés dans la ville, plusieurs bâtiments dominaient les autres de par leur hauteur et leur majestueuse architecture. L’un deux, situé entre l’avenue du Grand Menzzorius II et la rue des vandales manchots, arborait les étendards de la garde de la cité. C’était là-bas que se rendait Raynarès pour connaître le but de son prochain travail. Un travail qui devait être d’une importance non négligeable pour qu’on le fasse venir de Waldorg jusqu’ici sans même lui donner un avant-goût de ce que ce serait. L’Elfe était resté de marbre devant toutes ses questions. Il lui avait seulement remis un parchemin officiel qui, d’après ses dires, lui permettrait de passer sans soucis les postes de gardes de la ville.
Soyez à Glargh dans trois jours. Si d’ici là, à midi, vous n’êtes pas rendu au quartier général de la garde, nous vous trouverons un remplaçant.
Et il était parti, lançant son cheval direction Glargh. Les cloches de la ville sonnaient onze heures. C’était plus qu’il n’en fallait pour rejoindre le bâtiment. Quelques minutes plus tard, l’assassin s’engueulait avec les gardes... (ben oui, que voulez-vous, y’a des cons partout, autant chez les gardes que chez les PJ !)


" Mais ce foutu papier certifie pourtant que vous devez me laisser passer !

- Oui, monsieur, mais personne n’entre sans tenue adéquate. Le code vestimentaire de tout lieu de noblesse de la ville exige qu’il vous faille porter une arme, d’apparat ou non. Vous ne portez pas d’armes, monsieur, par conséquent, vous ne pouvez pas entrer. En revanche, vous pouvez vous en procurer une dans ce magasin, répondit le soldat en désignant un petit magasin de la rue.

- Vous faites vraiment chier, vous savez ?

- Vous m’en voyez désolé, monsieur. "


Raynarès entra donc dans l’échoppe. Il fut surpris par l’impressionnante quantité d’armes qu’on y trouvait. Il allait examiner un étalage de sabres lorsque le vendeur l’interpella :

" Bien le bonjour, monsieur ! Besoin d’un renseignement ? Que vous faut-il ? Nous avons de tout ! Haches ! Lances ! Épées ! Arcs ! Massues ! Armes d’hast ! Couteaux ! Fendoirs ! Enclumes ! Goulots de bouteilles brisées !...

- Merci, un sabre léger fera l’affaire. Une lame fine, pas trop longue. Celui-ci, par exemple.

- Nous vous le cédons pour la modique somme de douze pièces d’or ! Quatorze avec le fourreau !

- Voilà pour vous, quatorze pièces d’or "
, répondit l’assassin excédé autant par le comportement du vendeur que par l’intransigeance des gardes.

Il retourna donc à l’entrée du bâtiment, un sabre court à la ceinture.

" Halte ! On ne passe pas.

- Nan mais c’est pas bientôt fini ce bordel ! C’est quoi le problème cette fois ?

- Aucun individu, à l’exception d’un membre de la classe militaire, n’est autorisé à entrer armé dans le quartier général de la garde.

- Mais vous m’avez dit qu’il fallait... Vous vous foutez de ma gueule, là ?

- Non, monsieur.

- Bon... D’accord... Calme toi, Rayna... Si tu veux ce boulot, tu vas devoir supporter ces conneries encore un temps...

- Votre arme, monsieur.

- Tenez, la voilà, mon arme... Je peux passer, maintenant ?...

- Oui, monsieur.

- Merci... "


C’est au terme de cette agaçante discussion que l’Humain posa enfin le pied à l’intérieur du bâtiment. Des soldats en armes étaient postés à chaque porte et escalier. Raynarès espéra très fortement que ceux-ci n’étaient pas aussi bornés que le précédent. Alors qu’il se demandait où il devait aller, l’Elfe entra dans le hall. L’officier se dirigea aussitôt vers lui.

" Vous êtes à l’heure. Suivez-moi, je vous prie, dès que vous serez tous là nous pourrons commencer.

- Tous là ? Je n’opère pas seul ?
demanda l’assassin tout en suivant l’officier dans un dédale d’étages et de couloirs.

- Non. Cela vous pose un problème ?

- Tout dépend des partenaires...

- De toute façon vous n’avez pas le choix. C’est ça ou rien.

- Dans ce cas, continuons. "


Ils arrivèrent devant la porte de ce qui devait être les quartiers personnels d’un haut gradé. L’Elfe frappa trois coups secs, et entra prestement dans la pièce. Deux hommes se tenaient debout, séparés par un somptueux bureau de bois. Le premier, un personnage svelte d’une vingtaine d’années tout au plus, devait être l’un de ses futurs collègues. Le second était plus imposant et avait au moins la quarantaine. Sa place derrière le bureau, son uniforme, et son air assuré le désignaient comme l’homme qui les avait engagés.

" Raynarès, je présume ?

- Lui-même. Et vous êtes ?

- Votre employeur. Capitaine Dalt.

- Enchanté. Combien d’autres personnes attendons-nous ?

- Plus qu’une. Vous voulez peut-être vous asseoir ?

- Non merci "
, répondit Raynarès, tout en jaugeant du regard le jeune homme qui se tenait sur sa gauche.

Ce dernier faisait de même. Le capitaine Dalt se servit un verre de vin, sans leur en proposer. Raynarès commençait à trouver le temps long. Personne ne disait mot, et l’atmosphère était assez étouffante. La dernière personne attendue se faisait désirer. On entendit les cloches sonner midi lorsqu’au même moment quelqu’un frappa à la porte. Dalt paru plus tendu. La porte s’ouvrit alors sur un Humain qui paraissait avoir le même âge que Dalt. Cheveux coupés ras, ne dépassant pas le mètre soixante-dix, muscles saillants, l’homme dégageait une assurance et un charisme certains.


" Vous avez failli être en retard... Loup.

- Mais comme vous pouvez le constater, Dalt, je suis pile à l’heure, comme à mon habitude. C’est un de mes principes. Et si vous commenciez par les présentations ? "


Dernière édition par Raynarès le Ven 26 Avr - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Taurus - Prologue   Mer 26 Jan - 17:13

[HRP : Alors je tiens à m'excuser pour ce post abominable !C'est imprévisible de voir ce que ça va donner avant de prévisualiser, et puis comme mes choix de couleurs sont définitifs, va falloir faire avec ! Désolé pour vos pupilles !]



Précédemment, dans " Taurus - Prologue " ... Et bah t'as qu'à lire les messages au-dessus !

" Les présentations, hein... Dans ce cas, je vais commencer par vous. Messieurs, voici Loup, un mercenaire réputé qui...

- Très réputé.

- TRÈS réputé...qui commande une vingtaine d’hommes...

- Vingt-trois.

- VINGT-TROIS hommes...habitués à toutes sortes de mission. Passons au suivant.
Raynarès, assassin et mercenaire dont je ne sais rien d’autre, vous m’en excuserez. Cela dit, si Miroel - l’officier Elfe qui est venu vous trouver - a jeté son dévolu sur vous, je suppose que c’est parce que vous devez avoir quelques talents ? Pour vous battre ? Ou pour agir avec discrétion ?


- Les deux, pour être tout à fait honnête.

- Un assassin honnête, voyez-vous ça... Vos compagnons pourront admirer vos capacités mieux que moi. Bref.
Pour terminer, voilà Crow. Un guerrier dont la renommée a subi une forte croissance ces temps-ci. Pourquoi ?


- Ordonnez à trente de vos gardes de m’encercler et de me tuer et vous verrez bien.

- Trente ? Vous semblez bien sûr de vous ! Ah, la jeunesse...

- Et si vous nous expliquiez notre présence ici ?

- J'y venais. Regardez cette carte
, répondit le capitaine Dalt en posant le doigt sur un grand parchemin déplié en travers du bureau, à l’est de la forêt de Schlipak se trouve le bastion d’un groupe de bandits. Ils sont nombreux, entraînés, et ne font pas dans la mesure. Tous les mois, ils organisent une razzia sur un des villages proches de leur camp. Et comme personne ne les arrête, ils s’attaquent à de plus en plus gros. Le mois dernier, c’était carrément un avant-poste de chez nous qu’ils ont détruit, sans oublier d’emporter tout ce qu’ils ont pu trouver.

- Et si je comprends bien, Dalt, vous voulez qu’on s’occupe de cette bande de manière définitive ?

- C’est presque ça. En réalité, ces pilleurs ne sont rien sans Taurus, leur chef. C’est lui qui organise toutes les stratégies et qui contrôle tous leurs faits et gestes. Intelligent, charismatique, puissant... Ce ne sont pas les qualités d’un meneur qui lui manquent. L’abattre, c’est dissoudre la bande. La plupart de ces bandits s’entendent comme chiens et chats, mais ils restent pour l’appât du gain. Si Taurus meurt, ils s’entretueront pour prendre sa place, ou s’en iront chacun de leur côté.

- Pourquoi l’armée de Glargh ne s’en charge-t-elle pas ?

- Un assaut d’une si grande envergure tournerait au carnage. Glargh gagnerait mais subirait des pertes non négligeables. C’est plus simple pour eux d’envoyer des hors-la-loi tels que nous. Quelque soit le résultat, ils n’y perdent rien.

- Hem...Vous avez raison. Mais vous ne refuserez pas ce boulot pour autant, n’est ce pas ?
le capitaine Dalt regarda tour à tour les trois mercenaires, qui ne réagirent pas. Parfait, alors. Trouvez le bastion de Taurus, tuez-le, revenez, et vous aurez votre récompense.

- Combien ?

- Trois mille chacun.

- Trois mille ! Je tuerais n’importe qui pour cette somme là !

- Moi aussi j’ai une question. Vous nous envoyez tuer Taurus. Il est populaire et sais mener les hommes. Combien sont-ils à faire partie de sa bande ?

- Et bien... Aux dernières nouvelles, une centaine. Et maintenant, avant que quelqu’un ne pose une autre question embarrassante, je vous prie de me laisser. J’ai un tas de paperasse à remplir. Messieurs, bonne chance "
, conclut le capitaine Dalt en se resservant, pour la énième fois, du vin.

Ainsi débuta une mission à l’objectif simple : tuer Taurus. Mais le groupe allait vite s’apercevoir que rien n’était facile en ce bas monde (Mouhahahahahahaha...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Taurus - Prologue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Taurus - Prologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Terres Sauvages de Kwzprtt-
Sauter vers: