L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
» 2000 ----- 0
Dim 28 Oct - 14:34 par Zaeseth Helimond

» Les gobelins squatteurs de moulin
Sam 27 Oct - 20:32 par Zaeseth Helimond

» Bonne année 2018
Lun 22 Jan - 20:11 par Zaeseth Helimond

» Baldin, journal des mines
Ven 15 Avr - 14:46 par Baldin

» Centres d'intérêts de Mliuej
Mer 13 Avr - 9:31 par Modimus

» Achats possibles chez Zomblaf
Mer 13 Avr - 9:19 par Modimus

» Achats possibles chez Murgol
Mer 13 Avr - 8:11 par Modimus

» Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies !
Lun 11 Avr - 20:17 par Zaeseth Helimond

» Neydrill le malsain
Jeu 31 Mar - 21:01 par Baldin

» Cocardasse, fine lame à priori(+Journal de bord)
Dim 21 Fév - 13:40 par Modimus

Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 24 Fév - 13:58

Bien le bonsoir mes chers spectateurs. En ce jour, mû par une frénésie dépoussiérante, je pousse un peu mes joueurs à poursuivre leur quête.

Téléportés par le roi-sorcier, notre vaillant groupe atterrit enfin sur le sol, dans la neige tout près du château, ayant pour mission de retrouver le tombeau de l'Orc pous lui piquer la hache. En avant, compagnons!

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 23
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 24 Fév - 14:38

"Hé, pousse pas trop fort !
- Ha pardon, j'avais pas vu que t'étais plus petit...
-Ouais bah t'as de la chance que je sois petit et pas grand parce que sinon ça se passerait pas comme ça et puis de toute façon d'abord eh ben je t'en ferai voir moi des..."

Hum...


"AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH !!!"

Le cri du Nain qui atterrit près de Gzor. Apparemment, ce type de transport lui donne envie de vomir. Alors crier c'est le seul moyen pour que ce ne soit pas autre chose que de l'air qui sorte de son gosier. Et, Braav' merci, il n'avait pas bu ce matin là. Bref, revenons à nos aventuriers.

Le ciel était gris, bien bouché par des nuages vomissant de la neige blanche immaculée. Le château de Gzor se dressait devant eux, telle une tour noire transpirant le mal à plein nez. N'importe quel idiot aurait pu remarquer que ce lieu était un endroit où nul ne devait pénétrer, sauf par envie de suicide.

"Hébah... J'étais jamais venu, et disons que je suis impressionné !"


Ces quatre tours noires, un corps noir fumant. Des égouts... dégoûtants, et enfin un donjon impressionnant. Un lieu à la fois maléfique et splendide. Ce château, l'incarnation du mal en personne, donnait quand même envie de rentrer. Chacun ses raisons, certes, mais chacun voulant entrer. Certains pour la magnificence du lieu, d'autres pour ses monstres à tuer et massacrer.


"Que nous a dit Ronog déjà ? Que le corps de l'Orc était sûrement dans les cachots... Alors il faudra chercher en profondeur."


Même le Nain n'était pas rassuré. Peut-être même qu'Ivanov Tsardin Al'Uile, si puissant de son état, n'était pas si enclin à entrer dans un endroit où, dès le premier pas, la mort est assurée.


*Oh, mais j'y pense, Ivanov est déjà mort. Il ne peut donc pas mourir à nouveau... Donc il n'a pas peur. Puis de toute façon, un vampire n'a jamais peur. Il ressent la colère, mais jamais la peur. Et foi de Nain, s'il y va, je le suis !*


Puis le Nain pensa à Raynarès, aussi. Il était très près de Mièvr à présent. Et sans doute qu'il voudrait revoir Sara le plus vite possible. Et sûrement une chose : dès que l'Inquisitrice sera redonnée à Ronog... Non. Dès que l'Inquisitrice sera retrouvée, il en profitera pour s'éclipser et rejoindre son village.

*Heureusement que je suis au courant, sinon il serait parti sans me le dire, sûrement... Il n'est pas très bavard ce p'tit gars..*


Le regard de Gwennaall s'attarda sur Raynarès. Sa balafre lui rendait un air très mûr. A à peine trente ans, il avait enduré autant d'épreuves que son ami Nain, dans toute sa vie. Pas vraiment étonnant que la Brigade l'ait engagé. Il avait de l'avenir, et il avait déjà vécu. Un jeune expérimenté. C'est rare.

Tiens, Djinn semble aussi être de la partie. Trichelieuse de la même façon. Ils ne se séparent plus.


*Il faudra vraiment les marier, ces deux-là. Il faudra sûrement que j'assiste à leur mariage. Je suis la cause de leur rencontre. Même si je ne suis pas invité, je viendrai ! Non sérieusement, ça leur fera plaisir, et ils m'inviteront. C'est normal...*


Le vent soufflait, une bise mordante. Même en habits chauds, on pouvait avoir froid. Le mal accentuait cette impression.


"Je propose, mes amis, que nous pénétrions dans le château. On va geler à rester ici. Et d'après moi, et mes observations, il n'y a pas d'autre entrée que la grande porte !"

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 25
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 24 Fév - 16:43

L’estomac retourné et tordu en longueur et en largeur de sorte à ce qu’un des bouts flirte avec votre langue et que l’autre côtoie votre petit orteil gauche. C’était en quelque sorte ce que ressentait Raynarès, allongé par terre. Un baptême de téléportation, pourquoi pas ? Mais deux en un jour, c’était une fois de trop pour le jeune assassin ! Respirant à fond pour calmer ses nausées, il sentit un contact froid sur sa joue. Le sol était couvert de neige. Cette sensation lui donna de nouvelles forces et l’Humain se releva d’un bond, regardant autour de lui les plaines immaculées au Sud, des bois enneigés à l’Ouest, et à l’Est... un imposant château dont les toits étaient eux aussi blanchis par la neige.

Le château de Gzor, ses tours maléfiques, ses remparts plus noircis par le mal que par l’usure, son donjon ténébreux... Tout en ce lieu respirait le Mal avec un grand M. La noire demeure contrastait avec le doux paysage blanc. Mais malgré l’attraction que provoquait la citadelle, Raynarès ne put s’empêcher de porter un regard au Nord. Les Montagnes étaient encore plus imposantes que dans son souvenir. Leurs cimes immaculées laissaient apparaître par endroits quelques roches grises. Et plus loin, derrière...


" Je propose, mes amis, que nous pénétrions dans le château. On va geler à rester ici. Et d'après moi, et mes observations, il n'y a pas d'autre entrée que la grande porte !

- Hum. Gwennaall ? Il y a une entrée au Nord du château. Et les couloirs adjacents ne sont pratiquement pas gardés. Comme tous les aventuriers arrivent par le Sud, ils prennent directement l’entrée que tu nous indiques. Personne ne pense à regarder ailleurs, donc l’endroit est plus sûr. Enfin, il s’agit juste de l’entrée, la voie jusqu’à l’Inquisitrice est sans doute protégée. "

Plus bas, Raynarès murmura à Gwennaall :

" Et ne t’imagines pas que, parce que je connais une autre entrée, je vais vous guider jusqu’aux cachots par des escaliers secrets et ressortir par des souterrains inconnus. Je ne suis jamais entré là-dedans. Je tiens cette information d’Aurion. Lui y est allé. "


La compagnie suivit donc l’Humain jusqu’à l’entrée Nord. Ils ne croisèrent aucune patrouille, aucun garde.

* Pas âme qui vive. Gzor a confiance en ses troupes à l’intérieur du château. *


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 27
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Dim 28 Fév - 17:31

Un flash. Encore un. les flashs ne sont jamais très agréables, et souvent éléments déclencheurs de mauvaises nouvelles. Mauvaises comme les être habitant la noire citadelle du seigneur du chaos.
Ivanov quant à lui semblait absent. Presque aurait-on pu voir une bulle sortir de ses lèvres tandis que son regard était fixé sur un point inexistant, en dehors même de cette dimension. D'ordinaire le vampire n'était déjà pas très bavard mais là, son mutisme semblait avoir atteint son paroxysme. Une minute passant pendant que les autres aventuriers reprennent leurs esprits. Du froid, du vent, de la neige, et pas âme qui vive à quelques lieues à la ronde. Le vampire était toujours aussi immobile, placide, son regard planté quelque part vers la forteresse du chaos.
Une autre minute passa, froide et venteuse pendant que les aventuriers se regroupaient et récupéraient de leur téléportation. Les deux amoureux vaquaient à leur occupation habituelles tandis que Gwennaall et Raynarès sondaient les lieux.
Une rafale de vent plus forte que les autres balaya le groupe, apportant avec elle son lot d'angines et de maux de gorge. La silhouette noire ne bougeait toujours pas. Raide, le bras gauche ballant et la main droite du la poignée de la Vorpal, dos au groupe.
Mais si un observateur avait cherché à se trouver face au vampire, il aurait vu quelque chose qui l'aurait empêché de dormir pendant au moins plusieurs décades.
Son visage était empreint d'une noirceur profonde, comme s'il était une éponge absorbant les émanations de la forteresse. Ses traits étaient toujours figées comme dans du granite, mais dans ses yeux brûlait un feux rouge digne d'un volcan de la montagne du destin. Quant à ses lèvres, elles bougeaient faiblement, psalmodiant quelque chose en un langage obscur.
Au fur et à mesure qu'il récitait un texte inconnu de tous dans une langue tout aussi mystique, l'atmosphère se refroidissait.

Soudain le nain prit les devant et déclara :


« - Je propose, mes amis, que nous pénétrions dans le château. On va geler à rester ici. Et d'après moi, et mes observations, il n'y a pas d'autre entrée que la grande porte ! »

Noirceur, fureur, feux et glace. Différentes émotions passèrent à travers les yeux d'Ivanov, mais cette succession de regards digne d'une roulette d'un bandit manchot finit par se fixer sur un regard neutre.
Et d'un mouvement très lent, il se retourna en direction du nain pour rétorquer quelque chose quand l'humain proposa de les guider sur un autre chemin détourné

/* Grmoumf, bon ça attendra, mais il ne perd rien pour attendre...
*/

« - D'accord, je vous suis... »

Et le groupe commença son cheminement, se suivant en file indienne, en rang d'oignon, en enfilade...

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Sam 6 Mar - 11:57

Poussant la neige qui s'était accumulée contre la petite porte en bois moisi, le groupe entra (non sans devoir forcer sur la porte en question.) Le couloir était typique d'un château maléfique, en pierre massive, noire, suintante d'humidité, et couverte par endroits d'une mousse d'un vert malsain.

Un couloir rectiligne s'offrait à eux. Pendant la ballade, le groupe put observer les gravures macabres qui ornaient les murs, qu'un garou bourré avait du tracer au hasard à coups de griffes. Personna dans le groupe n'avait de plan, mais de toutes façons, les plans c'est bon pour les lavettes, hein?

Soudain, ils débouchèrent dans une grande salle circulaire d'où partaient 6 couloirs (avec des portes devant, forcément, grosses, et solides). Une dalle ronde, au centre de la pièce, était couverte de dessins bizarres.

Est-il besoin de prciser que le groupe, dans le noir, se sentait obligé de suivre le seul nyctalope à longues dents du groupe à la queue-leu-leu. Rien de plus ridicule =)



[voilà, j'espère avoir laissé assez de matière. Je vous lâche =) Vous savez quoi faire, imaginez le plus possible =)]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 23
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Lun 5 Avr - 15:19

En file indienne, calmement au milieu du château, le groupe avançait. La Compagnie avançait en fait à l'aveuglette, personne n'y voyait quelque chose. A part le vampire. Mais à ce moment là, Gwennaall eut une idée :

"Heu... Si j'utilisais une technique ancestrale des Nains pour voire dans les mines ? Infra-vision, ça s'appelle."


En effet, ça existe chez tous les Nains, pas bête.


Bon on va éviter la blague bien connue de "la chauve-souris et le troll chauve qui sourit". Oui, quoi, c'est moche de copier. Et puis de toute façon, ils ont mieux à faire à Gzorg que d'employer un vieux troll qui sourit. Autant prendre des chauves-souris garous, au moins ça nettoie des aventuriers et intrus non-désirés.

Mais suffit de cette narration qui n'apporte rien. Cette atmosphère humide pesait à présent sur les membres de l'équipée. Des gouttes d'eau épandaient leur bruit sourd, comme dans une grotte. La même grotte qu'il avait visité beaucoup plus tôt. Vraiment plus tôt. Le jour où il avait rencontré Djinn. Il y avait de ça... très longtemps.

Des monstres ne pouvaient pas apparaître à cet instant. Deux personnes voyant ce qui se passait, il ne pouvait y avoir de danger. Enfin.

Le groupe déboucha alors sur une grande salle circulaire. Six couloirs en partaient. Protégés par six portes, en bois renforcé. Et pas moisies, elles.

"Je propose celle de gauche, puis si on trouve rien, on essaye à droite, et ainsi de suite. Et de toute façon, si je propose quelque chose, je le fais, alors je vais le faire. Qui m'aime me suive !"

Après ces propos narcissiques, Gwennaall se pointa devant la première porte à gauche. Et il enfonça la poignée.

Douleur, mal et chaleur s'insinuèrent en lui. Un long cri, la main sur la poignée. Sa peau rougissait, des marques apparaissaient sur sa main, puis son bras droit, lequel était en contact direct avec la porte.

Dans son crâne, une voix résonna :


"Je t'attendais depuis des lustres ! Nain ! Je suis Kornettoh, et j'annihilerai le bien qui s'est insinué en toi ! Tu es né pour me servir, et tu me serviras !"


Un second grand cri.

Une autre voix dans sa tête. Il avait les yeux fermés, plissés, et un rictus de douleur tordait son visage.


"Braav' te commande aussi, Nain ! Et ton châtiment sera exemplaire si tu le quittes !"


La preuve que le dieu loyal-bon de cette terre était narcissique : il parlait de lui-même à la troisième personne.

Au bout d'un combat acharné entre deux voix qui se battaient dans sa tête, le Nain en eut vraiment assez. Plusieurs minutes s'étaient écoulées et de grandes marques rouges striaient sa peau. Ses bras, ses mains, ses jambes et tout son corps, à l'omission de sa tête, étaient marqués à jamais par Kornettoh. Le mal coulait à présent dans ses veines.

La douleur avait fait perdre à Gwennaall la notion de temps, et de magie. Tout était moins que cette douleur. Et le Nain mit fin au combat, laissant place à la majorité écrasante de Kornettoh dans son esprit.

Il lâcha la poignée et ouvrit grand les yeux. Au fond de ses pupilles, une lueur rouge. Les iris dorénavant noirs. Le Nain était maintenant complètement changé.


"Mes amis, dit-il d'une voix grave, étonnamment pas naturelle du tout, je pense que ce n'est pas la bonne porte."


Il fixa un à un les membres de son groupe qui l'entouraient, et prit la seconde porte, afin qu'on le suive.

Mais n'ayant plus aucune notion du temps, il ne s'était pas aperçu que ses actions avaient été étranges pendant quelques minutes. Il ne savait plus rien. Il était un pantin. Mais un pantin doué de parole, de pensée, d'intelligence, mais surtout maléfique. Cet état n'allait-il pas faire se questionner le groupe ?

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 25
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Sam 24 Avr - 14:14

Malgré la sensation de danger omniprésent que procuraient les lieux, Raynarès ressentait un étrange bien-être. L’obscurité totale empêchait de voir, mais décuplait les autres sens du groupe.

Il entendait les frottements des pattes griffues d’un rongeur sur les dalles de pierre humides. Il humait une légère odeur d’huile devant eux. Il sentait la présence de ses compagnons devant lui, à quelques pas à peine.

La Compagnie arriva alors dans une pièce circulaire, où les ténèbres se dissipaient suffisamment pour que chacun puisse distinguer les silhouettes de ses camarades. Six portes, identiques en tout point aux autres, partaient dans des directions opposées. Aurion n’avait jamais parlé de six portes. L’odeur d’huile se faisait plus forte maintenant qu’il avait pénétré dans la salle. Deux des portes laissaient passer un mince rai de lumière sous elles.

Gwennaall, sous un prétexte douteux, s’approcha alors de la porte située à l’extrême gauche de la pièce. Au moment même où il posa la main sur la poignée, il poussa un cri de douleur qui aurait sûrement brisé les tympans d’un elfe.

Raynarès se précipita vers lui mais alors qu’il n’était plus qu’à quelques mètres de son ami, il fut violemment repoussé, comme si un troll lui avait flanqué un poing dans l’abdomen. L’Humain atterrit sans plus de douceur sur les pierres froides. Il se releva lentement, fit claquer les os de sa nuque, regarda Gwennaall qui poussait un nouvel hurlement, et s’élança une deuxième fois vers lui.

Et pour la deuxième fois il fut rejeté. Enfin, le Nain lâcha la poignée et déclara d’une voix qui glaça le sang de l’assassin :


" Mes amis, je pense que ce n'est pas la bonne porte. "

Puis, avant que l’un des membres du groupe ne réagisse, il actionna la poignée d’une seconde porte. Celle-ci s’ouvrit, et donnait sur un long couloir éclairé de quelques torches. D’où l’odeur d’huile. Au bout du couloir, un escalier descendait dans les niveaux souterrains du château, et un autre montait aux étages supérieurs. Raynarès prit fermement Gwennaall par l’épaule et mit un genou à terre.

" Tu vas bien ? Qu’est ce qui s’est passé ? "

Raynarès scruta le visage de son ami et remarqua que ses yeux avaient changé de couleur. Mais peut-être était-ce un effet d’optique ? Puis il vit autre chose, qu’il avait déjà observé une fois dans sa vie. Dans les yeux de Gwennaall se reflétait le Mal.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 2 Juin - 15:40

Et mamie supernova arrive sur sa tornade blanche dans la grande salle circulaire. C'est marrant, y'a comme qui dirait une scène avec des gens pétrifiés depuis des siècles et recouverts de poussière.

Un si bel écosystème arachnoïde, quel dommage de le ranimer.

Allez HOP, on repart. ACTIOOOOOoooon!

Le petit groupe avait désormais un nouveau centre d'attention: un Nain. J'ai envie de dire, pour une fois! Mais celui-là avait juste une furieuse envie de déchiqueter les gens, de mettre du sang partout sur les murs et de pourrir les tapis vampires. La poignée de la porte avait visiblement été divinement piégée au Khornettisme (honte à moi qui ne sais pas l'écrire), et le nabot n'en devenait que plus dangeruex encore, puisqu'il n'aurait aucun remords à se servir d'une autre arme que son haleine de chacal ivre mort contre ses compagnons.

Mais évidemment c'est moi le patron ici, alors si vous le voulez bien, trêve d'admirations contemplatives à l'encontre de cette machine de bataille vivante et tournons-nous plutôt vers les effets du
second piège que recelait cette porte. Eh oui, je suis vicieux.

Dans le feu de l'action, personne n'avait remarqué la grosse et grande trappe en bois bien solide, ni ses renforts en acier, d'ailleurs. Avoir touché la poignée semblait l'avoir ouverte, soit dit en passant. Les aventuriers s'en rendirent compte quand un filet de bave nauséabond tomba du plafond. Tel une scène cauchemardesque d'un film cauchemardesque, les têtes se tournèrent lentement vers l'ouverture d'où descendait...


Le monstre.



[Le premier qui répond a le droit de choisir quelle bestiole c'est!]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 25
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 9 Juin - 14:53

Et d'un bond agile la créature atterrit devant la Compagnie. Leur barrant le passage aux escaliers, elle fouetta l'air d'une patte velue qui comportait de courtes griffes crasseuses. Elle ressemblait à un chien de deux mètres de long et se comportait comme tel. Raynarès n’en croyait pas ses yeux :

" Hé ! C’est pas censé n’exister que dans les contes, les Wargs ? "


Mais il fallait se rendre à l’évidence. Si cette créature devait porter un nom, c’était bien celui de Warg (ou Médor, si vous préférez...).

Raynarès sortit lentement sa dague, sans croiser le regard de l’animal. Il fit quelques pas de côté, prenant soin de faire le moins de bruit possible. Le Warg le regarda faire, et détourna son regard pour le porter sur Ivanov.

* Bon, c’est une grosse bête comme plein d’autres, du gros gibier comme les cerfs ou les ours. Normalement, si je la transperce entre le cou et l’épaule, je devrais pouvoir attendre le cœur ou au moins une artère... *

L’Humain déplaça son bras en arrière, et lança avec rapidité sa dague, dont le manche percuta la tempe de la bête avec une violence peu croyable de la part de l’assassin. Le Warg, à moitié étourdi par l’impact, flancha sur les dalles humides du couloir. Raynarès en profita pour récupérer son arme et la planter dans l’endroit cité plus haut (non, je sais pas comment ça s’appelle /o/, dites le moi si vous savez ^^). Le sang gicla et tacha la fourrure de l’animal ainsi que les mains du jeune assassin. Sous le coup de la douleur, le Warg s’ébroua, faisant chuter Raynarès. L’Humain avait récupéré sa dague, plus par réflexe que par volonté.

La bête tenta de lui mordre la tête, mais Raynarès lui bloqua la mâchoire avec ses mains, tant bien que mal. Il lui flanqua un coup de genou dans la gorge et plongea son arme dans la gueule de la créature. Cette dernière referma sa mâchoire sur la dague, la brisant entre ses crocs. Malheureusement pour elle, elle avala plusieurs morceaux d’acier et se tordit de douleur tandis que son estomac était perforé par les restes de l’arme. Raynarès en profita pour plonger sa main dans la plaie du Warg, d’où coulait nettement moins de sang qu’avant. Il sentit un organe palpiter contre ses doigts.

D’un geste brusque, il contracta le cœur jusqu’à ce que l’animal cesse de bouger. Il retira sa main, toute poisseuse du sang de l’animal. Il regarda le manche de sa dague avec regret, et le jeta sur le cadavre.


" Merci du coup de main les gars ! " lança-t-il avec un sourire ironique.

Il se tourna vers ses compagnons et comprit les raisons de leur passivité.

Deux autres Wargs bloquaient la sortie et regardaient d’un œil furieux l’homme qui avait abattu leur congénère.
Hélas pour eux, c’est le moment que choisi Gwennaall pour passer à l’action...


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 23
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 9 Juin - 15:21

Après une question courte de l'assassin, réponse courte du Nain :

"Mais ouais ça va, il s'est rien passé."


*Je dois cacher tout ça à ce p'tit, il a besoin de moi après...*


Puis la sortie de trois bestioles. Une d'abord par la porte, que Raynarès intercepta, puis tua comme conté plus haut. Gwennaall regarda le combat du coin de l'œil. En demandant, quand même :

"C'est quoi ces machins là ?"


Il passa à l'action. Le Warg, je veux dire. Ses pattes crissaient sur le sol froid du château. Sur la pierre. Des pattes agiles, et en même temps pataudes. De grosses pattes, comme celles d'un lion. Des pattes meurtrières, munies de griffes au tranchant sans égal.


"A L'ASSAUT !"


Le Nain s'était muni se sa hache dans la main droite. L'arme qu'il maniait à la perfection. Sa Durandil servirait juste à parer des coups, au cas où. Mais au moment où il le pensait, il cria :

"Va plus y avoir grand chose à parer, 'moi qui vous l'dis !"


Il s'élança, surprenant la grosse bête devant lui. Elle s'ébroua, leva donc les deux pattes de devant, que le Nain eut le temps de lacérer au moyen de sa hache. Comme une danse. lacérer, trancher, broyer, tuer, broyer, trancher, lacérer. Une musique parfaite, un rythme sans égal, une vitesse incroyable. Puis un cri :

"WAAAAAAAAH !"

Oui, bon. On va passer aux détails, parce que là, à force de frapper, il s'épuisait notre Nain. Enfin, le Warg aussi, en même temps.

Il ne pouvait plus marcher que sur trois pattes. Ne pouvait utiliser qu'une seule de celles-ci pour l'attaque, et ses dents étaient bien abîmées. Il saignait, de la gueule, de l'abdomen et des pattes. De multiples contusions lui ceinturaient le corps. En revanche, la rage du Nain était grandissante, et sa force décuplée par Kornettoh, qui l'aidait depuis le sommet du château. Il était béni par Kornettoh, il vaincrait tous les ennemis sur son chemin. Et c'était pas un Warg qui allait l'arrêter !

Le combat faisait du bruit. Et il faisait rage de plus belle à cet instant précis. Cet instant où Gwennaall se concentra, et appela à la force de son Dieu. Le Nain asséna un coup très puissant juste au milieu du front, entre les deux arcades sourcilières, au dessus du museau. Un coup de hache. Un coup mortel. Pas mal de bouts d'os volèrent. Le crâne de la bestiole était en morceaux, tellement le coup était puissant. Elle n'avait plus aucune chance de lui faire du mal à présent.


"Oula, y'a des bouts partout..."


Dans un râle, elle s'écroula. Djinn et Trichelieuse avaient été transportés loin de là. Cette violence n'était pas faite pour eux. Et ils le savaient. Un collier de téléportation leur avait été offert par Gwennaall. Ils étaient partis tous deux, célébrer leur mariage. Gwennaall y pensa pendant que la tête de la bête touchait le sol, répandant des morceaux de cervelle sur le sol jadis immaculé de cette salle.


"Et une bestiole emmerdante de moins sur cette Terre !"


Le ton était profond, la voix caverneuse, les yeux étaient rouges, l'air sérieux. Gwennaall avait gagné. Le Nain avait vaincu. Et personne aujourd'hui ne pouvait dire qu'il pourrait perdre un combat. Il incarnait désormais la puissance. La puissance d'un Dieu. Une figurine déplacée, mais gorgée de vigueur...

"Ouais ! J'ai réussi !" conclut-il avec un rire sonore...

Un combat terminé, deux Wargs à terre... Un beau score pour le moment...


"Bien joué, Raynarès. Bien joué. Toi, tu sais où frapper. Moi j'ai la puissance avec. Entraîne-toi, et tu verras que plus personne ne pourra te résister..."


Et le dernier Warg ?

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Lun 14 Juin - 9:50

[le Vampire étant momentanément indisponible, donnons-lui une raison d'être indisposé, hinhin. Et ainsi d'avoir encore plus les crocs au réveil.]

L'Iznogoud vampirique, dont les dents ont également l'habitude de rayer le parquet, était donc adossé tout tranquillement à un mur, regardant ses compagnons se bastonner avec des grosses bêtes méchantes, poilues et baveuses, fut surpris par un mouvement sur sa gauche. Il se rrretourna et vit une grande gueule aux nombreuses rangées de crocs lui foncer dessus en feulant. Ivanov leva le bras au dernier moment et dévia le gros de l'assaut, mais il finit toutefois par terre, assomé, le crâne ouvert et le bras en sang.

Quand aux autres, une fois qu'ils se furent débarassés de leurs bébêtes respectives, ils purent observer la scène. Le Warg qui avait terrassé le hautain pâle était beaucoup plus gros que les deux autres. Et bien plus en rogne. Gwennaall le Nain, faisant brutalement(on ne sut jamais trop pourquoi) un rapprochement avec la vie familiale des ours, en déduisit, barbe frémissante, qu'il devait s'agir-là de la gentille maman des deux autres monstres, et qu'elle était bien décidée à faire passer aux aventuriers le goût de buter des boules de poils.

Elle ramassa son énorme corps musculeux, les yeux fous, crocs en avant, et se rua à l'attaque.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 23
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Lun 14 Juin - 15:49

Deux grosses boules de poil hors course. Mais une troisième pas vraiment hors course, vu qu'elle avait buté la créature aux dents longues. En plus elle était plus grosse, avec plus de poils, plus de muscles dans les quatre pattes, et plus de crocs. Enfin non. Des crocs plus gros. Pour faire plus mal, mon enfant. Enfin bref, un Médor-en-chef quoi.

Ha non ! J'ai trouvé ! La "Môman" des deux petits. Les deux boules de poil qui traînent par terre. Une avec un trou entre l'épaule et la gorge, et une autre... avec le crâne littéralement explosé, satellisé. Et avec plein de sang qui goutte par terre.

D'autre part, il y a le cœur de la première bestiole à être tombée qui bat. Répandant du sang sur une bonne surface de la pièce où s'est déroulé le combat. Flop. Flop qu'il fait, le cœur. Répandant aussi du sang sur les murs, sur les bouts de cerveau qui restent du second Warg à tomber.

Puis prise de conscience du Nain. Le dernier lui fonce dessus. Le dernier. Le Médor-en-chef. Le plus dangereux. Le plus gros aussi. Enfin, tout ça, ça pouvait faire peur. A n'importe qui. Mais pas à Gwennaall. Lui, il savait bien que ce monstre pouvait être un motif de sa mort. Mais aidé comme il l'était à ce moment précis, il n'avait pas peur.

Ni une, ni deux, il se concentra en fermant les yeux une seconde. Trois choses se passèrent d'une manière fulgurante. Des nervures vertes apparurent sur sa hache, signes de sa puissance. L'enchantement placé sur sa hache se révéla. La lave en fusion tourbillonnant autour de la lame en fer forgé. Puis un éclat rouge vermeil. Un éclat venant de son épée, encore au fourreau, enchantée elle aussi.

Puis Gwennaall sauta et attrapa le poignet de Raynarès. Fermement. Il le força à le suivre, et courut en direction de sa cible. Le Warg. Le Grand Warg.


"A nous deux, Médor ! Et celui-ci, Raynarès, on le fait à deux ! Pour Ivanov !"


Il fonça dans le tas comme un gros bourrin. Un coup fulgurant de sa hache ouvrit une profonde entaille dans l'estomac de la bête. Le sang gicla, sur le front du Nain. Dégoulinant sur sa barbe. Un tel gâchis. Une belle barbe tressée. Limite, ça aurait pu le rendre malade. Il dégaina sa Durandil. A l'éclat aveuglant.

La bête hurla, fermant une fraction de seconde les paupières. Gwennaall en profita pour lui asséner un autre coup sur le museau. Un autre jet de sang. Les mâchoires étaient ouvertes, et on pouvait voir un bout de chair de vampire entre ses dents. Un autre hurlement suivi d'une attaque de Durandil. Un bout de gencive partit se loger sur le mur. Bien encastré dans une petite faille dans la roche. Un jet de sang encore.

L'épée ne se salissait pas, la hache non plus. Mais les blessures s'envenimaient. Le Warg s'affaiblissait de minute en minute, de seconde en seconde. Alors que le Nain, lui, ne tarissait de coups à infliger au monstre. Une. Deux. Trois. Les entailles s'ajoutaient sur la peau jadis immaculée de Médor, tachant le poil jadis soyeux. Cette immonde bête trépasserait bientôt.

Peut-être que Raynarès lui enlèverai l'organe vital, comme il avait fait pour l'autre Warg. Mais il n'attendait pas. Une pluie de coups tranchants et mortels pleuvait sur la bête, occupant son regard et son attention, permettant à l'assassin d'asséner un coup fatal...

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 25
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 16 Juin - 13:18

« Bien joué, Raynarès. Bien joué. Toi, tu sais où frapper. Moi j'ai la puissance avec. Entraîne-toi, et tu verras que plus personne ne pourra te résister... »

Une douce chaleur monta à la tête de Raynarès à l’instant même où Gwennaall terminait sa phrase. Sûrement l’excitation passée du combat. Puis Ivanov fut abattu par le dernier Warg. Il y eut un moment de silence, pendant que la bête toisait les deux autres aventuriers. Ivanov n’était plus. La personne la plus puissante de la Compagnie était morte. Même si Raynarès n’avait jamais apprécié l’air supérieur du Vampire, il n’en était pas moins déçu par la mort de leur plus puissant allié. Juste déçu. Car si le Vampire était mort, les chances de survie de la Compagnie diminuaient assez. Mais l’assassin n’eut pas le temps d’y réfléchir car Gwennaall lui prit le poignet pour l’obliger à combattre le Warg. Ce geste augmenta considérablement la sensation de chaleur que Raynarès éprouvait.

"A nous deux, Médor ! Et celui-ci, Raynarès, on le fait à deux ! Pour Ivanov !"

La chaleur était désormais intense et lui faisait mal. L’Humain entendit alors une voix dans son esprit :

* Ce Nain ose te donner un ordre... Il se croit supérieur à toi... Mais tu es libre... Et puissant si tu le voulais... Tue le... *

Raynarès n’avait jamais entendu cette voix. Pourtant, il était certain de la connaître. Il se concentra fortement pour refouler son désir de meurtre totalement injustifié, car il n’avait aucune envie de tuer son ami, malgré ce qu’il avait entendu.

Gwennaall le lâcha et se mit à charcuter violemment l’animal. Raynarès resta de marbre. Il contourna la bête déjà en sang, et s’agenouilla près du cadavre d’Ivanov. Il décrocha le ceinturon qui tenait sa Vorpal et le passa autour de sa taille. Ceci fait, il dégaina l’arme, scintillante à la lumière des torches et dont la garde était parsemée de pierres écarlates, comme des rubis ou des grenats.

Raynarès bondit alors sur le dos du Warg et lui planta l’épée entre les omoplates, lui transperçant la colonne vertébrale. Il enfonça la lame dans l’animal jusqu’à la garde et Gwennaall put voir la pointe de l’épée en percer la poitrine. Raynarès retira l’arme dans une gerbe de sang, et sauta du dos de la bête. Les yeux écarquillés par la douleur, le Warg tomba sur le côté, et offrit sa gorge aux deux aventuriers. Raynarès ne se fit pas prier et lui trancha la gueule d’un coup sec. Puis il essuya l’épée sur sa cape et la remit au fourreau. Par respect, il rendit son arme au Vampire.


* Ô Trafalgar, toi l'Absolu, je te prie d'accepter ce grand guerrier à tes côtés. *

Enfin, les deux amis purent se diriger vers les escaliers. L’assassin choisit celui qui descendait, car Ronog leur avait dit que son Inquisitrice se trouvait au sous-sol.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 23
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 16 Juin - 14:19

Après avoir fait une tête... bizarre, Raynarès sauta, pendant que le Nain continuait d'infliger à la bête de graves blessures. Ses pattes avant ne la supportaient plus vraiment. C'est alors que l'Humain se décida à emprunter l'épée du vampire, blessé. Enfin très gravement. On en a discuté, et on a dit qu'il était pas mort. Après c'est vous qui voyez, si pour vous "le crâne ouvert" c'est mort ou pas. Enfin ça on me l'a dit, moi je dis qu'il est pas mort. BREF.

Et en sautant, l'assassin transperça littéralement la colonne vertébrale du Warg. Ou de la Wargesse... Warguesse... Bah je sais pas comment on dit, c'est la femelle du Warg, hein. Bon, c'était la "Môman Médor" si vous préférez. De toute façon peu importe, vu que Raynarès lui asséna un coup fatal à la nuque. Un bon coup d'épée. Enfin, d'épée du Vampire.

"Boah. Ma foi c'était pas si difficile, en travaillant en collaboration. Bon allez, on descend voir ce qu'il y a en bas de l'escalier..."


Le Nain s'engouffra donc dans le trou béant de la porte. D'où partaient manifestement deux escaliers. Un partant en haut, l'autre en bas. Et là, le choix n'était forcément pas très dur. L'objectif de quête se trouvait en bas. L'Inquisitrice. La hache pouvant sauver intégralement le peuple de Ronog. D'une guerre sans fin. Inéluctable, infinie, et surtout immortelle. Une guerre qui ne pouvait qu'apporter mal et souffrance.

A ces idées, Gwennaall émit un petit sourire. Maintenant, faire souffrir était plus une félicité qu'un interdit. C'était un plaisir. Dévastation et Mal étaient ses mots d'ordre. Lui qui avait toute sa vie été modeste et raisonnable avait maintenant envie de plus de liberté. De liberté de faire souffrir. De liberté de détruire. Mais aussi il gouvernait une cité. Et il ne pouvait pas faire souffrir ses propres concitoyens. Non. Il pourrait à la limite déclarer la guerre à une ville rivale. Envoyer toutes les personnes disponibles dévaster un terrain ennemi. Beau et Calme seraient remplacés par Horreur et Sang. Le Mal coulait dans ses veines et son regard perçant rougeoyant en était la preuve.

Mais ce regard n'était pas le miroir de ce qu'il voyait. Tout n'était qu'obscurité et humidité. Elle ne se voyait pas, cette dernière, mais se sentait. Et un endroit sombre et humide apporte son lot de soucis : le bruit de gouttes qui percent le silence glacial de la pièce. Les murs qui absorbent le moindre rai de lumière venant de l'extérieur. Et cela ne s'arrange pas quand on va en profondeur : la lumière est de moins en moins présente, empêchant ainsi l'utilisation d'un sens primordial : la vue.

"Mais pas pour moi !"
s'exclama Gwennaall.

Eh oui. Un Nain a toujours de quoi faire dans son sac. Un gros morceau de bois, de l'alcool, et un peu de tissu feront l'affaire. On enroule le tissu autour du morceau de bois, et on l'approche de la hache couverte d'un épais tissu de lave en fusion rougeoyant. Le tissu part directement en flammes, éclairant alors les environs.

Les flammes rouges alors léchaient le plafond. Et pas à pas le Nain descendait. A l'affut du moindre danger. Car même Nain et protégé par une lourde armure de plaques, on ne fait pas le malin dans le château de Gzor. Des aventuriers de très haut niveau y ont perdu la vie.


"Mais pas moi !"


Encore une réflexion sans intérêt, juste en accord avec ses pensées. Mais une marche par une marche, le Nain descendait vers les profondeurs infernales des sous-sols du château, le rapprochant de l'Inquisitrice elle-même, qu'ils devaient chercher sur un cadavre d'Orc.

"Mhh... Dis-moi, Raynarès, est-ce que tu te souviens de ce que Ronog a dit, exactement ? C'était bien sur un cadavre d'un des Orcs qui sont entassés ici que l'on doit récupérer la Hache, l'Inquisitrice ? J'espère qu'elle n'est pas gardée..."


*Parce que détruire le Mal, ça ne sert à rien. Dévaster un village d'innocents serait par contre un boulot plus acceptable...*


Les flammes faisaient apparaître une dimension maléfique à son regard, au rictus tordant son visage, néanmoins discret... On aurait pu le confondre avec un démon... Alors que c'était juste un Nain aux pensées et à l'air un poil maléfique...

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 27
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Ven 18 Juin - 22:00

[Vampires never die]

Lorsque quelqu'un reçoit un choc, il se passe toujours un certain temps avant que le destinataire s'en rende compte. Prenez par exemple un nain qui se prend une flèche (d'orque ou d'elfe, c'est comme vous voulez), il mettra toujours un certain temps à réagir.
Là c'est un peu pareil, le vampire parut au premier abord insensible. Tout juste le bras pour dévier presque négligemment l'assaut de la bête. D'abord une grande sensation de calme, de vide comme si le corps était en chute libre. Mais très vite les lois de la physique de la Terre de Fangh - bien que chaotiques - se chargèrent de rappeler à l'ordre le sujet concerné.
Du sang. Beaucoup de sang. Voilà ce qui défilait devant les yeux du vampire. Quand au reste de ses membres, ce n'était qu'une énorme douleur, peut-être aussi terrible qu'un rayon de soleil à midi en pleine vallée de la mort. Et lentement, le corps chuta sur le sol tandis que le fourreau de l'épée tintait contre la pierre froide du sol.

Lorsque l'humain vola l'épée à son propriétaire, un léger soubresaut traversa le corps du vampire à terre. Même soubresaut qui sembla se répéter lors de la restitution de l'arme.
Puis les coéquipiers du vampire s'en allèrent, s'enfonçant dans les ténèbres, descendant dans les entrailles du château.




Edit : ahah posté à minuit pile, cette classe

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !


Dernière édition par Ivanov Tsardin Al'Uile le Ven 18 Juin - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 27
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Ven 18 Juin - 22:37

[Ahah, vous croyez vous débarrasser de moi comme ça...]

Comme dit précédemment, les lois de la physique fanghienne sont assez chaotiques. On raconte qu'elles sont régulées par deux dieux bourrés qui ont noté tout ça dans un manuscrit à une époque fort lointaine. Et c'est donc aux démons mineurs ou autres anges non identifiés qu'incombe la tâche de faire respecter l'application de la physique fanghienne. Pour l'appliquer, ils regardent ce qu'il se passe sur la Terre de Fangh et suivent un schéma événementiel afin de vérifier la concordance des actions. Mais comme il y a plus d'une personne sur la Terre de Fangh il faut donc plus d'une personne pour les surveiller. Ainsi le manuscrit fut dupliqué, copié, mais aussi adapté en fonction des personnes qui le recopiait.

Bref tout ça pour vous dire qu'actuellement la personne qui était en charge de la surveillance du vampire n'était pas très attachée à l'application stricte du code. Pour dire vrai même, il se faisait tard et elle avait plusieurs gramme d'alcool coulant dans les veines. En partie pour cette raison et en partie pour d'autres closes obscures que nous développerons peut-être ultérieurement, ce qui devait se passer ne se passa pas. Enfin non, pire encore, se qui devait se passer se passa mal.
Ainsi donc nous allons nous attarder sur ce qui se passa plutôt que sur ce qui devait se passer.


/*...umh où suis-je ? Et qu'est-ce qu'il s'est passé. Ma tête...*/

Établissant un petit check-up mental, le vampire commença à mettre bout à bout les bribes de mémoire qu'il lui restait. Mais le résultat semblait erroné, comme si les souvenirs ne correspondaient pas à la réalité.
Au final il décida de se satisfaire de ce qu'il voyait : il était à présent en bas d'un escalier, plus ou moins vautré contre une porte. Quelque chose lui lançait dans le bras. En l'inspectant il remarqua qu'il n'avait plus de chair sur tout l'avant bras ; seuls subsistaient les os, comme nettoyés à la soude. Mais cela n'empêchait pas le poignet et tous les doigts de se mouvoir. En fait, toute trace de chair avait été retirée jusqu'au coude, donnant au vampire un air encore plus machiavélique.
Quant au crâne, ce n'était pas facile de déterminer avec certitude ce qui lui était arrivé. Pour l'instant on se contentera de savoir qu'il s'est refermé.

Donc reprenons : le vampire se trouvait désormais en bas d'un escalier, vautré contre une porte et tendant difficilement de reprendre ses esprits.
Il essayait d'écouter au loin mais rien ne parvenait, comme si le château entier s'était tu. Puis virent des bruits de pas, deux paires. Un très léger et l'autre plus lourd. Et de la lumière. On venait.
Comme fouetté par une lanière invisible, Ivanov se releva et dégaina son épée de sa main décharnée. A ce moment très précis, la lueur rouge se ralluma dans ses yeux. Un feu rouge vif brûlait dans ses pupilles, donnant un regard chargé de rage et de vengeance.
Il ne put contenir un rictus qui se transforma en grand feulement sardonique, résonnant dans toute la colonne de l'escalier.
Il les attendait.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 23
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Sam 26 Juin - 12:51

Papotage dans le couloir, question à la con et compagnie. Mais aussi une jolie surprise en bas de l'escalier. Pas un genre de surprise qu'on trouve dans ces œufs en chocolat. Et pas de celles qui sont emballées dans du papier et dont on le déchire pour découvrir avidement un cadeau... parfois décevant.

Non. Cette surprise-là en était une moins bonne. Avec un bras décharné. Et au regard du même rouge émanant le mal que Gwennaall. Le mal contre le mal. Qui du plus petit ou du plus grand peut gagner ? Aucun sans doute. Ou peut-être l'un, ou l'autre. Ou même les deux.

Aucun ne se laissera défaire, aucun de voudra laisser sa place de serviteur du Mal.

Mais feignant la surprise, Gwennaall écarquilla les yeux.


"Ivanov ? Ivanov Tsardin Al'Uile ? C'est bien vous ? Le maire de Valtordu ?"


Aucune réaction bienveillante. Le mort-vivant semblait bien vouloir tuer avec froideur les deux compagnons marchant dans sa direction. Tout à coup, le Nain s'arrêta, bloquant de son bras tendu l'assassin qui tendait à continuer sa route. Une phrase chuchotée, inaudible pour le Vampire. Juste assez forte pour les tympans de l'assassin :

"Attends, je pense qu'il n'est pas aussi bienveillant qu'il n'en avait l'air... Même s'il n'en a jamais eu l'air..."


Sitôt pensé, sitôt les actions liées à la rencontre d'un ennemi surgirent dans son esprit. Et bien sûr, effectuées avec la plus grande rapidité. La concentration sur sa cible apparut, illuminant sa hache, la recouvrant de lave en fusion, l'épée Durandil dans l'autre main luisant d'un éclat écarlate mortel...

"Ecoutez, Ivanov, je ne suis pas votre ennemi. Nous sommes ici ensemble pour retrouver l'Inquisitrice de Ronog. Pas pour nous battre entre-nous. Il est inutile de dépenser de l'énergie pour cela. Inutile..."


Une pause, puis :


"Vous m'écoutez ?"


Le Nain s'était rendu compte que son interlocuteur était juste un poil énervé... Que l'on lui ait piqué son épée, qu'on l'ait laissé pour mort... Mais pas assez mort... Puis, un énervement presque palpable. Le Vampire n'était pas amical, c'était clair et net. Même plus net que clair, si vous voulez mon avis. Dans un château aussi sombre... Mais il était aussi net, qu'il n'était pas là pour tuer le reste de l'équipée. Aucunement. De toute façon, il était engagé auprès de Ronog. Si toutefois un Vampire a une parole...


Sans doute faudrait-il se préparer au combat... Mais Gwennaall n'était pas seulement fixé sur sa cible. S'il fallait se battre, l'affront direct était une mauvaise idée. Il fallait élaborer un semblant de stratégie pour avoir une chance de le vaincre...


*Cela ne sert à rien d'essayer de le tuer... Il est plus fort que moi. Mais... Raynarès... Non. Il est trop faible pour le Vampire. Par contre il pourrait très bien faire la différence...*

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 25
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Lun 28 Juin - 13:15

Fouillant sa mémoire une dizaine de secondes, Raynarès répondit à Gwennaall :

" L’Inquisitrice est normalement placée aux côtés du commandant Orc qui a jadis assiégé la cité d’Eledrin. Et comme cet Orc est mort, il faudrait qu’on trouve un tombeau, ou un truc dans le genre. Il doit avoir une sépulture suffisante à son grade. Un machin en pierre avec une statue de lui. Ou pas. "

Et ils continuèrent de descendre les escaliers, rendus glissants à cause de l’humidité, pour arriver dans un long couloir (encore !), suffisamment large pour que les deux compagnons marchent côte à côte. On entendit une sorte de feulement dans le bâtiment. Un autre Warg ? Non. Ce n’était pas un bruit animal. Devant eux se tenait un grand homme. L’éclat d’une épée scintilla à la lumière de la torche. L’homme releva la tête. Raynarès écarquilla les yeux. Pendant deux secondes qui lui parurent durer un siècle, il resta là, regardant d’un air particulièrement primitif Ivanov. Car c’était bien Ivanov, le Vampire, qui leur barrait la route, Vorpal à la main. Puis Raynarès se rappela que les Vampires ne pouvaient pas mourir. Il se traita mentalement d’imbécile et se maudit de ne pas y avoir pensé.

* Ô Trafalgar, toi l’Absolu, pardonne mon erreur, c’est pas pour tout de suite... *

Au moins un dieu qui devait rire là-haut. Mais le problème n’était pas là. En effet, Ivanov semblait d’une humeur massacrante, au sens propre du terme.

" Euh... désolé pour l’épée... c’est pas du vol, hein... je pensais que vous étiez crevé, moi... "

* Quelque chose me dit qu’il a envie de nous exploser la tronche... *

Il chuchota à Gwennaall :

" J’espère que t’as une bonne stratégie pour le vaincre, parce que moi, (il fit claquer sa nuque et ses phalanges) j’ai pas d’arme ! Exception faite de mes poings et mes pieds. Je savais bien que j’aurais dû emmener mes gantelets à pointes. Ou ceux à griffes... "

Mais même si le combat semblait être difficile, Raynarès abandonna la peur, la convertissant en puissance. Dans une pièce aussi étroite, l’assassin pouvait facilement tirer profit de sa grande agilité en prenant appui sur les murs. Il n’avait pas le poids d’une arme dans ses mains, et il ne portait aucune armure, libérant ainsi toute sa rapidité. Raynarès ne doutait pas de la force exceptionnelle du Vampire. Mais à quoi bon être fort si on ne pouvait pas parer les coups de l’adversaire ?

" Je peux passer derrière lui grâce aux murs. Ils sont assez proches pour que je puisse sauter de l’un à l’autre. Si ça te tente, on l’attaque sur deux côtés en même temps. Sauf si tu as une meilleure option... "


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 27
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Lun 28 Juin - 20:28

Tuer, massacrer, étriper, éviscérer, écarteler, décharner, découper. Nombreuses étaient les idées qui venaient à l'esprit du vampire. Énervement, douleur, peur et agression.
Une brise sortie de nulle part souffla les torches et le groupe fraichement reconstitué mais pas vraiment rabiboché se retrouva dans l'obscurité. Obscurité qui ne fut que de courte durée car rapidement une flamme apparut au-dessus de la main décharnée du vampire.


/* Tiens ça sort d'où ça ? Depuis quand je maîtrise ça ?*/

La source de lumière éclairait le visage du vampire depuis le dessous, lui donnant un air encore plus surréaliste tandis que la lame de l'épée semblait se parer de reflets rouges incendiaires. Voyant qu'il avait désormais l'attention de l'humain et du nain, il se décida à leur répondre :

« Éloignée de la mienne semble être votre conception
Du groupe chargé de la résolution d'une quête.
Car de vos coéquipiers vous ne semblez point
Vous en soucier ne serait-ce le moins du monde.
La Mort ne peut toucher celui qui l'est déjà,
Peut-être devriez-vous tenter de le retenir.
Un temps viendra où les pécheurs seront châtiés,
Un temps où tous les fautifs seront corrigés.
Mais en attendant la venue de ce temps-là
Contentez-vous de remplir vos obligations. »

Laissant aux deux destinataires le temps de méditer leur message, Ivanov se retourna et s'intéressa à la porte qui bloquait l'issue de l'escalier. Un rapide coup d'œil lui permit d'observer qu'il n'y avait point de serrure sur cette porte, tout juste une poignée qui ne semblait pas piégée.
Tandis que les deux autres essayaient peut-être de faire revenir la lumière, le vampire tenta de pousser la porte mais rien ne vint. Il la tira mais n'eut pas plus de succès. Alors lui vint une idée, aussi diabolique qu'un MJ regardant ses joueurs s'empêtrer dans une énigme simple. Il tenta de faire coulisser la porte.
Alors, entendant presque des trompettes de la victoire résonner dans sa tête et le MJ jeter son crayon de rage, il continua à coulisser la porte jusqu'à avoir une vue dégagée sur ce que cachait la porte.
Et quel dégagement, me diriez-vous puisque la salle sur laquelle donnait la porte était meublée de piliers à perte de vue. Au sud, à l'est et à l'ouest s'étendaient des enfilades de piliers qui allaient rejoindre des voûtes que très haut dans le plafond.
A part ça, rien d'autre. Le lieu transpirait le silence, respirait l'immobilisme. Seuls se répétaient les faibles échos dus à l'ouverture de la porte grinçante.

/* Wow il n'a pas fait les choses en petit. Je me demande bien ce qu'est ce truc, on dirait comme un mausolée, une cathédrale, une crypte ou je ne sais quel endroit lourd de significations. */

Sans vérifier si ses coéquipiers suivaient, le vampire s'avança dans la pièce, décidant d'aller vers l'ouest (si tant soit peu la direction qu'il prenait lui semblait être l'ouest. Avec tout ce dédale de couloirs et le chaos ambiant il était difficile d'établir les points cardinaux avec certitude).


/* Bon qu'est-ce que je fais d'eux ? Ils semblaient visiblement près à se séparer de moi de manière définitive. Faudra que je les surveille. En attendant faut quand même trouver ce fichu corps d'orque */

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Lun 5 Juil - 8:20

Chacun de leurs pas résonnait longtemps sous la voûte de pierre. Pour avoir un plafond d'une hauteur pareille sous un donjon, ils avaient du descendre plus qu'ils ne l'imaginaient. Mais bref, pour l'instant ils se trouvaient dans une salle aux proportions nanesque (eh ouais, en terme de bâtiment, des proportions nanesques, en général c'est grand, très grand) et ils ne savaient pas par où aller. En plus, avec toute la poussière accumulée ici...

Tiens, d'ailleurs, en parlant de poussière, l'assassin au regard aiguisé (ça doit faire mal) fut attiré, au sol, par un éclat étrange. Il s'accroupit et balaya l'épaisse couche grise d'une main, découvrant ce qui se trouvait dessous.

Une grande dalle carrée, en bronze, d'environ un mètre de côté, qui se trouvait en plein milieu de nulle part dans cette salle sans fin, avec un texte gravé dessus.



Ici les défunts gisent, en attendant leur heure
Ils sont alignés là, serviteurs du Chaos
De l'Ordre le fléau, de l'Humain le malheur
Ils se relèveront, faisant grincer leurs os
Une légion immense au service de Gzor
Et répandant partout sang, feu, terreur et mort.

Nosférax - V

Vu l'épaisseur de la poussière et compte tenu des evènements, la prétendue légion de morts-vivants tirée des restes des anciennes créatures du Chaos devaient encore dormir là-dessous. Sans doute le Nécromancien de servie était-il parti se faire un café. Et pour couronner le tout, l'auteur avait signé son abominable oeuvre, en tout petit, dans le coin de la dalle.

Raynarès avait lu la dalle à ses compagnons, à voix basse. Alors, évidemment, un évènement magique se produisit, grâce, probablement, à un déclencheur caché.

La dalle coulissa, révélant une petite cavité en dessous d'elle. Il en sortit un gros bloc de pierre, semblable à un autel, dont l'avant était couvert d'inscriptions. Le dessus, lui, portait quatre petites statuettes d'une vingtaine de centimètres, quatre golems miniatures (n'ayez pas peur, leurs pieds sont part intégrante de l'autel, ils ne se déplacent pas, mais ils bougent et devraient pouvoir parler.)

Le premier, tout à gauche, est petit et rond, rappelant une espèce de commis aux cuisines. Son nom est gravé à ses pieds: il s'appelle Smurf. Le second, à droite du premier, est un Troll assez impressionnant du haut de ses quinze centimètres, et semble être un guerrier redoutable, du nom de Charlie. Le troisième, juste à côté, a l'air d'être une espèce de magicien nommé Jim. Et le dernier, sur la droite de l'autel, porte une bure et une capuche, et répond au nom de Moine Kapok.
L'assassin se pencha pour lire les inscriptions sur le bloc.



Ils sont tous les quatre suspectés d'avoir volé au Maître son Palantir favori. Ils ne savent dire qu'une seule phrase chacun, mais vous devez vous en servir pour trouver le bon coupable pour obtenir l'autorisation d'entrer dans la crypte. Une erreur vous vaudra la mort, ainsi que celle du personnage que vous aurez accusé.

Les golems se mirent alors à parler.

Smurf dit en gémissant: C'est Charlie qui a volé le Palantir au Maître!
Charlie répond: Non, c'est le Moine Kapok!
Jim dit: En tout cas, c'est pas moi.
Moine Kapok conclut: Charlie ment en prétendant que je suis coupable.


Reportant son attention sur le texte, l'assassin reprend sa lecture avec une ligne qui semble codée.

Vo tfvm eju mb wfsjuf, upvt mft bvusft nfoufou.

Alors? Une idée?




[edit de 10h41: en fait le code est introuvable. Attendez un moment que je l'édite.]

[edit de 10h45: voilà, c'est fait et faisable.]

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 25
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Lun 5 Juil - 13:21

Raynarès se sentait d’une bêtise incomparable. Non seulement il oubliait que les Vampires étaient déjà mort, mais en plus il était prêt à se battre contre son allié.

* Je vais mettre ça sur le compte de la fatigue... *, pensa t-il d’un air peu convaincu.

Mais il était quand même rassuré par la présence d’Ivanov à leurs côtés, quitte à passer pour un imbécile.
Ils entrèrent dans une pièce gigantesque, où la poussière était reine et les ténèbres plus présentes que jamais. Dedans, chaque bruit de pas résonnait, accentuant le vide de l’immense salle. La flamme d’Ivanov fit briller une dalle au sol. Un message était gravé dans un métal semblable au bronze.


" Gwennaall ? T’as de quoi nous refaire une torche ? "

Sans même entendre la réponse, l’Humain passa ses doigts sur le texte. Il en murmura les mots et un bloc de pierre sortit du sol. Quatre petits personnages se tenaient dessus. Raynarès discerna un autre texte sur le devant de la pierre. Il le lut rapidement à l’adresse de ses compagnons. Les petits bonshommes parlèrent chacun leur tour, et se murèrent dans le silence une fois terminé.

* On est trois pour quatre réponses. Donc si on se goure tous c’est game over... Et puis c’est quoi ce code, là... *

L’assassin sortit de sa sacoche son dernier morceau de parchemin et sa vieille plume. Mais il n’avait plus d’encre. Il jura, inspira à fond, et planta sa main d’un coup sec sur un coin du bloc qui semblait suffisamment pointu pour se faire mal. Du sang coula de la blessure, et Raynarès y trempa la pointe de la plume (non non, il n’est pas maso). Il put ensuite recopier le texte de l’énigme, son code, et ce que les statuettes avaient dit. Peu de temps s’écoula avant qu’il ne trouve la réponse.

" Un seul dit la vérité, tous les autres mentent... Bon, bah j'me lance ! La seule combinaison possible est celle où Moine Kapok dit la vérité, donc Smurf, Charlie et Jim mentent et... Jim est le voleur. Vilain Jim. C'est dangereux un Palantir, même pour les magiciens. Je connais une trilogie avec un bel exemple dedans... "

Une goutte de sueur perla à son front. Rien ne se passait.

* Ô Lumière, toi l’Absolue, fait que je n’ai point omis de détails importants... *


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mar 6 Juil - 11:29

Et, après un long silence, l'autel s'enfonça de nouveau dans le sol, le raclement de la pierre couvrant les hurlements du golem Jim.

A la place se tenait désormais les marches raides d'un loooong escalier, qui descendait las les profondeurs encore plus obscures qu'en haut, c'est dire, puisqu'il fait déjà sombre là où vous êtes. Bref.

Le groupe descendit les marches étroites, prudemment, pendant un bon moment, le Vampire donnant un coup de main aux autres avec sa flamme. Une fois en bas, ils se retrouvèrent dans une espèce de grand couloir éclairé par des braseros magiques, et tous les quelques mètres s'ouvraient des alcôves dans les murs, contenant des sarcophages de pierre noire et humide. Le sol s'ouvrait de temps à autres, sous la forme de grands trous ronds couverts par d'épaisses grilles. En dessous se trouvait probablement un immense charnier, où l'on envoyait les restes des larbins indignes d'avoir leur propre caveau.

Le groupe avança dans le couloir, cherchant des yeux la représentation d'un orc avec une hache. Lorsqu'ils trouvèrent enfin une alcôve correspondant à ce qu'ils cherchaient, la statue leur montrait plutôt une bête du chaos, un orc géant croisé avec un ogre, un troll ou un ours, voire même les trois. La bête devait être gigantesque, avec des crocs immenses, un corps tordu, courbé, simiesque, court avec des membres d'une longueur incroyable. Les gemmes incrustées dans la roche qui tenaient lieu d'yeux à la statues lui donnaient un air sauvage et fou (qui rappelait étrangement celui d'un certain Nain du groupe.)

Le hic, voyez-vous, c'était ce qui se trouvait devant la tombe.

La liche nécromancienne , avec sa longue robe noir, fuligineuse [j'sais pas comment ça s'écrit ^^], portait un crâne de bouc sur la tête, un bâton noueux qui dégageait une puissance magique énorme, et ses deux yeux, matérialisés par deux billes d'énergies bleu électrique luisaient sour son couvre-chef.

Elle avait visiblement été dérangée en plein travail et s'apprêtait à rosser les imprudents.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Gwennaall
Hachoir de Poche
avatar

Nombre de messages : 1085
Age : 23
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Hautain, fier d'être petit et Maître du Jeu nomdidiou !
Date d'inscription : 08/03/2008

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/47  (32/47)
Energie Astrale:
0/14  (0/14)
Expérience:
245/890  (245/890)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Jeu 15 Juil - 14:49

A partir du moment où on se sent con... Comme par exemple quand on prend un allié pour un ennemi et qu'il vous prend pour un réel imbécile d'avoir pensé qu'il était mort... Enfin bref, à partir de ce moment, qu'on se sent très bête, eh bien on ne parle pas. Enfin on fait le tour de toutes les petites idées qui ont pu vous traverser l'esprit pendant qu'on pensait étriper ledit ennemi qui est en fait un ami.

Tout ça pour dire que le Nain avait avancé avec les autres, honteux d'avoir pensé qu'Ivanov les avait trahis. Alors que c'était lui-même, en compagnie de Raynarès, qui avaient trahi Ivanov.

Enfin, la honte s'estompa vite, puisqu'au fond, ce n'était pas grave, et qu'il pouvait sans doute se retourner contre eux quand même, après s'être fait abandonner...

C'est vrai, quoi... Un vampire, c'est intelligent, et essayer de faire son analyse psychologique, c'est un peu compliqué. Néanmoins, étant du même bord, c'est-à-dire du Mal, Gwennaall pensait que le Vampire les aurait sûrement à l'œil, après un tel coup. Il pourrait même se retourner contre eux...

Deuxième fois la même pensée. Les chasser de son esprit était une bonne idée. Toutes les pensées. Parce qu'une énigme était apparue, dans une salle immense, et au milieu quatre Golems, les pieds enchaînés.

Raynarès réfléchit quelques secondes, tandis que Gwennaall pensait :

*Je suis sûr que c'est Jim. C'est toujours celui qui dit que c'est pas lui le coupable. J'en suis sûr... Roh et puis de toute façon, c'est qu'un Palantir, alors qu'est-ce qu'il en a à foutre le Magicien. Il peut très bien en prendre un autre... Enfin bon c'est compliqué à faire, mais bon... Et oui ça se trouve pas n'importe où, je sais, mais bon quand même quoi...*

Et en même temps que Raynarès prononçait le nom du coupable, Gwennaall disait :


"Jim !"


Et à l'assassin de poursuivre :


"Vilain Jim."


Mais peu après la résolution de l'énigme par Raynarès, un problème surgit. Un problème avec des griffes, une grande cape noire, et des bouts de chair qui pendent. Du coin des lèvres, Gwennaall effleura le nom de la créature qui leur faisait face :

"Une liche..."


La peur prit place dans son cœur. Et il regarda ses équipiers avec une certaine appréhension.

"Messire Al'Uile, je vous prie de m'excuser de vous avoir cru mort. Mais dorénavant je désire combattre pour vous. C'est une erreur impardonnable de ma part. Désolé."

Il faillit s'incliner devant lui, s'agenouiller pour recevoir l'accolade, mais non. Quand même, 'fallait pas trop en faire. Il n'était pas si supérieur que ça, juste en force brute...

*J'assure mes arrières. Au cas où, je suis sûr qu'il essayera pas de m'estourbir en plein combat... Même s'il n'y pensait pas...*

Il se prépara au combat, pendant que la liche avançait un peu vers eux. Il dégaina lentement sa hache qui brillait de mille feux. Et son épée luisait d'un éclat rouge mortel. Des armes enchantées contre toutes les créatures mort-vivantes et les démons de ce monde. De vraies armes pour combattre vraiment, sans avoir peur de leur déficience. Désormais la seule déficience possible était celle du corps. Celle de la chair. Et pas grand chose à craindre de ce côté là, les muscles de ses bras étant bien saillants et gonflés à bloc, il pourrait encore combattre plusieurs heures avant de succomber à la fatigue.

"Allez viens ma jolie liche ! Je vais t'étriper ! Comme j'aimerais te passer ma lame dans le ventre et en voir sortir tout ce qu'il y a à l'intérieur... Hmm... Je vais voir ce que tu as dans le ventre ! Et réellement ! Tu n'auras pas la chance de me voir trépasser... Allez viens là, ma mignonne !"

Insulter pour énerver, qu'elle craque et qu'elle attaque en première. Tel était le principe du combat. Le premier assaillant est toujours désavantagé. Enfin c'est ce que pensait le Nain. Et dans un cri, IL craqua. Rien ne pouvait le retenir désormais. Ses yeux s'enflammèrent d'un feu malsain, et il devint comme enragé, fonçant sur sa cible tel un Elfe courant à pleine vitesse. Autrement dit... vite quand même. Et la vitesse n'était pas à l'origine une des caractéristiques des Nains. Non. Donc de quoi effrayer un ennemi potentiel se pensant un peu plus fort.

"A moi !"


Un contact violent et un choc immense à en faire trembler les murs de la grande pièce. Une hache et une épée en même temps dans la... "chair" du mort-vivant. Pas vraiment d'éclaboussure, juste sûrement une douleur pour la liche.

Et pour conclure cet assaut brutal :


"Alors, vous attendez quoi ?"

_________________
« Qui n'empêche pas le mal le favorise. »
Cicéron.
Revenir en haut Aller en bas
Raynarès

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 25
Citoyen de : Mièvr, mais il répondra Chnafon.
Sexe du Perso : Masculin
Statut Spécial : Assassin / Membre de la Brigade
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
41/45  (41/45)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
37/530  (37/530)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 22 Sep - 13:52

HRP : GNIAAAA ! Et oui ! Je suis en vie les gens ! Après deux mois de glandouille, flemmardise, vacances, rentrée, boulot, dodo, je poste le message qui va suivre ! =) En espérant que ça va suffire pour débloquer le schmilblick !
- - - - - - - - - - -


* C'est une liche... Elle maîtrise l'art de la nécromancie... Si elle récupère son bâton, elle sera libre de réveiller les cadavres de ces guerriers à demi décomposés... Si tu ne veux pas t'occuper de ce Nain, alors occupe toi d'elle... Mets-la hors d'état de nuire... Maintenant... *

Encore cette voix dans sa tête. Chaque mot qu'elle prononçait lui donnait l'impression qu'on brûlait son crâne. Mais pourtant, Raynarès devait faire ce qu'elle lui disait. Car la voix avait raison.

Il s'élança donc vers la liche, sans autre arme que son propre corps. La créature, mise à terre par Gwennaall, se relevait tant bien que mal, tendant la main vers son bâton qui avait roulé deux mètres plus loin. Le coup de pied de Raynarès l'atteignit en pleine figure, l'envoyant bouler un peu plus loin. L'Humain en profita pour se diriger vers le bâton, et plaça sa botte au dessus dans la ferme intention de le briser.


* Ne fais pas ça... L'énergie dégagée par la destruction de cette arme pourrait te tuer... Concentre toi sur la liche... *

Et l'assassin se dirigea vers elle. L'insoutenable sensation de chaleur lui donnait envie de tuer. Dans quelques instants, la liche allait mourir. Du moins, elle serait incapable de faire quoi que ce soit qui puisse emmerder la Compagnie. Des choses comme respirer, bouger, cligner des paupières... Elle était au centre du couloir, à une courte distance d'un mur.

Raynarès ne réfléchit pas. En une poignée de secondes, il prit appui à l'horizontale sur le mur, rebondit dessus en effectuant un salto arrière avec triple vrille, courbettes, pose pour la photo de son magazine préféré pour atterrir violemment sur l’immonde créature.

Tout le monde put entendre la nuque se briser. Malgré ça, la liche bougeait toujours. Raynarès lui cassa les rotules.


* Bien joué... Maintenant prends cette fameuse "Inquisitrice" et sors d’ici... Elle a beau être enchantée, elle ne te fera aucun mal... ASSEZ ! Oh... Tu ne veux plus de mes conseils, jeune Mièvrian ?... C’est l’influence maléfique de cet endroit qui me donne des hallucinations... Tu crois ça ?... Tu as tort... Vas-t’en. Comme tu voudras... *

Suite à cette conversation intérieure, Raynarès tourna son regard vers la statue du général Orc. Devant se trouvait un sarcophage. Fait de pierre, L’Humain n’avait pas la force nécessaire pour déplacer le couvercle. Mais nul doute que la hache de Ronog se trouva à l’intérieur.

" Un p’tit coup de main serait le bienvenu pour déplacer ce machin. Gwennaall ? Sir Ivanov ? (et à l’adresse de la liche, qui ballottait la main : ) Non merci la liche, rendors toi. "

Lorsque la tombe serait ouverte, il n'y aurait plus qu'à s'emparer de la hache et sortir du château au plus vite. Dehors, la Compagnie pourrait enfin prendre un repos mérité.


Dernière édition par Raynarès le Jeu 25 Avr - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 865
Age : 25
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   Mer 22 Sep - 19:37

La liche étendue au sol, changée par les délicates attentions de l'assassin en anguille, désespérément hors de combat, geignant et couinant des chapelets de mots sans suite (dont une grosse grosse parts d'insultes colorées), avait malheureusement eu le temps de finir ce qu'elle était en train de faire.

La lourde dalle de pierre qui scellait le tombeau explosa soudain dans une gerbe de poussière et de gravats. Un bloc de pierre de la taille d'un poing vint frapper Raynarès au front, qui se tenait trop près pour éviter les dégâts. Une coulée de sang vint gêner sa vision, en plus du nuage de poussière soulevé par l'éclatement du tombeau.

Par contre, Gwennaall et le vampire purent voir assez distinctement une silhouette massive se dégager. Un orque titanesque se dévoilà, dont les orbites flamboyaient comme si tous les dieux et les princes démons infernaux s'y étaient réunis pour se faire une bouffe. Il devait bien mesurer trois mètres cinquante de haut, et portait d'une seule main un tranchoir colossal, une hache qu'un humain normal aurait eu du mal à porter des deux bras. Bonjour au Catalyseur! Va falloir aller le chercher.

L'orque mort vivant, à la peau d'un noir d'ébène et légèrement flétrie, sauta sur le sol, fracassant quelques dalles au passage, et rugit.

_________________
Ce message était sponsorisé par les épées Plaie d'Os.
Plaie d'Os, t'fais moins l'malin quand t'as plus d'mains !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Catalyseur de Ronog [quête guidée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Montagnes du Nord :: Château de Gzor-
Sauter vers: