L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 [chasse aux trésors]la traque de l'appiculteur hobbit suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dremed

avatar

Nombre de messages : 265
Age : 22
Citoyen de : Mliuej
Sexe du Perso : masculin
Statut Spécial : Paladin Humain
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Energie Vitale:
32/32  (32/32)
Energie Astrale:
10/10  (10/10)
Expérience:
114/140  (114/140)

MessageSujet: [chasse aux trésors]la traque de l'appiculteur hobbit suite   Ven 1 Jan - 19:11

Après avoir parcouru quelque lieues, peu à peu Dremed sentit venir en lui la fatigue.
Il avait voyagé du bois de N'talamela pour arriver dans les plaines de Kwzprtt, des terres sauvages, arides, peuplées de grand animaux aussi féroces que sauvages. Bon d'accord il en existe des herbivores, plus loin.
Et ainsi qu'incité par les airs enchantés que les barbare aimaient à chanter, Dremed s'approcha d'une petite colline qui offrait l'ombre d'un léger bosquet.
Il établit un camp léger, afin de reposer ses muscles martelés par la course livrée au temps déchaîné qu'il avait dû affronter.


{Sèche tempête, sinueux présage, sombre voyage. Parcourir ainsi les terres sauvages pour rejoindre au plus vite et au plus mal ce fichu village. Tout ça pour un pot de miel, pour un poivrot sans doute. C'est vrai que le maître avait l'air fin en se saoulant... Hé hé bien allons reposons ces muscles douloureux je repars bientôt vers le-dit village.}

Soudain un bruit se fit entendre.

{Qu'est ce que bruit ? Je devrais aller voir par ici la cause de ces remous...}

Puis là, devant lui, un animal empêtré dans les ronces se débattait pour s'échapper : une espèce de lapin, l'air apeuré, pétrifié, terrifié.

*Tien, le déjeuné est servi !*

Le lapin émit un bruit ou plutôt un cri :

"WRAAAALLLALALALA!"

Sur le coup, Dremed sursauta et chercha de sa main son marteau, accroché dans son dos, et s'écria :

*Qu'est ce donc que cette diablerie ? Cet immondice ?... A MORT !*

Sur ce, le combat commença. Dremed sortit son arme et le lapin devint crétin, il commença à faire n'importe quoi. Dremed tenta de frapper son ennemi quand celui-ci se jeta sur lui. Il lui expédia un coup d'oreille pendant que le pas paladin lui mit un coup de poing.

*Par l'Ulricsberg*

Le lapin s'envola à 3 mètres 33 sur le sol sec et chaud de la colline aride. Puis le pas-paladin le frappa de sa masse à deux main et projeta violemment des morceau de cerveau. Pour le peu qu'il y avait, il en fut couvert. Il se nettoya après cette bêtise surprise.

Puis il alla se reposer quelque temps et reprit sa route sans regret aucun, et se dit soudain:

{Si j'allais faire un tour à Waldorg et voir ce qui si passe... Et si je trouve un quelconque mage assez puissant pour me téléporter d'ici sans aucun frais, peut-être pourrai-je aller plus vite à Valtordu ?}

Sur ces pensées, il tourna et se retrouva vers une route de pierre fendue et assez longue, et se dirigea vers une croisée des chemins, où un panneau annonçait :


"WALDORG
52 kilomètres"



Il parcourut à la suite de ce panneau 12 kilomètres avant de s'arrêter. Dremed repartit sans que rien ne se passe. Il tomba tout à coup, derrière lui, sur une diligence, tirée par 4 chevaux brun et gris, gardée par une demi douzaine de gardes en armure et équipés d'épées ainsi que de lances. Eux aussi montaient des chevaux. Puis, sans prendre garde à l'aventurier, les gardes passèrent, suivis de la diligence noire. Celle ci s'arrêta. Une voix venue du fond de ce carrosse demanda :

"Salut à vous monseigneur, qu'est-ce qu'un homme seul fait dans une contrée aussi dangereuse ?"

L'homme ne dit rien et leva son visage pour voir que la voix était celle d'une femme au voile noir. Une dentelle recouvrait son visage, la protégeant ainsi du soleil. Dremed se dit :

{Vampire !Mais les gardes ,ceux sont eux!}

*Je me nomme Dremed Driax gente demoiselle. Je ne suis qu'un humble voyageur en partance vers Waldorg et il me semble que vous vous y rendez aussi, n'est-ce pas ?*

"En effet jeune homme nous nous rendons là bas pour rendre visite à certain de nos confrères. Vous feriez bien le voyage avec nous ?"

{Si tu crois que tu pourras boire mon sang alors oui !}

*Et bien j'en serais très honoré de faire, en votre compagnie, le voyage vers Waldorg, si nous pouvons y arriver vite.*

La dame sourit sans dévoiler ses dents et répondit :

"Nous y serons demain si nous restons ici à discuter, et ce soir si nous partons maintenant."

Sa voix avait été plus sèche sur ces dernières paroles.

Après cela, Dremed monta dans la diligence et en apprit plus sur ses hôtes. Il apprit que cette femme était une comtesse venant d'un pays éloigné, appelé la Sylvanie, un endroit hors de la carte du monde, qu'elle n'avait plus de droit sur sont domaine et enfin, qu'elle venait quémander à des amis de l'aide.


La nuit tomba pendant que les murs de la cité fèrmèrent malheureusement. Ils durent coucher dans un relais pour voyageurs qui manquaient la rentrée dans la cité.
Dremed se coucha non pas rassuré mais inquiet, et pendant qu'il se posait des questions il sombra dans les bras tendus de Dlul.


[Merci à Gwennaall]
Revenir en haut Aller en bas
 
[chasse aux trésors]la traque de l'appiculteur hobbit suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Terres Sauvages de Kwzprtt-
Sauter vers: