L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3   Dim 15 Mar - 10:41

Dalnor avait pris le temps de jeter un oeil à la feuille que lui avait donné le bibliothécaire, à Waldorg. Et, évidemment, sachant à peine lire, il avait eu du mal à les déchiffrer, mais était finalement arrivé à la conclusion bancale selon laquelle le premier artefact, un presse-papier en forme d'enclume, était planqué quelque part dans le coin le plus dégueulasse de la Terre de Fangh.

Et tout naturellement, le Nain avait taillé la route jusqu'à la crique des Pirates Mauves, lieu qu'il avait déjà eu la possibilité de visiter à l'occasion d'une chasse à la Blattus Chaotis, ou blatte géante. Et c'était problement le lieu le plus crade possible. Le port était couvert l'ilots de saloperies en tous genres, que les habitants locaux désignaient comme des "bouées" sur lesquelles se nourissaient les charognards du coin, et les clodos les plus répugnants.

En fait, la ville était construite anarchiquement autour de la baie, un genre de cancer de baraques en bois noir et humide qui poussaient là comme des champignons, taillant aléatoirement des ruelles étroites dans lesquelles stagnaient une odeur de poisson, de vase et de chiure de mouette.

Et par dessus ce cancer, vivaient des parasites. La moitié des bâtiments étaient en réalité des tavernes, plus crasseuses les unes que les autres, qui auraient pu faire péter les compteurs des services d'hygiène de Glargh rien qu'en leur présentant un client.

Donc, le Nain avait galopé jusqu'ici, juché bien haut sur Skinbursti. Il s'était d'ailleurs juré d'acheter une selle rembourée pour les longs voyages. Une fois arrivé en vue de la pseudo ville, il décida de laisser sa monture à l'extérieur, histoire de ne pas trop effrayer les habitants, et de pas dégueulasser ses sabots en mithril, aussi, faut pas déconner, non plus.

Il sauta de sa selle, puis détacha son barda, et traça en direction de la Baie. Sans trop savoir par où commencer, il se mit à chercher la Taverne la plus présentable la moins pire, en essayant de faire abstraction des remugles de poisson crevé qui assaillaient ses narines.

Il tourna en rond pendant un moment, puis finit par déboucher sur les quais. Par expérience, il savait pertinemment que c'était généralement là que se retrouvent les pires rebuts de la société. D'ailleurs, il avait sous les yeux un large pannel représentatif de filles de joies et de marins bourrés. Si l'on ajoute à ça la rangée de Tavernes bancales qui vomissaient un flot de clients ivres sur la chaussée, ben, on arrive vite à écoeurer un Nain, qui pourtant, côté crasse, est solide.

Il repartit en arrière et, la mort dans l'âme, retrouva une soit-disant auberge devant laquelle il était passé plus tôt et qui lui avait paru moins immonde que les autres.

Méfiant, il poussa la porte du "Cochon Crevé", et nota au passage un léger bruit humide quand son gant de cuir se posa sur le bois. Il esquiva habilement une flaque d'origine indéterminée qui trônait juste derrière la porte, et se risqua à jeter un coup d'oeil dans la salle. C'était une salle commune de Taverne classique, enfumée, crasseuse, où planait une odeur de vieille bière et de sueur. Des tables en bois brut, des poivrots défoncés qui traînaient un peu partout, un gros bonhomme rougeaud à moitié endormi, calé sur son comptoir.


-Eh, toi! Si t'es le gérant, j'ai besoin de toi.
-Le monde peut crever bientôt, j'm'en réjouirai plutôt.
-C'est pas le monde qui va crever, c'est toi, s'tu me réponds pas. Je cherche un artefact. Je me doute bien que tu sais pas où il est, toi, un pauvre vieux crétin scotché à son bar, mais tu devrais pouvoir m'indiquer qui peut le savoir. Après tout, si y'a quelqu'un dans n'importe quelle ville qui connaît tout le monde, c'est bien les patrons de Tavernes, hein?
-C'pas faux. Qu'esse tu veux, Court sur Pattes?
-Te carrer six pouces d'acier dans la poire, mais ça attendra que tu m'aies dit qui peut me dire où est mon artefact: un presse-papier en forme d'enclume.


Le gros souleva un sourcil broussailleux et gras. Faisant voler une ou deux mèches de cheveux crasseuses, il fit un vague signe de tête.

-Monte chez le Vieux. Y sait tout. Par là. Bon, sinon, qu'est-ce que j'y gagne, moi, hein?

A cette phrase, le Nain, au mental déjà salement amoché par l'odeur ambiante, péta un cable. Il sortit sa Vorpale et sauta sur le comptoir. Le gros, apeuré, recula, et rencontra le mur. Dalnor sourit méchament, et plongea sa lame dans la bouche entr'ouverte du barman. Il descendit de son perchoir, essuya son arme sur la chemise bien crasseuse au demeurant d'un alcoolo défoncé, qui traînait par terre. Sans la rengainer, il sortit violemment de l'établissement, arrachant la porte de ses gonds, et disparut dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3   Sam 18 Avr - 13:13

Le grand type au profil de vautour jeta un coup d'oeil au garde le plus proche.

-Un Nain va venir. Il n'est nullement dangereux, cependant je souhaite que tu te prépares à l'accueillir d'une bonne manière, il aura une requête intéressante à nous propsoer.

Le garde, un colosse en armure intégrale, s'inclina sans répondre. Il était habitué à ce genre de demande de la part de son maître. Il se dirigea vers la porte d'entrée, sans faire le moindre bruit, contrairement à ce sa forte carrure pourrait laisser penser. Son maître, quand à lui, était comme à son habitude assis sur son grand fauteuil usé jusqu'à la corde. Ses longues mains fines et osseuses reposaient sur les accoudoirs, telles deux araignées immobiles en attendant leurs proies. Son long manteau noir évoquait un corbeau, alors que son visage taillé à coups de serpe faisait plutôt penser à un vautour.

Il leva l'index droit. Deux secondes plus tard, on frappait à la porte.

Le garde ouvrit pour dévoiler un Nain en armure, qui rangeait posément son arme au fourreau. Le nabot jeta un coup d'oeil au colosse, dont la visière semblait irradier une étrange lueur rouge, puis s'avança dans la pièce, maculant au passage le sol de boue.


-C'est toi qu'on appelle le Vieux?
-C'est bien moi, Maître Nain. Et pour répondre à la question que vous n'avez pas encore posée, j'avais cet artefact en ma possession jusqu'à il y a... quelques heures, si je ne m'abuse.
-Mais, comment...
-Il est de mon devoir de tout savoir, n'est-ce pas? Vous n'en êtes peut-être pas conscient, mais nous sommes tous autant que nous sommes à la merci d'une entité appelée Maître du Jeu. Vous et moi d'une manière différente, bien entendu. Vous êtes relativement libre de mouvement, et cette entité ne peut agir que sur les résultats de vos action. Tandis que moi, je ne suis là que pour servir les intérêts de votre quête. Alors autant en finir rapidement, ne croyez-vous pas?
-Ben...


Le Vieux coupa le Nain d'un geste impatient de la main. Il expliqua à celui-ci qu'on était venu lui acheter l'artefact peu avant. Un semi-ogre, pour être plus précis, appartenant à l'équipage du capitaine Razzlyk, lui même semi-ogre, et dirigeant un équipage entier de ces créatures, qui plus est. Un des puissants de la Mer. Aux commandes d'une magnifique frégate, un trois-mâts fin et plus rapide que n'importe quel autre vaisseau.

-Il a fait voile il y a quelques heures vers le large. Je ne sais pas exactement où, mais je peux tout de même vous dire qu'il est parti vers l'île de Cuyenor. Non, je ne m'attends pas à ce que vous vous souveniez de ce nom, cependant, si vous souhaitez le rattrapper, et je ne doute pas que ce ce soit le cas, il vous faudra graisser la patte d'un capitaine. Oui, oui, je vous ai dit qu'il était presque impossible de rattrapper la frégate du capitaine Razzlyk, mais vous le pourriez. Il vous faudra cependant louer les services d'un capitaine de galère, la plus rapide que vous pourrez trouver. Et ce genre de services n'est pas donné, je préfère vous avertir. Embarquez avec vous des soldats, également. Cet équipage de semi-ogres est proprement imbattable, et est resté invaincu depuis sa création.

Au moment où le Vieux se tut, le garde massif ouvrit la porte, et fit une vague signe au Nain, lui demandant de sortir.

Celui-ci, déboussolé par l'étrange entretien qu'il venait d'avoir avec le vieil homme au profil de vautour, chemina vers les quais.
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3   Dim 26 Avr - 8:07

Une poignée de jours plus tard, une vingtaine de Nains lourdement armés débarquèrent dans la crique, montés sur des poneys robustes. Un court sur pattes en armure intégrale vint leur souhaiter la bienvenue, et leur indiquer leur objectif.

La marée Naine envahit progressivement le port, à la recherche de la plus grosse galère disponible. Quelques incidents mineurs furent rapportés, comme la mise à l'eau de quelques marins gobelins, mais les soldats de Dalnor furent relativement calmes, de véritables guerriers. Ils finirent par dénicher une énorme quinquérème dans un coin reculé, énorme galère de combat à cinq rangs de rames, le Hachoir. Il était dirigé par une bande d'humains plutôt impressionnants, taillés comme des armoires à glasses, qui pour l'instant glandaient sur le pont sous l'oeil attentif du maître d'équipage - et de son fouet.

Dalnor monta à bord, et gueula à la ronde qu'il voulait voir le capitaine. Celui-ci monta droit de la cale. Il était plus grand que ses hommes et bien bâti, bien que moins large d'épaules, et portait deux lourds sabres d'abordage. Son torse nu laissait voir une multitude de balafres et de cicatrices. Sans prévenir, le Nain lança plusieurs bourses de cuir aux pieds du capitaine. Qui heurtèrent le pont avec un doux tintement, auquel l'humain répondit par un grand sourire.

-Une excellente manière d'attirer mon attention. Et si nous discutions un peu de ce travail que vous nous proposez, à moi et à mon équipage? Hmm?
-Une chasse au demi-ogre.


Balzar, puisque tel était son nom, perdit toute trace de sourire. Il ne devait pas y avoir trente-six épuipages de demi-ogres par ici.

-Je vois. Peut-être devriez-vous penser à augmenter votre offre.
-Je me chargerai des combats. Je vous demande juste d'aborder la frégate pour nous.


Pour faire bonne figure, le Nain ajouta une autre série de bourses de cuir à la pile qui s'entassait aux pieds du capitaine. Qui tourna les talons sans répondre, et hurla:

-Allez, tous à vos postes, bande de merdeux, et tenez vous prêts à appareiller quand on vous le demandera!

Il ramassa son or et disparut avec lui dans les tréfonds du vaisseau. Le Maître d'équipage s'approcha de Dalnor, et lâcha

-Le capitaine attendra pas, 'feriez mieux de faire embarquer vos Nains.

Et c'est ainsi que le Hachoir prit la mer, avec à son bord tout un équipage de rameurs bodybuildés, un maître d'équipage zélé et prompt à fouetter n'importe qui et n'importe quoi, sans compter une grosse vingtaine de Nains en armes, qui glandaient au pied du mât.
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3   Dim 3 Mai - 11:37

Razzlyk le Demi-Ogre traînait sur le pont de son navire, la Passoire. Il leva à hauteur de ses yeux l'artefact qu'il avait eu à la Crique pour un bon prix. Il n'avait absolument aucune idée de son utilité, mais il parviendrait surement à le revendre. Il y arrivait toujours.

Il gloussa, puis rangea le presse-papier massif dans le coffre à objets rares, qu'uncun de ses hommes... demi-ogres ne pouvait toucher sans perdre malencontreusement une partie de son anatomie. Les enchanteurs efficaces ont toujours été pratiques.

Depuis quelques heures, lui et son équipage naviguaient dans une purée de pois surnaturelle, sans trop savoir où ils allaient, et par dessus tout, avec un vent plus que faiblard. Le carcasse de la
Passoire était réduite à l'impuissance. Mais peu importait, Razzlyk ne transportait jamais de périssable, alors il avait tout son temps.

Il avait fondé son équipage quelques années auparavant, grâce au pécule que lui avait fourni le pillage d'un village perdu, qui s'était révélé providentiel. Il avait pu acheter des armes redoutables en grande quantité, et s'était emparé de la frégate par une simple ruse. Depuis, il avait assis sa réputation de pirate sanguinaire. C'était presque ennuyeux, parce que pour maintenir sa réputation, il se sentait obligé de couler les navires après avoir massacré leurs équipages, alors qu'il aurait de loin préféré les laisser s'échapper, pour mieux pouvoir les piller une nouvelle fois. Mais bon, les aléas de la piraterie n'intéressent pas grand monde, pas vrai?

Si vous voulez apprendre quelque chose d'intéressant, il vaudrait mieux planer un moment dans la brume, quelque part derrière la
Passoire.

Une grosse trirème, galère de guerre par excellence, fendait les flots au rythme des rameurs. Il n'y avait presque pas de vent, et la voile ne servait pas à grand chose, mais les avirons propulsaient le navire à une bonne vitesse. Les gars du capitaine Balzar étaient solides. Les Nains en armes qui encombraient le pont l'étaient aussi, soit dit en passant. Et leur chef l'était encore plus, le courtaud borgne avec un casque à cornes, un grand bouclier rond, une armure intégrale et une terrifiante arme Vorpal. Il avait déboursé une petite fortune pour que Balzar les mène à la Passoire, sur laquelle ils souhaitaient récupéré un artefact qu'avait acquis récemment Razzlyk.

Dalnor, perdu dans ses pensées, et le visage légèrement verdâtre, regardait les flots qui défilaient le long du navire, à travers le brouillard. Et la nuit, puisque de fait le soleil s'était abîmé en mer depuis quelques heures, avant que la brume ne les engloutisse.

Soudain, du nid-de-pie, une voix cria.


-Capitaine! Fanal en vue, sud-sud-ouest!

Et effectivement, quand Dalnor tourna son oeil valide dans la direction indiquée par la vigie, une tâche de lumière blafarde trouait la purée de pois qui les environnait.

Balzar s'approcha du Nain.


-Je crois que nous avons la Passoire devant nous. Je vois mal quel autre vaisseau nous pourrions rencontrer dans ces eaux.
-Effectivement. Comment comptez-vous aborder Razzlyk?
-Eh bien pour être tout à fait franc, je n'en ai aucune idée. Les galères ne sont pas faites pour aborder les autres navires. Tout d'abord parce qu'il faudrait ranger les avirons d'un côté, que cela nous ferait perdre de la vitesse et que nous tournerions en rond. Ensuite, l'éperon à l'avant, c'est pas pour décorer. C'est violent mais efficace. Mais dans ce brouillard, vos Nains ne seront pas particulièrement visibles, et j'imagine que Razzlyk nous abordera lui-même...
-Vu comme ça, je marche.


Quelques minutes plus tard, alors que la silhouette de la Passoire se précisait, son capitaine vira de bord. Il avait visiblement fini par repérer la galère.

Dalnor ne voyait pas grand chose d'autre qu'une silhouette sombre, mais il pouvait tout de même s'appercevoir que le navire avait une taille plus que respectable. Le château arrière et le bastinguage avaient l'air d'être peints en rouge sombre, pour ce que le Nain en voyait. Quand les deux navires se furent suffisament rapprochés l'un de l'autre, la
Passoire avait carrément fait demi-tour, et arrivait sur le Hachoir de face.

Balzar fit un petit sourire et lâcha un "Je vous l'avais bien dit" à l'adresse du Nain.

La proue sombre du navire de Razzlyk se faisant menaçante, le capitaine de la galère beugla une série d'ordres.

-Rentrez les avirons bâbord, préparez-vous à l'abordage! Que ceux qui n'ont rien de mieux à foutre se présentent armés sur le pont, et plus vite que ça! Maître Nain, dites à vos guerrier de se tenir prêts. Razzlyk va nous balancer deux ou trois flèches, et quand ses grappins nous auront crochés, vos Nains devront se dépêcher de les remonter pour grimper sur la frégate.
-Compris.
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3   Dim 3 Mai - 12:00

En écho aux paroles de Balzar, un harpon fusa dans la nuit, pour se ficher profondément dans le mât de la galère. Une dizaine d'autres suivirent, claquant sur le pont ou sur les boucliers que les Nains braquaient en direction de la frégate.

Du côté de Razzlyk, un cri guttural fusa.


-Mettez le navire en panne, et balancez-moi vos putains de grappin sur ce fils de truie de galérien!

Une forêt de cordages s'abattit sur le pont de la galère, et les crocs des grappins se bloquèrent contre le bastingage. D'un seul mouvement, les Nains aggripèrent les cordes, et grimpèrent vers la Passoire sous le regard médusé des demi-ogres.

-Allez, grimpez, grimpez, bande de lopettes! Y'a de l'ogre à bouffer, ce soir, sous peu que vous puissiez en tuer un seul, haha!

La voix de Dalnor résonnait entre les navires. Quand les Nains s'engagèrent sur le pont de la frégate, un combat disproportionné s'engagea, entre les courtauds armés de haches et de glaives courts, et les demi-ogres colossaux armés de hallebarbes hors-normes ou de gigantesques Zweihanders et autres instruments affûtés comme des rasoirs. Et pourtant, les Nains passaient entre les jambes des demi-ogres comme si de rien n'était, leurs tranchaient les jarrets, sans que ceux-ci puissent esquisser un seul mouvement, sous peine de décapiter malencontreusement leurs voisins.

En quelques minutes, on dénombra une quarantaine d'ogres hors de combat ou morts, contre seulement trois Nains morts, ayant été balancés à la flotte et coulés par le poids de leurs armures. Dalnor s'était personellement chargé de certains membres de l'équipage de Razzlyk, et cherchait à trouver leur capitaine, allant d'un bout à l'autre du pont en égorgant les blessés adverses.

Il s'avéra que le capitaine était ironiquement tombé dès les premières secondes du combat, et il était agenouillé non loin, un marteau Nain lui ayant apparement broyé les partie génitales.


Dalnor s'approcha et lui empoigna le col, le forçant à le regarder.

-L'artefact.

L'ogre lui indiqua le coffre d'une main tremblante.

-Merci, mon brave.

Et le Nain le décapita.

-Désormais, le capitaine de ce navire, c'est moi! Quelqu'un a-t-il quelque chose à y redire?

Un silence de mort se fit, si on oublie de tenir compte des gémissements d'agonie des derniers adversaires encore en vie.

-Parfait. Alors balancez-moi ces grands abrutis par dessus bord. Arbalétrier! Amène-toi!

Un Nain qui n'avait presque pas participé au combat s'approcha à grands pas. Il serrait dans ses bras une énorme arbalète, qu'il tenait comme un nourisson dont on prend soin.

-Fais ton boulot.

L'autre sourit méchemment. Il sortit de son carquois un carreau un peu particulier, couvert de runes magiques. Au moment où il s'envolait vers la galère, Dalnor hurla à son équipage:

-Tranchez-moi ces grappins! Balzar n'a pas à rapporter ce que nous venons de faire. Sauf peut-être aux poissons.

Brusquement, un grand brasier creva la nuit en ronflant. Le Hachoir était en flammes, et une poignée de torches humaines couraient sur le pont. certaines se jetaient à la mer, mais même sous l'eau, le feu runique persistait à faire brûler leurs corps.

-Bon. Nous n'avons plus rien à faire ici. J'ai ce que nous voulions tous, Nains que nous sommes. Mettez les voiles, direction Glargh.
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3   Sam 2 Jan - 15:14

Dalnor le Belliqueux gagne au cous du pillage 58 pièces d'or ainsi que 101 XPs

Pour les critiques, rien à redire si ce n'est moar ov taht

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Clan du Sanglier d'Acier - Episode 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: La Crique des Pirates Mauves-
Sauter vers: