L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Chapitre V : Le feu peut-être occulte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Chapitre V : Le feu peut-être occulte   Jeu 21 Aoû - 16:36

Chapitre V : Le feu peut-être oculte.


Les arbres redéfillaient sous le vampire, un paysage morne et monotone. De temps à autres, il apercevait des villages elfiques ou des camps de mangeurs de chair humaine, mais ce qu'il cherchait n'était pas sous les arbres, mais bien en vue sur une colline. C'était même une colline, dépassant de haut les arbres de la forêt. Mais cet endroit n'était répertorié sur aucune carte, et connu de presque personne. Et si Ivanov connaissait cet endroit, c'était qu'il y était déjà allé, il y avait très longtemps. C'était au tout début, lorsqu'il n'était encore qu'un petit débutant niveau zéro, guidé de loin par les conseils vagues de son professeur dont il avait oublié le nom. Herr Zacarias peut-être ou un nom du même acabit. Car c'était là-bas qu'il avait tué sa première personne ; il s'agissait d'un vieux nécromant honni terré dans des souterrains creusés à même dans un volcan. Mais suite à la mort du sorcier, le volcan s'était réveillé et tout avait manqué de s'écrouler sur notre anti-héros.
Hors, il était dit dans la plupart des manuels que les volcans avaient une tendance naturelle à attirer les dragons, ainsi que part la même occasion les aventuriers désireux de chasser le dragon. Mais ce volcan était quasiment inconnu des habitants de la Terre de Fangh.
Par contre, un signe inquiétait Ivanov : il espérait bien retrouver le volcan à l'aide d'un éventuel panache de fumée venant de la lave en fusion. Mais aucune fumerolle ne s'élevait, rien ne pouvant témoigner de la présence d'un volcan actif. Peut-être s'était-il autodétruit lors de son éruption, ou s'était-il tout simplement rendormi. Et cette fois-ci, son Palantir, aussi perfectionné qu'il pouvait être, n'allait lui être d'aucune utilité puisque le volcan n'était répertorié sur aucune carte, et d'ailleurs aucune cartographie précise sur la forêt de Schlipak n'existait, sûrement à cause du chemin de l'oubli, des mangeurs de chair humaine, des elfes schizophrènes ou d'autres créatures hostiles. Voilà pourquoi aucun Guide du Pistard n'existait à propos de cette forêt maudite, qui avait poussé nourrie par les cadavres enfouis de la terrible bataille de Zoug Amag Zlong (à vos souhaits). Et peut-être que le vieux nécromant avait participé à la bataille, venu tout droit des portes des enfers, avec sa guilde des nécromanciens, tentant une fois de plus d'asservir le monde, aidé par des démons et des orques de pâturages montés sur de redoutables brebiphants.
Mais pour en revenir à notre vampire, il volait le plus haut qu'il pouvait, essayant de repérer un volcan peut-être endormi et recouvert par la végétation, tel un satellite de na NSA cherchant un campement terroriste dans des montages percluse.
Mais sans qu'il ne s'en aperçoive, les nuages petit à petit se rassemblaient lentement, tous au-dessus de la forêt de Schlipak. Et ce n'était pas de petits nuages de beau temps comme des cirrus d'altitude, non, de bon gros cumulus, bien blanc-gris voire gris-noir. Et Ivanov ne s'en plaignait pas. Il préférait largement la pluie ou le froid au soleil de plomb caniculaire. Certes, à l'altitude à laquelle il volait, il était plus près du soleil, mais avec la vitesse et la hauteur, la température ressentie était plus proche du zéro degré Celsius.
Un petit vent se leva, se transformant rapidement en bon vent, avec quelques rafales poussées. Un vent d'orage. Qui ne tarda pas à se déclencher ; un magnifique éclair fendant le ciel. Puis vint un terrible tonnerre, et un autre éclair (ça va, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de vous décrire plus précisément l'orage).

*Oh désespoir... Est-ce le funeste présage d'un sombre ravage ?*

Et, pour accompagner les chœurs de tonnerre, la pluie de mêla de la partie, guidée par des rafales de vent tournoyant et fouettant. Les cieux se déchaînaient, il pleuvait à verse (ou des chats et des chiens, c'est selon). Un temps terrible à ne même pas mettre un chien dehors. Ou alors un vampire.
Car Ivanov se plaisait bien dans ce paysage de chaos. La pluie, l'orage, le vent, lui mettaient du baume au cœur – si tant soit-il que l'on puisse considérer qu'un vampire ait un cœur – le motivait. Une subite envie de massacre lui vint. Il avait envie de terroriser des populations, de massacrer des villageois, accompagné par un paysage apocalyptique. Mais curieusement, l'eau ne semblait pas mouiller le vampire, juste l'éviter ou disparaître à son contact.

Stop ! Comment réussir à décrire une scène de pire mauvais temps alors que je viens juste de quitter la plage ? Alors ce sera comme ça...

Il y eut comme un cri et la pluie s'arrêta net, le vent mourut, et les nuages disparurent. Rien ne semblait pouvoir témoigner de la violence des éléments qui se déchaînaient il y avait quelques instants à peine. Seules les flaques d'eau accusaient d'une pluie récente.
Ivanov en fut si déstabilisé qu'il perdit de l'altitude rapidement et faillit même se prendre un arbre. Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il s'était passé. Il fait beau, les nuages s'étaient rassemblés à toute vitesse et la tempête avait éclaté. Et puis après, pouf, la tempête avait disparu. Les nuages évaporés.

*Bizarre ça, peut-être une incantation elfique ayant raté, pourtant je n'ai senti aucun flux magique durant cet instant.*

Le vampire se posa dans une clairière recouverte de mousse et de lichens. Sa tête lui tournait un petit peu, et il se sentait désespérément las. Impossible de retrouver le volcan, ni même son dragon, assailli par un déchaînement des éléments. Ivanov en avait assez, bien plus qu'assez. Il avait envie de renter, laisser tomber cette quête. C'était encore plus dur que de chercher une aiguille dans une botte de foin, car comme tout le monde le sait, il suffit dans ce cas là de mettre feu à la botte de foin.
Il commençait à avoir des vertiges, ça tête lui faisait de plus en plus mal ; il avait du mal à entendre, certains sons étaient effacés mais d'autres amplifiés. Tout tournait autour de lui. Le sol semblait se défausser sous ses pas, les arbres se resserrer sur lui. Le soleil tapait fort, comme dans le désert des plaintes/plinthes. Pourtant le végétation semblait se développer à une vitesse anormale : le lierre se répandait à terre, les arbres grossissaient et se resserraient, les ronces élevaient des remparts contre le vampire, les fougères enflaient à vue d'œil, et avaient l'air de projeter des tentacules vers lui.

*Ouch, mais qu'est-ce qui s'passe ? Ma tête... rhâââ...*


--- Les publicités Naheulbeuk ! ---

Les mauvaises herbe envahissent votre jardin ? Un de vos voisins jaloux de vos fleurs magnifiques a jeté un sort du désespoir du hobbit ? Une armée de limaces mutantes envahit votre pote âgé (désolé, j'ai pas pu résister) ?
Nous avons la solution ! Chez Bøthăn Hīc, nous avons toute une gamme de produits verts pour votre jardin. Insecticide, pesticide, fongicide, engrais, pièges à rats et à voleurs de légumes, filets électrifiés contre le vol de fraises, il y a chez nous tout ce qu'il vous faut pour équiper votre jardon contre les intrusions et autres catastrophes.
Et en ce moment, profitez-en, les engrais au crottin de cheval/viande faisandée sont en promotion.
Offre soumise à condition, modalités en magasin.

--- Les publicités Naheulbeuk ! ---

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Chapitre V : Le feu peut-être occulte   Ven 22 Aoû - 12:44

Noir, tout était noir. Pas un bruit, pas un souffle de vent. Pas le moindre piaillement d'un oiseau, ni le bruissement de feuilles. Le silence, total, noir, complet. Comme au fin fond d'un gouffre, où rien ne vient briser ce moment d'or à part le suintement de gouttes régulier.
Ivanov ouvrit les yeux, mais ne vit rien. Il ne vit que le noir profond. Pas la moindre lueur, aucun signe de vie.
Il essaya de bouger mais aucun de ses membre ne semblait vouloir répondre. À part ses yeux et ses paupières. Il avait la langue pâteuse, la mâchoire contractée, mais impossible de bouger, ne serait-ce que le petit orteil du pied gauche.


*Mais qu'est-ce qu'il se passe ? Où je suis ? Qu'est-ce qui m'arrive ?*

Ivanov essayait d'écouter mais aucun son ne lui parvenait. Il ne savait pas comment il était arrivé là. Rien ne lui revenait. Que faisait-il dans cet endroit ? Qui lui avait jeté un sort d'immobilisme et d'isolation ? Peut-être était-il dans une cave ou dans un donjon. Pourquoi n'était-il pas à Valtordu, dans la mairie ? Qui lui voulait du mal ? Cela allait-il encore durer longtemps ?
A toutes ces question, Ivanov avait bien du mal à y répondre. Il n'arrivait même pas à formuler des pistes, des suggestions.
Voyant que chercher à tout prix une explication ne le menait à rien, il préféra cesser toute activité. Se détendre. Profiter d'un moment de calme. Écouter le silence. Le vide.
Le silence qui n'était pas si silencieux que ça puisqu'il avait l'impression d'entendre un léger bruit au loin. Non pas un bruit de fond de cascade ou de cours d'eau. Plutôt un bruit humain. Un cri. Un braillement. Un bébé ! Un bébé qui pleurait. Cet instant de calme était troublé par les vagissements d'un môme braillard. Il fallait qu'il se taise. Ivanov n'avait qu'une seule envie à cet instant : faire taire cet enfant par tous les moyens possibles. Mais il n'arrivait même pas à bouger. Peut-être pourrait-il lui envoyer un sort...
Vlam !
Quelque chose avait frappé et l'enfant s'était tu, peut-être à tout jamais mais cela ne gênait pas plus que ça le vampire. Il retomba en méditation.
Il entendait juste le bruit de sa propre respiration. Lente et rauque. Entravée et même assistée. Ce n'était pas la sienne ! Quelqu'un non loin de lui respirait avec difficulté. Quelqu'un ayant abusé sur la pipe et l'alcool.
Cet homme inspirait et soufflait difficilement par la bouche. Qui cela pouvait-il bien être ? Son tortionnaire ? Il lui sembla entendre une voix, métallique, synthétique presque.

« - Luke, utilise la force... Sers-toi de la force... »

*La force ? Et puis depuis quand je m'appelle Luke ? À moins que ce ne soit La Force...*

La voix s'était tue, et un silence de plomb retomba sur le vampire. Qui sentait à nouveau ses membres. Il sentait son sang froid circuler dans son corps. Il sentait la présence de son épée à son côté gauche.

« -IIIIIIIAAAARRRRGGGGHHH ! »

Tel fut le cri que le vampire lança. Puis ce fut comme si les liens qui l'entravaient avaient disparu. Il s'empara de sa Vorpal (tm et tout le tralala) et commença à hacher tout ce qu'il trouvait devant lui, lançant de grands moulinets dans le vide.
Mais il n'avait pas l'impression d'affronter le vide, mais plutôt que sa lame tranchait tout comme du beurre fondu.
Enfin, jusqu'à ce qu'un coup sur la tête le renvoya sucrer les fraises. Le vampire s'écroula sur son épée, manquant de peu de s'y empaler.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Chapitre V : Le feu peut-être occulte   Mar 26 Aoû - 15:26

Pendant ce temps là, dans le village de Carnadoe, en Irlande...

{Note : les dialogues sont traduis, désolé pour les puristes préférant la version originale}


- Dis-donc George, as-tu réussi à avoir Jack pour la cornemuse ?
- No, mais j'ai eu une idée de chanson à propos de Jack.
- Ah oui ? Ca s'appellerait comment ?
- Ca s'appellerait « The Jack ». Avec comme instrument principal une guitare démon.
- Mais non, laisse tomber, c'est pas un vrai instrument une guitare démon, concentre-toi plutôt pour me trouver un titre à notre dernier morceau, celui avec les cloches.
- Hell Bells ?
- Non, ça ne parle pas de l'enfer...
- Tubular Bells ?
- Encore moins !
- Bon alors je ne sais pas.
- Rhââ, mais tu ne sais jamais rien, vas au diable !
- Par l'autoroute ?
- Quoi ?
- Non rien, laisse tomber.


Revenons maintenant après ce dialogue très inspiré entre deux musiciens, au cas plutôt préoccupant de notre vampire.

Action !

La double pleine lune éclairait la Terre de Fangh. Il était généralement assez rare que ces deux lunes soient pleine en même temps, et ce surtout à cause de la lune du chaos. Cet événement arrivait à peu près une fois par an. C'était le jour maudit des elfes et des nains (tiens, pour une fois qu'ils sont d'accord sur un sujet...), où l'on raconte que les pires légendes se réalisent, que les loup, canard, hobbits et autres êtres garous sortent ou se transforment, où les percepteurs d'impôt sortent de leurs tombes, où les belles mères perdues dans le marécage de l'Eternelle Agonie reviennent pour se venger. Où les rats zombis sortent de leurs tanières pour aller dévorer des pièces d'or ; où les démons québécoises se mettent à hurler à la mort tabernacle !
Bref, il ne fait pas bon d'être dehors cette nuit là à part si vous êtes Garou, zombifié, une belle mère, une chanteuse démoniaque avec les cordes vocales en poil de grizzly, ou bien encore un suceur de sang. Comme un percepteur d'impôts par exemple.
Et c'est pendant cette nuit là aussi que les elfes en profitent pour cueillir des framboise, pour en faire de la liqueur, à cause du double alignement des lunes rondes. Ainsi que des moines de manger des pages empoisonnées de manuscrits interdits dans un donjon abbayifié (enfin transformé en abbaye), ou de se faire une paysanne dans la cuisine.
Et tandis qu'ailleurs certains s'affairaient à répandre le mal, et d'autres de le contrer à l'aide de gousses d'aïl, de pieux de chêne, de pentacles en argent ou bien de carreaux d'arbalètes trempés aux U.V, et que les êtres faibles priaient pour leur miséricorde, un être malsain en avait strictement rien à faire.
Cet être malsain, vous l'avez tous deviné, il s'agit d'un écureuil. Non, il s'agissait de notre vampire bien sûr, occupé à dormir. Allongé sur le ventre dans une clairière, sonorisée par des grillons. Et la Vorpal du vampire n'était pas à son flanc, mais sous lui. Il était tombé dessus lorsqu'il s'était évanoui. Sur la lame, une substance poisseuse inconnue ternissait l'éclat du métal. Pas du sang, ni de la sève non plus.
La clairière semblait avoir été créée pour un elfe romantique. Des fougères arborescentes, de la mousse et de l'herbe douce au sol. Voir un vampire en cet endroit paraissait contradictoire. Il semblait être apparu là tel quel, la nature autour n'offrant aucune trace d'effraction.
Mais si un vampire allongé dans une clairière romantique pouvait passer pour suspect, ce qu'il y avait à côté du vampire était encore plus inhabituel.
Car en effet, veillant sur le vampire, vous l'avez deviné bande de petits fripons canailloux, il s'agit d'un écureuil.
Non, toujours pas Razz

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: Chapitre V : Le feu peut-être occulte   Lun 1 Sep - 9:39

A partir de ce moment, une petite explication s'impose.
Cette semaine, les fins pourries sont en promotion, j'en ai donc acheté une, n'ayant pas assez de budget pour une bonne fin.
C'est donc pour une raison de budget que la scène suivante de sera pas décrite visuellement. Je vous remercie de votre compréhension.

Un léger vent caressait les feuilles des arbres de la clairière. Au loin, on entendait le coulis de l'eau sur la terre. Ainsi que le bruissement d'une petite cascade. Un torrent d'eau vive sorti des plus profondes entrailles de la terre. Quelques autres craquements signalaient la présence de petites bestioles dans le coin, mais rien de vraiment très gros. Si, une lourde et profonde respiration se faisait entendre par intermittence. Ce devait être quelque chose de gros. Très gros. Plus gros qu'un vampire. (Non, pas un écureuil obèse non plus. Cessez donc de me bassiner avec cet écureuil, ce n'est pas la R.A.B.* là.)
Donc, il y avait quelque chose de très gros dans cette clairière aux côté d'Ivanov. Quelque chose qui respirait lourdement et lentement. Très puissamment. Et avec une haleine légèrement faisandée. Enfin ça dépendait de quel point de vue on se plaçait. Pour un vampire, troll, orque, gobelin ou autre peau verte, l'haleine de cette chose n'était pas pestilentielle. Mais pour les autres êtres comme pas exemple les humains, les nains, les elfes, les hobbits, les animaux n'ayant pas connu de mutation, et n'étant pas réputés comme créatures hostiles, et ben tout simplement, ça puait ! Ca infestait grave même selon certains témoins comme par exemple une mésange bleue, qui alla immédiatement se plaindre aux autorités locales, à savoir la tribu d'elfes sylvains appelée « Le torrent gracile ». Le paridé vola jusqu'à l'arbre central de la tribu elfique et s'adressa au chargé des plaintes, aussi appelé « Sa magnificence exquise et gracile Tettaep Le Rudol », étant aussi le chef de cette tribu d'elfes dégénérés.
Le passereau lui explica le problème de la manière suivante :

« - Cui cui-cui cuui ! Cui-cui cuicuicuiii ! »

Tout en battant des ailes. Le chef, intrigué par la déclaration de l'oiseau demanda des preuves de cette accusation :

« - T'es sûr que t'as pas mangé plutôt un truc qu'il ne fallait pas ?
- Cuiiii cuicui-cuuuuiiii ! »

Lui répondit furieusement le piaf, mécontent que l'elfe prenne à la légère sa déclaration.

« - Bon bon... si tu le dis. Mais qu'est-ce que tu veux que je fasse ?
- Cui cuiicuiicuiiiii cui-cuiiii ! »
- Vraiment ? Bon, d'accord.
- Cui-cui cuiii ! »


Suite à un regain d'audience et à un don de la généreuse donatrice Anne Onyme, je suis heureux de vous annoncer que la suite de l'histoire se déroulera à nouveau avec la description visuelle.


Quand un elfe marche, il est rare qu'on l'entende, surtout s'il fait attention à ne pas faire de bruit. Alors certes les elfes qui marchaient silencieusement dans la forêt en ce moment avaient subi beaucoup de dégénérescence, mais s'il était bien une chose dont un ne peut renier à propos d'un elfe, c'est bien son déplacement silencieux dans son milieu, ce qui engendre un bonus de +2.
De même, les armes que portaient ces elfes étant composées d'arcs et de dagues elfiques Madin Chana, il n'y avait pas grande chance pour qu'un fumble critique en jet de discrétion se fasse. Néanmoins, je dois tout de même lancer le dé 20.
Alors, en se basant sur la capacité moyenne des elfes du groupe, additionné au bonus du milieu familier, plus le tissus elfique, la barre est placée à 18. Mais, soustrait au fait qu'il s'agit d'un groupe, qu'aucun n'est pisteur, qu'à cause de l'été, il y a du bois mort par terre, et qu'il s'agit d'elfes ayant subi pas mal de dégénérescences, l'échec se place au dessus de 15.
3 !
Le groupe d'elfes en progression dans les fourrés ne fait aucun bruit, et à la limite un écureuil (et oui, encore et toujours lui Razz) ferait autant de bruit qu'eux. Il en fallait donc plus pour réveiller notre dormeur. Ainsi que l'animal massif à côté de lui.
Les elfes se mirent en place, encerclant la clairière, bandant leurs arcs en direction des deux intrus.

Il convient maintenant de lancer le dé 14 qui détermine la chance. Ivanov n'ayant pas de malédiction particulière en cours, ni de talisman censé porter chance, la table de score ne s'en retrouve pas modifiée.
2 ! Le dé manque d'imploser !
La corde de l'un des archers étant usée et en plus de la marque Madin Chana, elle se rompit en sifflant dans l'air lorsque l'elfe banda son arc. De plus, la corde lui lacéra le visage, manquant même de l'éborgner. Il ne put s'empêcher de lâcher un juron elfique, s'attirant par là les foudres de tous ses congénères.
Ivanov ouvrit les yeux brusquement et chercha à voir ce qu'il se passait autour de lui en passant en vision magique. Ce qu'il vit à ses côtés le bouleversa, mais encore plus ce qu'il y avait autour de lui. Inquiet de toutes ces flèches en joue contre lui, il saisit d'un coup sa Vorpal et se propulsa en l'air tout en hurlant :

« - Raclure de bande d'elfes dégénérés d'mes deux d'saloperie d'mangeurs de salade à la noix ! »

Au même moment, les elfes ne voulant pas perdre totalement leur effet de surprise éventé lâchèrent simultanément toutes leurs flèches. Qui vinrent ricocher contre la cuirasse de l'animal qui somnolait à côté du vampire. Ceci étant dû en partie à la piètre qualité de leurs flèches Madin Chana, ainsi bien sûr à l'excellente résistance du cuir de la bête.
Celle-ci, passablement remontée par cette provocation, riposta par un formidable hurlement qui prit au dépourvu les assaillants. Puis elle enchaîna par un long jet de flamme qui ne manqua pas de griller sec deux elfes ainsi que de mettre le feu à la forêt.
Les elfes ripostèrent mais sans grand effet, tandis qu'Ivanov fondit sur eux, l'épée au clair. Il brisa la nuque d'un elfe en lui tombant dessus et en décapita un deuxième d'un coup vengeur de Vorpal. Puis il envoya un sort à un troisième qui pointait faiblement sa dague vers le vampire.
Un deuxième jet de flammes BBQa deux autres elfes, et créa un autre départ de feu dans la forêt. Les survivants se lancèrent dans une stratégique manœuvre de repli consistant tout simplement à courir le plus vite possible le plus loin possible de la clairière, et ceci au détriment de tout déplacement silencieux ou même arrière garde.
Ivanov, amusé, décida de laisser les minables combattants filer, et de se concentrer devant le nouvel élément qui s'était présenté inopinément.
Il se reposa sur le champ de bataille déserté et se tourna vers la bête qui l'avait aidé :

« -Raidhât ? »

Le dragon tourna la tête vers la créature qui lui parlait et il sembla à Ivanov que celle-ci hocha légèrement la tête tout en le fixant droit dans les yeux.

*/Ben ça lors ! Je l'ai cherché partout et finalement, c'est lui qui me retrouve ! Bah tant mieux, c'est ça de fait. Je vais pouvoir passer à la phase II./*

Ivanov s'apprêta à renfourcher son dragon alors que le feu commençait à prendre de l'ampleur mais il se souvint de la boîte qu'il avait trouvée. Il fouilla dans son sac [...] et en sortit la Boîte ARGOS qu'il attacha au cou du dragon.
Puis il grimpa sur son dos et lança comme indication de direction :

« - Au bercail ! »

Sur quoi le dragon prit son envol avec son passager retrouvé, le cap sur Valtordu.


La R.A.B. pour les incultes, c'est la Rubrique A Brac, pas autre chose. Et si ça ne vous indique toujours pas plus, vous n'avez qu'à chercher sur votre Palantir.

PS : pour cette fois-ci, les jets de dés ont réellement contribué à mon aipé, m'étant concocté un petit programme pour lancer les dés car n'ayant pas sous la main de dés autres que hexafaces.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Chapitre V : Le feu peut-être occulte   Dim 14 Fév - 15:52

Le Vampire gagne encore (encore!) des pièces d'or, 60, et des ixpés, 120.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre V : Le feu peut-être occulte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre V : Le feu peut-être occulte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: La Forêt de Schlipak-
Sauter vers: