L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 Chapitre I : A la recherche du dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 26
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Chapitre I : A la recherche du dragon   Lun 21 Juil - 15:21

Chapitre I : L’escarmouche


Le vent sifflait à ses oreilles, l’oxygène à une telle altitude commençait à se faire rare. Un être normalement constitué n’aurait jamais supporté une telle température négative ni un si faible pourcentage d’oxygène mais il s’en fichait. Il n’était pas normalement constitué, il n’était pas comme le commun des mortels, il n’était pas mortel tout simplement. Il était un vampire ! un vampire obstiné par une seule idée précise en tête : trouver son dragon. Car oui, telle était la cause en effet de son absence à son poste de maire à la ville de Valtordu. Il avait dû s’arracher de la poussière et de la paperasse administrative, motivé un peu par le cas de l’un de ces citoyens, un elfe albinos nécessitant l’usage d’une drogue puissante afin de survivre. Et cette drogue, de bave de dragon elle était constituée. Ce qui donnait à Ivanov une raison de plus pour retrouver son dragon. Il l’avait "égaré" à la suite d’une altercation face aux citoyens racistes de Waldorg. L’affaire avait dégénéré, et il n’avait pas envie d’en reparler, menaçant d’embrocher sur sa Vorpal toute neuve le premier demeuré qui oserait en parler.
Et, pour simplifier les choses – diriez-vous, en plus d’être maire de Valtordu et d’être à la recherche de son dragon, il fallait aussi qu’Ivanov trouve des ingrédients afin de comment dire... customiser son épée fraichement acquise.
Pendant de longs jours, il s’était esquinté les yeux à déchiffrer plus qu’à traduire de vieux bouquins en langue orientale traîtant de la magie noire antique. Son âpre quête avait donné quelques satisfactions, mais il ne savait toujours pas par où commencer pour chercher son dragon. Il n’avait trouvé qu’un bref chapitre dans l’un de ses livres traîtant des dragons, mais plus en tant qu’ingrédients pour préparer des potions. Des dragons-liches ou d’autres sortes de joyeusetés. Ou bien de la drogue... par contre, il n’était à aucun moment mention de la manière de trouver des dragons. Oh, bien sûr, il y avait quelques pistes, mais qui semblaient bien dérisoires. Comme par exemple chercher dans les tourbières ou bien dans un volcan. Mais il n’y avait pas volcan actif en Terre de Fangh à sa connaissance, et son dragons n’était pas un dragon noir, or seuls les dragons noirs vivent dans les tourbières. Et ce qui intéressait Ivanov, ce n’était pas de trouver un nouveau dragon mais de retrouver le sien, Raidhat comme il l’appelait.
Alors, il lui était venu une idée : un dragon généralement, ça se remarque, d’autant plus que c’est gros, et pis ça a tendance à allumer le feu ou bien à grignoter des troupeaux. Et généralement, si on est témoin oculaire de ce genre de chose, on le rapporte, de préférence à la taverne. Ivanov avait donc décidé d’écumer les tavernes. Mais là encore, la tâche allait être ardue : il faudrait déterrer une part de vérité dans toutes les fabulations des saoulards de taverne. Car en effet, un incendie peut être dû à un dragon, mais encore à la foudre, à un raid de pirates mauves, à la vengeance de barbares contre l’expansion de Glargh, à une boule de feu mal maîtrisée par un mage débutant, à un affrontement en règle de plusieurs centaines de cultistes de confessions diverses et cherchant à la base à éliminer discrètement des aventuriers minables, à une invasion de petits hommes verts venus d’ailleurs, à l’explosion d’une fabrique artisanale d’explosifs à base de poudre d’os de Morshengs à poils longs, au crash de l’une de ses partie ou bien tout entier du vaisseau de plus miteux de la galaxie, l’inflammation d’une belle mère restée trop longtemps au soleil en cet été de canicule – qui d’ailleurs sont responsables d’une grande partie des incendies lors de cette fameuse canicule il y a cinq ans, et encore plein d’autres chose donc mon esprit tordu préfère passer à silence. (oui bon je sais, c’est pas la bonne expression mais je m’en fous).
Donc, pour revenir à nos moutons (bêêêhêêê), Ivanov survolait actuellement les collines de l’ouest (qui d’ailleurs auraient dû s’appeler les collines de l’est vu qu’en Terre de Fangh, l’est et l’ouest sont inversés mais comme ce jour là, le traducteur spécialiste des langues monstrueuses était bourré, il s’est planté et a oublié de... mais on s’en fout, revenons à nos chèvres (mêêêhêêê)).
Donc, comme j’essayais d’expliquer avant que mon esprit dément divague (vague, vague, vague...), Ivanov était en train de survoler les Collines de l’Ouest en direction de Glargh, scrutant le sol tel un aigle cherchant sa proie (sauf que le vampire était à l’altitude d’un vol de dragon de ligne). Mais il ne voyait rien de très passionnant, aucune colonne de fumée ne montait, rien ne semblait révéler les stigmates du passage d’un dragon. De temps en temps, il voyait au-dessous de lui tournoyer quelques rapaces autour de ce qui devait être des carcasses animales ou bien des groupes d’aventuriers en perdition. Plusieurs fois, il aperçut des trolls, mais à cette altitude là, ils étaient semblables à des fourmis (crondes – désolé, jeu de mots vaseux).
Il commençait à avoir faim et malgré un voyage planifié d’avance mais maintes fois repoussé, il était parti presque en voleur, n’emportant avec lui son équipement pas forcément restauré. Il lui fallait donc trouver à manger, et quelque chose de comestible si possible (pas de la bouffe anglaise quoi ^^). Il avait la flemme de chasser quelque gibier, mais avait faim tout de même. Il lui vint une idée tordue digne de son esprit torturé.
A onze heure, (c’est la direction pour ceux qui ne connaissent pas le jargon ou qui n’ont jamais lu de leur vie une bd de Buck Danny) un groupe d’aventuriers courageux/suicidaire/inconscient (rayez les mentions inutiles) semblait progresser difficilement dans les broussailles, alors qu’une piste de gibier s’offrait à eux à quelques dizaine de mètres seulement, séparée juste par une sorte de haie naturelle qu’un nain ou bien un tennisman berzerk aurait pu débroussailler en deux coups de hache/raquette de tennis.
En fait, il s’avéra pour l’observateur attentif dont Ivanov faisait partie, que le groupe qu’il épiait tel un aigle, était affairé à essayer de monter le bivouac. Mais ce ne devait pas être des aventuriers très avancés puisque la première chose qu’ils allumèrent fut un feu d’herbes surement pas sèche vu qu’une haute colonne de fine fumée blanche commença à s’élever. De quoi rameuter efficacement la plupart des créatures hostiles du coin. Et ce fut rapidement le cas : deux vautours commencèrent à effectuer des rotations circulaires autour du groupe, se délectant d’avance des futurs cadavres.
Et le premier être réellement hostile à arriver sur place fut... vous l’avez tous deviné, il s’agit d’un écureuil mutant ! il y avait à une centaine de mètre de leur campement un petit bois miteux d’où sortit furtivement une grosse créature rousse avec une longue queue touffue. En quelques saut, la chose fut sur eux et Ivanov se rapprocha un peu pour voir quelle allait être la réaction du groupe. La première chose qu’il entendit fut un cri perçant, féminin, efficace uniquement mise à par la fonction éclatage de tympans, à rameuter encore plus efficacement toutes les créatures malsaines environnantes. La première réaction du groupe fut de se boucher les oreille, puis deux personnes se mirent à insulter copieusement la madame à l’origine de tout ce brouhaha sans même se soucier de la cause. Soudain, un gros type chevelu lança un bout de bois plus ou moins effilé qui finit sa course à dix bons mètres de la créature. Laquelle s’était postée sur son postérieur et regardait le groupe d’un air narquois tout en lançant de petits cris sinistres. Alors un personnage tout de mauve vêtu avec un chapeau pointu – ce devait être un magot débutant – leva en l’air un horrible bâton sculpté de créatures étranges et entonna une incantation. Ivanov sentit un petit afflux de mana et une boule de feu majeure jaillit du bâton mais frappa malheureusement le gros rocher à deux mètres de l’écureuil mutant. Mais le rocher, chauffé à blanc par la boule de feu éclata et l’un de ses éclats frappa de plein fouet le rongeur muté.
Le groupe satisfait de la tournure qu’avaient pris les événements se congratula mais cette candide effusion de joie fut stoppée net par le doigt inquiet de la madame toujours tout de vert vêtue qui était à l’origine du cri. Le doigt fin et gracieux – mais là n’est pas le problème – pointait en direction d’un bosquet d’herbes sèches à cause de la saison estivale. Car le buisson touché lui aussi par l’explosion du rocher commençait à prendre feu et déjà quelques flammes s’élevaient accompagnées d’une généreuse fumée âcre et brune.
Le magot qui était à l’origine de cet acte de pyromanie demanda à une grosse créature verte massive d’aller piétiner les flammes afin d’enrayer l’incendie. Ce qui devait être un ogre trouva une solution encore plus simple quoique pas vraiment pudique qui consista à éteindre les flammes à l’aide de comment dire... sa lance à "eau" naturelle, ce qui provoqua l’explosion de rire d’un petit homme bardé de métal et la madame en vert commença à s’indigner quant au sort des pauvres oiseaux emprisonnés dans ce buisson ardant.
C’est dans cette atmosphère joviale rythmée par le rire guttural de la créature verte massive qu’Ivanov décida de jouer les troubles fêtes. Il piqua vers le groupe et se posa en coup de vent juste devant le foyer, ce qui eu pour effet à cause du vent provoqué par sa cape, d’éteindre le feu durement allumé par ce qui devait être un ranger. Et pour couronner le tout, Ivanov salua d’un sobre mais chargé d’accent :
« - Bonjour !
- Aahh ! »

Telle fut la réaction quasi unanime du groupe pusillanime. Mais ce qui se passa ensuite laissa le vampire pantois.

« - C’est quoi ?
- C’est un corbeau mutant !
- Mais non, c’est un vampire !
- Un vampire ?
- Glouk ?
- Baston !
- Mais non, il n’est peut-être pas dangereux celui-là
- Et merde, fait chier...
- Il est peut-être venu se venger ?
- Moi j’aime bien son épée...
- Vous pensez qu’il est de quel niveau avec un tel équipement ?
- Mais il s’est téléporté ? On ne l’a même pas entendu arriver !
- A moins qu’il puisse voler...
- Ou alors il nous observait et il s’est dévoilé.
- Est-ce qu’il faut que j’enlève mes vêtements ?
- Oh oui ! Enfin je veux dire pas maintenant...
- C’est lui qui a dressé le rat mutant !
- Ce n’est pas un rat mutant, c’était un écureuil espèce d’ignorant...
- Suffit vous deux, mettez-vous en formation...
- Chic, baston !
- Mais ça va pas, on ne sait même pas de quel niveau il est !
- Bah, l’aut’e vic, on l’a bien massacré !
- Ouais ! Avec ma Durandil !
- Oui mais il n’était pas armé, regardez la lame qui pend à sa ceinture !
- Et s’il nous lance un sort ?
- Je peux essayer le sort d’inversion des polarités flakiennes...
- Tu crois vraiment qu’avec ton niveau tu peux renvoyer l’un de ces sorts ?
- On aurait dû lancer un contrôle mental des rongeurs sur la chose qui nous a attaqué et on l’aurait retourné contre son maître.
- Oui mais maintenant il est mort, un caillou à la place du cerveau.
- Le pauvre écureuil...
- Mais il était mutant ! »

Ivanov, atterré par la tournure que prenait les événements se mit en appui sur une jambe et attendit patiemment que le groupe d’aventuriers novices aient fini leur discussion. Mais comme rien de concret ne semblait en sortir, et que la discussion risquait de friser le point Godwin, le vampire leur rappela le motif de leur discussion :

« - Mais vous allez la fermer non ? »

Ce qui eu pour effet quasi immédiat de fermer le bec à tous les hâbleurs. L’elfe semblait avoir peur du vampire – et elle avait raison, les bourrins du groupe louchaient sur l’épée qui pendait au flanc gauche du vampire, et le ou la peut-être magicienne parcourrait frénétiquement un bouquin surement au sujet des êtres aux canines profilées.
Le ranger qui était peut-être le chef du groupe brisa la chape de silence qui s’était instaurée :


« - Bonbonjour noble vampire, qu’est-ce queque vvous nnous voulez ?
- Bute-le !
- Mais chut, on ne sait même pas qui c’est.
- Je suis Ivanov Tsardin Al’Uile, vampire mage noir de septième niveau, et étant en voyage, je me suis simplement arrêté à votre campement afin de vous délester de votre nourriture...
- Ouiinnn, on va tous mourir de faim alors... »

Telle fut la réaction très optimiste de l’elfe. Le ranger essaya de la rassurer en lui parlant de ses compétences à pister le gibier mais le nain réplica qu’il n’était même pas capable de pister un cheval. Ivanov intervint avant que le groupe ne s’entre-déchire. Il dégaina son épée dans un agréable tintement et répondit :

« - Ce n’était pas une question : vous allez me passer votre nourriture si vous ne voulez pas y passer tout court...
- Ouaah, la vache, elle est encore plus belle hors de son fourreau...
- Crôm !
- Bon, fermez-la vous deux. Je pense qu’il est plus raisonnable vu l’adversaire qu’on a en face de coopérer. Posez tous votre nourriture par terre et reculez d’un pas. »

Certains obéirent à l’ordre du ranger mais le courtaud semblait rechigner à abandonner ses victuailles. Ivanov, qui avait déjà assez perdu de temps comme ça n’avait pas l’envie de pinailler et ramassa toute la nourriture qui avait été laissée à terre, et l’enfourna dans son grand sac sans fond. Il le remit sur son dos et salua les aventuriers avant de partir :

« - Merci de votre bienveillante coopération. Mais un conseil, vous ferrez mieux de changer d’endroit, votre feu d’herbes pas sèches va attirer toutes les créatures hostiles des environs.
- Oh non, j’ai mis trois plombes à l’allumer...
- Ehé, mort de rire ! »

Ivanov décolla rapidement vers cieux étoilés, laissant les baltringues se lamenter sur leur sort.

*La prochaine fois, je la chasserai moi-même la nourriture, ça sera plus simple. J’aurai peut-être dû les massacrer, mais je ne sais pas si j’y aurais trouvé quelque chose d’utile à part la satisfaction de tuer du monde... N’empêche, elle avait un décolleté bien échancré l’elfe...*


La suite à Glargh

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Dalnor le Belliqueux
Démon de la Démotivation
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 24
Citoyen de : La Terre des MJs
Sexe du Perso : Masculin.
Statut Spécial : Petit, barbu et moche.
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
40/40  (40/40)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Chapitre I : A la recherche du dragon   Dim 14 Fév - 15:37

L'effrayant & sadique Vampire gagne 40 pièces d'or en faisant discrètement les poches du groupe de débiles, et 80 ixpés par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre I : A la recherche du dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Sauvage :: Les Plaines de l'Ouest-
Sauter vers: