L'Encrier du Chaos

Roleplay dans l'univers du Donjon de Naheulbeuk
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
News
Le Calme et la Tempête


Voilà bien longtemps que les Aventuriers ont quitté la région. Le fracas des armes a cessé, la fureur et la poussière sont retombés, la soif de gloire et de richesses s'est tarie. Mais les lieux ne sont pas morts pour autant : il reste toujours le vieil aubergiste, là, courbé derrière son comptoir ; et je gage que si vous aviez la curiosité de lui adresser la parole, il pourrait vous conter de grandes choses du temps passé, et allumer en vous une étincelle dont vous ne soupçonniez pas l'existence...

Derniers sujets
Aventures en cours
Mangez les poissons Lamproha ! Vous fondrez sur vos proies ! par Baldin, Pnek, Althis et Zaeseth.

Pendant que le loup n'y est pas, une aventure par Jester.
Top-Lists
Soutenez le forum en votant régulièrement sur ces Top-List, qui permettront à de nouveaux joueurs de nous découvrir!

Top des Meilleurs RPG
Fantastic Story RPG
Liens utiles
Le Donjon de Naheulbeuk, le site de Pen of Chaos...
...et son petit frère, le site du JDR.

L'Encyclonebeuk, avec tout un tas d'articles géniaux.

Les biens et services trouvables en Fangh, pour savoir quoi demander au marchand lorsque vous entrerez dans sa boutique!

Naheulbeuk Online, pour ceux qui veulent faire du véritable Jeu de Rôle oral.

Partagez | 
 

 [Concours] Un début... Une recontre (?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Dim 20 Avr - 15:18

L'humain sursauta mais dégainant son épée, chargea lamentablement le nain. Le nain dégaina sa hache et attendit à peu près sereinement le premier coup de l'homme.
Ivanov jubilait, il espérait que le combat se serait pas trop rapide mais que le nain touche l'homme à la jambe ou à l'épaule, histoire qu'après, il ait tout le champ libre pour le torturer.
Mais l'homme bifurqua au dernier moment et se mit à courir comme un lâche en direction de la sortie en beuglant :


« - Fuyoooonnnns!!!!! »

*Ma torture ? Mon plaisir ? Ma joie ? Oh non ! Il va payer !*

Laissant le nain sur place, Ivanov partit immédiatement à sa poursuite, l'insultant de tous les noms et de propos orduriers.


*Je dois le rattraper avant qu'il ne quitte le cimetière...*

Le vampire courait après l'homme du plus vite qu'il pouvait mais, comme la peur donne des ailes, la proie semblait gagner de la distance. Et déjà, l'entrée du cimetière se laisser apercevoir.


*Ca ne se passera pas comme ça...*

Ivanov d'un coup de pied sur le sol se propulsa en l'air et retomba plus ou moins sur l'humain afin de le plaquer par terre mais il n'arracha qu'une partie de sa tunique (quoi par la circonstance devint une tunique niquée ^^). Le vampire roula au sol et jura tandis que le fugitif approchait de la sortie. Jurant encore, il se releva et d'un bond de plus de trois mètres atterrit devant l'entrée du cimetière que le poursuivit avait déjà franchie. Il put d'ailleurs le voir courir vers la droite, en direction d'une ruelle sombre sans même se retourner.


*Il va re-avoir la peur de sa vie...*

Et prenant élan, il monta en flèche dans le ciel noir et déchiré de la ville. Localisant une tâche claire dans la ruelle sombre et étroite, il se laissa tomber doucement et silencieusement vers elle.
Se posant avec un léger bruit de bottes derrière son dos, il lui tapota l'épaule avec comme mot à la bouche :


« - Surprise ! »

Mais des cris venant de l'artère qui passant entre l'entrée du cimetière et la ruelle sombre et étroite attira son attention. Puis, il put clairement entendre qu'il s'agissait d'une manifestation nocturne et dont les slogans scandaient... « mort au vampire et à ses sbires ! » « Non au chaos, il nous rendra tous accrocs ! » « Le vampire hors d'état de nuire ! ».
Alors, le groupe composé d'une soixantaine de personnes (le reste ayant été rebuté par la distance ou la pluie battante) entra dans le champ de vision d'Ivanov et il put voir que presque tous étaient armés. Il sentit aussi une très infime mais détestable présence d'un ou plusieurs mages blancs. Tout ce monde là était remonté contre lui, et les deux malheureux qui l'avaient rencontré.


*Curieux, pourtant, il me semblait qu'ils m'avaient oublié quand j'étais passé à Zoyek... faut dire que j'y suis passé en coup de vent... et que mon dragon a dû les aider à oublier. Mais maintenant, qu'est-ce que je fais ? Je déguerpis ? C'est la solution de facilité, mais les deux idiots qui se sont rajoutés ? Est-ce que je propose au nain de venir ? Et l'autre humain opportuniste ? De toute façon, il y a trop de monde, je ne peux les combattre. Raidhât peut bien les tenir à distance un moment mais il ne faut pas trop y compter, ils peuvent avoir des arbalètes, des haches ou des balistes. Et puis, je ne peux pas emporter deux personnes avec moi sur lui, ça serait trop lourd.*

Il ne savait pas ce qu'était devenu le nain ainsi que son dragon. Mais il était intrigué par ce déchaînement de la populace de Waldorg. Pour sûr, dès qu'il s'agissait de se battre, il y avait du monde, mais sûrement pas du sérieux.


*Il faut tout miser sur le premier choc, les dégoûter. Leur faire croire que c'est impossible. En gros, il faut que j'envoie la sauce.*

La foule ne semblait pas avoir remarqué que le vampire n'était plus dans le cimetière car elle commença à y entrer. Peu de temps après, un formidable grondement rugit ainsi que le bruit caractéristique des flammes émises par le dragon. S'en suivit des cris d'effroi et une vingtaine de personne qui n'étaient pas tellement sûres d'en vouloir au vampire trouvèrent le moment idéal pour s'éclipser, ressortant avec précipitation du cimetière.

Il entendit un elfe proclamer d'une voix forte :


« - Ecoutez, vous partisans des ténèbres, vous qui accompagnez ce vampire malfaisant dans sa quête des ténèbres, rendez-vous et vous serez jugés... votre vie vous sera épargnée... »

*Mais à qui il parle ? A moins qu'il croie que je suis là bas avec le dragon et le pauvre nain...*

Ne sachant que faire, Ivanov regarda alternativement l'homme qui était terrifié et l'entrée du cimetière. Il entendit à nouveau l'elfe :


« - Alors, allez-vous vous rendre ? Je vous laisse trente seconde pour vous rendre, après quoi aucune pitié ne vous sera donnée...
- vingt neuf... vingt huit... »

Le vampire lâcha rapidement à l'humain :


« - Bon, je te prends et on retourne là-bas... en volant... tu ne seras pas tué par moi ou le nain si tu fais ce que je dis – pour l'instant – ! »

[Quand Otto avait dit fuite, c'était tous ensembles à cause d'une traque, pas toi tout seul en traître, j'ai du remanier mon RP à cause...]

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Dim 20 Avr - 17:37

Boubob était enfin sorti de cet affreux endroit. La ruelle dans laquelle il avait abouti était crasseuse et répugnante. Les rats courraient en tous sens et les poubelles se décomposaient, éparpillées sur le sol. Boubob vit alors une chose qu'il n'avait pas prévu. Un mur se dressqait devant lui et l'empêchait d'avancer plus loin.

*Je suis foutu, le vampire va me coincer et je vais finir dan un dragon. Ça y est, c'est la fin.*

Après cette pensé quelque chose lui tapota l'épaule. Boubob se retourna rapidement tenant toujours son épée fermement.

"Surprise!"

Le coeur de l'homme s'arrêta pendant quelques secondes, qui parurent des minutes au yeux de Boubob. Boubob s'apprêtait à le frapper, ou du moins à essayer, mais des slogans retantirent dans la rue principale tout juste à côté de la ruelle.« Mort au vampire et à ses sbires ! » « Non au chaos, il nous rendra tous accrocs ! » « Le vampire hors d'état de nuire ! ». Boubob se retint la main et croyait bien que son heure n'était pas encore venue.

"Écoutez, vous partisans des ténèbres, vous qui accompagnez ce vampire malfaisant dans sa quête des ténèbres, rendez-vous et vous serez jugés... votre vie vous sera épargnée... "

*Bon j'ai le choix entre la prison à vie, ou pire s'il décident de me tuer. Ou bien je me bas et j'ai peut-être une chance de tuer le vampire. Et si j'y arrive, à moi la gloire!*

Mais le vampire semblait réfléchir.Puis tout à coup le vampire dit quelque chose qui surprit beaucoup Boubob.

"Bon, je te prends et on retourne là-bas... en volant... tu ne seras pas tué par moi ou le nain si tu fais ce que je dis – pour l'instant !"

Boubob ne comprenait plus rien. Mais il aquiessa d'un signe de tête, quoi que l'idée de voler ne l'enchantait pas trop, mais il devait le faire.


[En fait, Otto a dis que l'on devait te retrouver. Alors je croyait que >Borse suiverait et que l'on aurait à te retrouver. Vraiment désolé. Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Dim 20 Avr - 22:22

L'humain lui fonça dessus, mais avec un léger manque d'envie de se bastonner, cela l'aurait peut être trahis, mais bon. Il fonça sur le nain, et alors qu'il s'apprêtais à frapper, il changea soudainement de direction et partit en courant vers la sortie du cimetière.

"Fuyoooonnnns!!!!!"

Le nain fut fortement déçu du choix si soudain de l'homme qui prenait maintenant le chemin le plus rapide pour quitter le cimetière. Le vampire ne laissa temps à Borse de réagir, et partit rapidement à sa course en insultant au passage ce dernier de quelques noms que nous garderons secrets. Le dragon regardait paisiblement son maître s'éloigner à la poursuite de ce qui devait être pour lui une boule de tissu blanc gris qui se déplaçait le plus vite que lui permettaient ses deux jambes.

Amusé, le guerrier observa attentivement le vampire qui dut décoller après avoir raté sa cible. Il s'éleva dans les airs et disparut peu de temps après. Laissant le nain et le dragon presque face à face, mais le cracheur de flammes ne semblait pas vraiment être sur le point de manger Borse.

L'être de petite taille n'eut le temps de réfléchir à un quelconque plan, une masse de torches se créa devant le cimetière. Un groupe dune cinquantaine voir une soixantaine de personne pénétra lentement dans le cimetière, à la recherche d'une personne qu'ils semblaient haïr, sans doutes le vampire. Tout le monde semblait basiquement bien armé, il fallait éviter tout empressement et de décision hâtives, la moindre charge pourrait être fatale au nain, quoi que, avec la grosse bête...

Le nain n'eut le temps d'éclaircir son idée, car soit le dragon avait penser comme lui, soit il avait juste envie de s'amuser, mais il ne tarda à cracher une vague de flamme sur le groupe armé. Des cris se firent entendre, et une vingtaine de personnes avaient du prendre leurs jambes à leurs cous.


« - Ecoutez, vous partisans des ténèbres, vous qui accompagnez ce vampire malfaisant dans sa quête des ténèbres, rendez-vous et vous serez jugés... votre vie vous sera épargnée... »

Le nain put reconnaître la voix d'un elfe, il avait horreur de ça, une envie de cogner commença à lui monter au nez.

« - Alors, allez-vous vous rendre ? Je vous laisse trente seconde pour vous rendre, après quoi aucune pitié ne vous sera donnée...
- vingt neuf... vingt huit... »

Borse ne comptait pas se rendre, surtout devant un elfe. Lentement, il écouta le décompte du l'horreur aux longues oreilles.


-Vingt six... Vingt cinq..."

Ils n'avaient peut être pas compris que le dragon n'allait pas s'arrêter là. Le monstre jeta furtivement un regard au nain, et tous deux semblait d'accord, ou du moins, le nain était d'accord avec lui même.

*Jamais je ne fuirais, jamais devant un elfe ! Je vais lui faire manger du métal !*

-Vint et un... Vingt... Dix neuf..."

Personne n'entendit le nombre en dessous, car le nain venait de balancer un coup de hache dans la gueule de l'elfe qui ne l'avait certainement pas vu venir. Des cris se firent entendre dans le groupe, et tous commencèrent à pointer le bout de leurs armes. Mais le nain ne comptait pas se laisser écraser ainsi. Avec colère et satisfaction, il envoya plusieurs coups de haches autour de lui, histoire de maintenir ses attaquants à distance, et de petit à petit pouvoir en trucider quelques uns. Le moment était choisis pour que le dragon vienne aider un peu, faudrait-il qu'il crache une seconde vague de flammes...

*Il faudrait que le vampire revienne, comme ça le dragon pourrait tenir ceux qui restent éloignés pendant que l'ont se barre, car même avec l'aide d'une machine à flammes, je ne pense pas que je vais m'en sortir vivant si je continue comme ça. Il faudrait un miracle pour se débarrasser de tout ce monde...*

Alors qu'il fendit de nouveau l'air d'un coup de hache effrayant, le nain hurla le plus fort possible :

"Vampire ! Dit quelque chose à ton dragon ! On est dans la merde !"
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Lun 21 Avr - 19:28

L'homme après avoir entendu la proposition d'Ivanov écarquilla encore plus les yeux qui était déjà pas mal exorbités mais le vampire ne lui laissa pas le temps de répondre. Il eut juste le temps d'acquiescer d'un vague signe de tête avant que deux mains vigoureuses le chopent par le devant de la tunique.
Ivanov testa sommairement la solidité de l'étoffe et d'une impulsion décolla, emportant avec lui un passager terrorisé.


*Ouuuf, mais c'est qu'il pèse son pesant de cacahuète, lui !*

Il survola le groupe en pleine action contre le nain qui avait l'air d'être devenu berserk. Mais le tissus déjà fragilisé par la course poursuite commença à donner des signes de faiblesse avec de légers craquements tandis que l'humain battait désespérément des pieds.


*Speeeeeeeeed !*

Ivanov entama prématurément sa descente et largua au passage le passager inopiné sur un tas de terre meuble qui devait servir à reboucher une tombe très prochainement.
Il put alors se consacrer corps et âme dans la bataille et ce qu'il vit le stupéfia : le nain tenait front à une dizaine de personnes devant lui, et tout autant de cadavres mutilés traînaient par terre. Mais il était tout de même en mauvaise posture et il fallait l'aider au plus vite. Ivanov entendit l'appel désespéré du nain :


« - Vampire ! Dis quelque chose à ton dragon ! On est dans la merde ! »

Mais le vampire, dégainant son épée se posa tout pas en douceur sur le crâne d'un elfe qui avait en joue le nain avec une arbalète, les New Block TM en avant, et décapitant par la même occasion un autre elfe à portée d'épée. Mais il ne laissa pas le temps à ceux devant lui de se retourner ni à ceux derrière lui de réagir car il redécolla presque aussi subitement qu'il était descendu. Et d'une puissante voix, il beugla quelque chose qui ressembla à peu près à :


« - YYYIIIIIIIIIIAAAAAAAAAARAIDHÂT, VASYAFOND ! MAISSIC'ESTTROPTENDU, DECROCHE !!! »

Alors, le vampire s'étant élevé d'environ cinq mètre au-dessus de la mêlée, Raidhât lâcha une deuxième slave de flammes ravageuses. Des cris et des hurlements histérico-maniaco-dépressifs s'élevèrent des « manifestants » et en particulier de ceux qui avaient reçu l'intention du dragon en pleine face mais qui étaient toujours en état de vagir.
Mais tandis que les râles des brûlés au dixième degré s'éteignaient (en même temps que leurs flammes ^^), la voix d'un barbare moins bête qu'à l'accoutumée perça le tumulte de la bataille :


« - Tous sur le dragon !
- Ouais ! »

Telle fut la réponse de la foule, accompagnant la parole par le lancé de plusieurs dizaines de projectiles aussi divers que variés en direction du dragon. Celui-ci riposta par une autre slave de flammes dévastatrices mais un couteau de boucher lui transperça une partie de la membrane de son aile gauche. Alors, jetant un dernier regard à son maître, il arrosa une ultime fois la foule et prit son envol loin des tumultes belliqueux des humanoïdes. Il put entendre peu de temps après les cris de joie de la part de ceux qui n'avaient pas rôti.


*Après le feu, la mort...*

Alors, le vampire, faisant signe au nain de s'écarter, hurla :


« - Par la puissance de Thorgûl le Puissant ! »

Et du vampire partirent sept sphères emplies de magie noire qui ôtèrent la vie à une vingtaine de personnes. Ivanov se sentit vidé mais en même temps grandi par ce déchaînement de mort brutales. Il ne restait plus qu'une dizaine de personnes, essentiellement des miliciens et quand il les regarda, il ne put s'empêcher de lâcher un autre rire démoniaco-chaotique.
Il fit tournoyer en l'air son épée et les personnes commencèrent à reculer tandis que le vampire avançait tout sourire.


*Say hello to the death...*

Mais le son d'un cor suivi très peu de temps après par la réponse de plusieurs autres cors le coupa en plein dans son élan. La garde ! Au moins deux régiments entiers de gardes entraînés et certains mêmes formés à la magie qui n'allaient pas tarder à débouler !


*Oh non ! La cavalerie !*

Et déjà, Ivanov put apercevoir les prémices des renforts tandis que les survivants de la première vague formaient un carré défensif vers l'entrée. Une première boule de feu monta dans le ciel et manqua de peu le vampire. Il se retourna vers ses équipiers de fortune, cherchant à voir dans quel état était le nain et s'il pouvait encore tenir ou s'il valait mieux déguerpir le plus vite possible.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Lun 21 Avr - 21:25

Le vampire venait de prendre son envol, mais le coeur de Boubob resta au sol. Il décola par la suite se qui donna une curieuse de sensation à l'homme. Après avoir survolé la foule, Boubob entendit un craquement qui ne lui inspirait pas confiance. Sa tunique, qui n'était déja pas très solide, se déchirait lentement. Mais avant qu'elle n'arrache complètement, la main lâcha sa prise et Boubob atterit dans un tas de terre destiné très probablement à remplir les tombes. Boubob se releva tant bien que nal avec de la terre plein les cheveux et la tunique. Il vit alors que le nain était en difficulté.

"Vampire ! Dis quelque chose à ton dragon ! On est dans la merde !"

Quelque seconde plus tard, une vague de flamme passa près du nain pour aller se déversé sur le groupe de révolté. Quelques uns déguerpirent sans prêter attention à Boubob. Quelques secondes plus tard, une deuxième vague déferla sur le groupe.

*Je pourrais aider si le dragon rrêtais de faire ça, il risque de me brûler au dixième degré.*

Boubob sorti donc sa dague et poignarda quelques personnes qui étaient restées hors de porté du dragon. Mais ce dernier prit son envol avec une certaines difficulté car il semblait avoir été blessé à une aile.
Boubob prit donc les grands moyens et sortit son épée. Fonçan dans la mer de personnes en flamme et évitant quelques coups. Il finit par arriver près du nain. Celui-ci semblait henvaït d'une force étrange. Sans trop s'en approcher, Boubob élimina plusieurs ennemis j'usqu'au moment ou une sphère noir passa près de lui pour éliminer plusieurs personnes. Un cors résonna et un autre plus loin lui rendit son appel.


"He le nain, faudrait penser à partir, déja que le vampire est parti, faudrait faire vite car je crois que la cavalerie arrive et c'est pas bon signe."

Puis une flamme jaillit de l'entrer du cimetière et manqua le dragon de peu. Il ne restait plus qu'une dizaine d'assaillant encore debout et continuant à les éliminer, Boubob reparla.

"Tu connait une autre sortie ici parce que moi, j'en connais pas? En passant, mon nom c'est Boubob."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Lun 21 Avr - 21:40

"Tu connait une autre sortie ici parce que moi, j'en connais pas? En passant, mon nom c'est Boubob."

"Je m'appelle Borse ! han !"

Le nain acheva son dernier assaillant, et sortit d'un air vainqueur sa hache d'un coup sec du crane à moité ouvert. Le dragon avait dû être blessé à une aile car il était partit dans les airs avec une légère difficulté. L'humain venait tout juste de le rejoindre, il était d'ailleurs un peu sale, plus de terre que de sang d'ailleurs.

*Mais où est ce vampire !*

Des sons de cors se faisaient entendre, et les bruits qui s'entendaient de loin n'étaient jamais les meilleurs, cela annonçait facilement l'arrivée de renforts. Tenant fermement sa hache, le nain chercha des yeux le vampire dans le ciel sombre.

*Qu'est-ce qu'il fout?*

Moins d'une minute lui suffit pour arriver à distinguer la légère silhouette du vampire qui se détachait de la peinture sombre qu'était la nuit. Ce dernier ne semblait pas excessivement blessé, et leur regards se croisèrent.

*Il doit sûrement voir si on peut encore tenir debout*

"J'ai légèrement été touché au bras mais c'est pas c'qui va m'empêcher d'couper des têtes ! Sans ton dragon, ça va être dur, mais je n'aime pas fuir une bataille ! "

*Merde, il ne m'entends peut être même pas avec tout ce grabuge*


En faisant un dernier moulinet de sa hache, le nain attrapa son arme à deux mains, les doigts crispés sur le manche, il jeta un dernier regard au vampire. De nouveaux, leur yeux se croisèrent.

Sous le mauvais temps, la nuit, les cris et la fureur ambiante, le regard du nain ne voulait dire qu'une chose.

*On part où on reste ! mais si tu décide de rester, je te suivrais !*


[excusez c'est court mais petit manque de temps]
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mar 22 Avr - 18:34

[Arrêtez (et surtout Boubob) de lire mon RP en diagonale, je ne suis pas dans les airs mais sur le plancher des vaches à quelques mètres du nain. De plus, la boule de feu ne peut pas avoir raté le dragon de peu pour la simple et bonne raison qu'il s'est déjà fait la malle depuis un certain temps. Et Boubob, tu es sacrément fort pour tuer les survivants alors qu'ils sont retranchés en un carré défensif ^^ Mais bon, c'est les aléas du RP à plusieurs...]


Tout petit flash-back en arrière pour corroborer avec le RP des autres :


Le vampire, en entendant le signal du ralliement de la garde décida à contre-cœur de laisser à leur sort les derniers survivants de la première vague pour aller chercher des informations. Il s'envola et observa les renforts qui arrivaient bruyamment au loin. Deux régiments d'une cinquantaine de personnes, avec des épéistes, des archers, des arbalétriers, des héros (des barbares genre paladin de Braav' particulièrement bien versés dans l'art du combat singulier avec +5 en démontage de gueule et +15 en distribution de marrons et gnons en tout genre) et des mages. Il pouvait en repérer certains par le champ de protection magique qui rayonnait autour d'eux, mais tous en vision magique étaient particulièrement voyant, tout aussi que lui l'était d'ailleurs si un mage de la garde se prenait à regarder en vision magique. Il y avait même cinq mages qui avaient lancé un sort d'Ombresailes et évoluaient au-dessus de troupes afin de faire comme lui : la prise d'informations. Heureusement, le sort d'Ombresailes étant relativement complexe, il leur était impossible de lancer simultanément un autre sort.


*On a intérêt à se faire la malle au plus vite...*

La voix du nain le tira de son observation nocturne. Se retournant, il vit que celui-ci le cherchait et bientôt, le regard de l'être de petite taille se plongea dans le sien. Le nain lui cria :


« - J'ai légèrement été touché au bras mais c'est pas c'qui va m'empêcher d'couper des têtes ! Sans ton dragon, ça va être dur, mais je n'aime pas fuir une bataille ! »

Ivanov se reposa sur terre tout près des deux autres combattants. Il regarda rapidement leur état : le nain, bien que arborant fièrement sa hache semblait un peu fatigué, et à un endroit, le sang qui coulait semblait être le sien. Quant à l'humain, il était couvert de terre mêlée à du sang coagulé. Il ne paraissait pas non plus dans le meilleur de sa forme. Ivanov lui aussi ne se sentait pas au mieux. Ses sorts l'avaient vidé et son manque de sommeil depuis plusieurs jours commençait à se faire sentir. Il exposa rapidement la situation :


« - Alors, y'a deux régiments entiers de la garde qui ne vont pas tarder à débouler ici dans pas longtemps, et ils sont lourdement entraînés et armés. Il y a aussi des mages. J'ai repéré un endroit au nord où le mur est légèrement effondré, on pourrait en profiter pour s'éclipser... si vous avez du mal à grimper, je vous aiderai. C'est par là... »

Il indiqua de sa main gauche le nord par une allée sombre.


« - Des questions ? »

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mar 22 Avr - 21:36

[Désolé pour ma mauvaise lecture Embarassed je pensait que tu était sur le dragon. J'ai jamais dis que tu étais sur le dragon. Et pour le carré défensif, je te rapelle qu'il s'est formé après que tu ais jeté ton sort, donc je ne les ai pas tué après, je retournais près du nain. Désolé si je ne sais pas lire.]

Boubob avait vu le jet de flamme qui avait apparut à l'entrer mais ne pensait pas qu'il y avait tant de monde. Boubob croyait qu'il allait y rester mais une solution s'ouvrait devant lui. Le passage que le vampire lui proposait, ce qui étonna beaucoup Boubob qui croyait que les vampires étaient toujours méchants et cruels, allait surment lui sauver la vie. Mais c'est ce qui viendrait après qui lui faisait le plus peur.
Le troupeau se rapprochait tranquillement quand le vampire parla.


"Des questions?"

Boubob hocha la tête en signe de dénégation et parti en direction du nord pour aller rejoindre le mur. Ce dernier était assez bas pour permettre à un humain de passer, mais le problème serait peut-être le nain. Quoi que le vampire sautaIT assez haut pour amener le nain de l'autre côté. Des voix s'élevaient derrière eux.

"Allons vampire, rends-toi. Nous allons peut-être penser à te faire un procès. Et vous aussi les acolytes, nous allons vous épargner. Sus au vampire et vive la lumière!"

*Comment ça "acolytes", non mais, ils en ont du front. Je vais leur montrer...non c'est vrai, j'ai aucune chance.*

Boubob s'accrocha à une branche qui dépassait de l'ouverture dans le mur. Il mit le pied dans un petit trou et se donna un élan. et réussi à monter sur le mur. il sauta ensuite de l'autre coté, prenant bien soin de ne pas trébucher sur une racine, car une cheville mal en point ne l'aiderait pas à fuir. Il regarda d'un côté, puis de l'autre et appela les autres.

"C'est bon! Vous pouvez venir, la voie est libre."

Il espérait que les autres ferais vite car il ne voulait pas rester trop longtemps de ce côté, tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Jeu 24 Avr - 11:49

[Oui mais relis ton avant dernière phrase où tu dis que tu continue d'achever les survivants tout en parlant, m'enfin, c'est le RP...]


Ivanov vit que l'humain semblait étonné qu'il propose à ses coéquipiers une solution de fuite et qu'il ne les laisse pas là à s'expliquer avec les soldats de la garde. Mais en fait, le devenir de l'humain pour l'instant ne l'intéressait pas, juste celui du nain dont il pourrait peut-être tirer quelque chose. Bien sûr, il aurait pu éliminer l'homme soit par une erreur regrettable de tir lorsqu'il avait envoyé ses sorts où quand il était seul dans la ruelle sombre. Il pourrait toujours être utile par la suite soit pour retenir un temps les gardes ou bien pour que le nain montre ses talents à torturer comme il l'avait proposé avant que l'homme ne fuie et que l'ost funèbre débarque.
L'humain en question fila comme une flèche en direction du mur éboulé que le vampire avait indiqué. Ivanov en fit de même, mais vérifiant tout de même si le nain suivait bien. Ils arrivèrent rapidement devant le mur et l'humain sauta rapidement par dessus en s'aidant d'une pierre qui dépassait. Ivanov ne voyait pas dans cet obstacle une grande difficulté, il pouvait aisément sauter par dessus mais il n'en était peut-être pas de même pour le nain.
Il se tourna vers lui et lui demanda :

« - Tu penses que tu vas y arriver ou tu préfères que je t'aide ? »

Mais alors que le vampire parlait, l'avant garde de la garde (oui je sais, c'est redondant) arrivait et elle s'arrêta à quelques dizaines de mètres du duo. Un soldat – peut-être l'officier – prit la parole :

« - Allons vampire, rends-toi. Nous allons peut-être penser à te faire un procès. Et vous aussi les acolytes, nous allons vous épargner. Sus au vampire et vive la lumière! »

Mais l'humain qui était passé de l'autre côté en s'aidant d'une branche d'un arbre qui était à proximité appela les deux autres :

«- C'est bon! Vous pouvez venir, la voie est libre. »


[Voilà, c'est un peu court mais comme je ne peux pas décider de la réaction de Brose, je fais avec ce que je peux.]

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mar 29 Avr - 8:37

[Excusez mon retard, abus d'autorité parentale oblige...]

Le groupe de personnes qui en voulait au vampire augmenta en nombre de tête, et un petit régiment ne tarda à s'approcher du nain et des autres. Le vampire avait proposé l'idée d'une fuite par ce qui semblait être un mur assez vieux, assez vieux d'ailleurs pour contenir une brèche, suffisante pour permettre un échappatoire. Soulignant son geste en pointant cette alternative du doigt, le vampire demanda au groupe si des questions venaient à se poser.

Aucune

D'ailleurs, l'humain ne se fit pas prier pour prendre ses jambes à son cou et enjamber le plus rapidement possible le muret. Le nain, tenant fermement sa hache, observa du coin de l'oeil l'humain disparaître dans le noir, tout en restant sur ses gardes, de plus en plus de soldats et autres guerriers s'approchaient.

Remarquant que le vampire s'était stoppé devant le muret et le regardait, le nain tourna quelques secondes la tête.


« - Tu penses que tu vas y arriver ou tu préfères que je t'aide ? »

Le nain allait répondre d'un signe de tête, mas son attention fut soudainement attirée par le discours d'un soldat, haut ou bas gradé.

« - Allons vampire, rends-toi. Nous allons peut-être penser à te faire un procès. Et vous aussi les acolytes, nous allons vous épargner. Sus au vampire et vive la lumière! »

Dans l'air qui commençait à étouffer, le muret qui tendait les bras, et l'envie de frapper du nain, une petite voix se fit entendre.


«- C'est bon! Vous pouvez venir, la voie est libre. »

Voyant qu'aucun ne tenait à se rendre, ce qui semblait être l'avant garde commença à approcher. Se rendant compte du nombre important de personnes, et jouant cette fois la carte de la prudence, le nain se retourne et commença à se diriger vers le vampire, près du muret.

"Ne t'inquiète pas, vas-y ! Je me débrouille"

[Une fois que le vampire sera passé de l'autre coté]

Le nain jeta un dernier coup d'oeil au groupe qui accéléra voyant la fuite, puis donna un coup de hache entre les pierres brisées du murer. Se hissant de tout son poing sur le bois de sa hache, il parvint tant bien que mal à monter dessus. Il sauta et retomba lourdement de l'autre coté.

Se tenant le bras qui commençait à saigner, le nain se retint d'arracher un morceau de la toge toute sale de l'humain pour s'en faire un bandeau.


"Et maintenant?"



[Je risque quoi si j'enchaîne mes parents au grenier? xD]
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mar 29 Avr - 19:24

[Non, vas-y plutôt avec l'annuaire, ça laisse pas de traces ^^]

Le vampire attendit la réponse du nain qui tardait à venir, étant absorbé par l'avancée de la garde. Enfin, il répondit :


« - Ne t'inquiète pas, vas-y ! Je me débrouille. »

Néanmoins, Ivanov laissa d'abord grimper le nain. Celui-ci s'élança après un dernier regard aux assaillants et il planta sa hache dans l'interstice entre deux pierre, tel un piolet. Puis, s'aidant de toutes ses forces, il hissa par-dessus le mur son corps et retomba lourdement de l'autre côté avec un bruit mat.
Ivanov s'apprêtait à prendre son envol mais une quinzaine d'archers et d'arbalétriers le tenait en joue.


*System faillure*

Il banda ses muscles et se demanda s'il allait en réchapper mais une solution s'imposa soudain, tirée du fin fond de sa mémoire.

*Bien sûr, à Glargh, Tholmas And'herson* qui modifiait les Lois, et moi aussi je l'avais fait, pourquoi est-ce que je ne pourrais pas le refaire ?*

D'un seul mouvement, la quinzaine d'archers et d'arbalétriers firent feu et les flèches et carreaux mortels convergèrent tous vers le vampire.

*Le mana peut être modifié, la structure de l'air peut changer, il ne suffit d'un rien, et ce rien, je peux le trouver...*

Mais la quinzaine de projectiles se stoppa subitement et incompréhensiblement à une vingtaine de centimètres de vampire, sous les yeux ébahis de ceux qui avaient tiré. Puis tous les projectiles en même temps s'écroulèrent par terre et le vampire rouvrit les yeux. Mais il ne laissa pas le temps aux tireurs d'encocher à nouveau car d'une pression sur le sol, il s'élança dans le ciel orageux, d'un saut périlleux arrière franchit le mur et retomba lestement de l'autre côté.
Il regarda ses coéquipiers et s'apprêta à leur poser une question mais un sifflement le retint. En effet, une volée de flèche s'abattit sur eux, ne touchant heureusement pas leur cible. Enfin presque car alors qu'ils croyaient que tout était fini, Ivanov sentit quelque chose de froid lui érafler l'épaule gauche. Une flèche empennée de noir tomba à terre, tachée de sang. Ivanov regarda son épaule gauche et effectivement, du sang tâchait sa belle houppelande qui fut neuve.
Alors, il se tourna vers l'humain et lui dit :


« - Toi qui est habitué à fuir, as-tu une idée à suivre ? »

* Cf mes aventures à Glargh

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Ven 2 Mai - 0:24

[Désolé, des examen et trop de travaux]

Boubob vit le nain apparaître au-dessus du mur. Ce dernier sauta à terre lourdement et semblait regarder étrangement la tunique de Boubob. Ils attendaient le vampire qui ne traversait pas. Le suspense était insoutenable.

*Mais qu'est-ce qu'il fait? c'est vraiment pas le moment de taper des ennemis. Il faut partir.*

Boubob entendit alors quelques exclamation de stupéfaction de l'autre côté du mur. Il vit soudain le vampire sauter par dessus le mur pour le voir ensuite atterir près des deux autres. Puis soudain, une volée de flèche vola par dessus le mur et passa tout près du groupe. Boubob bloqua quelques flèche avec son bouclier et regarda si tout le monde étaient sauf. Il vit alors le vampire regarder en direction de son épaule gauche. Il saignait et se retournant vers Boubob il dit:

"Toi qui est habitué à fuir, as-tu une idée à suivre ?"

Boubob réfléchit. Il chercha un moyen de se sortir de ce pétrin et peut-être que s'il aidait le vampire, ce dernier l'épargnerait. Il se souvint que la ville de Fquispou, au sud du bois de N'talamela était bien pour se cacher, mais il était recherché dans cette ville. Alors l'idée de Glargh lui vint en tête.

"Bon j'ai une idée, on peut passer par les terres sauvages de Kwzprtt pour se rendre à Glargh. De la on pourra réfléchir. Je pensait me rendre ensuite à Valtordu, en passant par la forêt de Schlipak et le lac de Zblouf*. Dites moi ce que vous en pensez et si vous avez une meilleure solution, je vous écoute.


*Pour l'itinéraire, consulter la carte de la terre de Fangh sur le site de POC.
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Sam 3 Mai - 19:18

L'humain parut étonné que le vampire lui demandât son conseil, et il se mit à réfléchir à toute vitesse. Finalement, il s'exprima :

« - Bon j'ai une idée, on peut passer par les terres sauvages de Kwzprtt pour se rendre à Glargh. De là on pourra réfléchir. Je pensais me rendre ensuite à Valtordu, en passant par la forêt de Schlipak et le lac de Zblouf. Dites-moi ce que vous en pensez et si vous avez une meilleure solution, je vous écoute. »

Ivanov médita un cours instant la proposition de l'homme, mais il s'interrompit rapidement. Car ce qui venait était plus urgent. Il ramassa une pierre et la lança sur un garde qui tentait de franchir le mur. Il la reçut dans un hurlement de douleur et retomba lourdement de là où il était venu, mais
mais cela ne découragea pas les autres gardes à récidiver. Alors Ivanov continua à balancer des pierres, mais elles n'étaient pas infinies et les munitions risquaient de bientôt venir à manquer.
Sans prendre la peine de se retourner, il répondit à la proposition de l'homme :


« - Valdordu, j'y suis recherché aussi, mais partout sur la Terre de Fangh aussi de toute façon. Par contre, moi, ce que je t'ai demandé, c'est pour le court terme, où se planquer dans Waldorg, ou par où se tailler en douce... »

Il continua à lancer des pavés éboulés du mur contre la garde qui peinait à franchir l'obstacle. Mais d'autres gardes étaient très certainement en train de faire le tour en ce moment même, et il faudrait donc pour l'instant partir en direction opposée à l'entrée du cimetière.
Néanmoins, il ne put s'empêcher d'éprouver une certaine mélancolie. Car en effet, ce parcours lui était vaguement familier puisqu'il avait déjà quelques temps auparavant fui Waldorg pour rejoindre Glargh puis une autre direction. Il n'avait d'ailleurs aucune envie de retourner à Glargh, ville de fous et de tordus, c'était là qu'il avait eu affaire contre des elfes noirs identiques. Il espérait d'ailleurs ne jamais les revoir mais pour l'instant, le plus pressé était de fuir. Réfléchir après.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mar 6 Mai - 23:27

Boubob s'attendait aussi à ce que le vampire lui réponde qu'il était rechercé partout en Terre de Fangh. Mais il n'avait rien prévu pour sortir de la ville. Les troupes avaient déjà commencées à contourner le mur et arrivaient de l'est. D'autres continuaient à grimper le mur tandis que le Vampire leur lançait des grosses pierres. Boubob eut une Idée qui parraissait possible, seulement si tout le monde participait.

"Bon d'accord, j'ai un plan pour fuir mais il va falloir collaborer. On est au Nord du cimetière qui se trouve à l'est de la ville. Alors, quelqu'un doit retourner dans la ville, quelqu'un d'assez rapide. Moi ou le Vampire. Il fera diversion pour emmener les manifestant dans une petite ruelle. Il devra prendre son temps pour que les deux autres préparent l'évasion. On devra se rejoindre dans la ruelle à côté de la taverne, parce que de là, on peut sortir et c'est facile ensuite de fuir dans les plaines. Donc les deux autres feront quelques pièges histoire de ralentir nos poursuivant et trouver unne charette ou quelque chose comme çca pour fuir rapidement. Alors on passe l'âppat par-dessus le mur et on part vers n'importe quelle direction, à vous de voir."

C'était la seule idée que Boubob avait en tête. Il espérait que cela marche car quelques uns de ses plans comme celui-ci on complètement foirés et il s'est retrouvé dans de beaux draps.

"Qui va faire l'âppat maintenant?"
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Jeu 8 Mai - 11:39

La provision de pierres commençait à diminuer jusqu'à un niveau critique, et l'humain proposa un nouveau plan au vampire :

« - Bon d'accord, j'ai un plan pour fuir mais il va falloir collaborer. On est au Nord du cimetière qui se trouve à l'est de la ville. Alors, quelqu'un doit retourner dans la ville, quelqu'un d'assez rapide. Moi ou le Vampire. Il fera diversion pour emmener les manifestant dans une petite ruelle. Il devra prendre son temps pour que les deux autres préparent l'évasion. On devra se rejoindre dans la ruelle à côté de la taverne, parce que de là, on peut sortir et c'est facile ensuite de fuir dans les plaines. Donc les deux autres feront quelques pièges histoire de ralentir nos poursuivant et trouver une charrette ou quelque chose comme ça pour fuir rapidement. Alors on passe l'appât par-dessus le mur et on part vers n'importe quelle direction, à vous de voir »

Le vampire réfléchit rapidement au plan encore plus tordu que l'humain avait proposé.

*Si on se sépare, qui sera tout seul ? Moi parce que je suis le plus expérimenté ? Lui parce qu'il est le plus habile à fuir ? Non, il pourrait en profiter pour se faire la malle. D'ailleurs, pourquoi veut-il qu'on se retrouve dans une taverne en plein centre de la ville alors qu'il faut s'y tirer au plus vite ? Je n'ai pas confiance, et je ne veux pas laisser le nain seul. Et puis, si on prend une charrette, on n'ira pas vite et la garde aura sûrement des chevaux rapides. Non, j'ai une idée...*

Il répliqua à l'homme ce qu'il pensait de son plan :

« - Non, j'aime pas, c'est capilotracté, et puis complètement stupide, pourquoi aller se fourrer en ville alors qu'il faut la fuir au plus vite ? Pour que t'ailles prévenir la garde et espérer être gracié ? »

Il s'interrompit un instant, le temps de lancer une lourde pierre sur un soldat de la garde, et il reprit son discours :

« - Je n'ai pas envie qu'on se sépare, pas encore du moins. J'ai une idée mais on a perdu trop de temps avec tes idées foireuses, alors tirons-nous, et suivez-moi... Le nain, tu surveilles l'humain. »

Il lança sa dernière pierre sur un soldait qui surgissait et retomba aussi vite qu'il était monté, dans un grand cri et un bruit sourd de chute.

« - La porte la plus proche est celle de la rue des Rillettes, mais elle est gardée. Il faut fuir par où ils ne nous attendrons pas. Il faut rejoindre le canal de Xaraz. Mais par les égouts. Venez, y'a une entrée par là. »

Et joignant le geste à la parole, il souleva une grille et sauta dans le trou. Il atterrit tout de suite, dans un « ploush » sonore. Il appela les autres, et sa voix caverneuse résonnait d'échos :

« - Venez, vite ! C'est pas haut... »


[Je rappelle pour ceux qui essayeraient de visualiser notre futur périple sur la carte de la ville que l'est et ouest sont inversés]

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Ven 9 Mai - 11:25

[taff, nana, parents... :(13): ]

Le nain avait pourtant entendu une salve de flèches être tirée, il l'avait bien entendu. Mais le vampire n'était apparut sans aucune égratignure causée par ce type d'arme. Pensant rapidement à fuir à ce moment, il demanda d'un air pressé à l'humain.

"Toi qui est habitué à fuir, as-tu une idée à suivre ?"

Ce dernier se plongea dans une réflexion intense, ne semblant avoir d'idées concrètes pour quitter ce guêpier. Alors que les minutes passaient et que le nain s’apprêtait à émettre une hypothèse, l'humain pris enfin la parole.

"Bon j'ai une idée, on peut passer par les terres sauvages de Kwzprtt pour se rendre à Glargh. De la on pourra réfléchir. Je pensais me rendre ensuite à Valtordu, en passant par la forêt de Schlipak et le lac de Zblouf. Dites moi ce que vous en pensez et si vous avez une meilleure solution, je vous écoute."

Le nain faillit se prendre d'un mal de tête tellement le plus de l'humain était compliqué, et ne lui plaisait pas trop. Pourquoi partir à tant d'endroit différent alors qu'il était plus simple d'avoir une destination fixe ? Surtout qu'une telle manoeuvre leur prendraient beaucoup de temps.

Mais le vampire ne semblait du même avis que l'homme à la cape salie.

« - Valtordu, j'y suis recherché aussi, mais partout sur la Terre de Fangh aussi de toute façon. Par contre, moi, ce que je t'ai demandé, c'est pour le court terme, où se planquer dans Waldorg, ou par où se tailler en douce... »

Cela ne semblait pas être une surprise que le vampire soit recherché un peu partout sur la terre de fangh, qui pourrait apprécier une personne qui apporterait trop de changement ? Silencieux, le nain écouta attentivement les paroles de ces pseudo compagnons.

"Bon d'accord, j'ai un plan pour fuir mais il va falloir collaborer. On est au Nord du cimetière qui se trouve à l'est de la ville. Alors, quelqu'un doit retourner dans la ville, quelqu'un d'assez rapide. Moi ou le Vampire. Il fera diversion pour emmener les manifestant dans une petite ruelle. Il devra prendre son temps pour que les deux autres préparent l'évasion. On devra se rejoindre dans la ruelle à côté de la taverne, parce que de là, on peut sortir et c'est facile ensuite de fuir dans les plaines. Donc les deux autres feront quelques pièges histoire de ralentir nos poursuivant et trouver une charrette ou quelque chose comme ça pour fuir rapidement. Alors on passe l'appât par-dessus le mur et on part vers n'importe quelle direction, à vous de voir."

Le nain se retint de commencer à se barrer tellement les plans trop compliqués de l'humain l'énervait. Mais pour une fois, il se mit à réfléchir pour comprendre petit à petit la proposition de l'homme. Mais il fut troublé de sa réflexion lorsque ce dernier ajouta :

"Qui va faire l'appât maintenant?"

C'eut été fort dommage qu'il n'y ai pas un elfe dans le coin pour faire l'appât, c'est le seul truc qu'ils faisaient bien d'ailleurs.
Le vampire n'approuvait pas, et semblait penser que l'humain n'avait qu'une envie, c'était de s'en aller pour sauver ses fesses.


« - Non, j'aime pas, c'est capilotracté, et puis complètement stupide, pourquoi aller se fourrer en ville alors qu'il faut la fuir au plus vite ? Pour que t'ailles prévenir la garde et espérer être gracié ? »

Il stoppa son discours quelques secondes, le temps de lancer une pierre sur un soldat de la garde. Il reprit ensuite :

« - Je n'ai pas envie qu'on se sépare, pas encore du moins. J'ai une idée mais on a perdu trop de temps avec tes idées foireuses, alors tirons-nous, et suivez-moi... Le nain, tu surveilles l'humain. »

Une nouvelle fois, il jeta ce qui semblait être sa dernière pierre dans la tronche d'un nouveau soldat suicidaire.

« - La porte la plus proche est celle de la rue des Rillettes, mais elle est gardée. Il faut fuir par où ils ne nous attendrons pas. Il faut rejoindre le canal de Xaraz. Mais par les égouts. Venez, y'a une entrée par là. »

Le vampire se jeta sur et souleva une grille avant d'y sauter. Un « ploush » sonore se fit entendre, signalant au nain qu'il avait atterrit. Le vampire rajouta, et sa voix caverneuse résonnait d'échos :

« - Venez, vite ! C'est pas haut... »

D'un dernier coup d'oeil vers le muret, le nain regretta de ne pas avoir une nouvelle pierre sous la main. Il s'approcha de l'humain, et attrapa fermement sa cape.

"Viens !"

*Ca l'empêchera de se barrer*

Il s'approcha du trou, et s'engouffra à l'intérieur, en tenant fermement à bout de bras un morceau de l'humain, ne sachant trop lequel d'ailleurs.

La sensation de chute n'était pas des plus agréables, mais le contact du sol pur et dur sous une légère couche d'eau rassura le nain. Dans l'obscurité, c'est avec peine qu'il distingua la silhouette du vampire. Lâchant enfin l'homme qu'il avait embarqué dans sa chute, il attendit que ce dernier se remit d'un changement si brusque de plan.


« Je te suis, Vampire. »
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mar 13 Mai - 11:46

Le tunnel était sordide, des bruits de gouttes tombaient périodiquement, quelque chose avait l'air de bouger quelque part plus loin. Mais il faisait noir, terriblement noir. Aucune lueur ne perçait, et de l'ouverture par où ils étaient entrés, seul un faible rayon de lune se laissait deviner.
Ivanov, même avec sa vision plus développée peinait à distinguer son chemin dans les amoncellements de boue et de détritus. Il s'arrêta, se faisant bousculer par la même occasion par l'humain qui essayait sans doute lui aussi de distinguer quelque chose dans ce noir complet. Le vampire se retint de lui en foutre une et ouvrit son sac. Sa main plongea dedans et en ressortit une torche plus grande que le sac qu'il portait. Mais il ne s'arrêta point là et replongeant son bras, il sortit une deuxième torche de la même taille qu'il tendit au nain. Remettant le sac sur ses épaules, il fit apparaître un briquet de l'une de ses poches et le frottant contre son pantalon, il l'alluma. Une flamme orangée en sortit, et alluma rapidement la torche du vampire. Celui-ci la mit en contact avec celle qu'il avait passée au nain et elle s'alluma elle aussi.
Puis d'un mouvement discret, le briquet disparut aussi mystérieusement qu'il était venu.
Le tunnel désormais éclairé par la lueur vacillante de deux torches continuait tout droit sur une vingtaine de mètres avant de tourner sur la gauche. Le sol était jonché de détritus et débris en tous genres, et de l'eau suintait du plafond tandis qu'un mince filet d'eau de pluie s'écoulait tranquillement au sol, se frayant un chemin parmi les ordures.
Ils marchèrent pendant une dizaine de minutes, s'arrêtant de temps en temps sur ordre du vampire pour écouter les bruits. Mais aucun échos ne venait troubler le lent écoulement des gouttes d'eau. On pouvait parfois entendre le bruissement de quelconque petit animal mais aucune nouvelle de la part d'éventuels poursuivants.

*Soit ils ne savent pas où on est, soit la réputation des égouts était peut-être justifiée et il y a vraiment quelque chose qui soit capable de rebuter la garde*

Ils continuèrent à cheminer dans leur lente procession et ils arrivèrent au bout d'un moment à une intersection. Quatre choix s'offraient à eux. Le tunnel continuait tout droit mais un autre le coupait, offrant la possibilité de bifurquer à gauche ou à droite. Il y avait aussi une échelle qui permettait de remonter à la surface.

*Mince, j'avais dit qu'il fallait aller vers l'ouest, mais sans soleil ni lune ni étoile ça va être galère.*

Ils s'arrêtèrent, et Ivanov était perplexe. Il ne savait par où aller. Remonter à la surface était à exclure, mais il ne savait pas s'il fallait continuer sur ce tunnel ou bifurquer à gauche ou à droite. Une idée lumineuse lui vint : il avait dit qu'il fallait rejoindre le canal, or l'eau des égouts, elle devait bien sortir par quelque part. Donc, d'après les lois de la physique et de la gravité, l'eau descend.
Il se pencha au sol et essaya de déterminer le comportement de l'eau au carrefour. Il y avait une petite marrouille et l'odeur y était insupportable. Au bout d'un moment, il lui sembla que l'eau s'écoulait à la fois tout droit et à droite. Il en fit part aux autres membres du groupe :

« - Pour sortir sur le canal, il faut suivre le sens de l'eau, or ici, l'eau descend et tout droit et à droite. Donc quelle direction préconisez-vous ? »

Et alors qu'il avait posé sa question, des bruits de pas précipités se firent entendre derrière eux. Ils semblaient lointains car déformés par les échos mais mieux valait choisir vite.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Démiurge Sadomnipotent
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Ven 16 Mai - 19:32

Elle est la plus belle, la plus jolie, la joyeuse, la meilleure. Ton visage étincelle parmi les autres, ton sourire, mon rayon de soleil dans ma morne journée. Lorsque je te dis bonjour, ton visage s'illumine d'un sourire, et tes joues sont les plus douces que je connaisse. Je te vois tout le temps chaque fois que tu es proche de moi, je sens ta présence au loin et je devine où tu te trouve.
J'espérais un jour pouvoir te côtoyer, parler de tout et de rien, rester un temps à se regarder sans rien dire, en écoutant le silence, mais comprenant tout ce que tu pense. J'espérais te le demander mais tu étais toujours si lointaine, un peu toujours dans la lune, occupée ou avec d'autres personnes. Jamais je n'ai osé de le demander. Pourquoi ? Je ne le sais pas, stupidité naturelle, ou tout simplement l'envie de ne pas te déranger dans ton bonheur, ne pas mettre d'ombre sur ton soleil. Jamais jusqu'à aujourd'hui.
Car maintenant je sais. Je sais que je ne pourrai jamais. Ce que je sais, c'est que maintenant, tu n'es plus seule, mais avec un autre, comme ça, du jour au lendemain, sans même un signe visible. Ou peut-être ne me suis-je pas douté, peut-être me bornais-je dans mes illusions éphémères.
Comment je l'ai su ? Presque de la plus atroce des manières. Je n'ai pas vu en toi de changement, mais sûrement ai-je mal regardé. Je ne t'ai pas vue avec lui, je ne sais pas non plus à quoi il ressemble, ni qui il est simplement. J'ai pourtant trouvé son nom, mais je me suis dépêché de l'oublier. Mais ça ne te dis pas comment je le sais.
Il y a dans cette belle ville qu'est Waldorg un journal qui tourne dans l'université, disant des choses et d'autres. Mais il y a une page, la page du supplice ou de la libération selon certains. Cette page, elle est en quelque sorte un carnet rose, où chacun publie qui est avec qui, ou qui cherche qui.
Jusqu'à présent, je ne t'avais jamais vue dedans, ne sachant comment il fallait le prendre. Je voyais l'année durant les choses se faire et se défaire mais toi, tu n'y es jamais parue. Jamais jusqu'à aujourd'hui, aujourd'hui où ce que j'ai vu m'a abattu, démoralisé.
C'était comme quelqu'un qui vous poignarde dans le foie, où l'agonie est lente et douloureuse. Comme la terre qui s'entrouvre sous ses pieds, un coup de poing qu'on reçoit en pleine face.
Alors maintenant, je ne sais que faire, ni que penser. Comment devrai-je réagir la prochaine fois que je te verrai ? Feindre l'indifférence ? Te féliciter ? Ou t'éviter à tout prix ? Aucune de ces solutions ne me paraissent bonne.

Alors je déambule dans les rues de la ville, le temps s'accordant avec le moral de mon cœur. Le tonnerre gronde, les éclairs déchirent le ciel. La lune est cachée par de lourds nuages noirs. La pluie ruisselle sur moi, mais plus rien ne compte à présent. Si ce n'est toi. J'aimerais retourner dans le passé, de le demander quand j'aurais pu. Quand je n'ai su qu'après que j'aurais dû.
Je marche au hasard de mes pas, porté par mes jambes vers une destination qui n'est pas même connue de mon cerveau. Je tourne peut-être en rond, ça n'a pas d'importance, ma vie tourne en rond de toute façon.
Mon regard est attiré par l'eau qui longe le caniveau. L'eau se préoccupe-t-elle que qui elle doit aimer et de qui l'aime ? Non, elle est un élément, elle est là, c'est tout. On l'accepte ou on ne l'accepte pas. Elle s'en fiche, elle sera toujours là de toute façon, d'une manière ou d'une autre. Elle a une vie simple. Couler vers le bas, toujours plus bas, rejoindre la mer et monter dans le ciel. Puis retomber en bas, toujours plus bas, dans un cycle perpétuel que personne ne peut interrompre. Elle était, elle est là, et elle sera toujours là.
Mais justement, le long de ce caniveau, alors qu'elle cherche à descendre beaucoup plus bas, elle emporte avec elle tout ce qui la gêne. Et parmi ce qui se trouve sur son chemin, il y a une feuille, une simple feuille de papier, qui est charriée par le ruisseau naissant. Elle se fait emporter, vers une destination inconnue où elle achèvera sa vie.
Moi aussi, je ne sais que faire, ni où continuer ma vie, donc pourquoi ne pas suivre cette feuille, suivre son destin, accepter de reposer sur quelqu'un ou quelque chose d'autre que soit même.
Alors je suis cette feuille le long du caniveau, tout le long de son chemin. J'essaye d'imaginer les difficultés qu'elle pourra éprouver, et de les empêcher. Pousser les cailloux, les bâtons et les mégots. Je suis la feuille. Je devine ce qui va la gêner dans son cheminement et ce qui ne fera que la dévier un peu.
Soudain, c'est le drame. La feuille disparaît, happée par une bouche d'égout. Elle est partie, portée par l'eau, qui descend toujours plus bas. Et moi, que vais-je faire à présent ? Je suis tout seul, mon guide a disparu, emporté par les aléas de la vie. Je me heurte à un problème, un problème de taille.
Car en effet, la bouche d'égout est petite, jamais je ne passerai à travers pour continuer mon parcours. Mon cheminement vers nulle part, vers l'infini, voire l'au-delà même s'il le faudra.
Alors, je décide de continuer mon parcours, de suivre encore le caniveau jusqu'à ce que je trouve une solution, ou qu'une solution me trouve.
La pluie redouble, le vent aussi, je suis trempé mais cela n'a pas d'importance pour moi. Plus rien n'a d'importance. Seulement, suivre un chemin invisible tracé par une main extérieure. Avec le redoublement de la pluie, le ruisseau qui longe le caniveau s'est vu renforcé, et coule de plus belle vers le bas, vers la mer, pour tout recommencer.
Je vois une plaque d'égout, là à quelques mètres. Tache luisante dans la noirceur mate de la boue de la rue. Je m'en approche. J'essaye de la soulever. Elle est lourde, mais le désespoir donne de la force et j'arrive à la décaler. Avec l'ouverture, les relents me saisissent à la gorge, sortant par un trou noir béant. Il y a des échelons qui s'enfoncent dans les profondeurs. Rien ne les éclaire et je n'ai rien moi-même pour éclairer. Qu'importe, je suivrai le chemin de l'eau.
Je m'enfonce dans les ténèbres, descendant lentement les échelons rouillés et visqueux, M'enfonçant dans la terre, et m'éloignant de la lumière de la ville. Des gens civilisés. D'elle.
Il paraît qu'il y a des bêtes terribles dans ces égouts d'après la légende. On dit même que les oubliettes de Gzor ne sont rien comparées à la population de monstres qui pullulent ici. Si c'est vrai, alors je saurai où je finirai. Comme nourriture, ou simplement pour calmer la haine de ces créatures.
J'ai touché le fond, trempant mes bottes dans la vase. J'ai envie de creuser encore mais je ne peux pas. Je ne vois rien, tout est noir. Je ne sais même pas dans quel sens est le tunnel. Je tâte la paroi, me maculant les mains de quelque chose de gluant. Mais ça n'a plus d'importance à présent. Je mourrai déchiqueté par une créature. Sans laisser de trace, sans que personne ne le sache. Sans que personne ne se préoccupe plus de moi. Sans qu'elle le sache.
En mettant mes mains dans l'eau, j'ai trouvé que le tunnel descend vers quelque part. Je suis le sens de l'eau, mettant mes mains devant moi, marchant tel un mort vivant. Je serai bientôt l'inverse. Un vivant mort. Si la légende est vraie, si Dieu le veut.
Je marche, n'entendant que l'écho de mes pas, l'écoulement des gouttes, le bruissement du ruisseau qui coule entre mes pieds, et parfois le bruit de quelque chose qui bouge. Je n'ai rien vu pour l'instant, juste entendu. Cela ne fait pas beaucoup de bruit, sûrement des rats. Des rats spéciaux.
Le couloir s'est effondré à un endroit. L'eau s'est accumulée, et avec elle plein de détritus. Je ne vois toujours rien. Tout juste je distingue les murs. Quelque chose bouge dans la marre, je l'entends très bien. Mais ce ne doit pas être quelque chose de gros.
Un cri, puis je sens une douleur dans le mollet droit. Quelque chose m'a mordu. Un rat ou une autre bête. La douleur s'atténue peu à peu. Je ne sens plus rien. Je ne sens plus ma jambe. Le venin doit se propager.
J'ai des vertiges, je n'arrive plus à tenir debout. Je m'écroule, sur le dos, dans l'eau. Ma tête frappe le sol, des points blancs apparaissent devant mes yeux. Mon corps se convulse de spasmes. J'ai envie de vomir, d'hurler, de me lever et de tout détruire. Mais tout ceci n'est que les idées que mon cerveau détraqué propose à mon corps anesthésié. Je ne peux plus rien faire, je suis paralysé, tétanisé. Je n'arrive plus à bouger, cligner de la paupière ou même respirer.
Je bascule.

_________________
Je suis Judge Dead, LE MAÎTRE DU JEUUU!... Zut, pas mon texte ça... Ah!

Craignez moi, pauvres mortels, car je suis le Démiurge, le Créateur du tout et du néant, le glas de votre mort sonne, je suis LE MAÎTRE DU JEUUU! ... Bizarre ça sonne un peu comme l'autre texte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mer 28 Mai - 8:43

[Désolé j'ai plus de temps à moi en ce moment]

Peu après que le nain et l'humain aient pénétré dans les égouts, le vampire passa au nain une torche, qu'il ne mit longtemps à allumer dans la foulée. Les parois devenaient plus inquiétantes avec les ombres des détritus disposés en amas ici et là. Plusieurs courts arrêts, histoire de laisser au vampire le loisir d'user de sa fine ouïe, et surtout de vérifier que le petit groupe n'était pas suivit.

Une dizaine de minutes de marche, puis...


Une course stoppée dans le silence, ou presque, des égouts d'où ressortaient des odeurs à faire tomber les mouches. Le vampire s'était enfoncé dans le tunnel, sur ses pas le nain et l'humain, encore fallait-il le voir dans l'obscurité quasi totale, la lumière des torches semblaient être happés par la saleté des parois d'où filtraient des gouttes d'eau..

Les bottes trempées, la barbe le démangeant, le nain se demanda où est-ce qu'ils allaient finir, l'humain semblait assez perdu, mais le vampire au contraire, sûr de loin, ou en moins en donnait-il l'impression.

Brusquement, à une sorte de croisement, le vampire s'arrêta net. Il sembla se pencher pour examiner quelque chose sur le sol, et tout ce qu'il y avait au niveau des pieds était... de l'eau, il observait l'eau. D'un air réfléchis, il se redressa et jeta non sans empressement à la suite d'une entente de pas lointain :


« - Pour sortir sur le canal, il faut suivre le sens de l'eau, or ici, l'eau descend et tout droit et à droite. Donc quelle direction préconisez-vous ? »

Le nain se plongea dans une certaine réflexion, il ne fallait tarder, car gardes ou pas gardes, les égouts devaient aussi être habités par des bêtes, plus ou moins grosses, plus ou moins fortes, plus ou moins dangereuses, plus ou moins...

« J'sais pas vous moi j'irais tout droit. »

*quelle galère*

Borse pivota pour changer de direction, maintenant dos au vampire, il chercha l'humain du regard, il ne fallait pas qu'il se soit échappé, ou autres. Mais il fallait aussi se presser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Mer 28 Mai - 21:49

Boubob c'était fait entraîné de force dans les égouts de Waldorg. Ce n'était pas son premier choix mais cela vallait mieux que de se faire massacrer par des mages.
Il suivait le nain qui à son tour suivait le vampire. Ils marchaient dans l'eau en essayant de faire le moins de bruit possible. quelques "splash" sourd résonnaient de temps à autres mais rien de plus. Les yeux de Boubob commançaient à s'habituer à la pénombre et il pouvait voir les détails des égoûts.
Les murs craquelés, les cadavres de toute sortes et l'au sombres dont s'émanaient une odeur répugnante renforçaient bien la réputation de ces égoûts.

Après un dix minute de marche, qui parut une éternité à l'esprit de l'humain, le vampire s'arrêta brusquement. Il était penché et Boubob se demandait ce qu'il regardait comme ça. Avait-il trouvéun objet, une indication quequonque qui aiderait le groupe à sortir de ce trou à rat. Boubob ne le savait pas.
Le vampire se releva et parla.


"Pour sortir sur le canal, il faut suivre le sens de l'eau, or ici, l'eau descend et tout droit et à droite. Donc quelle direction préconisez-vous ?"

Boubob réfléchissait et il vit que le nain en faisait tout autant. Quelque chose lui disait qu'il fallait tourner à droite mais avant qu'il put dire un mot, le nain parla.

"J'sais pas vous moi j'irais tout droit."

Boubob voulait quitter ces égoûts et il n'y avait qu'une seule direction de bonne. Son intuition lui disait qu'il fallait prendre à droite, mais il n'ôsait pas contrarier le nain, et une intuition n'est pas une bonne raison.

"Bon d'accord, on va à droite et en vitesse, j'entends des échos de bruits de pas."

[Désolé mais je manque de temps à cause de l'école, la fin de l'annaée approche (applaudissement) et les examens aussi (huées).]
Revenir en haut Aller en bas
Ivanov Tsardin Al'Uile

avatar

Nombre de messages : 1348
Age : 25
Citoyen de : Valtordu
Sexe du Perso : Hermaphrodite
Statut Spécial : maire de Valtordu et vampire méchant
Date d'inscription : 31/08/2007

Feuille de personnage
Energie Vitale:
370/90  (370/90)
Energie Astrale:
0/0  (0/0)
Expérience:
561/1240  (561/1240)

MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   Jeu 29 Mai - 19:25

Le temps qui se passa entre le moment où Ivanov posa la question et le moment où quelqu'un lui répondit parut au vampire durer deux éternités. Les bruits de pas s'étaient stoppés, le goutte à goutte continuait, rythmant périodiquement l'angoisse d'une fuite pouvant avoir des conséquences létales.

« - J'sais pas vous moi j'irais tout droit. »

Alors, un profond débat se déroula en accéléré dans le cerveau du vampire :


*Bulletin cérébral du vampire :
Il préconise de continuer tout droit, mais est-ce la bonne solution. Comment réagira la garde à cette intersection ? Continueront-ils tout droit, solution de facilité ? Mais ils ne savent pas où on veut aller, ils parieront qu'on est allé tout droit. Mais s'ils se doutaient que tout droit était trop évident ? Dans ce cas là, il leur resterait encore deux possibilités. Gauche ou droite. A moins qu'ils aient un moyen de nous pister, et dans ce cas là, cette réflexion n'est que perte de temps. Et si on se séparait ? Envoyer tout droit l'humain pendant qu'on prend à droite ? S'il est pris, il dira très certainement qu'on est parti à droite, mais le croiront-ils ? Et puis il peut fuir. Ou bien se faire tuer. Quoi qu'il vaudrait mieux qu'il passe devant, comme ça si bête il y a, ce sera le premier averti...*

Ivanov semblait être pris dans un débat de schizophrène, mais finalement, secoua la tête et regarda le nain :

« - Non, c'est trop prévisible. On va à droite. »

Et accompagnant sa parole par le geste, il pivota à droite pour pénétrer dans la bifurcation. Le nain devait très certainement le suivre. Quant à l'humain, il s'en désintéressait. Qu'il reste sur place ou se fasse manger par la garde mutante.


*Bon, faut se dépêcher avant qu'ils ne surveillent toutes les sorties.*

Ivanov avança dans le nouveau tunnel aussi rapidement qu'il put. Mais il était étroit, et le vampire avait du mal à se tenir parfaitement droit à cause de la faible hauteur du plafond. Il était obligé de se courber un peu. Par contre, il pensa que cela ne devait pas gêner le nain.
La galerie semblait être plus ancienne, des pierres s'étaient déchaussées, de longs fils de mousse pendaient, et l'accumulation de débris au sol était impressionnante.
Ils marchèrent encore pendant une dizaine de minutes, s'arrêtant occasionnellement afin de scruter l'obscurité et sonder les bruits. Mais rien ne venait troubler la tranquillité relative des lieux.
Mais derrière un tournant, ce fut le drame. Tout le tunnel était bloqué par un immense rocher. Il semblait être venu de nulle part, et ne contenait aucune aspérité. Rien se semblait pouvoir expliquer sa présence énigmatique.
Alors qu'il s'en approchait, Ivanov crut voir une petite créature écouter quelque chose, l'oreille plaquée contre le rocher. Plus petite qu'un nain, habillée de vêtements apparemment de fabrication elfique, mais à sa taille. L'être avait une dague qu'il semblait utiliser comme épée, et celle-ci brillait légèrement sur les pourtours d'une lueur violacée. Un anneau enchaîné à son cou pulsait d'une lueur de puissance maléfique.
Quand le vampire se rapprocha de l'être, il s'effaça, comme un mirage. Ivanov ne savait pas s'il était le seul à être victime de cette vision, mais il avait d'autres soucis en tête à ce moment là.
Face à la pierre, il l'examina mais ne trouva rien qui puisse être utile. Aucun emplacement où la pression pourrait la faire se coulisser, aucune indication. Pas même une énigme comme dans les donjons. Il marmonna « merde » et « chaussette » mais rien ne se passa.
Enfin si, il avait l'impression que suite au deuxième mot, un grattement avait commencé. Comme un chien en train de gratter à une porte pour entrer.
Intrigué, Ivanov écouta à la pierre mais n'entendit rien d'autre que le bruit d'ongles ou de griffes frottant de la pierre. Mais en écoutant attentivement, il lui sembla aussi entendre une respiration rauque.
Il retira son oreille et s'aperçut avec stupeur qu'une lézarde se laissait voir sur la pierre. Qui s'étendait à une vitesse importante.

*J'aime pas ça...*

Le vampire recula vivement et presque en même temps, la pierre implosa, projetant des éclats de roche. Ivanov se protégea tant qu'il put mais sentit soudain une vive douleur dans l'avant bras gauche. Il s'était certainement pris un éclat.
Mais il n'eut pas le temps de l'ôter car ce qui était à l'origine de cette excavation venait de se révéler. Il s'agissait d'un montre hideux d'apparence humanoïde. Un restant de cheveux noirs hirsutes, des yeux rouges globuleux, une bouche pleine de dents acérées et baveuses. Des restes de loques déchirées et maculées de boue. Des bottes déchiquetées par le gonflement soudain des pieds. Et deux longs bras pustuleux au bout desquels pendaient des mains longues, crochues et décharnées. Mais les ongles ou griffes avaient dû être cassés durant le forage.
En temps normal, Ivanov aurait renvoyé la créature errer dans le Tartare, mais il avait usé tous ses sorts et il n'était pas encore minuit passé, heure à laquelle ses sorts se régénéraient.
Prenant la torche du bras gauche, il dégaina son épée, et il espérait que le nain était aussi en état de se battre. Peut-être pourrait-il lancer l'humain sur la créature pour la divertir pendant qu'ils pourraient l'achever.
Quant à la créature, elle se contenta d'un « Beuuuuaaaarrrrgggggkeeuuuuz » en tendant vaguement les bras vers le vampire. Celui-ci agita la torche vers elle, se demandant si elle craignait le feu.

_________________
Ringa pakia ! Uma tiraha ! Turi whatia !
Hope whai ake ! Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !
A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Concours] Un début... Une recontre (?)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concours] Un début... Une recontre (?)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Encrier du Chaos :: Terre de Fangh :: L'Aventure Urbaine :: Waldorg-
Sauter vers: